Aller au contenu
sebouil75

Le local à poussettes !

Messages recommandés

Voici une petite histoire rien que pour vous (mais en particulier pour Alex, j'espère que celle là ne sera pas censuré !)

Comme tous les soir je vais chercher mon petit garçon à la crèche, et comme tous les soirs je croise la maman d’une petite copine de mon fils. Belle blonde 35/40 ans, les yeux clair, cheveux mi-longs ondulés, un très joli visage, des lèvres charnues, je dirais 1M65 / 1M70, des beaux seins dessinés souvent par un chemisier bien décolleté, des hanches pas trop larges, souvent en jupe noire. Je me suis déjà surpris à regarder ses fesses moulées par sa jupe, on pouvait distingué le triangle de son string sur le haut de ses fesses. Je ne sais pas pour les autres hommes, mais pour moi de voir le dessin d’un string sous un pantalon ou une jupe moulante me trouble intensément !

J’avais déjà discuté plusieurs fois avec elle, partageant les histoires de nos vies quotidiennes avec nos enfants. Elle était assez sympa, tout en gardant une espèce de distance, le vouvoiement était de rigueur, elle me paraissait surtout un peu coincée, trop BCBG, genre nous n’avons pas les mêmes valeurs ! Le style de femme qui énerve mais qui, en même temps, vous attire…

Ca fait plus d’un an qu’on se croise, qu’on se salue toujours poliment, qu’on discute de choses et d’autres. Un jour où j’étais en congé, je me suis occupé d’emmener mon fils à la crèche le matin. Ce jour là j’arrive en même temps que notre dame ! Apres les adieux déchirant avec nos enfants, nous descendons au sous-sol par l’ascenseur avec nos poussettes. L’ascenseur n’est pas très grand et nous sommes un peu serré l’un contre l’autre. Je la respire, elle sent bon. Je suis presque contre elle, les mains sur les poignées de ma poussette, nos hanches se touchent, j’ai envie de lui passer la main sur ces fesses que je sens proches.

Arrivé dans le local à poussette, nous garons nos engins. Elle se baisse pour récupérer des affaires dans le panier sous sa poussette. Elle avait gardé les jambes tendues et avais son cul dressé juste en face de moi. Je sentis comme une invitation à la toucher. Je me plaçai juste derrière elle, et de mes deux mains je caressai le haut de ses fesses. Le tissu de sa jupe était doux. Sauf que cette instant ne dura qu’une fraction de seconde, car elle se redressa vivement, comme un diable qui sort de sa boite, se retourna face à moi et me gifla ! Je compris instantanément que je venais de faire une grosse connerie. Je ne sais toujours pourquoi je lui ai mis la main au cul ?

- Excusez moi ? Dit-elle immédiatement en se cachant la bouche de sa main. J’ai été surprise, j’ai eu ce réflex, je ne voulais pas vous gifler…

- Non, non, c’est moi qui dois m’excuser. La coupais-je. Je n’aurais jamais du faire ça. Je suis affreusement gêné…

On était là comme deux couillons, encore plus gêné l’un que l’autre ! Elle n’osait même plus me regarder. Elle commença à se tourner pour partir du local, mais je l’attrapai par le bras, et je la tirai doucement contre moi. Bizarrement elle se laissa faire. Je pris ses hanches entre mes mains et j’approchai mon visage contre le sien. Elle me regarda cette fois droit dans les yeux avec un air pétrifié, comme si elle redoutait que je l’embrasse. Mes lèvres se posèrent sur les siennes. Elle me prit d’un coup la nuque entre ses mains, et dans un soupir elle me m’embrassa fougueusement. Nos langues dansaient, nos salives se mélangèrent, elle se cola contre moi. Je sentais son ventre contre le mien. Je sentit mon sexe se gonfler très rapidement, je me frottais contre elle pour qu’elle sente mon désir. Elle porta directement sa main sur mon entrejambe. Elle me caressait et appuyait sa main contre mon sexe tendu. Je glissai mes mains sous sa jupe. Ses fesses étaient douces et fraiches. Je lui pétrissais ses fesses, je les écartais, et de mes doigts je touchais son intimité. Ses baisers étaient devenus plus profonds. Je sentais son cœur taper fort contre ma poitrine.

Il y avait un petit renfoncement au fond du local. Je la pris par la main et l’entraînais au fond de la pièce. Je la plaquai contre le mur. Elle était toujours face à moi, et je glissa ma main sous sa jupe du coté face cette fois. Ma main se fit un chemin entre son string et son pubis. Elle avait la chatte poilue, je pénétra aisément un doigt puis deux dans son ventre, elle était trempé. Elle me baisait le cou, me chuchotais qu’elle aimait, qu’elle en voulait encore. Je la retournai, elle faisait face au mur. J’étais derrière son cul qu’elle me tendait à présent. Je défis rapidement la ceinture, le bouton et le zip de mon pantalon. Je sortis ma bite d’une main et de l’autre je tirais sur la ficelle de son string pour me frayer un chemin vers sa chatte. Je la pénétrai d’un coup. Ma bite touchait le fond de son vagin, elle avait une main contre le mur et me tenais le poigné de l’autre en me le serrant très fort, comme pour m’inviter à accélèrer mes coups de reins. Je tapais de grand coup de rein au fond de sa chatte, le bruit que faisait mon ventre contre son cul résonnait dans le petit local de plus en plus rapidement. Elle gémissait, se crispait, son orgasme approchait, je sentais ses lèvres autour de ma bite se contracter. De mon coté je sentais que ma bite allait exploser. J’accélérais mes va et viens, et d’un coup je ne pu me retenir de gémir à mon tour, je me vidais dans sa chatte, elle tremblais, son orgasme lui donnait des secousses sur tout le corps.

On resta, encore quelque seconde, l’un contre l’autre, je sentais mon sperme couler le long de mes couilles. Je la libera. On remit vite de l’ordre dans nos vêtements. Elle me regarda à peine et sortie du local presque en courant.

Depuis je la croise toujours tous les soirs. On discute toujours comme s’y de rien n’était, et elle me demande de temps à autre quand est-ce que je prévois de déposer mon fils le matin ! Et de là je lui réponds que je préfère lui faire la surprise !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une histoire très sympa. Faut vraiment que je me ballade plus avec la poussette. J'espere qu'il y aura une suite. Compliments.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité alexiane_

:pardon: :wink::doh:

J'avais hâte de te relire à nouveau, maintenant je sais vraiment pourquoi :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:wink: :doh::P

Mais :P:P et le préservatif ???? :P:P

:P :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:pardon: :wink::doh: Je me suis toujours demandé si sa ne se passais que dans les films des histoires comme la tienne.

j'ai bien aimé la description de vos caresse intime. :P

magnolia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité chani12345

:pardon: :wink::doh:

Super excitante comme histoire!!! Va falloire y retourner un autre matin lui faire la surprise!!! Ca s'impose là!!!

:P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

:wink: :doh:

Très bien écrit ... Pourquoi est-ce que je n' emmenais pas les enfants le matin ? :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tres exitant, je suis prets a prendre une gifle tout les jours, pour avoir ce genre d'experience :pardon::doh: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

Tresè beau texte :wink: et merci à ta muse, Alex :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos messages... Ca me touche !!

Je suis retourné à la crèche hier matin pour y déposer mon p'tit gars, mais j'ai croiser le mari de notre dame :wink:

J'espère qu'il ne venait pas pour ma femme comme moi je l'ai fait pour la sienne :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité alexiane_

:pardon: :wink: Parce que toi tu as le droit de t'amuser et pas ta femme ?? Ralala ces hommes :doh:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:bisou::clap: Parce que toi tu as le droit de t'amuser et pas ta femme ?? Ralala ces hommes :clap:

Je n'ai jamais dit ça ! Sauf que c'est moi qui ai eu l'idée en prem's, et je n'aime pas les copieurs :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

quand est-ce que tu emmenes encore une fois ton fils à la crèche?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Bah voilà, j'ai revu ma blonde... Mais pas à la crèche cette fois ci...

Je rentre de la piscine, car comme tous les lundis je vais faire quelques longueurs, ça me détend bien, surtout après le premier jour de la semaine, toujours stressant au taf après les réunions du début de semaine... Enfin bref... Piscine...

1 heure de nage, bien épuisé, je sort de ma ligne et du bassin en direction des douches... Et je tombe nez à nez avec notre dame.

- Ah ? Bonsoir ! Ca va ?

- Oui oui merci et vous... vous avez fini de nager ?

- Oui à l'instant et vous ?

- Je viens de faire quelque longueurs, mais j'arrete...

- Bon tres bien... A demain peut etre .. Bonne soirée...

- Oui, merci, bonne soirée....

Je lui fait un sourire et je m'éloigne... Je sens son regard sur moi, dans mon dos... Je sais qu'elle m'emboite le pas, mais je ne me retourne pas...

Je me douche, me savonne, puis me sèche et je prend la direction des cabines. Je suis devant la porte de mon casier à faire mon code, quand juste à coté de moi, ma belle bonde et elle aussi en train de composer son code pour ouvrir son casier... Belle coïncidence !!!

Je passe derrière elle, je lui effleure le bas du dos, et je m'engouffre dans une cabine... Je laisse la porte ouverte signe d'invitation à me rejoindre...

A peine je suis rentré qu'elle est déjà derrière moi à s'engoufrer dans ce petit espace exigu...Elle n'avait pas touché à son casier... Elle est rentrée sans ses affaires !

Elle s'approche de moi, se colle contre moi, et vient délicatement poser ses lèvres sur les miennes... Son baiser est doux, sensuel et humide... ses mains me caressent les fesses. Je bande dur, mon sexe déforme mon maillot de bain. Elle frotte ses seins contre moi, je vois ses tétons se durcir. Elle enlève le haut de son maillot, et vient se frotter à nouveau contre moi...

Elle se laisse glisser contre mon corps. Ses deux mains partent du haut de mes épaules et descende le long de mon torse. Elle a son visage face à la bosse de mon maillot de bain. Des ses deux main elle retire mon maillot, libérant ainsi mon sexe tendu. Elle me regarde dans les yeux, et me gobe d'un coup ma bite. Ses mains me serrent les fesses, et me branle avec sa bouche, ses lèvres englobe bien mon gland, elle essaye d'avaler complément ma bite...

Toujours ses yeux dans mon regard, je lui caresse ses cheveux et sa tete. De mes 2 mains je la guide et je lui force un peu mon sexe dans sa gorge.

Elle prend alors mon sexe dans sa main, se frotte le visage et la bouche avec mon gland, puis le reprends à nouveau dans sa bouche, mais cette fois elle me branle lentement et me caresse les couilles avec sa main de libre.

Je sens que je vais jouir, je lui dit "attention" en chuchotant, mais elle accélère le mouvement de sa main autour de ma bite et me branle de plus en plus vite en gardant bien mon gland dans sa bouche...

Je sens la chaleur m'envahir, mes couilles se crispent, et je sens le premier jet libérateur monter. je me crispe, et mon sexe se libère, elle recrache aussitôt mon sperme mais continue à me branler lentement en se frottant le visage avec mon sexe qui continue à éjecter de belles traînées blanches sur son visage, ses lèvres et ses joues... elle me regarde toujours, avec un petit sourire... Comme si elle était fière d'elle et de sa fabuleurse caresse buccale.

Mes jambes tremblaient, mon sexe degonflait lentement, elle me sucais encore lentement, de sa langue elle recoltait les dernieres goutes, puis les recrachait en laissant couler le sperme entre ses lèvres.

Elle se redressa, face a moi, et je l'ai embrassé, j'ai eu à mon tour le gout du sperme dans ma bouche... Mais elle remit son haut, et sortit de la cabine me laissant là...

En sortant de la piscine, j'ai attendu un peu pour la voir... Elle sortit enfin, me fit un sourire, elle s'est approche de moi, et me dis : "la prochaine fois ce sera à votre tour"... J'ai adoré son regard et son vouvoiement... Et elle peut être sûr que lundi prochain elle va goûter ma langue comme il se doit !!!

Bref... je suis encore tout excité de cette expérience, de vous la raconter m'a mis dans un état pas possible... Je vais aller prendre ma douche et me soulager...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je comprend qu'elle t'ai mis dans un tel état!

rien que de la lire ca met dans un état plutot sympa :aime2: :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

alors j'ai des enfants j'ai une poussette, j'ai un local a poussette mais pas le meme genre de voisins que toi :aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité fooki

alors j'ai des enfants j'ai une poussette, j'ai un local a poussette mais pas le meme genre de voisins que toi :aime2:

Et moi qui croyait qu'une poussette et un local suffisait :aime:

Des voisins comme ça, ça ne court pas les rues!!! Courage Angie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.