Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mariveau

De l'Olympe en Hasgar, croisière libertine -défi lancé à Joliette pour un quatre mains déjanté

Recommended Posts

Il y a peu, ma chère Joliette m'a défié en me proposant de revisiter un conte d'Andersen, j'ai relevé le gant.

A mon tour de te défier dans ce feuilleton à quatre mains et je te laisse libre cours à tes idées, aucune limite mais dans le respect de la charte FI.

Une seule contrainte, ne pas se dire ce que l'on a écrit, on le découvrira au fur et à mesure de ce que nous posterons

Du haut de l’Olympe Zeus se matin s’étire, faisant ronchonner sa chère et tendre Héra, allongée à ses cotés avec une érotique indécence ses seins lourds , ses hanches généreuses, et son con offert Le Dieu des Dieux commence de ses doigts à asticoter le bourgeon de la belle alors qu’il présente à sa bouche sa verge divine bien pourpre.

Héra le renvoie balader:

"tu en a pas assez eu cette nuit, depuis des mois tu me conduits d’orgies en partouzes, avec des humains si fade ; fous moi la paix j’ai envie de dormir, vas te finir sur une petite pimbêche de mortelle qui n’attends que çà."

Zeus se désole, au pied de la cité des Dieux la Grèce est devenue apathique et leurs habitants pathétiques. La crise est là et plus de donzelles à séduire, les dieux ne font plus recette, le touriste étranger ou l’investisseur chinois les intéressant beaucoup plus.

La routine sexuelle s’installe dans l’Olympe, on s’invite, on baise machinalement, entre deux verres d’Ambroisie, ou de nectar. Les bacchanales sont chiantes, et Dionysos se surprend à se branler seul dans sa cave.

Seul Hermès le Voyageur semble encore trouver son compte entre les libations d’Ibiza et les Orgies Persanes. Il semble que depuis quelques temps il a jeté son dévolu sur une contrées froides où es femmes ont la peau blanche comme la neige et le sang chaud comme les enfers , et dont les hommes sont certes rugueux mais puissant.

Zeus le convoque immédiatement, Hermès reluque Héra à moitié endormi dans le lit en train de se gamahucher.

"Hermès si tu veux baiser Héra, je ne vois inconvénient mais parle moi de ce pays que tu appelles Hasgar."

"Grand Zeus cette contrée est l’Hyperborrée, elle se trouve là ou le soleil ne se couche jamais la moitié de l’année et se se lève jamais l’autre moitié du temps."

Héra se réveille:

"Vous avez pas fini de parler, pas moyen de me branler tranquille, Hérmès puisque tu es là et que je vois que je te laisse pas de marbre, finis ce qu’à commencer mon vieux Zeus, et fais moi gueuler, car la foudre de mon mari n’est plus ce quelle était".

Zeus dit à Hermes:

"Quand tu auras fini avec ma femme, passe à mon bureau, je te donnerai un message pour le roi des Dieux de ce pays et claque la porte en partant."

La vie repris son cours sur l’Olympe, on s’essaya au BDSM, Héphaïstos s’éclatait avec ses chaines forgés dans les entrailles de la Terre mais le cœur n’y était plus et pas queue.

Hermès un matin revint avec un message d’Odin;

« Cher Zeus, Fréia mon épouse se joint à moi pour vous inviter vous et toute votre suite en Hasgar, notre contrée nordique qui ne connait point la crise »

Zeus réunit tous les dieux, déesses et demi dieux et proposa l’aventure qui fut acceptée par tous en particuliers les lubriques amazones qui voulaient s’envoyer en l’air avec leurs homologues nordiques les Walkyries.

Héra et ses copines acceptèrent à condition de partir en croisière. Zeus accepta.

Ils dissimulèrent leurs conditions divines et descendirent en Attique pour rejoindre le port du Pyrée.

Dans un recoin du port, il y avait un vieux paquebot, l’Odysséus, il finissait de rouiller, faute de croisières homériques autour des Cyclades,son commandant était là pathétique, partageant ses journées entre l’alcool et les filles de petites vertu .

Zeus reconnut cet homme qui fut jadis un grand héros, mais là il avait devant lui un Ulysse bien désabusé.

"Mon ami ami Ulysse que vous êtes il arrivé?"

"Mon bon Zeus après tant de périples périlleux pour retrouver ma femme, la soit disant fidèle Pénélope, c’est une salope que j’ai retrouvé lorsque je suis rentré chez moi.

Elle était plus occupé à se faire emmancher par les prétendants dans d'orgiastiques gang bang, se faisant fister par ses servantes lubriques. Ces prétendant plus alerte à bander leur queue que la corde de mon arc celui qu’Artémis m’avait offert.

Devant ce tableau, j’ai préféré rejoindre celle qui avait été ma maitresse Calypso, mais cette catin s’envoyait en l’air avec le Commandant Cousteau. Quand à Circé elle avait monté un lupanar et s’adonnait à des cochonneries.

Dépité, j’ai erré de porte en port, buvant , louant mes services à des mortels pas tres exigeant, mais la crise est là et je n’ai plus de client.

Zeus s’adressa au pauvre Ulysse:

"Accepterais tu de nous amener dans le Grand Nord, nous quittons la Grèce qui ne vénère plus que ces faux dieux Euros et Subventionnos et nous allons rejoindre ce pays qui ne connait pas la crise.

A toi la suite Joliette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rhaaaaaaaannnnnn! :shok: :shok: :shok:

Ouep, Miel, balèse, le défi! :shok:

Mariveau, tu m'en veux tant que ça pour tout à l'heure? :D

Bon, je vois ca demain pour la suite! :D Et pour la peine, il va morfler, Ulysse, na! :P:rofl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un peu confus, mais très amusant.

J'attends la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Titelilie

C'est du corsé là :shok:

Mais ma Choupette, tu es plus que capable :D

Hâte de lire la suite ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest nico91800nico91800

Difficile...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Rhooooooooooooo ça c'est du défi Joliette

Je t'envoie des bisous de courage :pompom: :pompom: :pompom: :pompom:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.