Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mariveau

Plénitude

Recommended Posts

Par ce soleil matinal de ce samedi de mars, me trouvant à la terrasse de mon petit café, je pense à vous toutes, Égérie, Amies, Muses, Amantes, Maîtresse. A quelques rues de là les cloches de la Basilique Saint Cernin tintent

Loin de tous mes tourments, ma plume glisse sur le papier de ce petit carnet, offert par une amie, comme les eaux des neiges pyrénéennes qui coulent dans la Garonne, allant avec puissance et fougue à l'assaut de l'Océan si lointain encore.

Et comme une gabare sans gouvernail, je laisse dériver ma pensée, au grès des rayons de l'astre du jour. Mon esprit vagabonde d'images en mots, de sensations en phrases.

N'est il plus bel instant que de se sentir en communion avec vos rêves, vos souvenirs, en ne pensant qu'à vous , celles que j'aime depuis toujours avec excès, que je chérie, que je vénère, les Femmes

Imaginant vos regards amoureux après une nuit d'étreinte qui avec votre mari, votre amant, ou un homme de passage pour lequel vous avez succombé pour le plaisir d'Eros. Je vous imagine , vos corps nus, simplement parés de votre beauté, de votre jouissance, de votre plaisir.

Temps suspend ton vol! Dit on. Oui j'aime ces instants où à cette table je me pose, où j'écris pour un couple d'amoureux romantique, là pour Mon Amie, ici pour Ma maitresse.

Unique est mon but : je laisse errer mes mots non pour moi et ma satisfaction personnelle, mais simplement pour votre plaisir, pour vous faire rêver, voyager et donner humblement un peu de joie quelques instants, dans un monde ou l'envie, la jalousie, la haine règnent en maître

Devant moi, la ville s'anime, la place du Capitole se remplit, les nuages cotonneux dans le ciel bleu jouent à cache cache avec les rayons du soleil. Sur la place un accordéoniste égraine les notes de la Complainte de la Butte. Tout semble irréel et si vrai à la fois, et je retourne à mes rêves.

Ecrire, encore écrire, toujours écrire, telle est mon envie, tel est mon plaisir. Je pense à vous toutes. Et je l'avoue il est de rares moments où mon esprit, mon cœur et mon âme tourmentés retrouvent leurs sérénités. Oui je suis bien.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mariveau, le poète des mots

Ecrit le samedi matin,

Recueille sur son carnet ses pensées

Choisies au gré de ses envies

Ivresse tu nous fournis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.