Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Twister

La partie de cartes

Recommended Posts

Au hasard du net, il arrive de faire des rencontres sympas. Après plusieurs discussions, nous avons décidé de nous rencontrer, en tout bien tout honneur, sans autre idée que de faire connaissance.

J'arrive à proximité de l'endroit, elle m'a dit de prévoir de quoi se promener en montagne, j'ai pas prévu le gros équipement pour le froid... le temps m'inquiète : il fait plutôt couvert, et un vent léger s'est levé.

Qu'à cela ne tienne, sur ses indications, j'arrive devant le point de départ, un petit chalet non loin des départs des randonnées.

Nous nous faisons la bise pour nous saluer, elle a juste quelques affaires à prendre dans le petit endroit.

En fermant les volets, elle me sort :

-tiens, ça pourrait paraître bizarre de l'extérieur, un homme qui rentre, et moi qui ferme les volets juste après...

Humour... ou plus ? La connaissant un peu, je me dis qu'elle a fait un trait d'humour coquin, mais je reconnais que ça m'a un peu surpris.

Nous partons tranquillement après avoir chaussé nos raquettes, nous discutons beaucoup sur le chemin... ma foi fort pentu. J'apprécie toujours sa vision des choses, elle ne se prend pas la tête, et nous rions de quelques histoires vécues sur le net que nous nous racontons... ses sons de cloches radicalement différents complètent les miens et réciproquement... et je suis bien amusé de cette discussion.

La marche se termine, le coin où elle m'emmène est superbe, nous arrivons non loin de son petit pied-à-terre. Tout en bois, chaleureux à souhait, cet endroit me fait remonter d'agréables souvenirs.

Elle décide de se changer, afin de ne pas être déplaisant ou taxé de voyeurisme, je sors pour ne pas la gêner... mais elle ne semble pas du tout l'être.

Elle commence à préparer un petit repas, en homme bien élevé, je lui propose mon aide, mais vu que nous ne sommes que deux, la table est vite dressée, et nous prenons un petit apéritif.

Comme elle n'est pas en reste pour discuter et que je suis très à l'aise aussi, je parle assez librement de ma première fois avec une femme plus âgée et de mes quelques soucis de couples. Elle se confie également. Apparemment, son mari ne s'occupe plus trop d'elle, et elle a eu une expérience avec quelqu'un d'assez jeune qu'elle a initié, elle en garde un souvenir amusé... mais selon ses mots "pas transcendant".

Après ce repas simple mais fort agréable, nous partons nous promener aux alentours... promenade de courte durée : le mauvais temps s'invite, et la pluie se transforme en grêlons. Nous rebroussons vite chemin.

De retour au petit châlet, elle décide de faire la vaisselle de notre petit repas. Nous continuons de discuter, et ne supportant pas de rester à rien faire, je lui propose d'essuyer la vaisselle.

"On fera une partie de carte si ça continue", me dit-elle... le temps est pas terrible.

Il me reste quelques couverts, elle de son côté a fini de laver la vaisselle... elle me regarde d'un air amusé... puis elle vient me glisser un smack très léger en me disant :

-tu as peut-être envie de plus ?

Je suis un peu surpris d'un mot aussi direct... elle s'éloigne un peu de moi, je sens qu'elle est gênée... et empruntée comme moi de la situation. Ceci dit, je ne me démonte pas, et je viens lui glisser un autre smack en la prenant dans mes bras. Je veux lui glisser un autre baiser, mais elle me dit :

-Je veux te sentir contre moi...

Rien de sexuel à cette phrase, je sens qu'elle a envie juste d'être prise dans mes bras. Je la sens pas complètement à l'aise... maladroitement je lui dis :

-si tu veux, j'ai tout ce qu'il faut... si tu as envie d'un câlin...

-chuuuut, me dit-elle tout doucement... laisse-moi te sentir..

Elle est dans mes bras, mon coeur s'affole, elle le sent battre à tout rompre... nul besoin de parler, ce contact et nos battements de coeur parlent pour nous.

Subitement, je repense à ce qu'elle m'a dit, la remarque de début de journée, son expérience avec quelqu'un de plus jeune, son mari qui la délaisse...

Elle se libère de mes bras, je sens que le malaise est un peu passé... mais pas encore totalement. Elle est dos à moi, je me rapproche d'elle de nouveau, je la reprends dans mes bras... on m'a toujours dit que mes bras étaient rassurants, j'espère que c'est le cas...

Je lui dépose un baiser, elle me le rend... puis elle glisse une main dans son dos... à hauteur de mon ventre.

Je ne peux cacher que mon esprit s'est bien affolé... elle glisse sa main dans mon boxer et touche doucement mon sexe en érection, qu'elle prend en main.

Doucement, je lui glisse :

-j'ai tout ce qu'il faut si tu veux...

Je glisse également ma main dans son pantalon... elle me laisse faire, ma main s'approche de son bouton d'amour... je commence à le titiller, son ventre fait des spasmes, elle ne peut s'empêcher de pousser des petits gémissements... et elle m'attire dans la petite pièce à côté de la cuisine, nos chaussures tombent ainsi que nos vêtements...

Elle est très douce dans ses gestes et sa façon d'être, nous tombons sur le petit lit de cette pièce... doucement, je la déshabille, son soutien-gorge fait un petit peu de résistance, mais je viens vite à bout de ce rempart.

Nos mains passent sous les vêtements, nous découvrons nos corps... elle a toujours ce petit regard et ce sourire avec une lueur coquine dans les yeux, j'adore quand elle me regarde ainsi.

Doucement, j'ôte sa petite culotte, elle est nue... il ne me reste plus que mon boxer.

Elle prend un oreiller et s'etend sur le côté, je me mets dos à elle... mon torse est en contact avec son dos, mon sexe est serré dans mon boxer tendu... je suis contre elle, je ne peux refréner mon envie, ma main descend doucement vers sa chatte... doucement, je caresse le tour de l'entrée de son intimité, elle se laisse faire... puis je glisse un doigt au chaud... pour mieux revenir sur son bouton.

"Oui le clito, continue" me lache-t-elle dans un souffle, elle gémit pendant que je m'en donne à coeur joie pour la caresser, son ventre refait des spasmes...

"Je te veux contre moi" me dit-elle, elle se retourne et vient m'ôter mon boxer... puis elle s'étend sur le dos, offerte... je décide de venir entre ses jambes, mon sexe tendu à bloc est contre sa chatte, les caresses sont de plus en plus pressantes...

"Il faut que je me couvre... avant que je n'aie plus la force d'être raisonnable" lui glissé-je... mon envie de venir en elle me faisant doucement perdre la raison...

Elle acquiesce, je reprends mes esprits et attrape un préservatif, que je déroule sur mon sexe gonflé à bloc. Doucement, je reviens vers elle, et je la pénètre...

Elle soupire d'aise, je rentre doucement en elle...

"Oui, en douceur, sois doux" me dit-elle.

Je vais et viens doucement en elle, puis nous varions les plaisirs et les angles de pénétration, elle gémit sous mes va-et-vient. Tantôt je la pénètre longuement et lentement, tantôt c'est plus intense.

Elle contracte son vagin, et en guise de réponse, je m'amuse à l'arrêt au fond de sa caverne, à faire bouger mon sexe en elle. Nous apprécions les deux ce traitement que l'autre offre...

Je suis bien haut point de vue plaisir, je me plais à retarder mon orgasme, mais elle m'excite trop... j'augmente de nouveau le rythme, entre deux souffles, je lui lâche que je vais jouir, elle me fait "continue".... puis j'explose en elle.

Elle me regarde l'air satisfait, je sens qu'elle est toute fière de m'avoir senti exploser en elle... :)

Elle me laisse reprendre mes esprits... je viens contre elle, la prends dans mes bras, et lui demande ce dont elle a envie.

"Une petite léchouille ?" me glisse-t-elle l'air coquin.

"Avec plaisir" lui réponds-je.

Elle ouvre ses jambes, et je viens positionner ma tête vers son minou... ma langue commence à s'affairer sur sa vulve, elle gémit et se tortille, je continue ma torture en donnant des petits coups de langue sur son clito... cela lui fait beaucoup d'effet, elle ne peut se retenir de lâcher quelques petits cris...

"Avec le nez" me glisse-t-elle...

Doucement, je viens exciter son clitoris avec mon nez, pendant que ma langue vient fouiller sa vulve... cela lui fait encore plus d'effet. La coquine, elle sait ce qu'elle veut et ce qu'elle aime !

Elle reprend le dessus, et décide de me rendre la politesse... elle me goûte avec gourmandise.

Je me laisse gober, elle est très douce et très précautionneuse... cela m'excite beaucoup d'ailleurs.

Elle revient s'asseoir sur moi, et en profite pour m'embrasser après m'avoir gobé.

Mon sexe butte contre sa chatte... pas besoin de parler, je me recouvre, et elle se remet sur moi pour que je la pénètre de nouveau.

Elle se cambre afin de bien me sentir en elle, mes mains s'occupent de ses seins... elle se penche un peu et je lui gobe chacun de ses seins à la suite... sa peau est si douce, je ne me prive d'ailleurs pas de lui dire.

Elle s'étend sur moi et vient me lécher le lobe de l'oreille...

Soudain, aïe... une méchante crampe s'empare d'elle, impossible de continuer ainsi. Je prends le temps de la masser pour la faire passer, elle est sur le ventre.

Mon sexe n'a pas perdu de vigueur et frotte contre ses fesses pendant que je masse le haut de son dos... elle redresse son bassin, et vient me l'offrir afin que je la reprenne.

-Coquine ! Lui dis-je... j'étais en train de la masser, et c'est de tout autre chose dont elle a envie !

Qu'à cela ne tienne, je reviens en elle en levrette... et je la pilonne littéralement, ses gémissements me guident, et j'augmente le rythme... curiosité, je prends beaucoup de plaisir, mais je sens que je suis loin de l'orgasme. Elle va être gâtée !

Je continue à la prendre ainsi... et ce sont de drôles de bruits qui me viennent à l'oreille...

-Tu crois que... ? me demande-t-elle.

-Oui, tu viens d'éjaculer. Cadeau mon trésor !

Je sens qu'elle est très contente, et elle m'invite à continuer à la prendre ainsi... comme j'ai aussi envie de jouir, je la prends bien fermement... à plusieurs reprises, elle me dit qu'elle meurt sous des assauts aussi fougueux.

Nous varions les plaisirs : en levrette, en missionnaire, les jambes ouvertes... rythmé, lent et puissant, elle est vraiment gâtée, car je ne faiblis pas, et je n'arrive pas à atteindre l'orgasme... ce qui n'est pas son cas.

Elle jouit encore une fois, et m'implore de stopper, elle est épuisée de ce traitement de faveur.

Nous tombons côte à côte, je décide de remettre mon orgasme à une autre fois, ceci dit, je suis très content d'une chevauchée aussi coquine avec elle. Nous nous reposons un peu...

-Je n'avais que deux préservatifs, lui glissé-je avec un sourire malicieux.

Elle n'a nul besoin de répondre, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils auront été bien utilisés, son regard mi-épuisé, mi-bien contente de notre après-midi me confirme sa pensée.

En riant, je lui dis :

-Dors ma princesse... je te réveillerai.

Elle rit et me sort :

-Tu crois pas qu'il serait l'heure de redescendre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Titelilie

Quelle belle partie de cartes :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben dis donc tu l'as gagné ta partie de cartes à ce que je peux voir.

merci à toi pour ce moment de plaisir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.