Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

MissBouby

Je hais la neige...

Recommended Posts

Bon, ça c’est un secret pour personne. Il a fallu qu’il neige juste pour nous em*** et je reste polie. Ce n’est que partie remise, la semaine prochaine on aura toute une journée (au lieu d’une petite après-midi)

Comme on se manque quand même un peu (ça commence à devenir beaucoup d’ailleurs). Je lui demande un petit rendez-vous Skype... Comme il est bloqué chez lui, sa femme l’accapare un peu, même plus que prévu et on ne peut se rejoindre qu’à 15h.

Voilà enfin l’icône verte qui apparaît, bientôt remplacée par l’orange... Ce que c’est bon de te voir... (en parlant d’orange et vert, il aurait pu poser pour un post, mais ça c’est une autre histoire)

On discute un peu mais moi j’ai chaud. Je ne porte qu’un débardeur et mon boxer (il y tenait) et je sens qu’ils ne vont pas rester sur moi longtemps...

Je commence un peu à jouer, je dessine mon décolleté du doigt, je dégage un peu un sein de l’étoffe mais le range vite. Je vois que je te perturbe, tu te mords les lèvres. Je me fiche de savoir quel temps il fait chez toi, tu sais bien ce que je veux.

Je finis par l’enlever ce fichu débardeur et là tu ne me regarde plus dans les yeux. Tu suis même mes doigts qui jouent sur mes seins, les redessine, les soupèse, les pétrisse. Je pince un peu mes tétons. Mmmmmm j’ai vraiment très chaud. La neige ne tiendrait pas sur moi...

Mes doigts partent à l’affut de la dernière barrière de tissu. Je suis toujours à genou devant l’écran posé sur mon lit. Tu me dis me trouver belle, sexy. Tu dis me vouloir, vouloir me posséder, remplacer mes mains. Tu me dis aussi te sentir à l’étroit.

Moi je veux juste que tu vois ce que tu rate. Le moment est venu pour moi d’enlever ce boxer rouge. Mes mains me parcourent, les seins, le ventre, elles descendent un instant entre mes cuisses. J’aimerais que ce soit les tiennes....

Je m’éloigne un peu, prends une position plus confortable. Je suis assise ; l’écran entre mes jambes. Tu es aux premières loges, je vois bien que tu n’es pas resté inactif. Alors je continue, mes caresses deviennent plus précises.

Mon bouton d’abord. J’adore jouer avec délicatement, le frotter un peu, le pincer. Puis mes doigts s’aventurent plus bas, recueillent un peu de cyprine et remontent agacer mon bouton. Mmmmm ce que j’aimerais que tu sois là. J’ai envie que tu me remplisses, me remplace.... Tiens ça me fait penser, je m’arrête un instant et je vais chercher un de mes complices. Ils ne sont jamais bien loin et je te montre ce petit jouet. Il est encore sage.

Je vais m’occuper un peu de lui comme si c’était toi. Je vois que je te rends fou, tu me lance ce regard qui me défie. Je commence donc avec ce petit jouet, il parcourt mes lèvres, ma langue le caresse un peu, puis je le dévore. Je le suce comme si c’était toi, je continue encore jusqu’à ce que je sente que ce petit jouet ait envie de plus. Il commence alors à descendre. Il se glisse entre mes seins, sur mon ventre. Sa descente continue. Tu me maudis derrière ton écran.

Quand il s’approche de mes cuisses, il commence à renoncer. Je te demande “J’y vais ou j’y vais pas ?” Je te vois me supplier d’y aller. Alors je commence un peu à jouer, il entre un peu puis se retire et encore et encore, pour enfin se loger au fond de moi... Mmmmm

Je ne suis plus qu’envie, désir et j’ai hâte de te sentir en moi comme je sens ce jouet. Je continue à me caresser, à faire aller et venir ce jouet en moi. Tu ne perds rien du spectacle et je sens que ton plaisir monte comme il monte en moi. Mmmmm

Le point de non-retour va vite arriver, j’ai du mal à me retenir de gémir, de soupirer. J4’ai envie de toi, je vais jouir pour toi. Regarde-moi, je ne veux que toi. Mmmmm

Le cyclone, la tempête arrive. La boule d’énergie, d’excitation explose enfin... Mmmmm ce que c’est bon...

Tu as l’air d’avoir autant apprécié que moi, on a le même regard. J’ai hâte de te voir et de t’avoir dans mes bras pour un petit câlin bien mérité après tout ça.

Finalement la neige, ce n’est pas si terrible....

blogentry-51917-0-94853300-1361894274_thumb.jpg blogentry-51917-0-00033100-1361894299_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Wouiggins

La tension et le désir impregnent ce texte joliment illustré. Merci pour ce partage MissBouby qui me donnerait plus envie d'aimer la neige que de la haïr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C' est quoi le petit truc violet qui dépasse de ton tee-shirt ? ... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime bien ce que tu racontes, et la façon dont tu le racontes... C'est vrai que c'est sympa la neige :bbl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien dites-moi ! La neige ne doit pas bien tenir longtemps vu la température là !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

finalement la neige a du bon... :bien:

enfin, surtout pour nous :grin:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.