Aller au contenu
bibinours

[5ème Concours Inime] Sa complicité !

Messages recommandés

5meconcoursinimeparticixi1.jpg

Nous passions une période difficile et nous avions décidé, d’un commun accord, de prendre un petit peu l’air. Pour des raisons très pratiques, j’étais resté à la maison, toi, tu logeais chez ta copine. Notre voisinage ne connaissait pas notre séparation, nous la voulions le plus temporaire possible.

Mais voilà, nous habitions un petit village, dont les loisirs essentiels étaient les bals. Et en Février, le bal masqué réunissait toutes les associations, et nous en avions été les précurseurs.

Après maints échanges téléphoniques, maintes discussions, nous décidons de nous y retrouver. Nous n’y allons pas ensemble, non, tu avais fermement exprimé ton désir : « j’aurais envie que tu me dragues, comme tu le fais ordinairement avec d’autres ; j’ai besoin que tu montres ton désir, je ne veux pas être une habitude.

-certes, mais comment allons-nous, nous reconnaître ?

-on verra ! »

J’avoue être arrivé à ce bal avec une forte appréhension. Bien sûr, nous savions chaque parcelle de notre corps, chaque intonation de nos voix, nous connaissions nos démarches, nos gestes.

Mais il m’avait fallu résoudre un dilemme : « me déguiser mais que tu puisses aussi me reconnaître ». Tu avais dû avoir les mêmes hésitations.

J’avais opté pour un costume de pirate, foulard sur le crâne, bandeau sur l’œil, épée à la ceinture, larges bottes. Ma longue barbe ajoutait une touche de réalisme.

Mais toi, en quoi pouvais-tu être?

Je ne pouvais me fier à tes cheveux, tu étais tout aussi bien capable de les avoir très courts depuis hier, ou d’utiliser une perruque.

Je me devais de mettre un plan …en place, me retrouvant encore plus pirate, repérer une proie ?

D’abord éliminer toutes les femmes « réclamées » par leurs enfants ; les nôtres étaient en vacances chez papy-mammie.

Ensuite celles serrées de près par un homme. Certes nous n’allions pas bien, je ne croyais pas que tu viennes ici, pour me trouver, accompagnée par un autre homme.

C’est fou le nombre de femmes seules à ces bals; j’avais aussi éliminé les hommes déguisés en femmes, ils étaient trop facilement reconnaissables.

Le bal commençait, je me lançais et invitais « une fée ». Aux premiers pas, au déhanchement, ce n’était pas toi. Ma main, innocemment, descendis vers la poitrine de ma partenaire, non, ce n’étaient pas tes seins, ni ton gloussement devant mon geste assez osé.

Les slows s’enchaînaient, je changeais chaque fois de partenaire, essuyais quelques refus, et chaque fois, ce n’était pas toi.

J’avais même osé serrer de si près une jeune femme, mes mains posées sur ses fesses, que je crus un instant qu’elle allait me gifler.

Minuit ! le concours de déguisement allait commencer, lorsque le silence se fît ! Une magnifique gitane, accompagnée d’un hidalgo venait d’entrer dans la salle.

La gitane, nom de d…, je savais qui c’était ; et ce fier hidalgo, pas moyen de me tromper, l’allure fine m’était connue, ses bottillons à talons ne me trompaient pas.

Le brouhaha reprit.

La musique aussi, chacun voulant participer au concours s’approchait de la tribune où on lui remettait un brassard numéroté.

Je me glissais prestement derrière la gitane, dans la queue qui se formait et lui glissais à l’oreille :

« salut toi, tu as fière allure »

Pas un mot ne répondit à mon avance, l’hidalgo continuait à tenir la main de la gitane.

Sitôt les brassards mis, je me précipitais pour l’inviter à danser, elle dû lâcher sa main, je la serrais tendrement contre moi, je reconnaissais son parfum. Il est vrai que j’avais déjà vu ce costume sur elle.

« Merci de m’avoir aidé, ton costume te va à merveille, et tu es bien la seule à le porter aussi bien et tu n’as pas changé de parfum ».

Un petit rire pour réponse, c’était peu, mais j’étais sûr de moi.

L’orchestre attaqua d’autres airs plus exotiques, la chance était avec moi, "notre chanson". Je m’approchai rapidement, pas besoin de se tenir pour cette danse, mais se frôler en était l’élément essentiel. Nous le faisions à merveille, nous le fîmes ce soir là, les yeux fermés, ne nous touchant que par les mains : « je t’avais retrouvée ».

Nous étions indifférents aux sourires que nous pouvions deviner dans la salle autour de nous, je te pris dans mes bras pour les danses suivantes, je te serrais contre moi, peu m’importait ton costume.

« -tu veux attendre la fin ?

-non,

-tu n’es pas venue seule ?

-non, mais tu sais qui c’est, pas de problème, elle a son auto ! ».

C’est ainsi que grâce à Anne, déguisée en gitane, j’avais retrouvé Ma Douce, habillée en hidalgo.

Bras dessus bras dessous, nous partîmes à la maison, impatients de nous retrouver nus, dans les bras l’un de l’autre. J’aurais dû te draguer certes, mais notre amour devait être au dessus de ces contraintes !

Le lendemain je remerciais Anne, elle savait toujours être notre complice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

Superbe narration Bibinours :P:P:P ... oserais-je dire "comme d'habitude ??? Non, car chacun de tes récits est tellement innovant d'originalité et de détails très sensuels :wink: : j'aime beaucoup ce jeu de rôles par les déguisements, et l'attrait des solows d'antan !!! :P:P:P:P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel suspens ! Je t'imagine la cherchant, fébrile et en même temps profiteur des autres femmes ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

tien tien je crois reconnaitre un theme qui nous a rassembler :P

superbe bibi :P

Raconte FleurSauvage :P ... là, tu en as trop dit !!! :P:P:P

Rajoute à mon message : j'ai trouvé LA narration :wink:

http://www.forum-intime.com/confession_intime/viewtopic.php?p=274384#274384

:P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je veux tout savoir :P

enfin elle aurait pu l'écrire :wink:

dis donc, toi, tu ne laisses rien passer? très chère décibel :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

enfin elle aurait pu l'écrire :P

dis donc, toi, tu ne laisses rien passer? très chère décibel :P

Et oui je t'ai à l'oeil !!! :wink::P:P :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je demande très officiellement que ce texte soit lui aussi classé hors concours!

NA :P:wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

avec pas mal de retard merci à tous et toutes pour les encouragements!

et ceci est d'autant plus sincère que je suis haureux d'être au milieu de textes, bien écrits et captivants.

bravo à tous les participants, aux hors-concours et aux trois finalistes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.