Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

iZno

Sonia joue les proxénètes amateur...

Recommended Posts

J'hésite à mettre ce texte, qui n'est pas encore terminé, vu que je ne suis pas très bon dans les textes à épisodes.

Je vais quand même essayer de suivre et vous faire découvrir au fur et à mesure cette histoire, en espérant ne pas tomber en panne avant la fin...

Mince, je n'ai pas su lui dire non. Sonia va donc passée à mon hôtel. Mais comment savait-elle que j'étais à Paris ce soir?

Ce n'est vraiment pas une bonne idée, nos rencontres sèment toujours le trouble dans nos couples, enfin surtout dans le miens. Marc sait quand Sonia vient passer la nuit avec moi, alors que moi, je ne peux l'avouer à ma chérie.

Bon, je lui ai donné le numéro de la chambre, elle ne devrait pas tarder.

Ah sms: "on arrive, bisous"

Ok. Attend une demi-minute. Comment ça "On"?

Il était question de "Je", pas de "On".

Je n'aime pas quand elle vient avec Marc, je culpabilise toujours de coucher avec sa femme. Il est mon ami d'enfance, on est allé à l'école ensemble, on a fait les 400 coups tous les deux.

Lui dit que ça ne le dérange pas, qu'il préfère quand c'est avec moi plutôt qu'un autre.

J'envie vraiment leur complicité, cette façon détachée de vivre leur vie sexuelle.

Toc-toc.

Ce doit être Sonia.

"-Hey toi, comme je suis heureux de te revoir" dis-je à Sonia en ouvrant la porte.

Elle est toujours aussi jolie. Pas très grande, fine, une coupe au carré qui lui donne un air si sérieux, de grands yeux noir pétillant, et un sourire à faire chavirer les cœurs.

"-Bon, tu nous laisses entrer ou on passe la soirée dans le couloir?" me dit-elle.

"-Entrez, mesdames. Je pensai que tu étais avec Marc quand j'ai reçu ton sms."

"-Ah non, il ne sait pas que je suis ici ce soir. Je te présente Chloé, une amie"

"-Bonsoir Chloé"

Aucune réponse de sa part. Elle entre juste dans la chambre en me regardant de haut.

J'attrape Sonia et lui dit discrètement: "-Tu m'expliques, s'il te plait, je pensai que tu serais seule"

"-T’inquiètes, ça va aller"

"-Comment ça va aller? Elle m'a l'air aussi chaleureuse qu'un pingouin tombé de sa banquise".

"-Je galère en ce moment, je vais t'expliquer"

"-Ouais, j'aimerai bien comprendre"

Je referme la porte de la chambre. Chloé est assise sur le petit canapé à coté du lit.

Elle porte un tailleur gris clair qui met en valeur la courbure de ses hanches. Elle est plutôt jolie. Blonde, yeux vert, de longues jambes... Elle pourrait être vraiment belle si son visage n'était pas si froid.

"-Bon tu m'expliques" dis-je à Sonia en la faisant entrer dans la salle de bain "c'est quoi ce trip?"

"-Ne te fâche pas, j'ai des problèmes de thunes en ce moment, et Chloé m'a proposé un arrangement que je ne pouvais refuser"

"-Comment ça? Tu joues les macs? Tu ne crois quand même pas que je vais coucher avec cet iceberg?"

"-Mais non, laisses moi t'expliquer. Elle veut juste nous mâter. Elle est prête à payer pour nous regarder nous envoyer en l'air. Te connaissant, je me suis dis que ça ne te dérangerais pas. Ce ne serait pas la première qu'on ferait ça avec des spectateurs"

"-Non mais ça va pas? Tu aurais pu me demander quand même avant de venir avec... ça!"

"-S'te plait, fais le pour moi, j'ai vraiment besoin de cette thune"

"- 'tain, tu fais chier Sonia"

"-Dis oui, dis oui, dis oui. Elle ne fait que regarder. Dis oui"

"-T'as gagné, comment je pourrai te dire non. Mais la prochaine fois que t'as des problèmes de fric, dis le moi, je peux te dépanner"

"-Aller viens, elle nous attend..."

Chloé semble perdue dans la contemplation de ses pieds. Elle à ôté ses chaussures et tend ses jambes comme pour vérifier que leurs courbes n'ont pas changées.

Elle nous jette un regard glacial.

"-Jérôme est d'accord pour notre arrangement" lui dit Sonia.

"-Pour tout?" répond Chloé

"-Heu, oui..."

"-Que ce soit clair! Je vous regarde. Vous ne vous préoccupez pas de moi, quoi que je fasse, d'accord?" Elle n'attend pas notre réponse et continue, "Je veux te voir jouir sur elle, hors de question de me cacher ton sperme. Vous ne me touchez pas sauf si je le demande, mais il y a peu de chance que cela arrive. C'est bien compris?"

J'agite la tête en guise d'acquiescement et glisse à l'oreille de Sonia d'un ton ironique "Je crois qu'on va s'amuser"

Sonia m'attrape par la taille et m'embrasse à pleine bouche.

"-Que le spectacle commence" me dit-elle entre deux baisers.

Nos habits volent rapidement dans la chambre. Sonia à toujours était une passionnée, difficile de faire semblant avec elle.

Je jette un œil à Chloé, qui a ôtée le haut de son tailleur. Elle commence à enlever un à un les boutons de son chemisier. Ses mains passent sur ses seins sans nous quitter des yeux.

Sonia s’attaque à mon caleçon dont la bosse ne laisse aucun doute sur mon niveau d’excitation. A peine mon sexe découvert, sa bouche s’en empare et commence un mouvement de va et vient des plus agréable. Chloé s’attaque à sa jupe, la laisse glissé jusqu’au sol, dévoilant un porte-jarretelles des plus affriolant. Je la regarde discrètement pendant que Sonia me suce goulûment Elle repousse son string sur le coté, me laissant apercevoir ses lèvres imberbe. Ses doigts passent et repassent entre elles. Ses soupirs ne laissent aucuns doutes sur son plaisir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sonia voit bien que je ne suis pas avec elle à ce moment la. Serait-ce une petite pointe de jalousie qui lui fait dire : « A ton tour, bouffe moi la chate comme tu sais si bien le faire »

Ces mots cru, bien étranger au vocabulaire habituel de Sonia, me tire de ma contemplation. Elle s’allonge sur le dos, écarte largement ses jambes, m’invitant ainsi à venir butiner son sexe déjà bien humide. Elle garde toujours une petite touffe de poils sur son pubis, ne voulant pas ressembler, selon ses dires, à une enfant.

Je m’approche doucement. Son odeur m’enivre. Ma langue passe sur ses lèvres entrouverte, encore et encore. Elles s’écartent lentement, exposant à ma vue le cœur de son trésor intime. Il est temps de m’occuper de son petit bouton. J’écarte pleinement ses lèvres et colle ma bouche contre elle. Je peux commencer cette douce succion pendant que ma langue frotte son clito. Sonia commence à se tortiller. J’en profite pour glisser un doigt en elle. Juste une phalange pour commencer. Ma bouche et ma langue ne faiblissent pas, mon doigt entre entièrement au cœur de sa fournaise, bientôt rejoins par un deuxième. Sonia gémis de plus en plus. Un souffle sur mon épaule trahi Chloé, qui se tient juste au dessus de moi, ne voulant certainement rien perdre de la vision de ma bouche sur la chate dégoulinante de Sonia. Ses doigts fouillent frénétiquement son sexe, sa respiration est haletante. Chloé s’offre du plaisir en silence.

Elle rejoint le canapé deux places, s’y installe confortablement, ouvrant ses jambes afin de s’adonner à son activité de la soirée.

La vue est plutôt plaisante. Son visage semble se réchauffé à mesure que le plaisir s’empare d’elle.

Sonia n’apprécie guère mes intermèdes et tout en agitant son basin d’avant en arrière, plaque mon visage entre ses jambes.

Il est temps de passer à autre chose. Je m’extirpe des jambes de Sonia, et alors que mon corps recouvre le siens, je pénètre en elle, me laissant engloutir par sa chaleur.

Nos basins suivent le même rythme. A chaque va et viens, je m’enfonce un peu plus profondément en elle.

Chloé ne peut plus se retenir, ses gémissements se font de plus en plus forts.

Entendre ses deux jeunes femmes gémir simultanément m’excite au plus au point. Je sens que le point de non retour va bientôt être atteint. J’accélère le mouvement. Ma vision se trouble, ma colonne vertébrale est parcourue par une décharge électrique.

C’est in extrémis que je me remémore l’accord, et c’est en dehors de son corps que les longs jets soldent ma jouissance.

Chloé semblent hypnotisé, sa langue passe sur lèvres alors que ses yeux suivent les trainées blanchâtres qui zèbrent Sonia de son pubis à la naissance de ses seins.

Je roule sur le coté pour que son regard n’en manque pas une goutte.

C’est à ce moment la que tout bascula…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Titelilie

Pfiouuuuuuuuuuuuu, j'adoore ^^

Tu fais passer tout le plaisir, toute l'excitation, l'ambiance est plus qu'agréable...

J'attend la suite avec impatience :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça vient doucement.

La nuit à été courte, je commence à taper sur trois touches à chaque fois, il doit être temps de faire une petite pause ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah mais fais pas une trop grande pause hein !!! on va te harceler jusqu'à la toute fin de ce récit, jusqu'à la dernière goutte ! :P non mais... hors de question que tu t'endormes en si bon chemin :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis incapable de continuer aujourd'hui, j'ai les yeux qui se ferment et les doigts qui restent aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaappuyer sur les touches du clavier.

Promis, je terminerai plus tard...

En attendant...

Chloé se leva et s’approcha de nous. Elle semblait dans un état second. Elle tendit sa main vers Sonia et plongea son index dans les gouttes qui la couvraient.

Je trouvai ça plutôt sexy, jusqu’au moment ou Sonia lâchât : « hey, pas touche, ça ne fait pas parti de notre accord »

Chloé bredouilla quelque chose d’incompréhensible mais Sonia n’avait pas l’intention de céder. « Si tu veux plus, tu payes, sinon on arrête la »

Chloé avait le regard dans le vague. Deux mots sortirent de sa bouche : « Ok, combien ? »

Sonia lui répondit : « Si tu double, on te fait passer une soirée comme jamais tu n’en a vécu »

Seul un « ok » troubla le silence. Sonia clôtura les négociations par un « Tu payes d’avance »

C’était désormais officiel, nous nous prostituions, et pour moi, c’est bénévolement.

Chloé se dirigea vers son sac à mains et extirpa quelques billets et les posa négligemment sur la table basse. Elle revint poser sa main sur Sonia, qui arborait un large sourire, fière d’avoir gagner cet argent si facilement. Ses doigts retournèrent sur les gouttes qui glissaient lentement sur sa peau. Elle porta ce doigt à sa bouche, le suçant longuement, avant de décider de poser ses lèvres à même le corps de Sonia pour recueillir le précieux nectar. Sonia se tortillait sous les baisers de Chloé.

J’eu tout de suite envie d’elle, je voulais sentir son envie se diffuser sur ma langue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une bonne histoire, plutôt bien écrite et excitante

La situation de départ est plutôt originale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Histoire intéressante qui sort de l'ordinaire !!!

J'attends la suite .....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Histoire intéressante qui sort de l'ordinaire !!!

J'attends la suite .....

Tout à fait d'accord avec toi S

Il nous m'est l'eau à la bouche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La suite?

Pas avant au moins lundi soir... je ne vais pas avoir une minute à moi ce week-end

En attendant, si vous voulez découvrir un peu plus mon univers:

et d'autres encore, mais c'est à vous de chercher :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas très inspiré aujourd'hui, ni très content de ce que j'ai écrit...

hop, un bout de suite:

Pourtant jusqu'à cet instant, elle ne me provoquait aucun désir. Certes elle avait un corps splendide, mais son regard me coupait toute envie.

La voir ainsi, couchée sur Sonia, lapant les traces de nos ébats, réveilla la partie animale qui sommeillait en moi. Je ne pû m'empêcher de poser ma main sur ses fesses. Grave erreur, elle se retourna brusquement et me foudroyant du regard dit: "Tiens-t-en a notre accord et garde tes mains loin de moi"

Je fû refroidi immédiatement.

Elle se coucha à coté de Sonia, et alors qu'elle écartait largement ses jambes me dit: "Par contre, tu peux poser ta bouche ici, tu m'as l'air de savoir t'y prendre"

Je ne pouvais y croire, elle m'envoyait chier et me demandait de glisser ma langue entre ses cuisses!

"N'y compte pas! Il est hors de question que je touche une partie de ton corps, même avec ma langue. Tu veux prendre ton pied, et bien débrouille toi toute seule"

Sonia était horrifié, j'étais en train de ruiner son nouveau buisness, quant à Chloé, je voyais bien qu'elle n'avait pas l'habitude qu'on lui dise non.

Sonia tentat de rattraper le coup, me demandant de faire un effort, mais c'était trop tard. Je ne supporte pas qu'on me parle ainsi...

"S'il te plaît Jérôme, je suis certaine qu'elle a très envie que tu lui fasses découvrir les prouesses que tu accomplis avec ta langue"

"Non Sonia, c'est terminé pour moi" lui répondis-je en entrant dans la salle de bain, "t'as qu'à t'y coller, c'est ta cliente, pas la mienne"

Je n'avais plus qu'une seule envie, prendre une longue douche brulante...

Après de longues minutes sous l'eau chaude, j'avais presque l'espoir de me retrouver seul dans ma chambre d'hôtel, mais les bruits qui arrivaient à mes oreilles m'indiquaient le contraire. J'attrapai une serviette pour me sécher rapidement avant de l'enrouler autour de ma taille. Lorsque je franchis la porte de la chambre, je vis Chloé se tortiller, maintenant la tête de Sonia entre ses jambes. Sa respiration était saccadée. Elle lâchait des "Ahh" plus ou moins long.

Lorsqu'elle me vit, elle me dit "Ahh, viens, j'ai ahh, Bès... ahh, besoin d'une aaahhh queue"

J'hésitai un peu, puis lui répondis: "Tu me veux, tu vas m'avoir, mais ne dis surtout plus non".

La serviette vola, et quand j'eus libéré Sonia des cuisses de Chloé, je pus lui donner ce qu'elle désirait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.