Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

feuille-blanche

Le froid réchauffe les corps

Recommended Posts

Voici une petite expérience qui ne date pas de très longtemps mais assez pour que je puisse être un peu plus objective ;)

---------------

Le stress s’installe … mes mains tremblent pendant que j’éteins le contact de ma voiture. Ne fais-je pas une folie ? Accueillir un inconnu chez moi ? Ça fait 3 ou 4 semaines qu’on discute agréablement sur le Tchat de ce site de rencontres, 2 qu’on s’échange des SMS amicaux et quelques détails utiles sur nos sensibilités respectives. J’ai accepté qu’il vienne un peu sur un coup de tête et maintenant j’ai peur.

Je finis par descendre de voiture et me diriger vers le hall de la gare, fixant avec anxiété le tableau d’arrivée des trains. Finalement la voix de « madame SNCF » retentit dans le micro, j’entends à peine son speech qui commence par « Le tgv numéro huit mille six cent … », je n’entends pas la voie d’arrivée annoncée mais je m’en moque, on s’est donné rendez-vous dans le hall.

Finalement il est là, en chair et en os, grand …. Très grand comparé à moi qui culmine très difficilement à 1m70. Il est beau garçon et a un joli sourire. Ouf !

On se dirige en badinant vers ma petite voiture dans laquelle il rentre plus ou moins. La tension se relâche. On se décide à aller chez moi et puis à reprendre la voiture pour faire un tour.

Nous retournons chez moi vers 16h et je lui offre un café, ce qu’il accepte. Pendant que nous discutons dans ma cuisine glaciale, sa main se pose sans cesse sur ma cuisse et c’est loin de me déplaire ! Après un moment nous rejoignons ma pièce à vivre qui me sert de salon et de chambre. On zappe un peu à la télé, pour atterrir devant une série que nous apprécions tous les deux. Sans vraiment regarder l’écran on continue à bavasser pendant que nos mains s’égarent et avant que j’ai le temps de comprendre ce qu’il se passe nous sommes allongés tous les deux, nous embrassant à en perdre haleine, un bruit de fusillade en fond sonore.

Ses mains fraîches me retirent mon pull et apparemment, sans que je m’en aperçoive, ce garçon avait réussi à détacher mon soutien-gorge car ce dernier glisse le long de mes bras. Quelle maîtrise ! Je tatônne pour le découvrir lui aussi, et c’est avec son aide que je me retrouve avec ce charmant garçon, aussi torse nu que moi au-dessus de moi.

Nos préliminaires s’éternisent, mais c’est plus qu’agréable ! Peut-être trop car je me rends compte que je suis … vraiment pas discrète. Ca le fait doucement rigoler et j’ai l’impression qu’il se moque un peu, et je lui fait remarquer, d’un air boudeur qui est lamentablement ruiné par les bruits qu’il me fait faire, que ce n’est pas sympa de se moquer. Il m’assure que non et que ça lui fait plaisir de voir que j’aime ce qu’il me fait. Rassurée, je me laisse aller et l’étreins.

Après avoir enfilé son préservatif il vient se mettre à l’orée de mon entrée et c’est en échangeant un baiser qu’il s’enfonce en moi. Ca faisait un an que ce n’était pas arrivé, et croyez-moi cette fois ci était bien meilleure que la première.

Il s'enfonce en moi, me caresse avidement les seins qu'il sait très sensible. Sa bouche taquine la mienne, il m'offre ses lèvres sur un plateau d'argent pour me les retirer avec ce petit sourire qui veut dire "viens me chercher si tu les veux".

Nous changeons de positions, variant les plaisirs tout en nous embrassant à pleine bouche. Ses coups de rein se font plus prononcés et je gémis.

Il me fait tant de bien que je dois me mordre le poignet pour etouffer le cri qui me monte à la gorge. Merde, je ne savais pas que ça pouvait me faire ça ! Je n'ai pas ce genre de besoin de crier quand je me fais du bien avec mon propre matériel. Ses mains naviguent sur mon corps, pincent doucement un téton avant de redescendre caresser mes fesses. Je me retrouve au-dessus et m’applique à bouger mon bassin comme j’ai pu le lire ailleurs. Bon il a l’air d’aimer, il me demande de ralentir le rythme me disant qu’il n’allait pas tenir longtemps. Effectivement …

Nous avons pris tous les deux notre plaisir, mais le week end n’est pas fini … loin de là !

A très vite pour la suite si ça vous dit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un très joli (excitant ;)) début...donc j’attends la suite ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est un bien agréable début

je trouve toujours fascinant la rencontre de 2 personnes

Oui la suite, s'il te plait

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Tendre émoi

Et comment !

La suite est attendue avec impatience !

J'aime beaucoup quand les pages blanches se noircissent de ton écriture...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh oui, la suite !!!!

Une bien jolie rencontre semble-t-il !! :)

Merci pour ce partage !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une belle rencontre. Un peu d'anxiété au début semble-t-il, puis la découverte et le plaisir. Tout est bien donc... La suite bien sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Titelilie

J'attend la suite aussi... Une bien belle rencontre qui promet de belles choses :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest jeanmimel

la suite ? quand tu veux...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Histoire intéressante.

La suite se fera sûrement désirée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une belle rencontre qui commence bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une rencontre magnifiquement racontée.

Que nous réserves tu encore de ce week-end....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Très beau récit, j'espère une suite :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce partage mais abrege la délicieuse torture de l‘attente et accorde-nous la suite !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bon, comme d'habitude.

Ayant moi-même fait une rencontre via FI (racontée parmi les confessions de la jeune femme en question d'ailleurs), je ne peux que connaître le stress qui t'a habité après avoir accepté de le voir ^^

N'hésite pas à nous raconter la suite ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Magnifique Feuille Blanche

Hâte de la suite, ta plume me ravit toujours autant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Draouch

: Grahouuuuuuuuu : Y a des rencontres qui marquent. J'attend la donc commme les autres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau récit et cela donne envie d'en savoir plus sur ce week end de plaisirs..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest besoindechaleur

Euh Feuille-blanche tu devrais vite retrouver la suite de ce week end là pour noicir encore une page ou deux.........très beau récit d'une toute première rencontre.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nous allons au restaurant puis revenons chez moi pour partager nos corps. L’extase passée, nous nous préparons pour la nuit. J’enfile, sur mon corps nu, une veste de jogging légère ainsi qu’une culotte un peu décente. Pour le moment la veste reste à demi ouverte et mon camarade s’approche, un sourire coquin aux lèvres et lève la main pour caresser, du dos de la main, la courbe de mon sein. Je frémis et souris timidement. 
 
Sans beaucoup plus échanger nous allons-nous mettre au lit, pour dormir cette fois-ci. Le sommeil vient rapidement. Au matin, je me réveille bien avant la sonnerie du réveil. Je profite de l’état de mon compagnon pour aller me brosser les dents, histoire de ne pas présenter une haleine un peu chargée. Petit test avec la paume de ma main. Check ! 

 

Quand je rentre dans la chambre le jeune homme est réveillé et, tout sourire, je lui offre un baiser de bonjour. Je n’avais pas forcément prévu plus mais les choses étant ce qu’elles sont …. Nous nous embrassons sur le lit, ses mains parcourant avidement mon corps. J’ondule du bassin contre son érection naissante, l’envie se créant dans mon bas ventre.

Rapidement je me retrouve allongée à côté de lui, presque perpendiculaire à ses cuisses pour pouvoir, librement, avoir accès à son sexe tendu. Il est beau, doux et lisse … et même si on dit que la taille ne compte pas, je suis plutôt satisfaite de cette masse de chair, destinée à moi seule ce matin.

Je n’ai pas beaucoup d’expériences en matière de fellation, je sais que j’aime ça, mais je n’ai pas beaucoup eu l’occasion de pratiquer. Un seul autre, et unique à ce jour, amant a eu droit à mes débuts. Je caresse presque timidement, je lèchouille, je lape, je lèche franchement. Et, alors qu’il soupire d’aise en enfonçant sa main dans mes cheveux, je le prends en bouche.

 

L’arrondi de son gland passe mes lèvres et, avec ma main à la base de son sexe, je tire légèrement la peau pour le décalotter. Il a bon goût, s’en est surprenant. C’est un peu amer … presque salé. Alors que je descends sur sa hampe, son souffle se bloque et un gargouillis sort de sa gorge. Je m’arrête, alertée par le bruit et je m’inquiète de lui avoir fait mal sans le faire exprès. Il me rassure mais avec une voix tendue il me prévient que la sensation était trop intense. Mais je ne sais pas lequel de mes mouvements a provoqué une telle réaction !  Je remonte donc sur son gland seul, histoire de ne pas faire d’impair. Je le lèche, je frotte mes lèvres contre cette petite fente qui délivre petit à petit une quantité de liquide.

 

Finalement il me propose de me rendre la pareille et c’est très gênée que j’accepte. Personne ne m’a jamais fait ça, personne ne s’est jamais penché sur mon intime contrée. J’hésite, j’ai peur …. Et si je n’étais pas normale ? Et s’il était dégoûté ? Et si je n’avais pas bon goût ? Sachez, messieurs dames, qu’une débutante se pose souvent ces questions (après sondage auprès des amies, on s’est TOUTES demandé si nous étions normales, jolies là-dessous etc …. Donc rassurer mademoiselle/madame ne peut que être bénéfique.)

 

D’ailleurs il me rassure vite, grondant contre ma chair alors que sa langue vient caresser le capuchon de mon clitoris. « Tu as bon goût » grogne t il, me rassurant complètement. Je me venge donc sur sa verge, je m’amuse, je caresse moi aussi du bout de la langue ce petit paquet de nerfs sous son gland. C’est dur sous ma langue mais tellement sensible pour lui.

 

Il halète et me prévient, attentionné qu’il est, qu’il va jouir et que si je ne veux pas avaler c’est maintenant qu’il faut que je me retire. Je n’ai jamais avalé non plus et ça m’inquiète … je ne veux pas brusquer les choses pour moi et y aller pas à pas. Du coup, je relève la tête après une dernière succion qui l’envoie directement dans les étoiles. Il grogne avant d’expulser un jet de liquide blanchâtre. Ça brille sur son bas ventre, sa respiration est accélérée contre ma vulve et d’un dernier doigt appliqué contre mon clitoris je me contracte.

 

Nous en restons là, son train est pour bientôt et nous avons tout juste le temps de passer à la douche, cabine trop étroite pour nous deux …. Dommage. Je le ramène à la gare et, d’une bise sur chaque joue et d’un sourire nous nous disons au revoir.

Ainsi se termina ce week end de sexe quasi anonyme, et ce fut une nuit bien agréable.

 

Quand je rentre dans la chambre le jeune homme est réveillé et, tout sourire, je lui offre un baiser de bonjour. Je n’avais pas forcément prévu plus mais les choses étant ce qu’elles sont …. Nous nous embrassons sur le lit, ses mains parcourant avidement mon corps. J’ondule du bassin contre son érection naissante, l’envie se créant dans mon bas ventre. 
Rapidement je me retrouve allongée à côté de lui, presque perpendiculaire à ses cuisses pour pouvoir, librement, avoir accès à son sexe tendu. Il est beau, doux et lisse … et même si on dit que la taille ne compte pas, je suis plutôt satisfaite de cette masse de chair, destinée à moi seule ce matin. 
Je n’ai pas beaucoup d’expériences en matière de fellation, je sais que j’aime ça, mais je n’ai pas beaucoup eu l’occasion de pratiquer. Un seul autre, et unique à ce jour, amant a eu droit à mes débuts. Je caresse presque timidement, je lèchouille, je lape, je lèche franchement. Et, alors qu’il soupire d’aise en enfonçant sa main dans mes cheveux, je le prends en bouche. 
L’arrondi de son gland passe mes lèvres et, avec ma main à la base de son sexe, je tire légèrement la peau pour le décalotter. Il a bon goût, s’en est surprenant. C’est un peu amer … presque salé. Alors que je descends sur sa hampe, son souffle se bloque et un gargouillis sort de sa gorge. Je m’arrête, alertée par le bruit et je m’inquiète de lui avoir fait mal sans le faire exprès. Il me rassure mais avec une voix tendue il me prévient que la sensation était trop intense. Mais je ne sais pas lequel de mes mouvements a provoqué une telle réaction !  Je remonte donc sur son gland seul, histoire de ne pas faire d’impair. Je le lèche, je frotte mes lèvres contre cette petite fente qui délivre petit à petit une quantité de liquide. 
 
Finalement il me propose de me rendre la pareille et c’est très gênée que j’accepte. Personne ne m’a jamais fait ça, personne ne s’est jamais penché sur mon intime contrée. J’hésite, j’ai peur …. Et si je n’étais pas normale ? Et s’il était dégoûté ? Et si je n’avais pas bon goût ? Sachez, messieurs dames, qu’une débutante se pose souvent ces questions (après sondage auprès des amies, on s’est TOUTES demandé si nous étions normales, jolies là-dessous etc …. Donc rassurer mademoiselle/madame ne peut que être bénéfique.) 
D’ailleurs il me rassure vite, grondant contre ma chair alors que sa langue vient caresser le capuchon de mon clitoris. « Tu as bon goût » grogne t il, me rassurant complètement. Je me venge donc sur sa verge, je m’amuse, je caresse moi aussi du bout de la langue ce petit paquet de nerfs sous son gland. C’est dur sous ma langue mais tellement sensible pour lui. 
 
Il halète et me prévient, attentionné qu’il est, qu’il va jouir et que si je ne veux pas avaler c’est maintenant qu’il faut que je me retire. Je n’ai jamais avalé non plus et ça m’inquiète … je ne veux pas brusquer les choses pour moi et y aller pas à pas. Du coup, je relève la tête après une dernière succion qui l’envoie directement dans les étoiles. Il grogne avant d’expulser un jet de liquide blanchâtre. Ça brille sur son bas ventre, sa respiration est accélérée contre ma vulve et d’un dernier doigt appliqué contre mon clitoris je me contracte. 
Nous en restons là, son train est pour bientôt et nous avons tout juste le temps de passer à la douche, cabine trop étroite pour nous deux …. Dommage. Je le ramène à la gare et, d’une bise sur chaque joue et d’un sourire nous nous disons au revoir. 
Ainsi se termina ce week end de sexe quasi anonyme, et ce fut une nuit bien agréable. 
 
 
FIN 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beau texte tout en douceur

 

Dommage cependant des copiers/collers qui ont doublé certaines parties

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

effectivement je ne m'en étais pas rendue compte :s  et je peux même pas éditer ;_; 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

coucou feuille, envoie MP à un ou une admin qui te rectifiera ça :) en tout cas très beau texte et j'aime ton style :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très chouette texte, on attend la suite avec impatience (si suite il y a ;-) )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.