Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest Demosie

Veste d'automne..

Recommended Posts

Guest Demosie

Le Monde va de travers

Parce que les Hommes le bâtissent

Qui ont le Coeur à l'envers

Que les rêves appauvrissent,

Ainsi de leur attente

De choses inaccessibles,

Le but qui les tente

C'est le cri de l'indicible,

Ce qui leur a dit non

De toute éternité

Et dont le fier renom

S'appelle Probité

Le refus de Chemins

Qu'ils ne croiseront jamais

Leur fait tendre la main,

Quand il faudrait l'Epée,

Et tendre leur Coeur

En toute humilité

A celles dont les bonheurs

Sont en Sapho lovés,

Quand les Hommes de la Terre

Auront le Coeur à l'endroit

L'Amour charnel sera offert

En plein Coeur de la joie

Les guerres seront inutiles

Pour se découvrir Homme,

Puisqu'en tout équilibre

Se croqueront les pommes,

Moi, je bois à la tasse,

Et laisse aux autres les pommes,

Dire non en vain me lasse,

Je n'aime pas les Hommes,

Point d'histoires de sexe

Entre ces gens et moi,

Leurs sentiments complexes

Me sont Hébreu sans Joie

Je n'ai d'émotions vraies

Qu'au contact de ma Belle,

Mon Coeur en Elle s'égaie

Et chante Ritournelle,

Elle est ma Compagne,

Mon But et ma Raison,

Faudra-t-il plus de hargne

Pour pouvoir vous dire NON ?

Ni de face, ni de dos

Nous n'aurons commerce,

J'ai de l'Amour à flots,

Que rythme la Tendresse

Et des ravages de Passion

Dont votre Coeur de Loup

Ignore les mille saisons

Il s'en faut, de beaucoup !

Les mille et une Merveilles

Que m'offrent mes Amours,

Si vous chassez pareil

Ne verront pas le jour,

Pour votre Coeur, pour vous,

Choisissez donc terrain

Prêt à s'offrir à vous

A vous donner la main,

Moi dans l'amitié seule,

Je pourrai vous rejoindre,

Je n'ai en rien le voeu

De me laisser conjoindre,

Ni de près, ni de loin,

Et même pas en rêve,

Il ne me manque rien,

C'est Sapho qui m'élève,

Et fait chanter mon ventre

En forts partages de Femmes,

Aux Hommes, je suis souriante

Parce qu'ailleurs est ma Flamme,

Et si cette attitude

Vous a semblé ouverture,

De toute ma Lesbitude,

J'aurai pour vous l'armure,

Je n'aime pas les guerres confuses,

Mais qu'à rien, on ne me force,

Ma sève à l'Homme se refuse,

Aussi douce que soit l'écorce,

Je suis du bois dont on fait

Le cercueil des illusions,

Des vôtres, déclarez forfait,

Car je vous ai dit NON…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.