Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Cora

Lui par moi

Recommended Posts

16h

Encore facilement une à deux heures seul, à attendre la demoiselle qui partage ce lit où tu te trouves. La nuit dernière a été des plus délicieuses. La retrouver après tout ce temps, pouvoir la serrer contre toi et profiter du bien-être que tu ressens en sa présence.

Vos jeux à chaque rencontre te ravissent, de la simple caresse sur la joue à l’orgasme qu’elle te donne quand tu lui en laisses la possibilité. Perdre pieds n’est pas ta spécialité mais elle s’est promis de te faire craquer.

Tu as la chance de pouvoir encore te prélasser là, elle n’a pas eu le choix et survit au travail après cette nuit presque blanche. Son retour pour le repas de midi a été bref, mais elle a quand même eu le temps de planter une petite graine dans ton esprit.

Juste avant de partir, te prendre dans ses bras et t’embrasser à te faire frissonner. Puis en te disant de rester sage, déposer quelque chose dans ta poche et tourner les talons vers la porte d’entrée. Glissant la main dans cette poche, tu en as retiré l’objet du délit. Cette demoiselle est partie travailler laissant son shorty avec toi et tout l’émoi que cette idée vient de créer.

16h30

Cela fait quelques heures que tu luttes contre l’envie de jouer seul, respectant sa demande avant son départ. Mais ce bout de tissu sur le lit, et les images de ses fesses nues sous son jean, ne font que te tourmenter. Tu fermes les yeux faisant vagabonder tes idées ailleurs et sans t’en rendre compte une main vient courir sur ta peau.

Douces caresses de ton torse à ton ventre qui te font frissonner et soupirer. Ce n’est que quand ta main vient prendre possession de ton intimité que tu réalises l’état dans lequel elle te met, même en son absence. Une douche bien chaude pourrait peut-être te détendre et, à cette idée, tu files dans la salle de bain.

Tes vêtements volent un à un sur le chemin et tu es déjà nu en posant la main sur la poignée. Il fait frais mais tu n’as pas le temps de t’en apercevoir te pressant d’entrer dans la cabine. Au bout de quelques secondes, cette eau si douce t’enveloppe et tu fermes les yeux laissant ta tête quelques minutes sous le jet pour te laver de toutes ses pensées coquines. L’eau et la vapeur t’empêchent de voir clairement et tu prends à tâtons le premier gel douche que tu trouves. A peine as-tu commencé à te savonner que tu reconnais cette odeur caractéristique : verveine et thé vert, parfum inimaginable du savon utilisé par cette demoiselle. Ce même parfum que tu as encore senti sur sa peau quand tu l’as croquée avant son départ.

17h

La douceur de cette mousse te rappelle la peau de cette demoiselle. Si seulement ces mains sur ton corps pour être les siennes… Loin de calmer tes ardeurs, cette eau ne fait que titiller ton envie, glissant sur ta peau et échauffant ton esprit. Tes mains continuent leur office et descendent irrésistiblement vers ton intimité durcie d’excitation. Non, ne pas craquer et l’attendre, ça n’en sera que mieux ! Difficilement, tu reprends en te savonnant les cheveux et un frisson te parcourt l’échine l’espace d’une seconde.

Alors que tu t’apprêtes à te retourner, des bras t’enlacent et une douce chaleur vient faire disparaître cette chair de poule intempestive. Ta demoiselle est rentrée plus tôt que prévu et vient elle aussi profiter de cet instant. Sa peau collée à la tienne ne laisse pas un millimètre à l’eau pour vous séparer. Elle embrasse tes épaules et caresse chaque centimètre disponible de ta peau, ton torse, ton ventre, tes hanches…

Tu sursautes quand elle plante ses crocs sur ta nuque et stoppe net le silence du soupir que cette sensation te provoque. Tu la sens sourire dans ton dos, satisfaite de son effet et retiens ton souffle quand d’une main légère, elle vient frôler ton sexe tendu.

17h.. ?? - Tendresse

Ta demoiselle continue son manège en dévorant ton cou et tes épaules, alors que cette main divine commence une danse que tu reconnais et qui te comble à chaque fois d’un plaisir si fort. De l’autre main, elle caresse, griffe ta peau, pince le malheureux téton qui a la mauvaise idée de s’égarer sous ses doigts. Tu gémis, te tends et passes les mains sur ses hanches pour t’agripper à elle.

Un murmure à ton oreille : « Retourne-toi.. ». A peine ce demi-tour exécuté, te voilà plaqué entre la fraicheur des carreaux de la douche et sa peau bouillante. Enfin tu peux la serrer contre toi, passant tes bras autour de sa taille alors que les siens entourent ton cou. Vos lèvres se rejoignent et vous êtes tous deux soulagés de vous retrouver, encore. Ton sexe contre son ventre, ses seins contre ton torse, l’excitation vous gagne et vos bouches se dévorent, laissant échapper parfois ces soupirs qui vous électrisent tant.

Volupté

Soudain, elle se recule et fixe son regard dans le tien en mordillant sa lèvre inférieure. Tu vois apparaître sur son visage ce sourire coquin qui ne laisse chaque fois rien présager de bon. Son visage se rapproche du tien et son index vient s’interposer entre vos bouches avant de glisser vers ton nombril. Un coup de langue sur tes lèvres et sa bouche prend la suite de son doigt. Elle descend de ton menton à ton torse, et se dirige sur ton ventre qu’elle croque et embrasse au passage. Et une fois de plus, tu frémis.

Ta demoiselle a décidé de te rendre fou et flatte tes fesses de ses douces mains alors qu’elle prend possession de ton sexe entre ses lèvres. Cette langue chaude, cette sensation ne cesse de t’émerveiller et tu arriverais presque à la ressentir seul parfois. Mais là, à ce moment, l’eau bouillante coulant sur toi et les douces attentions de ta partenaire diabolique te font perdre pieds. Tes mains rejoignent ses cheveux et accompagnent chaque mouvement. Ton bassin danse au rythme de ses coups de langue et répond aux exquis va-et-vient de sa main. Elle a pris le contrôle.

Abandon

Tes soupirs chassent le silence et couvrent bientôt le bruit de l’eau. Elle t’arrache les gémissements qu’elle adore, ceux qui lui disent que ton orgasme approche. Ton corps lui confirme, tes muscles se tendent et ta respiration se fait plus courte. Non ne pas craquer, ne pas la laisser gagner, mais c’est si bon… Ses mains glissent sur ta peau, griffent ventre, hanches et cuisses avant de retrouver tes bourses et ton sexe qui ne pourrait pas être plus tendu qu’à ce moment précis. Elle lève la tête et malgré l’eau qui coule sur son visage vient planter son regard dans le tien.

La danse de sa main s’accélère et une décharge remonte de ton bas-ventre à ta nuque et ta tête part en arrière contre les carreaux. De la pointe de la langue, ta demoiselle vient titiller ton gland rougi par l’excitation et ses lèvres l’emprisonnent t’arrachant un cri de plus. Ses mains te quittent et viennent s’appuyer contre la faïence, tu sens ses seins glisser sur toi de tes cuisses à ton torse. Sa bouche rejoint ton lobe et le dévore, te laissant tremblant quand elle se recule. De nouveau la chair de poule t’envahit, tu ouvres les yeux et n’y crois pas une seconde. Ta demoiselle vient de te planter là.

Non, elle ne s’en tirera pas comme ça !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Draouch

Je confirme elle ne s'en tira pas comme ça :bbl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest jeanmimel

Zut, plus de "j'aime" à tirer....

Comment va t elle s'en tirer ?

Heu... "tirer", c'est approprié ?en tout cas, vivement la suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non messieurs, c'est lui qui ne va pas s'en tirer comme ça :bbl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Draouch

Aurais là permission d'écrire un "elle par moi " bien évidement Madou tu seras libre de valider cette suite possible avant publication.

On dirais Robert Bloch et H.P.Lovecraft :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

^^

Hâte de voir ce que tu pourrais écrire :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Draouch

Avant de te l'écrire je te met au défi de le vivre :D

Cap ou pas Cap ? Toujours aussi joueuse ? :bbl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ah ^^

Toujours joueuse, tu le sais :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Draouch

Plus qu'a prévoir les cacahuètes :D Le défi est relevé :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est un bien joli récit que tu nous livres là.

J'aime bien cette montée du désir.

la demoiselle semble particulièrement coquine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chers amis, je profite du défi lancé par jeanmimel pour vous proposer la suite de ce texte. Bonne lecture!

Pulsation

Si elle continue comme ça, je ne tiendrai pas longtemps… Ne pas craquer, pas encore…

Sa bouche ? Pourquoi sa bouche a-t-elle cessé ses caresses ? Oh ! Ses seins contre ma peau, j’adore ça… Ces frissons… Comment fait-elle à chaque fois pour me transporter ainsi d’un simple baiser dans le cou ? Je ne la sens plus ?! Ce froid ! Mais je rêve, elle est partie ! Elle a osé ! Ma demoiselle a encore réussi à se jouer de moi !

Mon cœur tape dans ma poitrine et je sens chaque battement dans mes tempes, mon cou, mon intimité… Elle finira par me rendre fou à force de me mettre sans arrêt dans cet état. L’eau ruisselle sur ma peau et me brûle, je sens encore ses crocs torturer ma peau et sa langue prendre soin de mon sexe. J’en tremble alors que la vapeur continue d’emplir la cabine de douche.

J’ai envie d’elle, de sa peau contre la mienne, de lui rendre tout le plaisir qu’elle vient de m’offrir comme à chaque fois que nous nous retrouvons… La sentir vibrer comme moi, sous mes doigts, mes lèvres… Je…

Comment peut-elle penser que je vais la laisser s’en tirer comme ça ? J’ouvre la porte et me stoppe sur place. Il fait si froid dans la pièce que j’en ai la chair de poule, mes tétons durcissant en l’espace d’une seconde. Un tel choc thermique aurait d’habitude transformé une si belle envie en sexe de petit garçon, mais mon excitation est si forte que mon membre n’a pas faibli. Je me saisis d’une serviette et rejoins ma demoiselle dans notre chambre.

Négociation

M’entendant rentrer, elle ne m’accorde pas même un regard alors qu’elle finit de se sécher, prête à sauter dans ses vêtements. Elle prend le temps d’appliquer sur sa peau un baume hydratant avant de s’habiller. Ma gorge se serre et mon ventre se noue, contrairement à ce qu’elle peut dire, elle est magnifique ! Et même sans la toucher, sa peau semble être d’une douceur exquise, le parfum de son baume emplissant la pièce.

Je ne peux m’empêcher de la rejoindre et de la serrer contre moi. Mes lèvres courent sur ses épaules alors que mon torse vient se coller à son dos. Je lui prends son produit des mains et viens délicatement étaler cette douceur d’amande sur sa peau de velours. Elle se détend et ferme les yeux, ronronnant presque sous mes caresses.

Du bout des doigts, j’entame un léger massage pour amadouer ma belle et lui rendre ses idées coquines alors que mon envie vient se frotter contre ses fesses. Je la vois sourire dans le reflet du miroir, un air coquin mélange d’excitation et d’autosatisfaction de me savoir encore dans cet état. Je vais pouvoir jouer moi aussi !

De nouveau mon torse contre son dos, mes mains viennent retrouver son ventre et la serrer contre moi. J’en profite pour la respirer et imprégner mon esprit de son odeur qui me fait tant d’effet. Mes mains se font moins sages et viennent alors titiller ses seins. Je torture ses tétons gentiment puis plus sévèrement. Je frémis de l’entendre gémir et de la sentir se tordre sous mes doigts, donnant de légers coups de bassin contre moi.

Vengeance

Je la fais se retourner et la bascule sur le lit. Mon corps vient peser sur le sien, renforçant le contact de nos peaux l’une contre l’autre. Sa bouche rejoint mon cou… Je frisonne encore une fois… Avant de perdre le contrôle, je l’arrête sur le champ en l’embrassant à pleine bouche et saisissant ses poignets au dessus de sa tête pour qu’elle ne vienne pas se remettre à me torturer.

Ses soupirs emplissent la pièce quand mes dents s’abattent sur ses tétons tendus et ses gémissements viennent chanter à mes oreilles quand mon sexe vient se plaquer contre le sien. Elle essaie de m’attirer à elle mais je prends un plaisir certain à la faire attendre à mon tour. Et pourtant ! Mon sexe me tiraille tant mon envie d’elle est forte… Je me punis presque moi aussi à tourner au tour du pot.

Mon sexe prêt à la pénétrer, je reste à l’entrée sans y venir et plante mon regard dans le sien, surveillant la moindre de ses réactions. Alors que je la sens à bout, n’en pouvant plus, je la pénètre d’un coup nous arrachant à tout deux un gémissement de soulagement. Qu’il est bon de ressentir cette chaleur au creux de ses reins… Sa tête a roulé sur le côté, et ma peau tiraille tant elle s’accroche à moi de ses griffes. J’adore ça !

Quelques mouvements de bassin pour la rendre folle et je me retire un sourire narquois aux lèvres. Elle ouvre les yeux et me fixe, complètement perdue. Fier de moi, je fais mine de me lever, espérant un pincement au cœur, qu’elle me rattrape au vol.

Domination

Ayant lâché ses poignets pour me lever, ses mains de nouveau libres viennent s’agripper à moi et m’attirer contre elle, verrouillant toute fuite de ses jambes autour de ma taille. Je suis à elle, qu’elle me punisse d’avoir retourné le jeu contre elle, j’assume. Mais qu’elle me laisse lui faire l’amour, je crève d’envie de la voir prendre du plaisir !

Ses mains dans mes cheveux, elle approche ses lèvres de mon oreille et murmure : « Je suis à toi, fais de moi ce que tu veux… ». Ces mots ont sur moi l‘effet d’une bombe et mon sexe se tend encore plus, si cela est possible. Je dépose un tendre baiser sur ses lèvres et descends le long de son ventre pour rejoindre son intimité déjà bien trempée.

Ma langue se fait joueuse et douce, mes doigts deviennent aventureux et décidés. Chaque mouvement autour de son bouton la fait se tendre, chaque impulsion que je provoque en elle la fait vibrer. Je ne pourrai pas lui faire subir tout ça sans craquer à mon tour. Je ressens chacun de ses gémissements dans mon bas-ventre et l’idée de la prendre là sans aucune retenue m’emplit d’une chaleur qui présage un raz de marée…

Alors qu’elle est au bord de l’orgasme, je reviens me placer entre ses cuisses. C’est elle qui d’un mouvement de bassin vient chercher mon sexe, me forçant de ses jambes à venir en elle. Un moment divin de ressentir sa chaleur, sa douceur et les petites contractions de son vagin qui m’annoncent qu’elle profite pleinement de ce qu’elle ressent. Je suis déconnecté l’espace de quelques secondes, profitant de me sentir vivant contre sa peau.

Relâchement

D’un geste, je remonte ses jambes sur mes épaules et reprends mes va-et-vient avec douceur, me laissant guider par les soupirs et les coups de griffes de ma belle. Puis me laissant dépasser par les sensations qui m’envahissent, mes assauts se font plus forts et rapprochés, accélérant au rythme qu’elle m’impose, ralentissant pour faire durer le plaisir. J’aime jouer avec elle et nos envies…

Mais je n’en peux plus, mon bassin danse avec le sien, puis à nouveau vient le rencontrer de plus en plus vigoureusement alors que nos râles emplissent peu à peu la pièce. Je la sens proche de l’orgasme, sa tête en arrière, ses yeux fermés et ses doigts plantés, soit dans les draps soit dans mon dos. Son corps se tord et elle m’emprisonne de ses bras contre sa poitrine.

Les soubresauts que je ressens le long de mon sexe me le confirment : ma demoiselle jouit. Et c’est d’autant plus beau que son visage s’éclaire d’un sourire magnifique ! Un coup de dent bien placé au creux de mon cou et le resserrement de son vagin sur mon membre ont raison de moi. Je me sens partir, n’arrivant plus à bouger ou parler, je ne peux que profiter de cet instant divin contre sa peau.

Mes gémissements emplissent la pièce et elle vient m’embrasser jouant de sa langue sur mes lèvres. L’espace de quelques minutes, nous perdons la notion du temps, profitant de la douceur de nos peaux l’une contre l’autre, et de ce moment de tendresse que nous partageons toujours après chacun de nos jeux.

Non, elle n’allait pas s’en tirer comme ça !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trés joli texte ! un réel plaisir de te lire ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest jeanmimel

Honte à moi d'avoir oublié ce 1er récit lorsque je t'ai lancé ce défi.... Finalement cela valait bien une suite qui est fabuleuse. Défi validé !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Titelilie

J'aime beaucoup aussi... Bravo!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

t'avas peut-être oublié, jeanmi (j'avoue que moi aussi) mais quelle bonne idée que ce défi !!!

merci pour cette suite, Cora, à la hauteur du premier récit qui nous avait tant plu !!!

bravo bravo !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais adoré la première partie,

cette suite est encore meilleure.

Bravo Cora

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous et très heureuse que ce défi m'ait permis de vous faire plaisir avec ce nouveau texte :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.