Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

kawax

ma lointaine cousine Partie 3

Recommended Posts

Partie deux

  • Et pourquoi t’as pas voulu que je te lèche après ?
  • J’avais joui, l’excitation était retombée, mais t’as réussi à me refaire prendre du plaisir
  • C’était le but ! Et tu as aimé ?
  • Ben oui, j’aime, tu le sais quand même…
  • Oui, je sais pour le cunni, mais pour le « reste » (c’est fou comme le tabou peut gêner l’avancée d’une conversation)
  • Ah ? oui, j’ai aimé…

Nous avons mangé tranquillement, la conversation était banale et classique.

Mon père rentrant le lendemain matin, nous n’avons pas dormi ensemble… et nous avons été obligé de faire « ça » en douce pendant plusieurs jours…

Et puis, mon père est re parti… Mais ça, c’est une autre histoire….

La période où mon père était là était très compliqué. Son travail ne lui imposant pas d’horaires, nous étions toujours mal à l’aise quand on s’embrassés ou plus de peur de le voir revenir. Nous avons même une fois fini à l’hôtel tout proche pour enfin nous laisser aller.

Un soir, au repas, mon père nous annonce à tous les deux qu’il sera absent plusieurs jours.

Mon sang (et autre) ne fait qu’un tour… je regarde ma cousine du coin de l’œil. Elle m’a snobé complètement mais moi, je savais qu’on allait pouvoir encore en profiter !!!!

Depuis ce cunni accompagné de mon pouce dans son anus, je n’avais qu’une idée en tête : la sodomiser…

Bien souvent, quand nous nous embrassions à la sauvette, ma main allait caresser sa raie à travers son jean… quand nous nous masturbions mutuellement, je m’arrangeai toujours pour caresser légèrement ou non, ce cratère divin…

La 1ère étape est arrivée alors que mon père était encore là. Il était devant la TV, après le repas. Je savais que ma cousine était dans la salle de bains. Je rentre (sans frapper). Elle était en train de se démaquiller, la serviette encore roulée autour de la poitrine. Je l’ai prise dans mes bras afin de l’embrasser tendrement dans la nuque

Elle chuchote

  • Arrête, ton père est la…
  • Tant pis, j’ai trop envie…

Elle continue nonchalamment à se démaquiller… avec difficultés !

Je commence à caresser ces seins à travers la serviette et ma main a vite fait de descendre sur son sexe…

Je me positionne légèrement sur son coté, ma main gauche sur son sexe et descend bien vite ma main gauche sur sa raie, en caressant son sillon à travers cette satanée serviette…

Elle gémit doucement… je lui susurre à l’oreille

  • Chut, on va nous entendre…

Elle se cambre et aime semble t-il mes deux caresses conjuguées.

Rapidement, je m’agenouille derrière elle.

Cambrée comme elle est, je commence à lui lécher le sexe avec application… elle coule très vite, beaucoup…

Gêné par la position, je ne peux vraiment la lécher « comme il faut », mais j’ai le nez dans son anus… et j’ose, malgré mon appréhension et le risque de refus… j’ose !

Ma langue sort de son sexe et s’aventure sur son anus.

1ère réaction à cette « arrivée »… elle serre les fesses (c’est pas gagné)

Je retourne vers son sexe el laissant toute fois un doigt caresser son anus…

Peu après, ma langue se fourvoye à ,ouveau vers son cratère… même réaction mais plus lente, et surtout plus brève…

Est-ce une invitation ?

En tout cas, je continue doucement, petits coups de langue après petit coups de langue, elle me laisse doucement passer…

Au départ, elle ne semble pas apprécier cette caresse si intime… mais au fur et à mesure, la cambrure de ses reins, ses gémissements étouffés me laisse deviner que je peux continuer à progresser…

Après des caresses furtives, ma langue se fait plus précise, plus appuyé…

Je pousse, la salive aidant…

Ma langue pénètre dans son anus, vraiment serré…

Quelques va et vients suffisent et la raideur disparait.

Elle cambre toujours plus, accrochée au lavabo.

Elle cambre et semble réclamer que cette langue aille encore plus loin…

Après quelques instants, je me relève et c’est mon majeur qui prend place assez facilement…

Quelques va et vients à peine et ses halètements plus rapprochés, ses fesses se referment sur mon doigt (que j’enlève bien vite) me font penser qu’elle a joui…

Quelques bisous sur ces épaules terminent cet échange dont nous avons reparlé un peu plus tard « seuls à seuls »…

Pour ma part, j’ai du me débrouiller seul ce soir là… (et j’ai maudit mon père !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest nico91800nico91800

Merci, reste la suite après ke départ de ton père ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après le départ de mon père, effectivement, il y a encore une suite. en plus, c'était sa dernière semaine de stage donc...

ON A PROFITE!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est sympatique cette histoire, j'attends la suite avec impatience

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest jeanmimel

alalala, les papas je te jure

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon père parti, je n’avais qu’une envie… finir ce que nous avions commencé !!!

Le 1er soir du départ de mon père…

Prévoyant, je m’étais arrêté dans une pharmacie pour acheter du lubrifiant.

Bizarrement, après notre découverte « anale » dans la salle de bains (deux jours avant le départ) je la trouvais distante. Je pense que la peur d’aller plus loin « dans cette voie » lui faisait peur.

Je commençais à lui en parler le 1er soir, juste comme ça, pour la chauffer tranquillement.

  • tu m’as surpris la dernière fois…
  • quand ?
  • Ben, dans la salle de bains, tu as vraiment aimé ce que je t’ai fais !
  • … oui, c’est vrai, je m’y attendais pas mais c’était vraiment bien… et je pensais pas qu’un mec puisse faire « ça »
  • En tout cas, y’a plus qu’à aller plus loin

J’ai dis ça sur un ton « rigolo » un peu par défi. Elle n’a pas relevé.

La soirée se passe tranquillement, bizarrement, elle n’a pas cherché plus que ça à faire des choses qu’on ne faisait plus quand mon père était là.

Moi, j’étais bouillant ! pas question de perdre du temps !

Nous étions assis devant la TV. Je sors de la pièce.

Je suis revenu nu, derrière elle…

Je m’approche du fauteuil, lui caresse les cheveux

Puis approche mon sexe de son visage et dis

-tu m’as manqué… je t’ai manqué aussi ? (je sais, pas classe, mais un mec bouillant est tout sauf classe !)

Un petit sourire et elle embouche mon sexe…

Elle suce doucement, mais je me masturbe littéralement dans sa bouche…

Je suis chaud et je veux qu’elle le sache…

Je lui dis

-tu viens ?

-oui, j’arrive, va dans ta chambre

Je m’assure de la présence du tube de lubrifiant pas loin et l’attend (attente toujours trop longue) nu dans la chambre

Elle arrive enfin, nue également… alors qu’elle allait s’allonger, je me redresse et la retient

-attends…

-quoi ?

Je me rallonge un peu plus bas sur le matelas et lui dis :

-assieds toi sur ma bouche…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest jeanmimel

À cours de "j'aime", mais j'aime... Un peu court.... Là suite...........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

euh c'est bien de publier la suite.

Mais on n'est pas des grands malades et il ne faut pas nous l'aministrer au goutte à goutte ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une suite... Un peu courte.

Prend ton temps d'écrire. Même si la demande se fait pressante. Il faut savoir garder le lecteur en haleine, mais pas trop, sinon il décrochera.

Vivement la suite (mais prend ton temps :P)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

ton histoire est trop excitante! j'attend la suite....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

-oui, j’arrive, va dans ta chambre

Je m’assure de la présence du tube de lubrifiant pas loin et l’attend (attente toujours trop longue) nu dans la chambre

Elle arrive enfin, nue également… alors qu’elle allait s’allonger, je me redresse et la retient

-attends…

-quoi ?

Je me rallonge un peu plus bas sur le matelas et lui dis :

- assieds-toi sur ma bouche…

Excitée, elle ne se fait pas prier.

Pour ma part, je ne suis pas fan de cette position, mais je me dis que pour arriver à une éventuelle sodomie, il fallait qu’elle soit très chaude, donc que je l’excite à mort !!!

Assis sur ma bouche, elle s’excite rapidement, je lèche à n’en plus pouvoir…

J’ai su après qu’elle ne connaissait pas cette position, mais cette façon de « dominer » et gérer la situation lui a beaucoup plu !!!

La position fait que j’ai une vue directe sur ses fesses…

Comme je l’empêche de se pencher pour engloutir mon sexe, elle appuie de plus en plus sur ma bouche, sur ma langue… l’orgasme arrive !

Je caresse tranquillement ses seins… puis je lui prends tendrement les mains…

Elle continue à haleter, à gémir… j’avoue que je ne me « lâche » pas complètement, j’ai un « plan » et je réfléchis bien à la suite des événements ;)

Je pose ses deux mains sur ses fesses, mais elle n’a pas compris ma demande puisque ses mains repartent sur les cotés afin de se « maintenir » sur moi.

Je reprends ses mains, les replace sur ses fesses en lui montrant un peu ce que j’attendais…

Elle s’écarte donc doucement les deux fesses, j’ai le nez quasi dans son anus, la vue est magnifique… j’entreprends de caresser d’un doigt au rythme de mes coups de langue, sans toutefois la pénétrer…

Après un long moment, elle resserre ses cuisses sur moi…

Je sais qu’elle a joui sur ma langue…

Le souffle coupé, elle s’allonge à coté de moi, la tête sur mon épaule…

  • Ne t’endors pas, j’ai pas fini !

En haletant encore, elle me dit

  • J’en peux plus...
  • Tu penses bien que je ne peux pas rester comme ça !

Elle ne répondit rien…

Je me plaçais sur le coté, la laissant « tomber » de mon épaule à plat ventre.

J’entrepris de la caresser sur tout le dos, des caresses fines douces…

  • Moi, j’ai encore envie !
  • Hummm

Petit à petit, après un petit moment, mes caresses descendaient de plus en plus le long de son dos, pour aller titiller ses deux globes fessiers…

Je descends de plus en plus… furtivement…

Je m’attarde sur son sexe, je la pénètre d’un doigt…

Après ce qu’elle vient de subir, elle est TRES mouillée, je ressors mon doigt trempé !

Puis je viens caresser cet anus si tentant…

Cette fois, elle me laisse passer sans difficultés, je caresse le pourtour doucement… Par moments, je « pousse » un peu sans la pénétrer, juste pour voir.

Elle gémit, c’est bon signe J

Je me penche et l’embrasse, de ma main gauche, j’atteins le tube et lui montre

  • j’ai un petit cadeau !
  • dis donc, toi, tu as une idée derrière la tête !
  • Oui, mais je sais que ça va te plaire…
  • J’ai peur d’avoir mal
  • T’inquiètes et détends toi…

Je badigeonne copieusement mes doigts avec le lubrifiant et retourne caresser son anus.

Bien vite, je la pénètre…

Un doigt… elle aime

Deux doigts… elle adore

Trois doigts… je la sens bloquer un peu alors j’arrête un moment mes va et vient en espérant qu’elle s’habitue à avoir quelque chose dans l’anus…

Ma langue dans sa bouche l’aide à se détendre

Je sens quand même que ce n’est pas aujourd’hui que l’arriverai à la sodomiser, mais je prends plaisir à dilater son anus !

Après quelques va et vient très doucement, je retire mes doigts…

Je reprends du lubrifiant que je mets sur mon sexe, puis m’installe sur elle, qui est toujours à plat ventre…

Je tamponne un peu son anus, la cambrure de son dos me fait signe de continuer mais je n’en fais rien, car je sais qu’il est trop tôt.

A regret, je pénètre son sexe, je me permets d’y aller sans ménagement et elle semble aimer ça !

Je tape bien au fond, elle crie, elle (re-)jouit !!!

Excité comme un fou, je sors mon sexe, l’approche de son anus et jouis à mon tour de longues giclées sur son petit trou serré…

Je tamponne encore un peu son anus, au cas où et m’écroule à coté d’elle…

Plus tard, elle m’a dit qu’elle pensait vraiment que j’allais essayer de lui pénétrer l’anus, et qu’elle avait aimé…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super ce récit ! Les histoires de cousines c'est toujours un peu plus excitant que la moyenne.

vivement que tu arrives à tes fins :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord avec toi the swan. Surement parce que c'est un interdit qu'il est excitant de braver.

Merci pour ce récit Kawax :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il y a eu une suite effectivement, je pourrais vous raconter quasi toutes les fois où nous avons fait l'amour car nous le faisions le plus souvent possible le peu de temps que nous sommes restés ensemble...

Bizarrement, après une telle débauche lubrique, nous n'avons pas gardé contact.

Les réseaux sociaux, portable and co n'existaient pas et nous ne nous sommes pas vus pendant longtemps

Quand on s'est revus , en couple tous les deux, les sourires étaieent gênés...

En tout cas, malgré l'inexpérience, c'était une de mes meilleures amantes, du fait de son "ouverture d'esprit"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Tu me donne l'eau à la bouche, j'ai très envie de découvrire chacune des expériences que tu as eu avec ta chère cousine ( j'aimerais que la mienne soit comme ça ;))

Raconte nous tous, je dois pas etre le seul à vouloir en savoir plus si?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai terriblement le goût de la lire. Alors ca vient ??? :D ... c'est trop chaud ton histoire :) n'attend pas trop, la gallerie va s'éteindre :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.