Aller au contenu
Invité Anonymous

Voyage intergallactique

Messages recommandés

Invité Anonymous

Voyage intergallactique

Je me laisse emporter par ces mots, j’enfile cette combinaison qui me colle à la peau et épouse toutes mes formes arrondies. Je monte dans la navette pour venir l’y rejoindre et décollons ensemble dans l’univers intergalactique des phrases, et des mots, des lettres, et de leurs spirales.

Dans ce vaisseau, il me tend la main, je la prends, il me serre contre lui. Je ressens cette matière si soyeuse et moderne qui me cache sa peau et l’épouse aussi parfaitement. J’y passe mon regard, et le plonge dans l’éclat de ses yeux foncés, aux lueurs où brillent le désir, un scintillement particulier si troublant, émouvant, brûlant.

Je sens contre mon corps, son sexe durcit par son envie et qui fait monter en moi une bien douce chaleur si familière.

Tout en le regardant ainsi, je me frotte contre lui lascivement, j’ondule, et comme une liane, de mes deux mains, j’enserre ses épaules, son torse, sa taille, son bassin, m’arrête sur ses cuisses que je caresse voluptueusement.

Dans la cabine des effluves d’odeurs de jasmin viennent chatouiller mes narines, de pétales de rose, m’enveloppent le cerveau et je vois son regard vaciller sous l’intensité de l’appui de ma main lorsqu’elle vient se poser sur son entre jambes de façon impudique, possessive, presque brutale. Je redeviens caresses, douceurs, et petit à petit enlève un à un se qui colle à sa peau la découvrant ainsi morceau par morceau.

Mon visage à hauteur de sa hampe déjà bombée sous cette combinaison, l’effleure de ma bouche, je le sens frémir sous le passage de mes lèvres, j’y vois sa peau maintenant nue et offerte. Il se cambre en arrière, et affamée, je prends ce sexe tant convoité dans ma gorge toute chaude et l’accueille comme un fruit délicieux que je suce goulûment. Il tressaille, tressaute, tremble, se durcit, se réchauffe dans un lent va-et-vient savamment distillé pour ne pas qu’il jouisse de suite.

Je ressens à ce moment là ce pouvoir du Merveilleux monter en moi, et telle une prêtresse, je m’offre à lui, du regard, où il peut y lire tout l’amour du monde.

Il est maintenant nu devant moi, toujours debout, ses mains dans mes cheveux, s’éparpillent, se perdent, je suis trop loin de lui pour qu’il puisse faire quelque chose pour moi, et devant son désir grandissant, il n’a qu’une seule envie, laisser monter en lui cette douce jouissance que bientôt nous partagerons d’une autre façon.

Mon ventre bouillonne, d’un feu de désir depuis si longtemps ensommeillé et il le sait si bien.

- Comme c’est bon ma muse me dit-il dans un souffle saccadé, continue encore, prends-moi ainsi, longtemps, ….mais pas trop ajoute t-il un peu vite, j’ai envie, moi aussi, de ton nectar.

J’arrête alors ma caresse, et imagine que bientôt je lui offrirai un petit plaisir dont il m’a parlé et que je garde bien au chaud en secret, rien que pour atteindre plus loin encore ce monde là que nous aimons tant côtoyer.

Au dehors les étoiles, les galaxies défilent au travers du hublot et la navette file à grande vitesse vers une seule destination connue de lui. J’ai confiance et je le suis.

C’est à mon tour de me retrouver nue devant lui, cette fois ci debout, il passe ma main sur mes courbes, sur mes seins, des doigts vient en chercher les bouts qui s’érigent à la recherche de davantage de plaisir. Je me cambre offerte à cette volupté intense, une de mes préférences. Je peux jouir ainsi il le sait, alors il suspend son geste en plein vol, et m’allonge à côté de lui sur un tapis de tissus multiples aux couleurs variées. Nous nous y enroulons, nous nous caressons. Ses lèvres sur ma bouche viennent chercher ma langue qui s’enfonce dans la sienne, presque masculine, j’insiste et viens chercher la sienne avec tant de passion que nos dents s’entrechoquent, jusqu’à en perdre le souffle.

J’ai soif de lui, de sa substance, de ce qu’il a envie de me donner comme doux breuvage, exquis.

Je retrouve ainsi son sexe gonflé plus que jamais dans ma bouche gourmande, vais y chercher quelques perles de rosées au goût légèrement salé, j’avale, je lèche, ma langue s’égare le long de sa hampe, ressent toute la texture de sa peau, les nervures, et surtout le meilleur, la douceur de ce gland, aussi doux que du velours, où mon pouce vient jouer mélangé à ma salive, au-dessus de cette fine entrée ou je mets le bout de ma langue pour venir y exacerber encore davantage son corps qui en redemande.

Moi j’ai faim de lui, j’ai soif. Je sans sa liqueur qui circule, dans le fond de ma gorge, mes lèvres s’entrouvrent davantage pour y laisser coulisser ce doux membre sensuel à souhait et que j’adore.

Ses lèvres entre mes cuisses explorent mon orchidée, béante et prête à jouir tant j’ai envie de lui, de mon bien aimé.

Mon corps entier tremble, ma jouissance est là, elle se pointe dans le fond de mon être, tapie qu’elle était à l’attendre. Je ne puis plus la contenir, et c’est dans un cri de lionne que je me laisse aller à jouir dans sa bouche, alors qu’en même temps, avec de grands soubresauts, je recueille ce lait de jouissance qu’il m’offre à longs jets puissants et forts.

J’ai cette fois ci encore envie de jouir, chose qui ne m’arrive jamais, et une deuxième onde me parcourt entièrement, telle une tempête salvatrice et parcourt tel un tsunami mon corps entièrement cambré vers ses lèvres savantes.

Sa tête est venue se reposer entre mes bras, de ses yeux il me dit bien davantage dans ce long silence, qui nous entraîne une fois de plus vers les cimes de nos rêves éveillés.

31 juillet 2006

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est ce qui s'appelle avoir plein d'étoiles dans la tête et les yeux?

Joli voyage, metlinette! :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

C'est ce qui s'appelle avoir plein d'étoiles dans la tête et les yeux?

Joli voyage, metlinette! :oops:

En effet mdr !!!

L'odyssée de l'espace revisitée lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.