Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

angie2808

Mon Patron

Recommended Posts

Ceci est mon premier récit, il n'est pas encore fini mais j'y travaille et vous promet une duexième partie chaude. J'espèere que vous prendrez du plaisir à lire.

_____________________________________________________________

Je suis déjà un peu éméché, mais tellement bien. Mon premier samedi de repos depuis 2 mois j’en ai profité pour passer en boite voire mes amis dans ce milieu nous nous connaissons tous.

Alors je suis là, derrière le bar à discuter avec Jack me racontant les derniers potins du milieu. Quand Marc le DJ me montre le podium placer juste a coté de lui d’une hauteur d’un mètre et d’une superficie d’à peine 80 cm², là se lance mon morceau préféré du moment. Je me hisse donc sur le podium tout en songeant vaguement à ma jupe qui n’es pas très courte mais peut être pas assez longue non plus sur ce podium, mais l’idée m’abandonne rapidement l’alcool et le rythme de la musique aidant. Mais quelqu’un attire mon attention, il vient de rentrer et s’installe prêt du patron de la boite tout en saluant les quelques personnes autours, il ne m’a pas vue du moins je le pense. Alors j’accentue ma danse me fait provocante sur ce podium et me dit que tout compte fait ma tenue m’aidera peut être à arriver à mes fin. Me voyant chauffer la foule je sais que Marc fait exprès de prolonger le moment il faut dire que la vue dois être plus que sympathique pour lui. Je joue donc le jeu afin de me faire remarquer de cette homme qui vient de rentrer nous nous connaissons mais je veux le faire fantasmer je sais que si il me voie là il me reconnaîtra mais je danse pour lui rien que pour lui mais je fais comme si je ne savais pas qu’il était là. Alors j’ondule, me fais aguicheuse, je ne regarde pas vers lui je sais qu’il m’a vue et reconnu mais je reste dans mon jeu, le morceau ce fini je descend doucement et souplement de mon perchoir. Jack vient vers moi avec une coupe de champagne et m’annonce que c’est de la part de mon patron…

Je prend la coupe et cherche son regard de loin, mais il ne me le donne pas il est en pleine conversation. Il est séduisant dans son costume clair, il n’a pas la cravate ce soir étrange d’ailleurs de le voire sans. Je sais qu’il vient régulièrement ici et qu’il n’est pas insensible aux charmes de jeune demoiselle. Il a une réputation de coureur dans le milieu de la nuit il ne m’a pourtant jamais fait d’avance en 2 ans. 2 ans que je travail pour lui dans un bar de luxe, ce genre de lieu classe où l’on se sent obligé de commander un cocktail ou du champagne et pour les hommes de fumer le cigare. Aller je me décide, je m’approche de lui pour le remercier pour le verre.

En m’approchant, son regard bleu attrape le mien avec se sourire en coin que je lui voie pour la première fois. Il me regarde approcher et je prend mon temps je veux garder son regard dans le mien, voire au fond de lui ce qu’il voudrait de moi. Le bar est remplie de monde il y a peine la place pour que je me mette à ses coté. Je me glisse donc prêt de lui afin de le saluer et de le remercier pour le verre. Il me dit que ce n’est rien et que depuis le temps que je travail pour lui il était temps qu’il me paye un verre. Nous discutons quelques minutes, mais je sens que mon subterfuge de tout à l’heure n’a pas fait son effet, je le quitte donc en lui disant à bientôt, et je retourne donc à l’autre bout de la salle quelque peut déçu. L’alcool continuant à faire son œuvre dans mon organisme, je retourne danser et cette fois avec une idée en tête je ne rentrerais pas seule ce soir, pour la nuit ou plus peu m’importe je veux un homme dans mon lit je ne veux pas de plaisir solitaire ce soir mais donner du plaisir et en recevoir. Alors je danse j’aguiche je sais que certain de mes camarades de la nuit me rendrait volontiers ce service mais ça serait trop facile et décevant j’en ai peur.

La soirée se termine la boite va fermer encore deux ou trois morceaux et les enceintes seront muettes seule restera le son des voix des derniers consommateurs. Et toujours personne en vue du moins rien qui m’intéresse hormis celui installé avec le patron mais bon je crains que cela ne reste un fantasme. Je me décide donc à quitter les lieux pour un bar à quelques rues de là. Je récupère donc mes affaires au vestiaire embrasse Steph qui les à garder soigneusement et les deux colosses qui gardent la porte. Je sors donc et commence à avancer à pied vers le bar. Mais une voiture s’arrête prêt de moi le carreau s’ouvre et là qui vois-je ? Lui, je ne l’ai pas vue sortir. Que fait il ? Mais je n’ai pas le temps de me poser plus de question qu’il me propose de monter. Je ne prend pas le temps de réfléchir j’ouvre la portière, m’installe et lui demande : « où vas t’on ? » et là il me prend au dépourvue en me répondant en me mettant la main sur la cuisse : « Chez toi.»

Il démarre donc et je sens sa main si chaude et douce toujours sur ma cuisse. Je me sens crispée tellement surprise de se revirement, je ne sais plus quoi faire. Je lui indique tout de même la route mais je ne me reconnais plus je suis raide comme un piquet où est la femme qui était sur le podium tout à l’heure ? Lui a toujours se sourire en coin. Je sens sa main qui commence à glisser lentement sous ma jupe pour trouver mon intimité à peine protégé par un écrin de dentelle. Humm délicieuse caresse, mes fantasmes me reviennent en tête avec de telle vision que je commence à gémir. Mais sa main quitte mon intimité quitte ma cuisse mon corps et se repose sur le volant. Je ne dis toujours rien et je sent qu’il me teste, mais moi je veux qu’il me veuille ce soir je sens qu’il est tenté mais pas décidé. Je décide donc de prendre les devants, il me connaît timide sage au boulot il va ce soir découvrir d’autres parties de moi. Nous ne sommes plus qu’à quelques minutes de chez moi, je dois faire vite et prendre les choses en mains. Je commence donc par poser ma main sur sa cuisse comme il l’a fait avec moi mais n’y reste qu’une seconde pour aller caresser son sexe à travers son pantalon juste un peu, ma main le dégrafe pour sortir son sexe qui commençait à être à l’étroit dans son boxer, son sexe en main je commence de lent va et viens, nous sommes déjà devant chez moi il se gare. Je me penche vers lui effleure les lèvres d’un baiser et me penche sur son sexe pour l’embrasser plus profondément. Cette caresse sur son sexe m’excite je sens son sexe chercher ma bouche au moment ou je m’approche, je l’accueil avec gourmandise, je lèche son gland doucement fait descendre ma langue tout le long de sa verge puis remonte là je le prend entièrement en bouche et commence quelques va vient dans ma bouche humide et chaude, mon intimité suinte de cette exercice mais je m’arrête le regarde dans les yeux et lui dis :

« Si tu en veux plus c’est là-haut que ça se passe. »

_____________________________________________________________

A suivre^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

Beau début très prometteur :oops::clap::clap: ... vite la suite :clap::oops: :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci decibel :oops:

alors la suite la voici du moins toujours pas fini mais à ce rythme, je risque de finir ce soir^^

_____________________________________________________________

J’ouvre la portière sors de la voiture sans un regard pour lui, j’en ai envie mais je résiste. J’avance vers la porte de l’immeuble doucement guète le bruit derrière moi j’entend la portière s’ouvrir puis se refermer ses pas me suivent à distance. Je suis à la porte les clefs en mains, j’ouvre et je sens son souffle sur ma nuque. Nous entrons nous dirigeons vers l’ascenseur j’appui sur le bouton d’appel et là commence une attente qui n’est en fait qu’une douce torture pour l’un et l’autre, l’ascenseur et là, septième étage le temps s’étire lors de cette ascension enfin nous y somme. La clef de l’appartement j’ouvre et je le sens toujours derrière moi, mais plus prêt encore presque collé à moi. La porte à peine ouverte il me pousse vers l’intérieur et referme la porte tout en me prenant dans ces bras, en m’embrassant fougueusement, il passe les mains sous ma jupe prend mes fesses en mains et m’attire contre lui je sens son sexe dressé, enflé de désir tout contre mon ventre. J’ai une terrible envie de lui mais je veux que cette nuit reste dans sa mémoire, alors je prend les rennes et le repousse doucement. Aucun mot ne passe nos lèvres, je le prend par la mains l’attire dans le salon qu’il explore dans l’obscurité, nous sommes là debout au milieu de mon salon je l’embrasse doucement mordille ses lèvres, son cou et commence à lui enlever sa veste, je déboutonne sa chemise doucement tout en continuant à embrasser son corps que je dévoile doucement. Je l’imaginais légèrement musclé, mais le costume est parfois trompeur je voie des pectoraux et des abdominaux bien dessiné signe d’entraînement régulier. Je promène mes mains sur lui et il fait de même glissant ses mains sur ma poitrine, mes fesses mais il se laisse déshabiller visiblement avec plaisir. Alors je continu mon exploration je dégrafe son pantalon, commence à le faire glisser, je fais subir le même sort à son boxer qui fini par rejoindre ses chevilles. Je le pousse légèrement de manière à le faire s’assoire sur le canapé. Et là je fini de le débarrasser de ces vêtements sans avoir omis un petit coup de langue sur son gland.

Il est nu entièrement à ma merci, et il m’excite c’est terrible. Je suis à genoux devant lui entre ses jambes, sa queue est tendue, dressée devant moi. Je commence par lui caresser les cuisses amenant mes caresses vers sa queue, ses couilles ma bouche ne demande que lui alors je recommence à le sucer comme dans la voiture mais plus gourmande encore, il s’est avachi dans le canapé à trouver l’interrupteur de la lampe poser pas loin et l’a allumé. Il me regarde le sucer, me caresse la nuque, les cheveux et guide mes va et viens le long de sa hampe je sens son sexe enflée dans ma bouche, j’essaye de mettre son sexe de plus en plus loin dans ma bouche, il gémit et ses gémissements m’incite à aller de plus en plus vite je sais que je joue avec le feu mais je veux goûter son sperme alors je m’applique jusqu’au moment ou je sent qu’il va jouir, il ne cherche pas à me repousser mais il me prévient. Il se met à jouir dans ma bouche un jet puissant puis plusieurs petits qui inondent ma bouche gourmande de sperme. C’est la première fois que j’avale, mais lui je veux tout lui faire, tout lui permettre bien d’autre ont essayé, mais lui il a le droit de faire ce qu’il veux de moi et pour le moment c’est moi qui fait ce que je veux de lui.

Il se redresse et vient m’embrasser venant goûter par la même occasion à son jus dont le goût reste à ma langue. Mais je ne veux pas en rester là alors je travail à redonner de la vigueur à son sexe mais il n’a apparemment pas l’intention de rester figurant car en deux temps trois mouvements, je me retrouve à sa place lui à la mienne. Il m’embrasse passant une main sous mon haut pour titiller mes tétons déjà bien dressés de désirs. Il enlève mon string de dentelle qui est humide de mon désir et découvre mon sexe épilé, il remonte ma jupe et tend sa langue vers mon clitoris déjà sortie et enflé. Il le titille doucement mais préfère lécher mon sexe avec des coups de langue bien humides et chauds introduisant à chaque passage le bout de sa langue en moi. Délicieuse torture une mains dans ces cheveux l’incitant à continuer et de l’autre guide sa ma poitrine, mon ventre. Mon sexe s’ouvre et réclame d’être remplie, il lui donne tout d’abord sa langue longuement où il récolte mon jus et s’en abreuve un moment. Puis il introduit un doigt qu’il fit faire des allé retour pendant que sa langue revenais sur mon clitoris pour me faire vibrer. La sueur commençait à perlé sur mon corps, ma respirations de plus en plus haletante, cette sensation de légèreté commençant à m’habité je joui sous les caresses de sa bouche.

_____________________________________________________________

A suivre^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suite et fin

_____________________________________________________________

Il vient vers ma bouche doucement me laissant goûter à mon tour mon jus intime à partir de sa bouche son baiser doux, tellement tendre il reste sur moi un moment me laissant reprendre juste un instant mes esprits. Mais je ne peux rester comme ça sentir de nouveau son sexe dressé contre moi. L’aube pointe son nez doucement par la fenêtre alors je coupe la lampe et recommence à goûter à sa bouche avec fièvre, il enlève mon haut puis ma jupe qui empêche toujours nos peaux de se retrouver l’une contre l’autre me laisse mes bottes à talons hauts qui ont l’air de l’exciter. Il se lève et me redonne son sexe je suis toujours assise sur le canapé donc aucune ambiguïté possible il veut que je le suce à nouveau ce que je fi sans rechigner, j’adore cette caresse. Il ne me la laisse pas longtemps, il me fais me lever et me porte pour m’installer sur la table de la salle à manger. Il écarte les chaises, se place entre mes cuisses, amène son gland à l’entrée de mon vagin, m’atrappe de sa main libre à la taille et me pénètre d’un coup de rein ferme, sa deuxième main viens aider l’autre à me maintenir bien dans l’axe de sa verge. Je me tiens à la table ses coup de butoir sont de plus en plus rapide et profond. C’est terriblement bon mais j’en veux plus toujours plus et je ne veux pas qu’on viennent comme ça, il a l’air de le sentir et m’aide à me redressé son sexe toujours en moi, j’enroule mes jambes autour de sa taille mes bras autour de son coup et nous voilà partie pour une nouvelle position il me prend un moment comme ça en me portant mais fini par s’assoire sur une chaise. Je suis à califourchon sur lui cette fois c’est moi qui guide, qui marque la cadence, j’ondule sur lui loin de mon contenter d’un simple va et vient. Mais je sens que cela est dangereux pour lui alors je cesse pour une nouvelle position. Je suis débout lui toujours assis il m’attire de nouveau sur c’est genou mais cette fois je suis dos à lui je m’assois sur lui guidant son sexe en moi, je me cambre bien je veux le sentir bien loin et je reprend mais va viens humm comme c’est bon mais mes cuisses sont en feu comme tout mon corps mais je ne peux plus jouer de ces va et vient manque de sport sûrement. Alors nous nous levons tous deux je suis toujours empalée sur son pieu c’est tellement bon, je m’appui à la table me cambre et le laisse gérer ses va et vient. Mes jambes flageolent je commence à vibrer, je joui et il m’accompagne son râle me le prouve, il me prend dans ses bras me serre, m’embrasse le dos. Il est toujours en moi est y à l’air bien, temps mieux moi aussi je suis bien, je ne veux pas qu’il parte. Il m’embrasse tendrement le cou le lobe de l’oreille et me chuchote :

« On recommence quand ? »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest pierre064

Et après ???????????????????????????????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heuu

Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants????

Nonn?? Vous en pensez quoi?

:clap::clap::clap::aime:

:oops: :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai beaucoup aimé ! Personnellement je me suis arrété à la fin de la 2ème partie... imaginant mon sexe dans ta bouche à la place du sien... :oops:

La 3ème partie me semble un peu moins travaillée

(cette impression ne dépend pas seulement du fait que mon excitation ait un peu décrue depuis la fin de la 2ème partie lol)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.