Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest ecvllon

une autre époque (souvenir)

Recommended Posts

Guest ecvllon

La maison close se détachait

Dans le lointain découpé

Comme retenue à la terre plaine

Au moyen du crépuscule

De l'intérieur nul' peine

D'un quelconque zéphyr de vie

Mais telle une péninsule

La maison emplissait la vue

Son toit et volets d'argent

Sous une lune naissante

Dans le froid dardait la vue

Du hère en quête de plaisirs

Enclos en son enceinte

La maison close par les feintes

De son aspect sans fléchir

Captait les fantasmes des roses

Franchissant son seuil les choses

Se matérialisaient sans fin

Sous les yeux du pèlerin

Les divinités patronnes

Du lieu dit : « Berges érogènes »

Accueillaient le hère tel le roi

Chapeau bas olympe nue

Déesses patronnées par la Loi*

Agenouillées sous les nues

Entonnaient de doux angélus

Vaincues du plaisir charnel

Offert contre un peu de chaleur

La maison close en vainqueure

Du soir tombant faisait son beurre

Des corps des soupirs sueurs

D'une humanité orgueilleuse

Qui jetterait la première pierre

A celle qui finit par jouir

A celle qui fit ouïr : oui!

sculpture__CRW_7297-01.jpg_500.jpg

*il s'agit d'une vision très idéalisée d'une autre époque, conscient qu'il devait régner beaucoup d'hypocrisie, mais aussi conscient que certains pays européens conservent ces établissements (Hollande et Belgique constituent des exemples), ce poème certes favorable pour que les maisons closes réapparaissent en France, s'inscrit davantage à mi-chemin de rêve et fantasme, d'un esprit un peu naïf qui préfère ne considérer que ce bon côté (ce poème dépourvu de prétentions) de cette époque-là

si des débats naissent ou se poursuivent, à partir de juste ces quelques mots, leur auteur déclinerait sa responsabilité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Titelilie

Roooo t'es difficile Momo ;)

J'aime beaucoup ce voyage dans le temps... Merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ecvllon

disons que la réalité peut-être quelqu'un l'a connue ? moi non.

Les divinités patronnes

Du lieu dit : « Berges érogènes »

j'imaginais (en écrivant du moins) des mères maquerelles extrêmement dures, aussi bien avec les filles que le chaland

(en omettant évidemment leur "pacte avec le diable" -les auteurs des lois devaient fréquenter eux aussi, donc au final dans le réel on devait retrouver le schéma de domination d'un sexe sur l'autre)

donc à interpréter comment dire ? c'est très "gentil" avec le passé :

A celle qui finit par jouir

A celle qui fit ouïr : oui!

Merci d'avoir lu et appréciié.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest ecvllon

Sa glotte qui glousse

Culotte de moussons

Hotte de toute saison

S'ôte grâce à déraison

Saute a esprit glouton

Cette grotte où pousse

Pour l'hôte.. gargousse!

Ses glotte et frimousse

Exhortait a la partouze

Ah la belle Andalouse.

.

Extrait de "Choses vues". (premier morceau du recueil).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.