Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest pierre064

Anaïs

Recommended Posts

Guest pierre064

J'ai connu Anaïs il y a bien longtemps. C'était la petite soeur d'un de mes bons amis; Elle avait 10 ans j'en avais 19. Je faisais mes études avec son frère et je la voyais souvent le we.

Les années ont passée, j'ai terminé mes études, fait l'armée puis vint le jour où je du chercher mon premier job. La vie a fait que j'ai décroché un CDD dans la ville où habité mon copain. N'étant pas sur que je serai pris j'ai appelé mon copain pour lui demander s'il pouvait mhéberger pendant la période d'essai. Aucun problème me dit-il.

Et me voilà du jour au lendemain dans sa famille.

Anaïs avait bien grandi et c'était devenu une vraie petite femme. Elle avait un corps comme j'adore. Pas trés grande féminine, douce, des jolis petits seins et une paire de fesses... ! ! !

Trés vite, Anaîs et moi nous sommes retrouvés avec plaisir et je voyais bien qu'elle comme moi adorai les moments où nous retrouvions seuls. Ils étaient brefs car son grand frère n'aimait pas trop que je reste avec elle.

Le matin, toute la petite famille quittait la maison et notamment le mardi matin Anais avait cours plus tard. J'avais donc une heure seul avec elle.

Un matin,je me levais et me préparai comme d'haibitude et j'entendis du bruit à létage au dessous.Anais était levé. Je ne sais pas pourquoi mais je me dépêchai et avais envie d'aller la voir.

Je restai sur le pas de la porte un instant et sans rien dire nous nous sommes jetés dans les bras l'un de l'autre. J'étais excité comme un fou. Ca faisiat des années que je rêvais de pouvoir l'embrasser. J'avais envie de la caresser partout mais je me rendais compte qu'il ne fallait pas la brusquer car elle manquait d'expérience.

je devais me contenter de la caresser mais souvent son frère était dans les parages et ça compliquait tout. Le mardi suivant, c'est elle qui est monté me voir dès que tout le monde était parti. Je pu découvrir sa poitrine. Elle prenai du plaisr mais restait timide..et moi frustrer.

Un soir de sortie avec son frère j'ai prétextai que j'étais fatigué pour rentrer plus tôt. A peine arrivé, je filai dans la chambre de la belle que j'ai réveillé. elle me laissa la caresser. Son sexe était étroit. elle était pucelle.

les semaines passant j'ai enfin pu prendre mon appartement.

Un samedi après midi elle s'exclipsa de chez elle et vint me voir chez moi. Nous étions enfin tranquille.

Nous nous sommes embrassés et je lui dit que je mourrai d'envie de lui faire l'amour. Elle me dit qu'elle n'était pas prête et avait un peu peur.

Mais surprise quelques jours plus tard !

alors qu'elle était venue chez moi c'est elle qui me dit la première que c'était ok qu'elle voulait se donner à moi.

Nous nous sommes allongés et doucement je l'ai déshabillée en parlant et en faisant tout pour qu'elle se sente bien. Elle avait une peitite culotte qui lui allait à ravir. quelle joie de pouvoir caresser sa joli poitrine. ses petits tétons durcissaient son intimité devenait de plus en plus humide et son sexe s'ouvrait peu à peu. Je me régalais de son jus d'amour. elle mouillait de plus en plus. Elle gémissait et m'accompagnait dans les mouvements de son bassin.Elle n'osait pas touchait mon sexe mais je ne voulais ma la forcer. Quand elle fut bien excitée, et que je la sentis prête je présentai ma queue bandée devant son vagin. Il fallu forcer un peu le passage et la pauvre laissa échapper un petit cri de douleur. Un petit filet de sang coulait de sa vulve. J'étais désolé pour elle mais elle me dit de ne pas m'arrêter que ça devenait agréable. Je ne pus me contenir bien longtemps et je jouis en elle. elle me serra fort en m'embrassant. Elle était devenu femme.

Notre liaison a duré plusieurs mois. Nous nous sommes aimés à la folie et la belle a fini par se laisser aller. Je lui fis découvrir beaucoup de choses.

Un jour elle me demanda de la prendre par derrière. elle voulait essayer. Ce n'était apparemment son truc mais elle fut ravi de me donner ce plaisir en guise de remerciement pour tout ce que je lui avait appris.

J'aurai aimé faire ma vie avec elle mais la vie a fait qu'elle et moi avons vu nos chemins se séparer. Je ne l'oublierai jamais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.