Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Rigel_Orionis

Une bonne journée de travail...

Recommended Posts

Je travaille depuis 5 ans dans un laboratoire pharmaceutique. Les productions et les développements concernant les solutions injectables sont strictement contrôlées au niveau stérilité et environnement. La zone de production est donc protégée par plusieurs sas de confinement à accès restreins.

Je bosse en culture cellulaire et je suis donc amené à rentrer très souvent en zone GMP (Good Manufacturing Procedures) et à chaque fois, le même cérémonial :

1er sas : on se met en sous vêtements, on enfile un genre de pyjama spécial

2ème sas : on enfile une charlotte, un masque, des gants et une combinaison stérile après s'être désinfecté les mains

3ème sas : accès à la zone

Et enfin, accès au local de production où nous pouvons commencer à travailler.

Et pour sortir, après plusieurs sas différents, retour au 1er sas ou on retire le pyjama et on se rhabille.

Ma supérieure directe est une jeune femme de 35 ans, longs cheveux frisés blonds, yeux bleus, une bouche à faire pâlir, un corps assez bien équilibré malgré une poitrine discrète et une paire de fesses un poil trop imposante à mon goût. Je me prends parfois à l'imaginer en sous vêtements mais la hiérarchie revient rapidement mettre un peu d'ordre dans mon esprit.

La semaine dernière, lundi matin 8h, je rentre dans le 1er sas de la zone, je verrouille, me mets en sous vêtements, enfile mon "pyjama" et continue mon petit périple habituel jusqu'au local où je retrouve mes chères petites cellules... j'effectue la manip’ du jour, ressors du local, passe dans un sas où je retire ma combi. Je pousse la porte pour entrer dans le sas d'entrée/sortie afin de récupérer mes vêtements, la porte est bloquée, quelqu'un est en train de rentrer en zone

Je patiente quelques instants, j'entends une porte s'ouvrir et se refermer, signal que le sas d'entrée est désormais libre d'accès. J'entre donc et me dirige direct vers l'interrupteur pour verrouiller ce petit local-vestiaire.

Mais sensation étrange, je sens une présence...

je me retourne...

ET LA....que vois-je??? :shok:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'aime beaucoup ouiiiiiiiiiiiiiiiii et alorrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrs ?????????????????? une suite ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

.......ma supérieure hiérarchique en tenue légère qui m'attendait gentiment avec 2 verres de Martini on the rocks! :sorry:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

.......ma supérieure hiérarchique en tenue légère qui m'attendait gentiment avec 2 verres de Martini on the rocks! :sorry:

LOL ça aurait pu... :P

Mais allons, on ne peut ni boire ni manger dans une zone de production bio pharma... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ET LA....que vois-je???

Ma chef en sous vêtements!!!!!

Et quels sous vêtements!

Un petit soutien-gorge noir en dentelles retenant ses petits seins et un magnifique string noir assorti, le tout garni de quelques petites dentelles très discrètes mais terriblement sexy!

Nous restons un court moment tous les 2 interloqués et embarrassés par la situation mais j'entends vite sortir de ma bouche cette phrase idiote : "oh pardon Valérie!!! Je... je... désolé, je ne savais pas que tu étais là!" et je ferme les yeux.

Elle essaye vainement de cacher son corps sous ses bras minces...

Je me retourne pour la laisser enfiler "tranquillement son pyjama de zone". Plusieurs secondes passent et mon esprit ne peut s'empêcher de redessiner sur ma rétine les contours de ce corps uniquement vêtu de ces dessous sexy noirs (mes préférés! :P ). Mon imagination s'emballe dans un paquet de situations plus érotiques les unes que les autres et mon sexe suit le mouvement en se dressant légèrement.

J'entends des bruits de tissus : elle a presque fini.

Plusieurs secondes passent encore et je dois me contrôler pour ne pas regarder...

Valérie me lance alors un "voilà, tu peux ouvrir les yeux!" sur un ton surprenant et bizarrement proche...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Valérie me lance alors un "voilà, tu peux ouvrir les yeux!" sur un ton surprenant et bizarrement proche...

Ne me posant pas plus de questions, je me retourne, ouvre les yeux et....

Valérie est toujours en sous vêtements devant moi...!!! Je reste bouche bée à la vue de ma chef en petite tenue sexy et une érection sérieuse se dessine en moi.

Valérie ne me laisse pas le temps de réagir et s'approche de moi en me regardant intensément.

"Je te plais?" me lance-t-elle...

Aucun son ne sort de ma bouche toujours à moitié ouverte. Mon sexe continue de grossir et commence à se faire de moins en moins discret entre mes cuisses...

Un petit regard et elle comprend vite qu'elle me fait un certain effet! Même un effet certain!!!

Elle s'agenouille alors devant moi, approche son visage de mon entre-jambes et inspire profondément.... "j'adore sentir l'odeur d'une queue en érection!"

Tout s'accélère ensuite, elle élimine vite fait mon pantalon de pyjama ainsi que mon caleçon.

Mon sexe se dresse, gonflé de désir devant le visage de ma chef!!! Je n'en crois pas mes yeux!!!

Tout en me regardant dans les yeux, elle s'approche doucement, effleure ma queue avec sa joue... je sens ses cheveux sur mon gland qui gonfle de plus belle...elle descend doucement et commence à ma lécher les testicules... AAARRGHHH...!!!

D'abord légèrement, ensuite intensément...

Sa langue parcourt ma queue en remontant, s'attarde sur le frein, titille cette partie très érogène, je ferme les yeux et ne peux retenir un léger gémissement de plaisir...

Elle retourne ensuite vers mes boules et les suce tendrement. Sa langue reprend le chemin de mon gland, tourne autour, insiste bien sur la corolle, ma respiration s'accélère de plus en plus... et d'un coup, elle enfourne ma queue dans sa bouche et me suce comme une folle en la tenant par la base! Un vrai film porno! La tendresse en plus...

Elle me suce intensément, les mouvements de sa langue m'envoies dans les nuages, mes mains s'agrippent dans ses cheveux et l'oblige à enfoncer ma bite au plus profond de sa bouche! Je sens sa salive dégouliner le long de mon sexe et de mes couilles qu'elle ne manque pas de caresser doucement...

Sa bouche se rempli à chaque mouvement de ma queue prête à exploser mais mon sexe n'entre pas encore entièrement. J’appuys de plus en plus fort sur sa tête et au détour d'un va-et-vient, je la bloque et l'empêche de revenir en arrière... A ma grande surprise Valérie incline légèrement la tête vers l'avant et je sens alors ma queue s'enfoncer encore et encore!!!! Elle est adepte de la gorge profonde, la coquine!

Ses lèvres son collées à mon pubis, je la libère de mon emprise mais elle ne bouge pas et entame de nouveau des va-et-vient! Je ferme les yeux et grimpe encore un peu plus dans le plaisir! Je ne sais plus trop si je suis en train de me faire sucer, ou si je prends quelqu'un par derrière...

elle continue au même rythme et jusqu'à la même profondeur, la main qui tenait ma queue au début s'est vite recyclée dans le string... elle se masturbe en me suçant!!! Le rêve absolu!!!

Elle se met à gémir doucement... je n'en peux plus!!!! Je vais exploser dans sa bouche!!!! Mais j'ai envie de plus...

je me retire, elle me regarde surprise et déçue... elle se relève mais je ne lui laisse pas le temps de souffler, je la plaque contre le vestiaire, l'embrasse follement, ma langue s'insinue dans sa bouche (troublant de sentir le gout de son propre sexe mêlé à la salive de cette jolie blonde...), mon sexe dégoulinant de salive se plaque sur elle...

Je prends ses fesses à pleines mains, les caresse (pas si imposantes que ça finalement! ), je remonte sur ses hanches, je me frotte à elle, sa poitrine se découvre rapidement sous mes doigts. Ma bouche passe sur son oreille, lui murmure quelques mots cochons, descend dans son cou, arrive sur sa poitrine que je lèche tendrement... ses tétons pointent vers moi comme 2 petits fléchettes prêtes à être décochées.

je descends toujours, tourne un instant autour de son nombril et continue... je saisi le bord de son string par les dents, je descend toujours... le petit bout de tissu noir m'accompagne vers le bas...

il tombe finalement sur les cheville de Valérie qui écarte légèrement les jambes...

Je me décide alors à enfin remonter... j'arrive au niveau de son sexe déjà bien moite... je souffle doucement sur ce petit triangle d'amour, elle respire profondément en me caressant les cheveux... Elle écarte encore un peu plus ses cuisses, ma langue effleure son sexe, provoquant un chaque fois comme un petit choc électrique...

Puis d'un coup, ma langue s'enfonce entre ses lèvres et fouille son intimité, elle se cambre et reste bloquée sous cet assaut de plaisir qui inonde son corps...

Ma langue s'enfonce en elle, ressors, empêche son clitoris de se reposer, tourne autour de l'entrée du vagin, s'y engouffre, ressort...

ces cuisses s'écartent autant que possible, sa jambe gauche passe par dessus mon épaule et je continue à la lécher avec gourmandise! Un orgasme la fait enfin tressaillir et gémir longuement... elle se relâche, je l'embrasse tendrement croyant la fin de ce moment magique déjà arrivée...Deux langues s'entremêlent, entrent dans une danse sensuelle et intense. Valérie entreprend alors de me branler (comme si je ne bandais pas déjà assez!)...

le contact de ses doigts sur mon sexe le fait pourtant gonfler encore et encore... Elle prend ma queue à pleine main et me branle doucement... puis un peu plus rapidement...

nous nous embrassons toujours profondément, ma main glisse entre ses cuisses qu'elle écarte volontiers, je la caresse, elle est trempée... nous nous masturbons quelques courts instants avant d'entendre avec effroi quelqu'un en train d'essayer d'ouvrir le sas, toujours verrouillé... La porte tremble par 2 fois puis redevient immobile.

Nous revenons tous deux à la raisons et après qu'elle m'ait une dernière fois avalé la queue pour lui dire au revoir, nous nous rhabillons précipitamment et sortons discrètement du sas... la sortie était libre, personne dans le couloir, le perturbateur avait préféré quitter les lieux... (Quelle bonne idée...)

Nous rejoignons le bureau commun de l'équipe « culture » (6 personnes partagent ce local) encore tout étourdis par les évènements...

l'après midi se passe avec diverses tâches administratives... le bureau de Valérie est en face du miens et nous ne pouvons pas nous empêcher de nous adresser quelques clins d'œil malicieux...

16h30... les premiers opérateurs quittent le bureau, la journée se termine...

j'en ai encore pour une 15aine de minutes pour terminer ce p... de tableau Excel...

Nous ne sommes plus que 3 dans le bureau (un opérateur, Valérie et moi).

16h40, je m'apprête à ranger mes affaires quand Valérie lâche :

-"Oh flûte, j'ai oublié de bouger les containers en zone! Tu veux bien vite venir me donner un coup de main avant de partir?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci

Ne jamais refuser un coup de main si joliment demandé

Mmmm on peut voir la suite, en se cachant dans un coin on se fait tout petit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

-"Oh flûte, j'ai oublié de bouger les containers en zone! Tu veux bien vite venir me donner un coup de main avant de partir?"

-"oui bien sûr!" avec un petit sourire en coin.

Nous partons donc tous les 2 vers le sas d'entrée, mon esprit se doute bien de ce qui va se passer et je jubile intérieurement...

Arrivés à la porte du sas, elle entre rapidement, seule et me ferme la porte au nez… DECEPTION...

(peut-être aurai je plus de chance au retour?! )

nous manœuvrons donc ces grands containers de 500L avant de ressortir sans traîner...

Même déception au retour, elle ne me laisse pas entrer avec elle dans le sas...

regretterait-elle d'avoir été si loin ce matin?

Nous empruntons donc une nouvelle fois le couloir de retour, nous restons silencieux.

Elle avance quelques pas devant moi et je ne peux m'empêcher d'admirer ses fesses qui se dandinent là, à quelques centimètres de moi...

Déçu et frustré, je décide pourtant de jouer le tout pour le tout... je la rattrape discrètement, plaque ma main sur ses fesses en la glissant entre ses cuisses...

Elle se retourne et me glisse à l'oreille "tu en as mis un de temps pour te décider!!!"

elle me prend par la main et m'emmène dans les toilettes des dames toutes proches.

Nous entrons rapidement dans un cabinet, fermons la porte à double tours, elle s'assied, je suis face à elle.

Elle déboutonne rapidement mon pantalon avec une dextérité étonnante, élimine vite fait mon caleçon retenant mon sexe déjà pas mal dressé...

elle le contemple quelques secondes et recommence enfin à le lécher... une vraie coquine 4 étoiles ma chef !!!!!!

Elle ne tarde pas à l'enfoncer dans sa bouche et le fond de sa gorge accueille directement mon gland. Je l'empoigne par les cheveux je commence à la baiser violemment par la bouche! Elle se masturbe également et gémit discrètement tout en avalant ma queue...

la vision de ses fesses se balançant devant moi traverse alors mon esprit...

je me retire, la fais lever, je la retourne, elle s'appuie sur le WC m'offrant ses fesses que j'écarte aussitôt pour y plaquer ma queue au combien dure d'excitation...

je me branle alors entre ses fesses (j'adore ça!)... la salive de ma partenaire lubrifie magnifiquement cet instant... mon sexe frotte son anus, puis l'extrémité de sa petite chatte qui dégouline déjà de plaisir...

D'un coup elle se cambre, ses fesses s'ouvrent encore un peu plus. Ma position, elle, ne change pas. J'entreprends un dernier aller vers son anus mais je suis bloqué en pleine course par l'entrée de son vagin et mon sexe s'enfonce en elle d'un coup laissant échapper un râle commun de bonheur!

Après quelques secondes d'étourdissement, j'agrippe ses hanches et commence à la baiser comme il se doit! Elle se cambre encore un peu plus, je donne des coups de butoir impressionnants et elle aime ça!!! Elle laisse s'envoler un petit cris aigu chaque fois que ma bite s'enfonce en elle...

je la défonce vraiment, mon pubis claque sur ses fesses, je l'agrippe aussi par la poitrine ce qui ne fait que décupler son plaisir... elle ne se sent vraiment plus, elle crie de plus en plus fort!!!! Pendant que je la défonce, elle excite violemment son clitoris... son vagin se dilate et se contracte plusieurs fois...

Je sens que je vais jouir en elle, j'accélère encore, je l'agrippe encore plus fort, mes ongles s'enfoncent presque dans sa peau... elle le sent et se retire, se rassied devant moi et engouffre ma queue en bouche...

Elle me suce une nouvelle fois mais comme jamais! Elle aspire, lèche, enfonce dans sa gorge, la salive dégouline le long de mon membre tout près d'exploser...

Encore quelques mouvements et je sens un picotement dans le bas ventre... ça remonte d'un coup le long de mon torse pour se terminer au sommet de mon crâne, pleins de frissons et j'éjacule enfin dans sa bouche qui n'arrête pas d'aller et venir sur mon sexe qui ressemble alors plus à une lance d'incendie!

Les longs jets chauds se répandent en elle presque par dizaines... elle avale jusqu'à la dernière goutte de sperme sortant de mon gland... elle me suce encore quelques minutes en récupérant la moindre trace de jouissance... je n'en peux plus et m'effondre contre la porte de cabinet de toilette... mais je la prends bien vite dans mes bras pour l'embrasser tendrement... nous restons enlacés plusieurs minutes, heureux d'avoir partagés ces moments magiques... elle me glisse à l'oreille un petit "qu'est ce que c'est bon!" avant que nous nous rhabillions...

Nous retournons au bureau, remballons nos affaires et nous quittons discrètement la société avec un baiser sur les lèvres...

Quelle bonne journée de travail!!!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

fin de journée de travail très agréable en effet

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.