Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Lynk

Souvenir récent...

Recommended Posts

Il y a longtemps que je ne l'ai pas vu.

Il y a longtemps que je ne l'ai pas toucher.

Il y a longtemps que je n'ai pas respirer son parfum.

Il y a longtemps que je n'ai pas embrasser ses lèvres.

Mais cette attente, cette absence, arrive bientôt à sa fin, très bientôt elle sera là, très bientôt nous serons à nouveau ensemble, pour peu de temps certes, mais nous serons ensemble...

D'aucuns diront que l'attente exacerbe le désir, c'est en partie vrai lorsque l'attente ne ressemble pas à l'infini de l'éternité.

J'ai du mal à patienter, la télé est inintéressante, l'intrigue de mon livre n'est plus aussi passionnante, les pérégrinations Internet ne font que m'énerver. 

Je ne souhaite qu'une chose, la voir, la regarder, plonger dans ses yeux bleus et ne ressortir que pour l'enlacer.

Je décide finalement d'aller m'allonger un peu, somnoler fera passer le temps plus vite...

Mais, et si elle avait eu un empêchement? Et si sa voiture était tombé en panne? Ou pire, et si elle avait eu un accident en venant?

C'est déjà trop tard, l'idée s'impose d'elle même, l'angoisse monte, pourrait-elle vraiment avoir eu un accident?

Je décide de l'appeler.

La connexion et l'arrivée de la première sonnerie semble interminable, au moins son téléphone fonctionne toujours...

Second bip..... L'angoisse se renforce, en voiture elle décroche toujours très rapidement, commande bleutooth oblige.

Troisième bip.... Clic "Allo?"

Ouf elle va bien. Mon corps devient léger, sa voix guérit mon âme en un seul souffle, avec ce simple mot si banal et usuel, mais en cet instant, cet enchainement de lettres est le plus beau de la création.

"Ça va? Où es-tu?"

"Je viens juste de me garer..."

Je sens le sourire sur son visage lorsqu'elle prononce ces mots.

"Ok, à tout de suite"

"À tout de suite..." 

Toujours ce sourire dans la voix, une gentille taquinerie? Un brin d'amusement face à mon impatience?

Oui très certainement.

Je souris de moi même, imaginant ce qu'elle a pu penser en décrochant, imaginant son visage près du téléphone et ses lèvres esquissant ce sourire que j'aime tant. Cette vision est un pur bonheur.

Je viens me placer derrière la porte, collant mon visage contre le bois, cherchant à regarder à travers l'oeil de bœuf incrusté. Je patiente ainsi de la voir arriver.

J'aperçois sa silhouette à travers les petits carreaux de l'entrée de l'immeuble avant de la voir monter les quatre petites marches qui permettent d'accéder à mon appartement. Ses bras sont chargés de grands sacs dans lesquels elle transporte tout ce qui est nécessaire et superflue à la vie d'une Dame.

J'ouvre la porte avant qu'elle n'ait besoin de faire le moindre geste pour s'annoncer. Elle entre, tandis que je reste dissimulé derrière le panneau de bois.

Lorsque je referme la porte, elle est là, à chaque instant plus près de moi au fur et à mesure que l'ouverture de l'appartement s'amenuise.

Ses sacs tombent sur le sol.

La clé tourne dans la serrure.

Nos bras s'ouvrent.

Nous nous enlaçons.

Nous sommes enfin ensemble.

Nous vivons à nouveau....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C est beau on vibre en même temps que toi dans l attente

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.