Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
MissBouby

Explications

Question

ce post n'est pas là pour qu'on me plaigne, mais plutôt pour que j'obtienne un peu d'aide, des conseils ou pour qu'on partage des expériences similaires.

comme certains ont pu le lire, je suis mariée et je connais mon mari depuis 12 ans. je suis encore et toujours la seule fille qu'il ait jamais connu.

il n'a jamais été démonstratif, même envers nos enfants c'est assez difficile d'obtenir de lui un geste tendre. (et c'est pas faute d'avoir essayé, mais je fatigue là)

à l'inverse, pour les ébats il a toujours été demandeur, sauf que moi sans tendresse et bien j'ai du mal.

il a trouvé une nouvelle technique pour me "forcer", vous voyez la pieuvre ? et bien c'est l'impression que ça me donne. vous voulez des détails ?

je vous explique, je dors généralement sur le coté et à l'extrémité du lit (dos à Mr). quand il a envie, il se rapproche de moi et passe son bras en dessous de moi pour me tenir au niveau de la taille et utilise son autre bras (et donc sa main) pour vérifier si je peux accomplir mon devoir. si ça lui semble possible, Mr le lapin duracel commence son travaille et finit par repartir. en effet, on n'utilise pas d'autre contraception que le préservatif et du coup il se finit à la main à coté de moi (heureusement pas sur moi) et s'en va prendre sa douche...ou pire se rendort.

je vous laisse imaginer les conséquences que cela peut avoir (tant physiques que morales).

en dehors de mon couple, je cherche, enfin cherchais des aventures. des "one shot" comme des relations un peu plus suivies. dernièrement j'ai trouvé quelqu'un qui est l'opposé de mon mari car il ne manque jamais de me témoigner son affection et sa tendresse.

la solution de facilité serait le divorce, mais je ne veux pas que mes enfants souffrent, j'arrive encore à encaisser et à supporter ces petits écarts. surtout que je connais mon mari depuis longtemps et qu'on a une réelle complicité (en dehors de la chambre à présent)

alors, je me répète, mais existe t il des couples dans ma situation, des solutions autre qu'une simple séparation pour que j'arrive à tenir encore quelques années ?

bref je m'interroge :???:

merci de m'avoir lue en tout cas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Recommended Posts

Tu en as déjà parlé avec lui ?

Pourquoi ne pas faire chambre à part ?

Si tu ne veux pas faire l'amour avec lui, pourquoi ne pas lui dire non ?

A partir où tu dis non, s'il te force c'est un viol.

Tu ne peux pas le laisser faire.

Il faut qu'il comprenne.

Tu veux protéger tes enfants, c'est une bonne chose, mais tu ne peux pas le faire à tes dépends.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

néo, je suis fatiguée de me répéter et de m'entendre répondre que c'est moi le problème.

pour faire chambre à part, il nous faudrait l'espace pour....et encore je sens poindre des critiques

je préfère serrer les dents et attendre. c'est une vision passive mais je sais pas quoi faire d'autre.

dire non, je l'ai fait et je le fais encore par moment mais on peut pas dire non éternellement....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Serrer les dents, ce n'est pas la solution...

Pourquoi, ce serai toi le problème ? Pourquoi les hommes (enfin certains) ont cette politique d'autruche !

Ce n'est pas exactement, la même chose pour mon couple, mais il y a quelques similitudes.

J'ai essayé le dialogue, lui ai proposé une thérapie de couple, l'ai séduite à nouveau, bridée ma sexualité...Jusqu'à me perdre moi-même, ne plus me sentir femme, ni séduisante et ainsi de suite... !

Puis j'ai dit stop, lui ai dit que j'allais le quitter, que je n'en pouvait plus de cette vie. Il m'a convaincu de nous laisser une dernière chance, puis nous avons fini par nous rendre compte, que nous n'y arrivions pas !

Nous avons décidé de nous séparer ! Je sais que la perspective de se retrouver seule avec des enfants peut faire peur. Je mentirai, si je disais que cela ne m'inquiète pas, même si mes enfants sont grands. Mais je me sens sereine en paix avec moi-même et mon mari aussi, se sent plus en paix, serein.

Rester, subir et vivre ensemble en étant malheureux, n'est pas la solution. Les enfants ne sont pas aveugles, ils sentent les choses !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je vais quand même préciser le fait qu'il ne fait pas sa pieuvre quotidiennement et que, à part ce souci dans la chambre, on s'entend encore bien.

j'en venais à me dire que je le frustrais à toujours me refuser, mais je n'arrive plus à avoir envie de lui, à le désirer. Il y a même des fois où je redoute qu'il me touche.

il y a une version privée et une version publique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

je vais quand même préciser le fait qu'il ne fait pas sa pieuvre quotidiennement et que, à part ce souci dans la chambre, on s'entend encore bien.

j'en venais à me dire que je le frustrais à toujours me refuser, mais je n'arrive plus à avoir envie de lui, à le désirer. Il y a même des fois où je redoute qu'il me touche.

il y a une version privée et une version publique

Le frustrer, tu lui as posé la question ?

La frustration est difficile à gérer ! Il doit forcément être autant frustrée que toi tu peux l'être

Ne plus désirer son conjoint, tue les sentiments à petits feu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce sont vraiment des moments très difficiles à vivre ce que tu nous décris.

Un sexologue ou une thérapie de couple serait certainement les bienvenues pour vous, mais ce n'est jamais facile de le faire accepter à l'autre....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Kalinda

Ton histoire est délicate, tes mots sont poignants.

Une question : pourquoi vouloir tenir encore quelques années ????

Si la seule raison est "je ne veux pas que mes enfants souffrent" alors penses tu que tes enfants aiment te voir malheureuse ? Souhaites tu que tes enfants pensent que dans la vie on doit serrer les dents et attendre que ça passe ? qu'une vie de couple est une vie sans passion, sans amour, sans tendresse ?

Penses tu que ton mari soit heureux ? Penses tu être heureuse ? Tu écris que tu redoutes parfois qu'il te touche....ton corps te parle....ton inconscient te parle....

Détrompe toi : un divorce ce n'est pas une facilité, c'est une décision difficile et réfléchie, un moment complèxe, une épreuve ! C'est beaucoup plus difficile de partir que de rester.

Tu t'entends encore bien avec ton mari, c'est une chance ! Le dialogue est ouvert, discuter, aller suivre une thérapie.

La thérapie permet de voir la sitution dans son ensemble, d'analyser les choses et de prendre les décisions qui s'imposent. Et si c'est la séparation qui est le mieux pour les 2 alors cette entente permettra que cela se passe au mieux.

Quant aux enfants, ce sont des éponges, ils ressentent, voient, remarquent et comprennent bien mieux qu'on ne le pense. Les enfants sont costauds. C'est certain que les premiers jours sont difficiles, mais avec du dialogue et de l'amour ils prennent vite leurs marques. Si leurs parents sont heureux, s'ils se sentent aimés alors ils seront heureux.

La vie est courte, il faut vivre et non subir sa vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le problème se situe surtout dans la chambre. que nous nous fassions pas de bisous ou des calins en dehors, c'est pas dramatique (mes parents étaient comme ça)

je sens bien que ce genre de "relation sexuelle" ne peut lui suffire, je me dis que non seulement moi mais lui aussi doit être frustré.

je cherche à savoir si le manque de désir que j'aie envers lui peut se "guérir"

le divorce ou la séparation ne me semble pas nécessaire, on a surmonté déjà la maladie, la distance géographique et je veux que l'on réussisse à surmonter ça aussi.

et je me dis que cela doit venir de moi, que je n'aurais pas du aller chercher ailleurs ce qui me manquait chez moi.

je me sens même coupable parfois........

enfin, en ce qui concerne la thérapie ou le sexologue, c'est impossible. ça n'existe pas près de chez nous et je me vois mal lui demander de prendre un jour de congé pour ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Poignant ton témoignage.

:bisou:

Il me semble que tu devrais chercher à en parler avec lui. Parce que la solution, vu comme tu nous expose les choses, semble se situer dans le dialogue; au moins, aborder le sujet.

Tu n'as pas de désir car la situation te déplait, tout bétement. Une solution temporaire pourrait etre faire chambre à part, ca le ferait réfléchir d'etre sans sexe? Il serait pe plus à l'écoute.

Pour ce qui est des gosses: ils devinent tout, donc si la séparation et ses afters se font assez bien, ils prennent acte, bien souvent. Un parent épanoui, c est aussi un enfant heureux. Et à partir d'un certain age, ils voient tres bien les avantages pratiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour et quel témoignage troublant.

Pourquoi n'esseiarais-tu pas de lui proposer un weekend en tête à tête ailleur qu'à la maison pour discuter de tout cela. Ca fait du bien parfois de se retrouver en milieu neutre poiur communiquer et se re-découvrir ailleur que dans son quotidien.

En tout les cas, il faut qu'il comprenne (mais je pense qu'il doit tout de même le savoir) que de faire l'amour à sa femme de cette façon est ridicule et affaibli de jour en jour votre couple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton témoignage est troublant .

Je ne suis sûr de rien dans de telles conditions, chaque cas étant particulier.

Une chose est sûre a mes yeux.Les enfants ressentent beaucoup plus les tensions entre leurs parents qu'on ne veut bien le croire.Ils n'ont pas encore les mots pour exprimer leur ressentiment surtout si ils sont jeunes.

Je pense qu'ils sont mal a l'aise quand le couple va mal et quelques fois la séparation n'est pas une si mauvaise chose pour eux.

Une très proche amie a été dans le cas d'une séparation (qu'elle avait retardée car elle culpabilisait pour les gosses) et elle m' affirmer que ceux ci se sentaient bien mieux maintenant.

Maintenant comme je l'ai deja dis, il faut avoir tous les parametres pour prendre une position sensée

Bon courage a toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

à l'inverse, pour les ébats il a toujours été demandeur, sauf que moi sans tendresse et bien j'ai du mal.

il a trouvé une nouvelle technique pour me "forcer", vous voyez la pieuvre ? et bien c'est l'impression que ça me donne. vous voulez des détails ?

je vous explique, je dors généralement sur le coté et à l'extrémité du lit (dos à Mr). quand il a envie, il se rapproche de moi et passe son bras en dessous de moi pour me tenir au niveau de la taille et utilise son autre bras (et donc sa main) pour vérifier si je peux accomplir mon devoir. si ça lui semble possible, Mr le lapin duracel commence son travaille et finit par repartir. en effet, on n'utilise pas d'autre contraception que le préservatif et du coup il se finit à la main à coté de moi (heureusement pas sur moi) et s'en va prendre sa douche...ou pire se rendort.

je vous laisse imaginer les conséquences que cela peut avoir (tant physiques que morales).

Bonjour, désolé de mettre les pieds dans le plat aussi brutalement mais ce passage m'a fait bondir.

Pour moi, tu fais partie des 30% de victimes de viol dont l'agresseur est le mari. A la différence d'un Laguiole aiguisé ou d'une menace de dévoiler quelque secret compromettant, ton violeur n'exerce pas une coercition intentionnelle (du moins je l’espère), mais le procédé est identique : tu n'en as pas envie (pénétration en l'absence de consentement, ce qui est la définition du viol en droit français) mais tu ne réagis pas car tu penses que les conséquences d'un refus auraient des conséquences néfastes pour toi ou tes proches (tes enfants, en l'occurrence).

Quelques liens pour préciser ma pensée sans paraphraser ce qui est déjà écrit quelque part :

http://www.e-sante.f.../actualite/1573

http://www.lejdd.fr/...n-France-329841

Pour rebondir ensuite sur ce que décrit michelange7, je travaille depuis maintenant 10 ans au contact d'enfants dont un certain nombre (statistiques obligent) vivent avec des parents séparés, toutes origines confondues (des quartiers huppés de Paris aux banlieues pauvres de villes de province). J'ai suivi ces enfants soit durant une année scolaire complète, soit pendant 2 à 4 semaines de colonies de vacances... soit assez pour remarquer des troubles du comportement ou du sommeil. Je n'ai jamais été en mesure de corréler ces troubles à une séparation consommée des parents.

En revanche, lorsque les parents entretenaient des rapports violents (la violence n'est pas uniquement physique, elle peut être également psychologique ou symbolique) ça se remarquait presque toujours dans ce que l'enfant disait, faisait, sur son sommeil, ses résultats scolaires, etc... Ou autrement dit, dans le sens ou j'ai pu constater ces choses : un enfant présentant ce type de troubles avait à la source de ceux-ci, soit une cause médicale (type hyperactivité, très rare mais on goinfre de calmants tous les gosses qui courent un peu trop maintenant), soit une cause psychiatrique (victime d'attouchements, autisme, ...), soit... des parents en conflit latent ou déclaré.

J'ai toutes les peines du monde à comprendre ce qui se passe dans la tête de quelqu'un imposant sa sexualité à un être aimé... Comme tu le dis, 'sans tendresse j'ai du mal'. S'il n'arrive pas à refréner ses pulsions, il a deux solutions : consulter un spécialiste ou recourir à la masturbation. Toi, tu ne devrais pas avoir à subir ses pulsions en te posant toutes ces questions et en étant en plus, de vous deux, celle qui culpabilise.

Quoi qu'il arrive, bon courage à toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je vous remercie pour vos messages de soutien.

oui on me l'a dit et expliqué plusieurs fois, oui je sais que c'est de l'ordre du viol, mais je ne le considère pas vraiment ainsi, enfin je me comprends

ensuite, comme j'ai essayé de vous expliquer, si dans la chambre il est comme ça, nous n'avons pas de soucis relationnel ailleurs

on va essayer de passer qq jours en dehors de la maison dans un terrain neutre (enfin pas trop ce sera chez mes parents) et j'espère qu'on pourra s'isoler à deux et en discuter sagement

donc la suite fin novembre :)

et encore merci, je savais que je trouverais de l'aide ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tout d'abord bon courage est force a toi, car la situation est bien délicate et certainement difficile a vivre.

beaucoup de choses ont était dit et a défaut d'avoir le temps de te raconter mon experience en détail, juste ceci

être heureux n'as pas de prix, tu dit que tu va toute même pas lui demander de faire sauter un journée de boulot pour ça...et je te dit, et si il faut passer un mois entier pour regler ce problème, il faut prendre le temps et et bien.plus si il le faut, question des priorités!

dans une certaine mesure on est responsable de ce qui nous arrive, d'être heureux ou pas, c'est le résultat de nos choix successive dans les divers moment dans nôtre vie.

je suis aujourd'hui un homme heureux et père de trois enfants, donc deux qui vivent avec leurs mère la moitié du temps...

tout comme toi, ça cloché au lit, je me suis poser mille et une questions sur moi et culpabilisé, puis on a réussi a faire une des consultations de couple et on a comprît que ça ne marchait plus, je me suis séparé...

après deux ans d'hesitations, parcque je ne voulais pas ça pour mes filles, des parents séparé, jamais!

et pourtant ça y est, et elles comme moi se portent beaucoup mieux...

je ne dit pas que TA solution sera une séparation, mais ce qui est indispensable est que tu fait une sorte d'être heureuse, ce tout ce que tu doit a tes enfants, leur montrer comment faire pour que la vie soit belle...

avec où sans leur père sous le même toit, c'est le temps qui le dira, une fois vraiment décortiqué la situation...prend soins de toi et sache surtout, que tu peut faire ta part du boulot, mais en aucun cas la part de l'autre

tu parle de complicité, profite et essay de le mettre au boulot, et si il fait l'autruche, pose toi bien ou sont tes limites et TES BESOINS A TOI pour être bien dans TA VIE

bien a toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beaucoup de choses que tu écris me sidére et me laisse sans voix :

...pour que j'arrive à tenir encore quelques années ?

Je ne vais pas répéter ce qu'ont déjà écrit les autres , tu veux "tenir" (rien que ce mot est terrible en soit) jusqu'à ce que tes enfants soient grands ? Tout commes les autres et pour les mêmes raisons je ne pense pas que ce soit une bonne idée

...que nous nous fassions pas de bisous ou des calins en dehors, c'est pas dramatique...

Mais si ça l'est ! le désir , l'envie ça s'entretient , l'intimité d'un couple ne se resume pas à la chambre !

Tu expliques que si tu n'as plus envie de lui c'est à cause de son manque de tendresse , de sensualité et bien la tendresse , l'attention , c'est au quotidien , on la reçoit et on en donne

...je préfère serrer les dents et attendre...Il y a même des fois où je redoute qu'il me touche...

Tu te rends compte de la "violence " de ses mots , tu dis plus loin que tu ne considéres pas ça comme un viol , mais tes mots disent que tu te sens violée !

Paradoxalement tu dis et répétes même que vous vous entendez bien et que vous avez une réelle complicité , bon alors déjà la complicité c'est bien mais la "vraie" question c'est "Aimes tu encore cet homme ?" et ensuite ce que je lis pour moi ce n'est pas de la complicité parce que si vous etiez si complices , votre vie intime ne serait pas ce désastre

En dehors de la chambre à coucher , ça va !

Donc en dehors du fait que les seules relations sexuelles que vous ayez soit un quasi viol et que du fait toi (comme lui surement en effet ) soyez frustrés et malheureux , tout va bien !!!

Enfin, en ce qui concerne la thérapie ou le sexologue, c'est impossible. ça n'existe pas près de chez nous et je me vois mal lui demander de prendre un jour de congé pour ça...

Et bien pourtant il va falloir que ça le soit parce là clairement vous avez besoin de l'aide d'un pro pour vous aider , ton mari doit (ré)apprendre à t'embrasser , te masser, te caresser , sans pour autant que la finalité soit l'acte sexuel , ton mari doit être/devenir tendre, doux , caressant et ainsi tu retrouveras ton désir , et il semble vraiment que vous ayez besoin d'aide , d'exercices (conseillé par un sexologue) pour ça

Donc tu cherches une solution , la solution c'est thérapie de couple ou séparation ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai eu un probleme similaire avec mon ex... Elle ne voulait pas que je la touche... Je suis donc resté 6 mois sur la bequille !

Le soucis ? un probleme de pillule. Elle n'avais plus de libido !!!

Et puis un beau jour c'est repartie !

Enfin bref, tous ça pour te dire que je compatie...Mais que rien n'est perdue.

Essayes peut etre de trouver des jeux coquins dans lesquels vous pourriez peut etre vous retrouver en vous amusant, en redecouvrant l'autre, en retrouvant une certaine complicitée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

j'ai eu un probleme similaire avec mon ex... Elle ne voulait pas que je la touche... Je suis donc resté 6 mois sur la bequille !

Le soucis ? un probleme de pillule. Elle n'avais plus de libido !!!

Et puis un beau jour c'est repartie !

Enfin bref, tous ça pour te dire que je compatie...Mais que rien n'est perdue.

Essayes peut etre de trouver des jeux coquins dans lesquels vous pourriez peut etre vous retrouver en vous amusant, en redecouvrant l'autre, en retrouvant une certaine complicitée.

je vois pas trop en quoi cette histoire est similaire ni de quel point de vue tu te place....

MissBouby courage à toi, une séparation n'est jamais facile mais on peut parfois y trouver de plus grands bénéfices qu'en restant et en subissant. Tes enfant on besoin d'une maman épanouie, pense a ta vie et on bonheur. Bisous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce post n'est pas là pour qu'on me plaigne, mais plutôt pour que j'obtienne un peu d'aide, des conseils ou pour qu'on partage des expériences similaires.

comme certains ont pu le lire, je suis mariée et je connais mon mari depuis 12 ans. je suis encore et toujours la seule fille qu'il ait jamais connu.

il n'a jamais été démonstratif, même envers nos enfants c'est assez difficile d'obtenir de lui un geste tendre. (et c'est pas faute d'avoir essayé, mais je fatigue là)

à l'inverse, pour les ébats il a toujours été demandeur, sauf que moi sans tendresse et bien j'ai du mal.

il a trouvé une nouvelle technique pour me "forcer", vous voyez la pieuvre ? et bien c'est l'impression que ça me donne. vous voulez des détails ?

je vous explique, je dors généralement sur le coté et à l'extrémité du lit (dos à Mr). quand il a envie, il se rapproche de moi et passe son bras en dessous de moi pour me tenir au niveau de la taille et utilise son autre bras (et donc sa main) pour vérifier si je peux accomplir mon devoir. si ça lui semble possible, Mr le lapin duracel commence son travaille et finit par repartir. en effet, on n'utilise pas d'autre contraception que le préservatif et du coup il se finit à la main à coté de moi (heureusement pas sur moi) et s'en va prendre sa douche...ou pire se rendort.

je vous laisse imaginer les conséquences que cela peut avoir (tant physiques que morales).

en dehors de mon couple, je cherche, enfin cherchais des aventures. des "one shot" comme des relations un peu plus suivies. dernièrement j'ai trouvé quelqu'un qui est l'opposé de mon mari car il ne manque jamais de me témoigner son affection et sa tendresse.

la solution de facilité serait le divorce, mais je ne veux pas que mes enfants souffrent, j'arrive encore à encaisser et à supporter ces petits écarts. surtout que je connais mon mari depuis longtemps et qu'on a une réelle complicité (en dehors de la chambre à présent)

alors, je me répète, mais existe t il des couples dans ma situation, des solutions autre qu'une simple séparation pour que j'arrive à tenir encore quelques années ?

bref je m'interroge :???:

merci de m'avoir lue en tout cas

Ton exposé du problème m'interroge à plusieurs titres.

tout d'abord, tu dis que tu es la seule femme qu'il a connu.

ton homme au début de votre relation était comment envers toi??

a-t-il changé avec les années?? avec le fait d'avoir des enfants???

En as-tu repéré des phases charnières dans son comportement???

et envers toi, comment était-il au début???

Tes enfants sont-ils désirés par lui ou imposés par toi??

Je te pose cette question car le fait d'être papa apporte un peu de tendresse envers les siens et là, tu dis qu'il ne montre rien!!!

Pour les ébats, il est facile pour certains hommes de baiser et point.

Par cet état de fait, ne s'interroge-t-il pas que tu sois passive voir violée par une envie inexistante???

En tant qu'homme, je peux te dire que je me poserais de sacrées questions car c'est inconfortable au possible comme situation....

Quant aux enfants, dis-toi qu'ils ressentent le malaise.

Ils ne le formulent peut être pas par des mots mais par des comportements.

Faire un point avec une personne neutre est une excellente solution. Elle doit aboutir par un changement de comportement, de façon de vivre au quotidien ou s'il n'y a d'envie à aller ensemble de l'avant une séparation.

Quand on est parents, on cherche toujours à protéger sa progéniture mais à quel prix???

Jusqu'à quand tiendras-tu??

L'instant est grave lili, allez consulter avant qu'il n'arrive quelque chose.

courage

sam ton bencale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je découvre ton topic et je voulais juste te faire part de mon témoignage.

Certes ma situation est moins "dramatique" que la tienne car nous avons encore du désir et surtout du respect l'un pour l'autre.

Mon homme n'a connu que deux ou trois filles avant moi.

Moi c'était mon premier.

Au début de notre relation, j'avoue que cela me rassurait qu'il ne soit pas "expert" alors que moi-même j'avais tout à découvrir.

Au fil des années, la vapeur s'est renversée, et ça m'a pesé. Alors j'ai voulu prendre notre couple en main et je me suis mise à lire des histoires érotiques, chercher des solutions pour pimenter notre vie sexuelle.

Ca a marché. J'avais moins d'expérience, mais ma curiosité nous a aidée.

Il est incapable d'exprimer ses sentiments, ses sensations... C'est quelque chose qu'il ne sait pas faire.

J'ai découvert les compliments.... ICI !!!!

Du coup c'est vrai que ça me pèse de ne pas en avoir de sa part !!!!!!

Par contre, il sait qu'il a un problème de ce côté-là et essaye d'y remédier... mais souvent ça vire plus à la vanne qu'au compliment... et ça me blesse.

Niveau sexe, même là, il ressent rien !!!! Si si c'est possible, je te promets !!!!

Mais Dieu merci ça ne nous empêche pas de faire l'amour.

Niveau demande, il arrive que l'on soit en "décalage" (lui envie, et moi pas ou l'inverse) mais on respecte et c'est assez rare.

J'ai réussi à lui "apprendre" la tendresse... C'est pas gagné, mais tous les soirs on se caresse en s'endormant.

La différence entre ton couple et le mien, c'est qu'il y a cette notion de respect. Ton homme dispose de toi sans vraiment te demander ton avis. Et ça doit être terrible à vivre.

Mon témoignage ne va pas t'être d'une grande utilité, mais juste pour te dire que tu n'es pas seule.

Les autres posts te seront plus utiles !! ;)

Bon courage MissBouby !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest egan

Bon j'ai pas lu toute les réponse car je pars bientôt pour 10 jours et je n'ai pas le temps

Mais ton histoire me bouleverse le tripes

J'ai l'impression de lire mon histoire a la différence que je disais non pour les rapport sexuel au bout de 10 ans parce que sans tendresse que du sexe sans jeu sans séduction je pouvais plus et j'avais l'impression que c'était la seule façon de garder un peu de dignité et l'intégrité de mon corps

IL ne m'a jamais forcé par contre il n'aurais pas eu intérêt d'ailleurs je pense que là je l'aurais quitter

j'ai baisser les bras au bout de 10 ans je n'ai plus chercher a rattraper le coup, le sexe j'en étais dégouté et je n'ai pas chercher ailleurs

Il était comme le tien pas très aimant avec les enfants

Pour nos amis et même pour moi on était le couple idéal pour de vu complicité et dialogue

et moi je pensais que c'était comme ça

j'avais dis oui pour la vie donc je devais assumer et si jamais c'était le pire le meilleur aller bien arriver un jour et je pensais vieillir avec lui

Etre toujours celle qui dit non c'est une situation insupportable personne ne l'imagine on se sens la méchante

celle qui frustre cet homme qui ne veux pas grand chose après tout

mais c'est horriblement culpabilisant et puis il devient grincheux toujours de mauvaise humeur

Ce qui n'arrange pas son contacte avec les enfants ni la vie de famille m

`

mais a extérieure on aime bien c'est tellement plus cool

Lui non plus n'avait pas connu d'autre femme il se nourrissait de porno c'était ça seul représentation du sexe et c'est pas faut de lui avoir fait des suggestions de lui avoir dis mes gout d'avoir essayer de rendre les rapport ludique tout l'ennuyer tres vite et les caresse massage le gonflé seule mon sexe et mes fesse le branché

S'il cédait a me caressé les seins c'était 3 seconde en ayant l'air de faire une corvée

UN jour j'ai trouver sa photo sur l'ordo prête a être mise en ligne comme étalon a vendre

on a eu une explication j'ai compris sa frustration et je me suis forcer a faire des effort a réinventé le sexe entre nous il me fallait pensé sexe tout la journée pour m'exciter car a part le 1er soir qui avais etait excitant il a vite repris ces habitude et nos rapport ce sont a nouveau espacé je ne pouvais pas rester disponible que pour le sexe que pour lui tout le temps comme ça

après il a fait une sorte de petite déprime la crise de la quarantaine j'ai pensé

je l'ai aider de mon mieux en lui passant des bizarrerie comme de discuter avec des femme sur le net et même de les rencontrer en tout bien toute honneur me disait ti'il

juste pour avoir des copine de point de vue de femme

tout les soir dans ma chambre je le voyais sur msn avec des avatar de tête de femme sauf que j'ai pas fait gaffe que ça devenait toujours la même

En fait a un moment il avait sauté le pas a une soiré de sa boite cette nuit la j'avais vécu l'enfer croyant qu'il lui était arriver malheurs (bien naïve et a mille lieux que j'était d'une tromperie) mais je n'ai rien su rien compris en fait la fille ne voulais qu'une fois et l'a envoyer balader après et la déprime c'était qu'il était tombé amoureux

pour le 1ere fois de sa vie

après c'était 3 fois avec la fille de l'avatar et j'ai su pour la 3eme car il voulais la rejoindre après m'avoir tout avouer et en me disant qu'il arrêté ces connerie vu que

j'avais failli mourir d'une problème de santé quelque jour au paravent il m'a di qu'il tenait trop a moi et qu'il voulais se séparé proprement par par tél

il est donc parti avec mon accord mettre fin a sa liaison moi j'était abasourdi d'apprendre le même jour que tout les fois ou mes tripes c'était retourner a chaque fois il couche avec une autre

sauf que voilà en route il ma téléphoner pour me dire qu'il avait changer d'avis que c'était elle qui choisissait et qu'il ne rentrerais qu'a la fin du WE

je te laisse imagine le monde qui s'écroulé pour moi

Il est revenu se donnant un moi de réflexion avant d'y retourner un moi ou j'ai tout tentant pour sauvé ma famille mon couple ou j'ai exploré tout ce qui nous soudé ensemble depuis 20ans

la vielle se sont départ on fesait encore l'amour mais il a choisi et il voulais revenir sans prendre de cision de me quitté aprs m'avoir dis que ça faisait 10ans qu'il ne m'aimé plus et moi je n'avais pas vu la différence avec les 10 ans d'avant

Alors c'est moi qui ai du trancher en plus prendre la décision que je ne voulais pas je lui ai dis d'assumer son choix de vivre ce qu'il avait a vivre et de revenir s'il c'était trompé j'ai même prévenu sa mère de l'accueillir parce qu'il ne voulait pas lui demander vu que la nana de l'avatar habité a 500borne et que son job était ici

Apres 3 mois des désarrois total (même si j'ai mis plusieurs année a me reconstruire de ce couple fusionné que nous formions, a me retrouver entière,)

je n'ai plus voulu ni espérer qu'il revienne et il n'est pas revenu non plus

alors voilà toute les concession tout les effort tout les renoncement de 20 n'avais servi a rien

et je regrette d'avoir oublier m'a vrai nature mes vrai aspiration pour coller avec les sienne pour que se soit vivable et sympa a la maison

je regrette de m'être oublier et perdu c'est vraiment trop dur de se reconstruire apres

Et je ne pense plus le couple comme immuable maintenant je pense aussi qu'on n'avais pas tant de chose que ca a partager que j'ai juste plus vu les chose avec recul quand j'étais dans le quotidien de mon couple

ET si je peux dire une chose maintenant c'est que la vie est belle même si je suis en manque d'un bon compagnon je me suis retrouvé

L'avenir et les choix qu'on ose faire payent et il vaux vraiment changer de vie quand tu es encore jeune moi j'ai juste regretté de ne pas l'avoir quitté 10ans plus tôt juste parce que je pensé que c'était pas possible de faire autrement et que ça me semble être une question de loyauté

Et c'est quand même moi qui ai du prendre la décision au final

alors Missbouby bouleverse ton couple décide de partir seul un gros choque comme ça peut peut-être sauvé quelque chose si il y a vraiment quelques chose a conserver mais au moins tu n'auras pas subis la situation tu en aura était l'actrice

Je te fais plein de bisous et excuses moi de d'avoir été si longue

je lirais la suite a mon retour Là je pars pour un voyage tantrique que je n'aurais jamais eu le courage de faire si il n'était pas parti vivre sa vie ... lui

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Egan souligne un point interressant: regarder vers demain, l'imaginer, l'idéaliser, évoluer et non regarder, s'interroger vers le passé le présent.

Car au delà de l'amour qu on peut avoir pour son conjoint, il y a nous, aussi! Nos aspirations valent elles d'etre niées, sacrifiées?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hoy!

j'ai lu en diagonal la plupart des réponses mais j'en ai tiré les mêmes conclusions que la majorité.

tu dis ne pas vouloir faire souffrir tes enfants en cas de divorce mais ils souffriraient plus s'ils venaient à apprendre ta relation, votre comportement à tout les deux.

enfin je dis ça, parce que étant "jeune" et travaillant avec des adolescents je peux aisément me mettre à leur place, ça serait difficile.

de nombreux couples finissent par divorcer. cela est difficile au début pour les enfants mais ils en grandiront que plus heureux car vous aurez eu l'honnêteté de le montrer etc. Ce n'est pas comme se sentir étouffer par une vérité que l'on ignore mais que l'on sent peser sur ses épaules.

et le petit plus:

une mère heureuse rendra heureux ses enfants.

à quoi bon te brider et potentiellement les faire souffrir et te laisser dépérir alors que ça influera sur eux ?

ce ne fut qu'un humble avis ;)

biz,

Lyc'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

voilà les dernières nouvelles

après avoir essayé de lui trouver des excuses, de lui parler. ce que j'ai gagné c'est une réflexion du genre :

"tous les trois mois tu me fais une dépression. tu sais ça se soigne les dérèglements hormonaux. ça te permettrait d'aller mieux"

mais voilà je sais que c'est pas ça, que je veux plus me perdre dans ce couple qui ne va plus me mener nul part.

je vais commencer à préparer l'avenir, un avenir sans lui parce que je me dis que ça sera bien mieux

merci de votre aide

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout ce qu'on espère c'est que l'avenir te sourira avec passion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.