Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Oncle Julien

La jeune cavalière du bord de l'étang (Episode 3)

Recommended Posts

HISTOIRE EROTIQUE

Pour savourer pleinement ce récit , j'invite le lecteur a découvrir les deux épisodes précédents .

http://www.forum-int...tang-episode-1/

______________________________________

La jeune cavalière du bord de l'étang (Episode 3)

Ce vendredi 28 septembre , vers quatorze heure trente j'arrivais , pour le troisième jour consécutif , au bord de l'étang . j'y avais rendez-vous avec Clémence , la jeune cavalière .

Comme les deux jours précédents , je m'installais sur mon plaid avec mon livre captivant . La douceur exceptionnelle du climat de cette fin de septembre , me permettait de venir en ce lieu , en short , en T-shirt , sur mon VTT .

J'étais ainsi allongé depuis un quart d'heure , à lire , lorsque mon attention fût attirée par le bruit des sabots d'un cheval . Je relevais la tête . Là , par delà l'eau de l'étang , je voyais arriver Clémence . Très droite sur son cheval . Nous nous fîmes signe de la main . Elle fit tourner son cheval deux fois puis mit pied à terre . S'approchant de l'eau en tenant l'animal pour lui permettre de boire .

Comme hier , la jeune fille s'accroupie au bord de l'étang . Jouant avec sa longue tresse noire qui pendait devant son épaule , elle me fixait avec attention . Moi aussi je la fixais avec une grande attention . Nous échangions plusieurs sourires .

La situation dura ainsi cinq bonnes minutes . Clémence avait posé sa main sur son sexe , les jambes largement écartées . Malgré les quelques trentes mètres qui nous séparaient , je pouvais voir sa main bouger régulièrement . Je me levais . Laissant tomber mon short aux chevilles , je tenais mon sexe de la main droite , pointé dans sa direction , sans bouger , la main gauche sur la hanche .

Je restais debout sans bouger , extrêment concentré sur les agissements de la jeune fille . Nous restions ainsi quelques longues nouvelles minutes , à nous observer . Au bout d'un moment , de la main gauche , je lui fis signe de venir me rejoindre . Se redressant , se massant les cuisses , elle leva le pouce de sa main droite et monta sur son cheval .

Je restais debout , cambré en avant , les genoux fléchis . Je me mis à me masturber . Le sexe dans la main droite , imprimant un mouvement régulier de haut en bas , la main gauche tenant mes couilles , j'attendais l'arrivée , de ce côté-ci du plan d'eau , de ma cavalière .

C'est dans cette situation qu'elle me surprit en débouchant sur le sentier , dépassant l'épais bosquet .

Clémence , droite et fière sur sa monture , s'arrêta et me regarda longuement avec le plus grand sérieux . Cette situation m'excitait au plus haut point . Je n'arrivais plus à m'arrêter tellement c'était bon . Une fois de plus nous restions de longues minutes à savourer le moment .

Ce n'est qu'au bout de cinq nouvelles minutes quelle s'approcha , descendit de cheval et vint me tendre a main . Elle tenait à la main une toute petite serviette de bain sur laquelle elle était assise , posée sur la selle , qu'elle jeta sur le tronc d'arbre couché dans l'herbe .

J'étais entrain de me livrer à une masturbation des plus jouissives , mon sexe humide et chaud dans la main droite que je lui tendais . Elle resta ainsi , ma main dans la sienne quelques instants , comme pour me faire comprendre que ce "touché" était un instant de vice supplémentaire . J'en eu la preuve lorsque renifla ses doigts après m'avoir laché la dextre .

- Bonjour . Je constate que vous êtes fidèle à vos rendez-vous ! C'est vraiment très sympathique . Me fit-elle .

- Bonjour ! Mais , pour de tels rendez-vous , qui ne le serait pas ? Lui répondis-je .

- Je vois que "ça y va" ! Me dit-elle en montrant mon sexe de l'index de sa main gauche , tout en mimant ma masturbation de sa main droite .

- C'est une de mes activités préférées ! Lui fis-je , amusé .

- Moi aussi , c'est un de mes passes-temps favoris . Me dit-elle en se plaçant la main entre les cuisses .

Se cambrant sur ses jambes , le bassin en avant , les genoux fléchis , Clémence se mit à se toucher . Elle me fixait avec un sérieux qui paraissait en totale inadéquation avec ce qu'elle faisait . Je la regardais en redoublant mon activité .

Debout , l'un en face de l'autre , nous nous masturbions de concert . La jeune fille , la bouche ouverte , respirant fortement , bougeait doucement sa main de façon régulière .

- Il faut que je m'arrête un peu , je veux faire durer , ce serait trop bête ! De plus je me suis déjà masturbée sur le cheval en venant . Me fit-elle en se redressant , s'avançant pour s'assoir , à califourchon , sur le tronc d'arbre .

Je cessais également mon activité . En remontant mon short , à mon tour je m'asseyais à califourchon sur le tronc . Nous nous faisions face , silencieux , nous regardant en souriant .

- Vous devez me trouver très "salope" , non ? Me fit-elle , espiègle .

- Vous devez me trouver très "vicelard" , non ? Lui répondis-je sur le même ton .

- Disons que cet endroit a été le cadre idéal d'une rencontre que j'espère pleine de promesses ! Me lança t-elle , subitement très sérieuse .

- Je l'espère également ! Et dans ce domaine , vous pouvez me faire une confiance absolue . Il est tellement rare de rencontrer des filles qui aiment partager de telles situations ! Répondis-je , tout aussi sérieux .

Un nouveau silence s'installa . Sa main retourna entre ses cuisses . Je regardais avec attention . C'est à ce moment que je découvris une choses excquise et délicate . A l'endroit de son sexe , son pantalon d'équitation était soigneusement décousu , ou découpé , sur l'exacte dimension nécessaire , permettant aux lèvres et au clitoris d'être visibles . C'était discret et , à moins d'un regard attentif , cela pouvait passer inaperçu .

Cette révélation me causa une érection fulgurante . Presque douloureuse ...

- Je fais ça quelques fois . Pour que le cuir de la selle ne m'irrite pas , je suis assise sur la serviette . Me dit-elle en montrant le morceau de tissu qu'elle avait jeté sur le tronc d'arbre , en descendant de cheval .

- C'est parfaitement sublime ! C'est d'un raffinement tout à fait excquis ! Lui fis-je ...

- Ce qui implique que je suis nue sous mon pantalon ! Cela m'excite au plus haut point . Un de mes fantasmes absolus serait d'être sur mon cheval , totalement nue , me promenant en forêt ! Me fit-elle encore .

- C'est réalisable avec la présence d'un "ange gardien" ! Je n'ai pas d'épée ni d'ailes , ni de plumes , mais je peux assumer cette fonction ! Lui fis-je .

- Je vais y penser très sérieusement ! Me répondit-elle .

Je regardais les lèvres de son sexe , bien sorties de la fente du tissu . Cétait vraiment un spectacle rare et excitant . A la fois anachronique et surprenant . Du médius de sa main droite , Clémence se caressait les lèvres de son sexe , offertes à l'air et au regard . Je recommençais à me masturber lentement . Il n'était pas question de risquer une éjaculation prématurée . Je voulais vraiment apprécier l'instant .

Loro , le cheval , semblait quelques fois nous observer avec une grande attention ...

La situation dura ainsi un long moment . Nous nous regardions avec une grande attention . Nos masturbations étaient de sublimes moments de partages .

- C'est très pratique ! J'ai décousu la couture avec soin et recousu à ma façon . Regardez le côté pratique que cela permet ! Me fit-elle en se levant .

Elle se mit bien face à moi . S'accroupissant à deux mètres devant moi , elle se mit à pisser par petits jets qu'elle interrompait en gémissant . Se penchant en arrière , dans ma direction , en appui sur une main , guidant le jet de son autre main , elle lâcha un filet de liquide si puissant et long qu'il vint se briser à mes pieds . Me mouillant d'un liquide chaud ...

- Faché ? Me demanda t-elle .

- Pas du tout ! C'est à refaire ! Absolument ! Lui répondis-je en riant .

Clémence resta dans cette position . Elle se remit à pisser . Je pouvais voir de la cyprine , s'écouler en filaments blanchâtres , de son sexe . Deux liquides s'épanchaient là , provoquant une délicieuse volupté à la jeune fille . Elle recommença à se masturber doucement , tout en terminant d'uriner .

Je me masturbais à nouveau , moi aussi .

Cela dura quelques minutes avant que plusieurs spasmes secouèrent le corps de Clémence . Une série d'orgasmes agitèrent la jeune fille . N'en pouvant plus , j'éjaculais comme un dément , souillant la veste de la cavalière , une fois encore ...

Nous restions ainsi , haletants , nous regardant , reprenant notre souffle . Clémence vint s'allonger sur mon plaid . Je la rejoins presque de suite .

- Je n'en plus de me faire jouir comme ça ! Si vous saviez ! Il y a des journées entières où je ne pense qu'à "ça" ! Il faut que je "consulte" . Me fit-elle en éclatant de rire .

- Avec le début de vos études , lundi , vous aurez bientôt d'autres préoccupations ! Et puis s'il devait y avoir "consultations" , je veux bien faire le "psy" ! Lui fis-je . Nous éclations de rire ...

Une fois remis de nos orgasmes si intenses , il fallait penser à nous "remettre" les esprits en place . Clémence me proposa de nous revoir dimanche après-midi . Demain , samedi , il lui fallait , avec sa mère , penser aux derniers achats pour la rentrée de lundi . S'il devait pleuvoir , nous envisagions un "plan B" .

Je lui laissais mon numéro de portable .

Dimanche , 30 septembre , ici , au même endroit , à quinze heure ...

___________________________________________

post-68849-0-21566200-1352014557.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.