Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Ladyvine

Vos défis

Recommended Posts

Dans les épisodes précédents, je racontais les défis que nous nous lancions avec Tom. Plusieurs finautes ont demandé à participer. Et ils l'ont fait.

Voici donc venue la saison 2, Vos défis, où je raconte les défis que vous les finautes m'avez lancés...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vos défis – Récit à quatre mains avec Mariveau

Le 23 août dernier, je changeais de statut :

« Les défis sont ouverts ! Mes limites ? Je resterai anonyme, et ne me compromettrai pas au travail. J'attends vos propositions par mp... »

Le premier défi reçu (en dehors de la blagounette de Les2coquins « Je te défie de répondre au mail » ^^) vint de Mariveau :

« écrire en quatre mains avec Mariveau avant qu'il ne disparaisse »

Je l'ai accepté :

« Ladyvine relève ce défi. Ainsi que celui d'empêcher mariveau de disparaître... »

« alors une nouvelle Muse va me défier à elle de décocher la premier flèche et faire couler la première encre »

Il fallait d'abord développer un concept, puis faire coller mon style à celui de Mariveau. Je décidai de partir dans la première idée que m'inspirait l'avatar de mon partenaire d'écriture, et commençai à rédiger.

Bien que je n'eus pas à me creuser la tête bien longtemps pour trouver un sujet, trouver les mots s'avéra très hardu. Mon partenaire d'écriture était un poète emblématique de FI dont j'admirais la plume. J'avais légerement la pression, ou du moins, je la ressentais. Ces défis commençaient très fort... Une évidence s'imposa à moi : un dictionnaire des synonymes allait m'être nécessaire pour diversifier mon langage.

C'était mon deuxième récit à quatre mains, et pour le premier, mon écriture ne m'avait pas donné satisfaction : j'avais l'impression de suivre le mouvement plus que de faire avancer l'histoire. Je choisis de décrire une scène toute simple, afin de laisser le choix à ma plume partenaire d'y apporter un contexte. Ce qu'il fit avec brio en apportant une teinte dramatique à son premier texte.

Après avoir écris à tour de rôle pendant un mois, le moment vint de choisir comment terminer notre histoire. Le Rôdeur avait son idée sur la question, et souhaitait me faire découvrir la fin en même temps que les lecteurs. J'eus raison d'accepter : cette fin était parfaite !

fut ainsi le premier défi que vous m'ayez proposé. Dès demain, vous pourrez découvrir le premier défi que j'ai réalisé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vos défis – Fermer les volets entièrement nue

Certains de vous croient-ils que toutes les femmes ont des sextoys ? Si oui, oui avez 10 ou 15 ans d'avance ! Perso, je n'en ai pas... Beaucoup de propositions de défis sont d'ailleurs tombées à l'eau à cause de cela. Qu'attendez-vous pour m'en envoyer par la poste ?? ;-)

Le premier défi que j'ai réalisé me fut proposé en ces termes: « fermer tes volets entièrement nue, et tchater ici avec ton vibro en place ». Il s'est donc vu raccourcir à « fermer tes volets entièrement nue ». Sauf que je n'ai pas de volets, mais une bonne paire de rideaux. Enfin, j'avais des volets quand je me suis vue proposer ce défi, en août, durant une colocation. Et je dois avouer qu'il m'est souvent arrivé de les fermer tard le soir en tenue (très) légère, mais cela serait tricher que de prétendre que j'ai déjà fermer ces volets entièrement nue. Et le faire réellement aurait desservi la personne qui m'hébergeait.

Quoiqu'il en soit, l'idée de ce défi ne portait pas tant sur les volets que sur le fait que mes voisins ou les passants puissent me voir nue... Donc tirer mes rideaux entièrement nue faisait l'affaire.

Or, je vis nue à longueur de journée ou presque… et un soir sur deux, toute à mes occupations, je ne vois pas la nuit tomber. Autant dire que je savais qu'une fois rentrée, mon défi serait vite accompli.

Le soir de mon retour chez moi, je commençai par un bon coup de ménage. Comme à mon habitude, je mis de la musique pour me donner la pêche (Alive des Dafts Punk), me déshabillai pour ne pas salir mes fringues, et attaquai la poussière. Ce coup de ménage fut bref et efficace. J'ouvris ma porte-fenêtre pour aérer la pièce chauffée par l'aspirateur, et défis mes valises avec la musique baissée. Le soir tomba petit à petit sans que je ne le remarque.

Après mon voyage et ce dépoussiérage, une douche s'imposait. Je laissai la porte de la salle de bain ouverte pour continuer de profiter des Daft Punk et, guillerette, chantai sur mes passages préférés (si toutefois on peut appeler ça chanter, puisqu'il s'agit de musique électro...)

Je sortis nue la salle de bain nue, en séchant mes cheveux avec une serviette. La pièce était plongée dans la pénombre de la nuit, et la porte-fenêtre était toujours ouverte. Je me rappelai de mon défi, et allumai une lumière de sorte d'être vue par les éventuels passants et voisins en vis-à-vis. J'allais pour fermer les rideaux quand mon défi me sembla trop facile.

La personne qui me l'avait proposé ne me connaissait pas, et pensait sans doute que j'avais plus de pudeur que ça... Or combien de passants, combien de voisins, depuis le temps que j'habite là, ont déjà pu se rincer l’œil sans que je ne le sache ? Je décidai de corser la chose.

Augmentant le volume de la musique, je commençai à me tortiller au son du live de Human after All, faisant tourner ma serviette de la main droite, marquant le rythme du bras gauche. Je me rappelle avoir lancé de gauche à droite mes cheveux humides, m'être claqué les fesses à la vue de mes éventuels spectateurs.... et être partie dans un bel éclat de rire après avoir fermé la porte-fenêtre et les rideaux.

Mon retour chez moi marquait ainsi le début de la réalisation de mes défis. J'avais une semaine de temps pour moi dont je comptais bien profiter... notamment avec une bombe de chantilly, comme vous le découvrirez demain !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas encore de commentaire ici... Une honte !!!

Toujours aussi bien écrit...

Et excitant à imaginer...

J'adore ses défis ma chère Ladyvine !

Même si tu me fais du donnant-donnant :lal:

Cette bombe...

J'attends vraiment la suite !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Yeho

Beau défi en effet bien narrer pour exprimer cette envie de profiter du moment :P

Moi je remarque surtout le bon choix musicale pour se livrer a ces activités (je vénère daft punk).

L'imagination bien sur fait son travail mais moi j’apprécie d'avantage l'initiation du défis et toutes les idées qui en découle :P

Bref je dirais un début de saison tenant ces promesses et laissant place à l'intrigue à suivre dans le scénario pour voir évoluer les personnages (ptdr).

Bonne continuation Ladyvine.

Ps: comment exprimer l’énoncé des défis a l’intéresser? par mp?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces compliments, pOtem !

Et si je t'ai soumis au donnant-donnant, c'est que tu l'avais cherché :twisted:

Merci Yeho ! :bisou:

En effet, tu peux influer sur la fin de cette deuxième saison en me proposant des défis par mp :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest dam552

Merci et superbement bien écrit. Ce défit est bien sympa et sexy avec de beaux détails tous le long du texte.

Au fur et à mesure je pense que tu vas réalisé des défits encore plus corsés, intenses tellement tu seras pris dedans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Joliment écrit. On attends la suite ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'avais loupé cet épisode, honte à moi ^^

l'avantage c'est que je n'attendrais pas longtemps le prochain épisode ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vos défis – Poitrine et chantilly

Certains ont peut-être vu passer une photo sur la galerie publique il y a quelques temps... Une clef de sol dessinée à la crème chantilly ?

Voici son histoire :

J'avais attendu cette semaine de tranquillité avec beaucoup d'impatience... réaliser des défis à l'insu de ses colocataires n'est pas simple ! Déambuler en peignoir avec une assiette de citrons coupés pour réaliser le Défi n°4 Tentation estivale avait d'ailleurs éveillé les soupçons...

J'étais donc chez moi, seule, avec une semaine pour réaliser mes défis... « jouer avec la chantilly au bout de ta sublime poitrine », notamment.

Le lendemain de mon arrivée chez moi (et donc de ma danse nue devant la fenêtre ouverte), j'allai faire des courses pour ravitailler mon appartement. Il me fallait entre autres acheter une bombe de chantilly. D'ailleurs, au supermarché, même si j'avais fais attention à ce que l'opercule ne soit pas ouverte ou la date limite de consomation passée, j'oubliai de vérifier la taille de l'embout... or dessiner un motif n'est pas aisé quand un flot de chantilly coule à la moindre pression !

La bombe resta bien sage dans mon frigo pendant une petit moment... puis, pendant une soirée à discuter sur FI, j'ai eu envie de faire des folies ! J'ouvris mes rideaux d'intérieur pour que l'épais rideau noir qui me sert de volets me fasse un arrière plan, j'installai l'appareil, et direction la salle de bain !

Plusieurs motifs me vinrent à l'esprit, mais ce fichu embout hyper large limitait les possibilités. Ecrire était apparemment impossible. Je cherchai l'inspiration, et testai tout ce qui me semblait probant : je faisais un essai, rinçais mes seins, réessayais, rinçais mes seins, puis tentais un autre dessin.

Le terrain n'était pas propisce à une spirale.

Ah ! Texto.

Mon homme, à l'époque nouveau collègue qui me plaisait bien, me demandait ce que je faisais de ma soirée.

Je ris. Que répondre ? « Je dessine une spirale à la chantilly sur mes seins afin d'en poster la photo sur un forum de sexe et ainsi accomplir le défi lancé par un inconnu ? »

Euh, c'était peut-être un rien trop perso.

Je restai évasive, tout en lui faisant comprendre que je m'amusais bien.

Puis je testai un smiley. Sa langue ne fut pas simple à traçer, je corrigeai de mon doigt le dessin et me régalai de mes erreurs.

Nouveau texto. Apparemment, j'avais piqué la curiosité de mon futur homme.

Je lui promis de tout lui dire d'ici quelques mois. Il me plaisait vraiment, et cela semblait récipoque : il y avait fort à parier qu'une fois que nous ne serions plus collègues, nous deviendrions bien plus.

J'aurais du parier, tiens...

Je reposai mon téléphone et tentai tous les motifs qui me passaient pas la tête : faux soutien-gorge façon Scrubs, étoiles sous différentes formes, soleils, cœurs, et j'en passe. J'allai à chaque fois faire des photos et contrôler le résultat. La bombre presque entière y est passée... Puis, dans une courbe ratée, je reconnu une clé de fa. Je tentai donc une clef de sol... Joli.

Cela dit, elle ne fut pas simple à tracer, même à l'aide du miroir... Ma taille de bonnet faisait qu'un morceau de chantilly se cassait toujours la g. J'avais beau recommencer, rien à faire. Et comme la soirée était déjà bien entamée, dès que la photo me sembla assez esthétique, je courus la publier sur FI ! Amatrice de séries, je me fis d'ailleurs plaisir pour la description de l'image ^^

En parlant de description, demain, je vous dévoilerai ici même un texte très... descriptif. :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jolie histoire :) Et comme je te l'ai déjà dit, très belle photo à l'arrivée, j'adore :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest bencale

j'aime bien l'idée de raconter tes défis, genre making of...... tu le raconte très bien. A quand le dvd? :D :fool:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Klenack

Excellent j'adore ta manière de raconter, c'est le commentaire du réalisateur en effet, le making of sexy de tes défis, on y prend goût (comme de la Chantilly d'ailleurs) et on attend la suite ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle bonne idée cette rubrique sur les défis ! C'est amusant, super excitant et très bien raconté. Tu racontes avec beaucoup de naturel et c'est très vivant. J'attends la suite avec beaucoup d'impatience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'aurais aimé être une petite souris pour te voir t'affairer avec ta chantilly et ta poitrine, à lire ce texte tu es dus bien t'amuser ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Tendre émoi

Dessiner à la chantilly, au chocolat tout seul...

Alors que tout est inverse dans une glace...

Ça me rappelle des souvenirs !!!

Bon et mes excuses, j'avais raté ce nouveau topic !

Décidément je ne viens plus assez ici...

Je suis en train de tout perdre...

À regrets..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vos défis - Raconter un rêve très érotique

Lequel choisir ? Là était la question ! :twisted:

La difficulté de cette consigne vient du fait qu'il est difficile de se rappeler les détails d'un rêve. Je m'excuse par avance de la concision de ce récit.

Le rêve le plus récent étant celui dont je me rappelle le mieux, voici ce qu'il faut savoir pour le comprendre :

- Il me mettait en scène avec un finaute dont je ne révèlerai pas le pseudo. Je connaissais son prénom, son visage... et son corps, grâce à certaines discussions en webcam qui s'étaient peu à peu réchauffées.

- Je suis très tactile. Les plans cam me frustrent souvent car je ne peux pas embrasser le corps de mon partenaire, le caresser, etc. Certaines de mes envies n'ayant pas été assouvies, il fut normal (et des plus plaisants!) qu'elles me reviennent en rêve...

Passons au rêve en question...

Nu, face à moi, Il me caressait les seins, m'embrassait le coup tandis que caressais son dos. Les détails vont me manquer, mais je me rappelle très clairement être descendue petit à petit en embrassant Son cou, Son torse, Son ventre, Son pubis, Ses cuisses, Son vit, et Lui faire une fellation avec gourmandise. Glisser mes lèvres sur lui me faisait tellement envie …

Je me suis réveillée avec une douce sensation de bien-être, de satisfaction totale, qui ne m'a pas quitté pendant 15 bonnes minutes. Une belle journée en perspective ! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Tendre émoi

Les défis s'enchaine Divine Lady !

Continue de nous enchanter de ce nouveau feuilleton !

Et comme il est délicieux de se laisser emporter par ses rêves...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci LadyV, voila un rêve dont j'aimerais être l'objet, court récit mais très intense :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce rêve sensuel. Comme toi, les rêves érotiques que je peux faire pendant la nuit me procurent une douce sensation qui m'accompagne souvent tout le reste de la journée. Merci à toi... La Divine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vos défis - Raconter une de mes expériences le plus crument possible

Âmes sensibles s'abstenir :bbl:

En regardant qui m'appelait, je reconnus le numéro de mon Plan Cul Régulier, et demandai au plan cul régulier amical qui venait de se rhabiller de ne pas faire de bruit. J'étais obligée de répondre : mon PCR ne m'avait pas vue pendant deux semaines (règles + panne de téléphone), il s'inquiétait sûrement de mon silence. Dans la discussion, je compris qu'il serait en bas de chez moi dans 5 minutes et qu'il voulait (me) monter.

J'étais un peu prise de court, car sans savoir pourquoi, je n'avais pas envie de lui. J'ignorais qu'il ne m'excitait plus le moins du monde, et que je le plaquerai trois jours après. Je savais en revanche que j'étais la seule fille qu'il baisait, qu'il devait être mort de faim après 15 jours de ceinture / de branlettes, et qu'il aurait donc été vache de le laisser dehors les couilles pleines.

Je dis donc au revoir à mon plan cul régulier amical, qui était de toute façon en train de partir, et changeai mon couvre-lit contre ma couverture "plan cul régulier" : faire en sorte qu'un coup ne sente pas l'odeur d'un autre pendant qu'il me baise me semble être la moindre des choses, surtout quand l'un des deux a la main lourde sur le parfum.

Mon PCR entra. Il avait toujours sa belle gueule de métisse, un corps musclé sous des fringues ajustées, mais il ne me faisait plus mouiller. Pourquoi ? Mystère.

De toute manière, j'avais beau baiser à tours de bras, je ne m'étais jamais tapé deux mecs différents dans la même journée. L'idée me semblait inconvenante. J'étais donc sûre de garder ma culotte ce soir là depuis le moment où j'avais accepté que mon PCR passe me voir : j'allais le sucer pour le dépanner et le mettre dehors vite fait.

Il était donc là, tout sourire, et je ne savais pas comment lui présenter la chose. En temps normal, j'aurais été franche, mais ce jour-là j'avais vraiment les boules. Comment dire à un mec (sans le vexer !) qu'on va juste le sucer pour le dépanner car il ne nous fait pas envie ? La chose me sembla inconcevable sur le moment, et dans le malaise que la situation avait créé en moi, je lui sortis un bobard. Mais la couille, quand on n'a pas l'habitude de mentir, c'est que nos mensonges sont à chier.. Je lui sortis donc une énormité : que mon plan cul régulier amical m'avait tellement baisée que si on me touchait, ça me ferait mal. Heureusement, mon PQR goba le tout et trouva même ça drôle : « il t'a défoncée ? »

Cependant, il ria moins une fois la bite à l'air en voyant que non, vraiment, il ne me toucherait pas du tout. Il du insister lourdement pour que j'enlève mon haut, puis mon soutif : je n'étais pas d'humeur à le laisser me peloter. Il pouvait mater mes seins se balancer pendant que je le suçais à quatre pattes sur le lit, mais il avait interdiction de les toucher.

Cette pipe me fut utile : je testai un préservatif parfumé à la pomme. Le goût était tout à fait convenable, mais partait rapidement. Rien à voir avec ceux au chocolat, à la menthe ou à la pêche. Mon PCR cracha très vite, et sans que je le remarque. C'est en le sentant débander que je lâchais sa bite et constatai son foutre dans la capote insipide.

L'affaire était bouclée, je fis en sorte qu'il ne s'attarde pas. Un peu frustré de ne pas m'avoir touchée mais reconnaissant de ne pas l'avoir laissé en plan, il me remercia pour la pipe et sortit, me promettant que la prochaine fois ce serait lui qui me défoncerait.

Il n'en a pas eut l'occasion : trois jours plus tard, j'étais en couple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

point de vague à mon âme si sensible, seulement des idées encore et encore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui très cru en effet, il a déjà de quoi être content que tu ne l'ais pas laissé en plan naméo ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Klenack

même de manière plus crue, ce récit se laisse lire et est très agréable

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vos défis – Dérouler sensuellement une capote avec la bouche... par webcam

Les termes originaux du défis étaient les suivants : "faire une petite vidéo où tu déroulais une capote sur l'objet de ton choix avec mon pseudo inscrit sur l'objet en question sauf sexe réel bien sûr. Et évidemment le faire le plus sensuellement possible."

Pour des raisons pratiques, nous nous mîmes d'accord pour que je lui fasse ça par webcam, et que je déroule le préservatif autour d'une banane en me servant de ma bouche. Ecrire le pseudo n'était plus nécessaire.

J'ai donc acheté une banane choisie spécialement pour l'occasion : plutôt droite pour que je puisse la gober au mieux, et sans être trop grosse pour qu'elle entre dans le préservatif. Le soir du défi, avant d'allumer ma webcam, je fis un premier test avec la banane en guise de répétition générale. Il s'avéra qu'elle était un peu trop courbée pour que je puisse dérouler la capote aussi loin que d'habitude. Rien de bien gênant, le test était quand même concluant.

J'allumai la webcam.

Je demandai à mon correspondant de mettre ses mains où je pouvais les voir : je ne voulais pas qu'il fasse quoique ce soit que mon homme réprouverait pendant ce qui pouvait à la limite passer pour un interlude pédagogique...

Je plaçai le préservatif dans ma bouche, le posai sur le bout de la banane, puis le poussai délicatement du bout des lèvres aussi loin que ma gorge me le permit.

Je me rendis compte quelques secondes plus tard que j'étais allée un peu vite... L'exercice ne visait pas l'efficacité, mais la sensualité ! Mon interlocuteur accepta avec enthousiasme que je recommence.

Alors rebelote, mais je pris tout mon temps cette fois-ci.

Me mettant de trois quart pour changer son angle de vue, j'introduis la capote dans ma bouche, sortis la langue à travers le caoutchouc, approchai la banane de mes lèvres, la touchai de la langue à travers le caoutchouc afin de la poser correctement sur le bout du fruit, la lâchai, puis la poussai lentement du bout des lèvres.

Mon correspondant me confirma qu'il était satisfait : nous nous dîmes bonne nuit sur un sourire tandis que j'entamai ma banane.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.