Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

michelange7

Ma première , j'étais ado

Recommended Posts

C'était il y a bien longtemps....

Je me rappellerais toujours de cet été.Mes parents louaient une petite maison toute simple dans un village de campagne.Ce n'etait pas le grand luxe, loin de là, mais moi et mes frères étions heureux de s'y retrouver tous les ans.Nous retrouvions les copains et copines avec joie.Chacun de nous avait sa bande.

Foot,balade a vélo, piscine, partie de pêche agrémentaient nos journées. C'était le temps des mobylettes que l'on trafiquaient un peu pour aller plus vite. La mienne allait-elle plus vite ? pas vraiment certain ..mais sûr qu'elle faisait beaucoup plus de bruit !

Et puis il y avait les filles, le temps des premiers amours.

Avec les copains, on commençait a s'intéresser aux belles depuis quelques temps.Elles aussi avaient changées, leurs formes nous attiraient l' oeil

Je n'avais pas encore été déniaisé ....

J' étais sortie avec une fille mais nous en étions resté au flirt très sage.S'embrasser langoureusement avait été une formidable découverte pour moi.

Mais mon regard avec les filles avait changé et je ne regardais plus seulement que leurs beaux yeux aussi magnifiques étaient ils...

Les parents d'un pote tenaient le tabac-journaux du village et il ramenait en cachette les journaux de charme.On faisait notre éducation en fait, la page centrale de "Lui" faisait bien sûr un tabac !

Le temps des photos coquines où en puceaux que nous étions, le découverte de la femme dans sa nudité nous procurait nos premiers émois

Le temps des lectures coquines aussi.Je me souviens surtout d'un mensuel qui s' appellait "Union". On se prêtait les bouquins et apres avoir les avoir lus en cachette, seul ou entre potes, il les ramenait au magasin a l'insu de ses parents.

Le temps de la découverte de notre corps.....Jeunes adolescents, nous découvrions les plaisirs solitaires.Les premières masturbations......Les premières cartes de France, fruit de notre excitation nocturne.

Nous avions nos copines du village qui elles aussi faisaient leur apprentissage si je peux dire ainsi.De toute nos occupations ma preferé etait la piscine et de loin.Elle étaient jolies en maillot de bain et leurs formes attiraient notre attention.J'avoue que quand je m'allongeais sur ma serviette pour me sécher, je matais leurs belles fesses et poitrines. Depuis quelques mois, elles avaient changées et me procuraient ainsi qu'a mes potes des sensations nouvelles.Ce qui est drôle maintenant, c'est de se souvenir quand elles nous appelaient pour les rejoindre dans la bassin.........On leur disait "dans 5 minutes !" ......Allongés sur le ventre, ils ne nous était pas simple de se lever de suite, ces quelques instants nous permettait de calmer nos ardeurs en pensant a autre chose et ainsi nous devenions plus "présentables"..

Comme je le disais , on avait de jolies copines de nos ages et puis ......

Et puis tous les étés, nous avions deux copines qui nous rejoignaient ces 2 mois.

Elles venaient de la région niçoise et étaient vraiment magnifiques !!

Sylvie * et Isabelle * étaient cousines. Elles étaient plus agèes que nous et nous faisait fantasmer. C'était des "vrais" femmes avec toutes ces si belles formes qui nous émoustillaient.

Ma préférée était Sylvie.Une longue chevelure blonde, un visage si gracieux, un sourire a tomber, des yeux bleus qui éclairait son si beau visage.Et son corps ! Une poitrine avantageuse que son tee shirt ou sa chemise mettait si bien en valeur, des fesses bien rebondies et des jambes si...Enfin je n'était peut être pas très objectif mais elle m'éblouissait tellement

Enfin, il y avait quand même un hic ! Elle approchait les 20 ans et moi je venais a peine de passer le cap des 16 comme mes copains. On en parlait entre gars et on était tous du même avis "Ces filles là , c'est par pour des puceaux comme nous.Faut pas rêver"

Sylvie était belle et super sympa avec nous mais il fallait que je me rende a l'évidence, elle restera juste un plaisir pour les yeux

Comme tous les ans, les soirs on se retrouvait filles et garçons sur la place du village et on s'amusait très gentiment ou discutait jusque à 23h ou l'on rentrait a la maison.Sylvie et sa cousine faisait partie de notre petite bande. Je m'y amusais vraiment bien et on rigolait des dernières bêtises que l'on avait faites et puis aussi, on faisait un peu "le beau" devant les copines.

Mais cet été était diffèrent, j'étais là sans y être vraiment, je ne regardais plus que ma "belle". Mon esprit, mes yeux ne voyaient plus qu'elle.Sa jupe légère en jean bleu, sa chemise a peine décolletée dévoilant juste la naissance de sa poitrine, son visage radieux, ses rires, ses paroles agrémentés par son accent méridional .

C'était comme si j'étais habité par sa belle personne et que plus rien d'autre ne comptait.

Ces soirées me semblaient bien trop courtes tellement je voulais rester à la contempler, l'admirer silencieusement.On se quittait pratiquement toujours a la même heure et je savourais sa dernière bise et l' étrange sensation que celle ci me procurait.

Je rentrais chez mes parents et allait me coucher sans trop faire de bruit.J'avoue que souvent je ne trouvais pas le sommeil de suite en pensant a Sylvie.Des pensées chaudes illuminait mon esprit et seul un plaisir solitaire en pensant a ma belle me permettait de retrouver enfin Morphée.Souvent avant de m'endormir, je repensais a la discussion avec les copains "Ces filles là , c'est par pour des puceaux comme nous.Faut pas rêver"

Et pourtant.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime beaucoup ton style d'écriture et la façon de nous faire vivre tes souvenirs

merci pour ce partage

vivement la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De merveilleux souvenirs et parfaitement bien restitués, on a l'impression d'y être et d'assister à toutes ces scènes de vie de vacances.

Continue vite ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup :)

Je n' écris pas tres vite alors .....

Et puis comme c'est mon histoire réelle, je vais doucement pour bien restituer mon ressenti des ces moments

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah... Les souvenirs de vacances... La nostalgie...

Tu racontes tellement bien que çe me rappelle mes propres souvenirs. Merci.

Et vivement la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce début !! Et prends ton temps pour la suite, la découverte n'en sera que meilleure !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

super début...on attend une suite bien sur...quoi? c'est pas encore posté? :-P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un samedi soir, un copain organisa une petite fête chez lui. Ses parents étant partis tout le week end , nous avions la maison familiale avec son grand jardin ombragé et idéal pour un bon barbecue.Les jours précèdents nous nous étions partagés les tâches, les filles se chargeant de la nourriture sauf les merguez et la viande qui était du domaine du fils du boucher alors que la boisson et l'intendance était la mission des autres garçons.Le copain avait une belle chaine hi fi, un autre amena des tréttaux et des planches avec son père et l'estafette.

Deux jours avant, on prépara le punch en guise d'apéritif.Nous n'étions pas trop attirés pas les boissons alcoolisés mais dans des occasions comme celle-ci on s'accordait un petit écart. On installa aussi la chaine hifi dans le garage tandis que les copines avait décoré les murs pour que ca fasse un peu plus " discothèque "

Bref le jour J, tout était près et en plus le soleil s'était invité a notre grand plaisir

Nous étions une bonne bande et on rigolais de bon coeur. De leur coté, les filles avaient bien préparé leur affaire. Les amuses gueules pour l'apéro, differentes salades et chacune avait fait preuve d'inventivité pour les desserts.Un régal de leur savoir faire nous attendait

Les préposés au barbecue ne ménageaient pas leur peines non plus et ce toujours dans la bonne humeur.

Je m'étais installé en face de Sylvie. Je la trouvais toujours aussi éblouissante, peut être encore plus que les autres fois...Comme si le soleil avait encore pu l'embellir....comme si c'eéait possible.Autant que je le pouvais je m'immisçais dans les conversations où elle participait.Je restais intimidé et bafouillais plus que je ne causais. Je remarqua qu'elle me jetait de temps a autres des regards, chose que je n'avais jamais observé auparavant. Elle m'adressait même de temps en temps un léger sourire. Bien sûr qu'elle avait du remarquer depuis longtemps que j'avais le béguin pour elle.

"Ne te fais pas d'illusion ! " pensais-je

On resta a table un bonne partie de l'après midi.Ensuite certains jouèrent au boules, d'autres au foot ou aux cartes.

Avant de se remettre a table le soir,il fallait faire la vaisselle...Avec un pote, on se dévoua pour donner un coup de main aux femmes.Se dévouer est un bien grand mot surtout que Sylvie s'était attelé a la tâche.Tout naturellement je me retrouvais a coté de ma "belle" et elle me proposa d'essuyer derrière elle. Elle me donna un torchon et quand je voulus m'en saisir, elle me fixa dans les yeux en laissant sa main sur la mienne. Je perdais mes (faibles) moyens et seul son sourire me redonna confiance.Je ne sais pas trop comment l'expliquer mais son sourire, sa façon d'être avec moi n'était pas moqueuse malgré que j'étais rouge comme une tomate.Non, son regard se voulait rassurant, presque protecteur.

Bientôt nous nous retrouvons seuls dans la cuisine.Sa main ne m'a pas abandonné et imperceptiblement, nous nous approchons l'un de l'autre.Nos visage sont si proches que je peux la sentir.Elle pose sa main sur ma joue, mon cou tandis que sans réflechir je luis caresse la nuque.Nos lèvres sont attirées l'une a l'autre, plus rien ne peux les empêcher de se rejoindre. De simples et doux baisers presque timides puis plus appuyés, les yeux fermés, juste sentir nos lèvres s'unir. Puis nos bouches se desserrent légèrement et nos langues se rejoignent avec envie et tendresse pour jouer l'une de l'autre.Nous nous enlaçons comme pour ne pas se perdre.Mes mains contre ses hanches, les siennes autour de mon cou et mes épaules . Ces instants magiques ou nous semblons seul au monde.

Notre sublime moment intime fut interrompus quand Sylvie entendis des pas.Moi je n'avais rien entendu....

Elle me dépose un dernier baiser sur la bouche,me caresse la joue et me murmure "Chutt" en mettant son doigt sur sa bouche.

Elle voulait que notre histoire ne soit pas connue, comme si elle n'appartenait qu'a notre jardin secret.Je ne cherchas jamais a savoir pourquoi..... et puis j'étais tellement aux anges !

Le restant de la journée fut agréable au possible, étant sur un nuage.Le soir on mangea les restes et puis nous avons danser jusqu'à une heure avancée de la nuit.

Bien sûr je dansa avec mes autre copines mais les slows avec Sylvie était d'une toute autre saveur. On ne s'embrassa pas devant les autres mais nos regards étaient tels que nos yeux remplaçaient nos lèvres.Nos mains se promenaient passant de nos dos, hanches, épaules et cous dessinant de délicieuses et sages caresses.

Puis comme toutes les bonnes choses ont une fin, bientôt vient l'heure de rentrer.On se fit tous la bise.Une simple bise même avec Sylvie...comme si de rien n'était.

Je cherchais ma mobylette dans le noir et lorsque je m'apprêtais a monter de dessus, une main se posa sur mon épaule.Je me retourna et elle était là tout près pour me déposer un dernier et savoureux baiser sur la bouche avant de me glisser a l'oreille "A demain"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hummmmm voilà une suite qui a failli se faire attendre.... et qui en promet une autre bien palpitante aussi !!!

Merci Michel.

:bisou:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

toujours d'aussi beaux souvenirs merci pour ce partage.

Cela me rappelle beaucoup de choses :oops: :oops: :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Kalinda

Un "sublime moment intime" que l'on découvre avec plaisir, on ressent de la douceur et de la tendresse. Quelle belle écriture tout en finesse et élégance.

Bon courage pour la suite....j'ai hâte de la découvrir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Fangy

C'est gentil

:bisou:

Nan c'est sincère !!

J'espère que tu vas mieux Michel !!

Bisous doux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un "sublime moment intime" que l'on découvre avec plaisir, on ressent de la douceur et de la tendresse. Quelle belle écriture tout en finesse et élégance.

Bon courage pour la suite....j'ai hâte de la découvrir.

Merci Kalinda,

Je rougis devant tant de compliments

C'est un recit qui me tient a coeur alors je prend mon temps pour essayer de décrire au mieux mes sentiments et émotions du moment :)

Bises

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un régale de lecture qui me fait penser à mes propres vacances d'avant !

un bonheur de lecture !

la suite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un régale de lecture qui me fait penser à mes propres vacances d'avant !

un bonheur de lecture !

la suite ?

Merci du compliment Lycarnia :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Superbe récit qui nous rappelle des souvenirs, des fantasmes d'adolescent et même de jeune adulte. Il reste souvent le goût du fruit défendu, de l'inachevé ou du fantasme inassouvi.

 

Merci. ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Souvenirs, souvenirs, en voilà un chanceux. Et jamais on ne saura la suite a mon avis..c'est dommage mais en même temps non. Allez savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.