Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

smilie

Entièrement soumise...j'ai aimé ça.

Recommended Posts

Bonjour, ce ci est mon tout premier récit, après avoir parcourus le forum j'ai constaté que je pouvais parlé librement alors c'est partie.

J'avais 24 ans cet été là.

Un soir lors d'une soirée un peu arrosée entre amis nous avons fini sur la plage autour d'un feu de camps; La boisson, la chaleur de l'été et les rire aidant, nous avons commencer a parlé de nos expérience sexuel et de nos fantasmes. Quand mon tour est arrivé, j'ai avoué que j'aimerais connaître un jour le plaisir d'être totalement dominé par un homme. Rien de gore, je ne fait pas dans la scato et autres mais juste, devenir une marionnette qui obéirais au ordres, qui serait un peu malmené ... Je peser mais mots car même si nous étions saouls, nous étions soit avec des amis très proches soit avec les amis de nos amis, dans les deux cas je ne voulait pas en dire plus.

Pendant la soirée j'avais put remarquer un jeune homme très grand, bien bâti, visiblement sportif. Plus jeune que moi, d'au moins 3 ou 4 ans. Je l'avais regarder 2/3 fois, nos yeux se sont croiser une seule fois et je détourner mon regards bien vite, un peu honteuse. Puis nous avons commencer a boire et a raconter et c'est là, que j'ai vus ses yeux me fixé. Les personne après moi avez commencer son récit et je sentais son regards me brûler. Il était assis presque a l'opposé de moi, son visage a moitié caché par les flamme.

C'était insensé, excitant, gênant, perturbant mais j'eut très chaud d'un coup. Mon récit l'aurait il émoustillé lui qui ne m'a pratiquement pas regarder de la soirée ce faisait d'un seul coup prédateur a l’affût.

Les rirent continués, les bouteilles se vidé.Il me regarder toujours de temps a autres, il souriait un peu. Certain s'endormirent sur le sable, perso je choisis de me mettre dans une voiture avec une copine. N'ayant pas le permis je vais voir ma meilleure amie, pelotonner dans les bras de son homme, dans une couverture.

Elle me donne les clés, je rejoints ma cops et nous avançons vers les voitures. Soudain,Max, apparaît avec des amis. On discute un peu mais ça s'éternise...Il est déjà 4h15, je suis crever. les autres décide de retourner près du feu et de faire nuit blanche avec les survivants. Moi je vais a la voiture. Max me suit le plus naturellement du monde sous le regards interrogatif de mon amie. je lui fait signe que tout vas bien et elle repart en souriant en coin.

Arrivé près des voitures, je suis soudainement attiré dans ses bras. Il penche son visage sur moi, att quelques secondes pour voir ma réaction et m'embrasse. Il dévore ma bouche, gobant mes lèvres sensuellement entre les siennes. Puis ses mains glisse sur mes poignets, les remontant lentement mais surement dans mon dos. Il me tiens fermement, colle son corps plus près de moi. Je suis sur la points des pieds car il fait 15 bon cm de plus que moi. Mon pouls s’accélère quand je sent sa prise se raffermir sur mes poignets. Sa bouche devient plus dur, son baiser plus violent. Je cherche a reculer, instinctivement mais je ne peut pas bougé. Il reprend son souffle et reprend ma bouche sans dire un mots.

"Monte en voiture." sa voix a claquer dans le silence nocturne.

Je ne réagit pas. je ne comprend pas ou il veut en venir et mon caractère emporté se réveille. je lui demande pour qu'il il se prend, je lui dit de me lâcher, d'aller se faire foutre et que j'ai pas le temps pour joué avec les gamins. Même si au fond de moi, j'aurais bien joué avec un gamin tel que lui.

J'avais pus le voir de près, sa bouche pulpeuse et ourlet, son nez fort mais droit, ses yeux en amande.

J'avais pus sentir sa peau doré par des origine quelconque (j'appris plus tard que sa mère était originaire des Philippines). Il sentait bon.

Il me lâcha. Me regarda. Il me dit qu'il avait envie de moi. Qu'il avait envie de la même choses que moi.

"Maintenant c'est toi qui vois", dit il un peu hautain.

Le temps que je comprenne qu'il faisait référence a mon fantasme cité plus tôt, il avait reposé sa bouche sur la mienne comme pour me dire salut.

Je ne devait pas le nié, il me plaisait. Il m'avait clairement fait de l'effet en me touchant et m'embrassant et il avait sut éveiller en moi cette sensation d'acculement et de "stress" que je recherchais, son honnêteté me mis également en confiance. Allais je laisser passé ma chance?

Sentant sa bouche se décoller de la mienne, mon corps se pressa au sien imperceptiblement. Je regardais droit devant moi, un peu honteuse d'avoué ce genre d'envie, surtt a un gamin que je ne connaissais pas au final.

"Monte" répéta t il. J'ouvris la fermeture centralisé et grimpa a l'arrière suivit de près par mon compagnon.

A peine la porte fermer, il m'attrapa par la nuque, celle ci tenant dans une seule des ces grande main. Il repris ma bouche fermement, forcant le passage de sa langue. Je me laisser faire, ne sachant trop si je le toucher ou pas. Finalement, mes mains se placèrent sur ses épaules et je me laisser guider.

Il peser de plus en plus sur moi, quand je cogner a la portière, j'était mi allongé, mi assise, lui entre mes cuisses, me roulant une pelle d'enfer et malaxant fermement un de mes sein. *

Je lâchais mon premier gémissement et là il vint placer sa main entre mes cuisse, sur mon intimité déjà moite. Il pinça un grand coup ma chaire sensible a travers mon sort. Je gémis. Il commence a frotter vite et fort de bu bout de ses longs doigts.Je gémis franchement et ma tête par un peu en arrières, mes long cheveux friser recouvrant mon visage.

Il arrête tout soudainement et se rassois bien au fond du fauteuil.

Je me penche sur la bosse de son jean et commence a la masser sensuellement comme je l'aurais fait d'habitude mais...

"Je t'ai dit de sucer pas de caresser, c'est pas une peluche. " il donne un petit coup de bassin en l'air pour m'indiquer son empressement. Je commence a ouvrir sa braguette puis son bouton et laisse glisser un peu son jean, je sort sa bite de son caleçon. Il est appétissant c'est indéniable. Il appuis sur le haut de mon crâne.

"Dépêche t'attend quoi là?!"

Je m’exécute exciter par la situation, je commence a sucer ce mec dont je ne connais que le nom et qui a décidé qu'il serait mon dominant. Je suce ce mec a l'arrière d'une voiture sachant qu'une vingtaine de mes potes son a quelques dizaine de mètres et peuvent nous surprendre a tout moment; Si ce n'est pas les flic car on pas le droit de faire de feu sur la plage. Ce constat m'excite encore plus et ma main glisse entre mes cuisse pour agacer mon clito.

"Je t'ai pas dit de te toucher! Concentre toi sur ce que tu fait." sa voix a encore claquer dans l'air. Elle est ferme et autoritaire. Ma main redescends.

Je le pompe avec application, sucotant son gland par instant, ce qui a l'air de lui plaire car a chaque fois il lance sa tête en arrière dans un râle et son bassin me donne un coup pour se renfoncer dans ma bouche. J'aspire dessus tout en le branlant a la base avec ma main droite. Il attrape une grosse poigné de ma chevelure et commence a me faire monter et descendre sur lui, m’enfonçant sa hampe dans le fond de la gorges quelques seconde de plus que je ne peu en supporter habituellement. Je frappe sa cuisse pour lui signifiait mon manque d'air mais il ne me lâche pas aussi facilement.

L'éttouffement se mêle à la peur, a la colère et a l'excitation me mettant dans tout mes état.

Finalement il m'éjacule sur les mains et repend ma bouche sauvagement, me tenant toujours par les cheveux, moi a genoux sur la banquette.

Il attrape des mouchoir sur la plage arrière, se nettoie, se rhabille sans me parler. Puis il dit: "essuie toi et sort".

J'obéis par automatisme. il est dehors, appuyer à la voiture. Il sourit en me voyant/ "tu as aimé?" demande t il?

Je ne sais pas quoi dire sur le coup. Toit cc'est passé si vite, j'ai même pas eu ma part de réjouissance, parfois je me suis sentie presque violé.

Il attend.

"Je sais pas trop. C'était bien hein, mais..."

"Si tu veux recommencer je suis partant et cette fois tu en prendra pour ton grade pour de bon. Ca c'était juste une mise en bouche.

Ouaais surtt pour toi, lui dis je."

Il rigola.

"C'est comme ça, si tu veux pas accepter les ordres et les règles t pas faite pour le jeux." c'est en gros ce qu'il ma dit.

Je comprend qu'il a raison. C'est ma frustration qu'il parle, car là, au creux de mon intimité, la chaleurs et l'humidité cris qu'elle sont aimés ça et qu'elle en veulent plus, beaucoup plus.

"Ok, on se revoit quand?"

Il sourit et me plaque a la voiture encore une fois. Cette fois il ne m'embrasse pas, il glisse une main dans mon sort et vas directe attaquer ma chatte sans un mots. Je me cramponne a ses épaule, écartant les cuisses, en soulevant une comme je peu. Là c'est sur ou peut carrément se faire griller mais je veux pas qu'il arrête c'est trop bon. ses doigt glisse sur ma chatte et pince mon clito gonflé, puis il entre 1 doigts en moi et je l'entend clapoter en moi. Il sourit en me regardant devenir rouge. Puis un deuxième, il me doigte profondément. je suis presque allongé sur le capot maintenant et j'ai ouvert ma braguette pour lui facilité le passage. Son pouce agace mon clito, il me baisse avec ses doitgtes, vite et profond.

"Elle a l'ai d'aimer ça me petite chiennasse. j'en prend note", glisse t il a mon oreille avant que j'étouffe un cri d'orgasme dans ma gorge.

Il me laisse là, allongé sur le capot, essoufflé. Il retourne cherches des mouchoirs pour essuyer ses doigts humides de moi et sort avec mon portable que j'avais laisser sur la banquette.

On échange nos phone et il me dit a bientôt.

C'était ma première rencontre avec lui, un premier rendez vous est fixé peu de temps après...

Voulez vous la suite?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai beaucoup aimé! bravo a toi pour ton premier! et bien sur que j'attend la suite!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour ta confession...la suite est attendue bien sur......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Très bon récit ! On sent bien ton excitation à travers les mots

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest coquine 72

la suite est pour quand? c kiffant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest nico91800nico91800

Vite la suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest aurel-anim

hehe , oui la suite sera lue avec attention :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Joli début, la suite bientôt j'espère :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc vous voulez la suite lol ok je vais vous écrire en essayant de ne pas oublié de détail ça a commencé y a 2 ans c loin quand même lol

******************************************************************************************************************************************************************************************************************

J'ai mis presque de 3 semaines avant de l'appeler. J'était d'abord très excité par cette petite expérience mais je me demandé si je pourrait aller plus loin et surtt jusu'ou lui irait il? Et puis les jours on passé et j'ai repris ma vie en mettant ça un peu de coté. Ma cops ne m'avait posé que quelque petite questions, je lui est expliqué, elle me dit de réfléchir mais aussi de profité.

Un vendredi soir, la 2ème semaine, je sort boire un verre en terrasse avec mes amis. Max est là avec ceux qui nous attende déjà. On se fit le bise, on échange les politesse conventionnel.

Il me détail dans le moindre de mes geste, quand j'ouvre la carte des cocktails,

quand je fouille dans mon sac a la recherche de mon portable,

quand j'allume une cigarette,

il regarde tout d'un air d'une froideur sensuel.

Il me fait frissonner autant d'excitation que de peur en faite, je me sent un peu oppresser. je n'aime pas ce regards appuyer sur moi.

Tous mes doutes, mes complexe reviennent.

Les autres rit et je rit aussi, nous parlons, il parle. personne n'as l'air de remarquer. Nous décidon d'aller dans un autre bar, plus bas, dans la ville, 10 mn a pied, il fait chaud encore malgré l'heure. Par petit groupe nous nous suivons en discutant gaiement; Je reçoit un sms.

"Tu n'as pas appeler. Tu a peur des règles du jeux?"

Il est devant moi. Je lui répond pas. La soirée vas passer ainsi et moi je vais regarder ce sms pendant presque 5 jours avant de me dire " c'est pas un sauvage", au pire tu aime pas ça, fixe les règles d’entré de jeux.

Je l'appel, il fixe un rdv a l'hôtel, terrain neutre. je pense qu'il a compris mes peurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça à commencé il y a deux ans, ça veut dire que c'est toujours d'actualité?

Il faut toujours prévoir un mot magique signifiant d'arrêter le jeu si l'un des partenaires juge que cela n'est pas à son goût ou si ça va trop loin. Grâce à cette "sécurité", il n'y a plus de tabou, plus de honte et plus de barrière infranchissable sur ce que l'on peut ou demande de faire tant que le mot magique n'est pas prononcé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

lol Link, tu ma touché-coulé, hihi, dsl mais j'ai été interrompus, je finirais un peu plus tard dans la nuit ou demain, promis promis ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Promis je ne le dirai à personne ;)

Hâte de lire la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'attend avec impatience la suite du "jeu"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est très long à venir cette suite...;!!!!

mais qu'est ce que c'est bien raconté..!!

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très joli texte. Bien fait et raconter.

Merci à toi ^^ Y aura-t-il une suite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilou, j'ai enfin pris le temps d'écrire ma suite. désolé pour le retard mais c'était pas le bon moment ^^, bonne lecture ;)

*********************************************************************************************************************************************************************************************************************

-Le rdv est fixé dans un des petit hôtel a l’extérieure du centre villes. Quand j'arrive sur place, Max m'envoye un sms pour me dire que la chambre est déjà réserver que je n'est qu'a monté et l'attendre; ce que je fait, docilement. Nous somme au 3ème et dernier étage, sur un des pignons, au calme.

La chambre est propre et dans la pénombre. Nous somme toujours en été, il fait lourd, j'entre baille la fenêtre mais laisse le rideau tiré. Je pose ma veste sur la chaise mais garde mes chaussure. J'ai pris un soin tout particulier a ma tenue même si je sais que je ne vais pas garder mes vêtements bien longtemps. Une paire de sandale a talon compensé jaune et orange, un short qui arrive a mi cuisse, un tunique ample qui retombe d'un coté, dénudant mon épaule. Je portais un sous gorge bandeau pour mettre en valeur le bronzage de ma peau doré. Mes cheveux brun frisé sont plus long que lorsque nous nous somme rencontré il y a presque 2 mois, j'ai remarquer qu'il aimait mes cheveux alors j'en ai pris soin, les lavant et les parfumant avant de le brosser et de les laisser libre dans mon dos.

Des bruit de pas ce font entendre, mon coeur s'accélère.

La porte s'ouvre, il est là. Il sourit. Il entre.

Il est a coupé la souffle du haut de ses 1m85, sa carrure de sportif mise en valeur dans son T.shirt blanc a col V et son simple jean, moulant ses longues jambes. Il est masculin, jeune et terriblement sexy.

Je souris aussi.

"salut tu vas bien?" me demande t il en avançant vers moi et en glissant tout naturellement sa main derrière ma tête. J'ai juste le temps de répondre oui qu'il dépose un chaste baiser sur ma bouche. Il est très différent du Max, autoritaire, dominant et provocateur de nos précédente rencontres. Ces dernière semaines nous avons échanger des sms de plus en plus sympa donc je savais qu'il avait ça en lui, que ça c'est lui, mais le voir en direct ma un peu prise de cours.

Sa main glisse sur mon épaule nu, il me détaille, il apprécie. Sexy mais pas provoc, féminine mais décontracte. J'ai retenue mes leçon, il souris encore plus et mon coeur s'emballe devant sa beauté de métisse asiatique. De qui tien t il. De son papa francais, de sa maman phillipine?? Je suis intrigué à cet instant et perdu dans mes pensés.

Il me ramène sur terre bien vite en empoignant chacune de mes fesses dans ses mains et en les malaxant fermement, me collant à lui. Nous avons une certaine différence de taille, je ne fait qu'1m70 mais grâce a mes talons nos bassin s'épousent à la perfection, je me félicite de mon choix à cet instant car je peu sentir sa virilité comprimé dans son jean.

Il abaisse son visage et enfin nos bouche ce trouvent pour un baiser sensuel, commençant doucement par goûter les lèvres de l'autre, moi sa lèvre supérieur délicieusement ourlé et lui ma lèvre inférieure, sensuellement charnue. Le baiser devient intense, nos langue glisse sur nos lèvres avant de se rencontrer. Mes main agrippent ses hanches, il me malaxe toujours les fesses, mon bassin se collent plus a lui, je suis demandeuse mais il ne céderas pas comme ça, car ici c'est lui qui vas mener le jeux. D'ailleurs cela arrive très vite. Il me repousse brusquement et je tombe assise sur le lit. Il retire ses chaussure et ses chaussette, puis fait glisser son t.shirt par dessus sa tête, me dévoilant son corps pour la toute première fois. dans la voiture je n'avais eu accès qu'a son sexe au final. Je l'imaginais beau, il était magnifique, ma théorie du sportif se confirmant devant son torse harmonieusement dessiner, équilibre parfait entre le volume de ses pectoraux et des ses abdominaux, entre la largeur de ses épaule de nageur et de ses biceps. Les veines ressortant sur ses avant bras courant jusqu'a ses mains longues au doigt étonnamment fins.

La pieds et torse nu, sans avoir a me toucher, il fait naître la chaleur et l'humidité entre mes cuisses.

-Déshabille toi.

Je me lève et ote mes chaussure, perdant 10 bon cm. Mon short glisse a mes pied, mon haut me quitte. Je ne porte plus que mon ensemble SG bandeau et shorty, jaune pale et blanc. il a l'air d'apprécier car quand je commence a enlever le bas il me stop de la main.

-Met toi a genoux.

Je le regarde. Je ne bouge pas.

-PLus vite a genoux, hausse t il le ton.

Je tressaille, c'est ça que je veux, et c'est ça qu'il veut aussi. Si je me contenter d'obéir sagement ou serais notre plaisir?!

Il approche, le regard froid. Le jeune homme souriant et lumineux a fait place au dominateur de la voiture et mon coeur s'emballe pour une autre raison. Il me regarde et me montre le sol des yeux.

J'obéis et m'agenouille devant lui.

Il défait son bouton et sa braguette et ouvre le haut de son jean. Je vois son boxer bleue marine déformer par sa hampe déjà en éveille. Il fait glisser le tissus de son boxer, libérant son sexe. D'une jolie largeur, longueur convenable j'en ai d'autant plus envie qu'il n'est pas encore a son maximum et je m'en souviens bien pour l'avoir déjà eu en bouche.

-Aller...applique toi.

Je m'approche, mes genoux frottant sur la moquette de la chambre. Je ne fait pas de détour et attrape tout de suite son gland entre mes lèvre tandis que ma main gauche tire sur son jean pour mieux le dégager et que la droite viens masturber la base.

Je m'applique avant tout sur le gland, sucotant voluptueusement celui ci qui rougis de plus en plus. Il devient plus raide, plus long, ma main s'active toujours à sa base, ma langue passe de la pointe sur le bout, glisse un peu le long jusqu'au frein. Il bascule sa tête en arrière, je le regarde depuis le début, ne détournant le regard que peu de fois pour me concentrer sur ma tâche, je veux le regarder prendre son pied et il à l'air d'aimer ça car il me regarde aussi.

La tête complètement lancer vers l'arrière a cet instant, j'en profite et engloutie sa hampe en entière ou presque. Je le prend dans le fond de ma gorge, pompant dessus délicieusement. Sous la surprise il c'est redressait et ma agripper la chevelure. Ses hanches on d'instinct pris vie en commençant des aller retour, me baisant littéralement par la bouche. Il maintient ma tête par les cheveux et vas et viens profondément dans ma gorges, m'étouffant, me remplissant. Je me tiens a son jean qui descend le long de ses cuisse sous la pression des mes doigts.

Des gémissement montent en moi.

Des grognement sorte de lui.

J'en veux plus mais c'est lui qui contrôle.

Il me donne de petit gifle du bout des doigts, sa queue dresser et rougeâtre viens elle aussi me gifler et frotter contre mes dents avant de se ré-enfoncer dans ma bouche.

A présent il est nu, il me relève en tirant sur mes cheveux et me laisse là debout en sous vêtement au milieu de la chambre. Il tourne autour de moi. Ses mains effleure ma poitrine et mon ventre, un doigt glisse dans mon shorty et en ressort aussi vite, il pince un des mes teton dresser. Il passe derrière moi et détache mon sous tien gorge. Il s'allonge sur le lit dans mon dos.

-Ne bouge pas.

J'obéis.

-Enlève ta culotte en te penchant en avant et en écartant un peu les cuisses.

J'obéis encore. Faisant cela je lui donne un vue incomparable sur toute mon intimité humide et chaude.

-Retourne toi.

Je suis toujours debout, nu, presque dégoulinante d'excitation. Lui est là, allongé au travers du lit. dans lé pénombre je le vois ce masturber lentement en me regardant.

-Pose un pied sur le lit.

Je ne bouge pas, je veux le provoquer un peu.

Il se lève, m'attrape par la nuque, me rapprochant de lui et me pince un sein en me regardant dans les yeux. Je gémis de douleur mais j'aime ça aussi.

Il me remet a genoux et remet sa bite dans ma bouche refaisant quelques aller retour rapide et profond, puis m'obligeant a la garder un peu plus longtemps que nécessaire, me faisant suffoquer et cracher quand enfin il me libère.

-Pose ton pied sur le lit dépêche....

A cet instant j'ai envie de le pousser sur le lit et de m'empaler sur lui mais j'obéis, exciter au possible par la situation.

-Touche toi.

Il a recommencer a ce masturber et je commence a en faire autant, soulageant mon désir.

-Pas un son, ne jouis pas son mon accord.

Je dose donc mes caresses, me concentrant a me doigter en profondeur sous ses yeux, je suis plutôt clitoridienne et exciter comme je le suis je pourrais jouir bien vite.

Il apprécie la vue. Je me tortille, mordant ma lèvre pour ne pas gémir. deux doigts en moi, je vais et je viens lentement.

-Met toi a 4 pattes sur le lit devant moi.

Il se recule, se cale assis sur le montant du lit. Je lui tourne le dos, faisant face au pied du lit. Encore une fois il a toute vue sur mon petit trou et ma chatte vraiment humide cette fois. Mes doigt reglisse en moi.

-Vas joué avec ton petit trou, lubrifie le bien.

Je me retourne vers lui, inquiète. Je n'avais pas prévu une potentiel sodomie. Je n'ais pratiqué qu'une fois et ce ne fut pas une partie de plaisir. en moi je savais que ce genre de choses aller arrivé, c'est le jeux me dis je.

Il se redresse et me met une claque sur les fesse pour que j'aille plus vite.

J'ai de la chance, même si je n'est que peu d'expérience de la sodomie j'aime les doigtage anal, alors je décide de ne pas trop penser et me fait plaisir, lubrifiant un de mes doigt sur mes lèvre intime et allant titiller mon entré. De mon autre main, j'agace mon clito, je sens que je vais jouir très vite, je retiens toujours les gémissements.

Soudain alors que j'allais lâcher prise, une main puissante s'abat sur ma nuque et me fait bouffer le matelas, je stope mes masturbation sous la surprise.

Je ne l'ai pas vue enfiler un préservatif pendant que je me doigter, je ne l'ai pas vu se redresser pour se jeter sur moi. mais j'ai sentie sa queue entré puissamment en moi. Emplissant ma chatte jusqu'au bout, me faisant lâcher un râle profond.

-Tais toi j'ai dit.

PAMMM, une grande claque sur la fesse, je me mord la lèvre tendis qu'il vas et viens te moi à un rythme fou me prenant en levrette, s'agrippant a mes hanche.

Il me prend vite et fort, je mord le dessus de lit pour retenir mes gémissement mais parfois un m'échappe et une fessé lui échappe aussi.

Je découvre le plaisir à travers la douleur.

Max gémis, grogne de façon rauque, je sens quelques goutte de sueur tomber sur mes fesse et rouler le long de mes reins. Il finit par attraper mes poignets, les rassemblant dans une des ses mains, derrière mon dos, il tire dessus, me forçant a redresser tout le haut de mon corps. Je lévite au dessus du matelas, mon équilibre ne tenant plus qu'a lui qui tiré puissamment mes bras vers l'arrière et sa queue qui aller toujours en moi.

Cette fois je n'y tiens et a chaque coup de buttoir un petit cri s'échappe de mes lèvres me récompensant par une fessé plus ou moins forte, doublant mon plaisir.

ah

pam

aahh

pam

AH

PAM

AAAAHHHHH

PAM

Explosion totale. Je sens un orgasme profond venir du creux de mon ventre et traverser mon intimité, ma mouille se fait plus abondante.

Max ma donner une grande claque sur la fesse en même temps qu'un coup de rein vif, déclenchant mon orgasme. Mon vagin se contracte sur son chibre et je sens mes petite convulsion significative venir de ses rein tandis qu'il jouis toujours en moi.

Mes jambes veulent s'écrouler mais il me teins toujours les bras. Il m'accorde de poser mon visage sur la matelas. Je reste là de longue minutes, les fesse en l'air, lui en moi, transpirant et respirant fort, les main caressant mes fesses et mes hanche.

Il finit pas de retirer et retombe sur les oreiller, mes laissant me coucher en chien de fusil.

Son pied viens caresser ma cuisse par derrière doucement. Je me retourne. Il sourit.

-J'espère que ta aimé?

-Humm, ais je juste la force de répondre, complètement vidé?

-Tant mieux..car j'en ai pas fini avec toi. tu n'as pas parfaitement obéis.

Il sourit, moi aussi. Je me glisse vers lui pour une moment tendresse, le Max tendre et taquin et de retour pour quelque instant. Ma main glisse sur son abdomen et sans réfléchir vas caresser doucement son sexe affaibli mais toujours aussi beau. Je retire le préservatif. Il m'embrasse, se lève et vas se rincer. Il revient, les cheveux dégoulinant de l'eau qui se passer dans les cheveux et sur le torse. Je vais en faire autant. je prend un douche rapide, me rinçant et me séchant.

Il fait lourd, je suis tjrs excité, j'en veux encore.

Je le rejoint sur le lit. Je me cale contre lui et ma main vas doucement caresser son sexe et ses testicules. Il ferme les yeux et savoure ce moment. Moi aussi.

la suite plus tard.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Maitresteeve

Que dire,

Je vais être honnête dans la 1ère partie quelque chose me gêne. A la lecture tu lui servais plus de poupée gonflable que de soumise, et lui brute épaisse qui ne pense qu'à son plaisir....le SM c'est pas ça

Ouf tout va mieux dans la seconde, et là je retrouve mes repères, des sensations, que tu sois capable de faire la différence entre son comportement dans la vie et dans le jeu. Un mec bien ce garçon et toi Smilie faut faire attention tu vas attirer les convoitises de plus d'un Maître avec ce genre de récit ;-)

donc j'ai vraiment adoré et c'est très bien écrit. (A nous deux on va peut-être pouvoir écrire la suite de 50 Nuances..... :rofl: )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon dieu que j'ai adoré....!! (50 nuances aussi : engloutis le 3eme en 4 jours)..!!

Il faut que j'essaie çà..!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime beaucoup ce texte!

Pas d'accord pour la poupée gonflable, je dirais une jolie geisha, désireuse de faire plaisir à son homme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest aurel-anim

Joli récit , encore une fois !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela valait vraiment la peine d'attendre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci a tous ^^

joliette j'aime ton comme, jolie geisha lol

effectivement je ne suis pas trop d'accord avec toi maitresteeve, je ne pense pas qu'il n'est voulu penser qu'a son plaisir lors de notre premier contact mais il était jeune (21 ans) inéxpérimenter dans le domaine de la soumission et surement un peu maladroit dans ses première approche avec moi, en passant par l'acghnegde message et d'appel nous avons appris a nous connaître et découvrir nos vrai désir pour pouvoir mieux les mettre en pratique.

après je ne suis pas a proprement parler dans le SM, je ne suis aps aussi extrême dans mon fantasme dominant /soumis ^^

en tout cas merci et la suite arrive bientôt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest jeanmimel

Alors il faut être patient...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.