Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

kawax

Handicapé du sexe...

Recommended Posts

Cette aventure m'est arrivé lorsque j'étais en études, stagiaire dans une région que je ne connaissais pas (l'Alsace)... seul pendant deux mois.

Sans vous détailler exactement mon métier, je travaillais dans un service de rééducation.

Malgré mon statut de stagiaire, j'avais un planning quasi identique que les titulaires.

je me retrouvais donc souvent "livré à moi même".

Je m'occupais d'une jeune femme, Laëtitia, tétraplégique basse.

Nous avons facilement sympathisé, elle avait 27ans et moi 22 à l'époque...

j'avoue que je la trouvais jolie... ce que je lui disais souvent car elle déprimait beaucoup à cause de son handicap...

je faisais tout de même attention à ne pas trop faire "copain-copine", puisque c'est interdit...

Mais je me suis rendu compte que les "titulaires" ne se soucait guère de cet aspect déontologique...

De fait, ma "maitre de stage" vient me voir un jour

- "Y'a une sortie Ciné vendredi soir avec quelques patients, tu veux venir?"

- "je sais pas, à l'école, on nous apprend la distance avec les patients..."

- "Pffff, on s'en fout, on passe du temps avec eux, et ça ne change rien à ton travail"

Je me renseigne discrètement dans la discussion sur les présents ce jour là... Laêtitia sera là.

J’accepte donc.

Ce jour là, je me présente donc à cette sortie, le rendez vous n'étant pas très loin de l'hôpital où j'étais logé...

Prétextant une aide "physique", je m'occupais de Laetitia toute la soirée, tant au resto qu'au ciné. J’avoue même que je suis incapable de me rappeler de qui était présent ce soir là...

Nous étions vraiment très proches, trop devrais je dire...

J'étais en couple, elle le savait. A un moment, au resto, je lui dis

- "je suis bien avec toi"

- "moi aussi, mais n'oublie pas qu'on est pas seuls..."

Son sourire en coin, ses boucles châtains m'attiraient diablement

Au ciné, prétextant toujours une aide, je l'installe sur un fauteuil du ciné.

- "Tu es plus doux que les aides soignants!"

- "merci, mais tu es légère comme une plume"

Pendant le film, j'avoue que j'ai eu très envie de lui prendre la main...

A un moment, je lui glisse à l'oreille

- "tu sais, d'habitude, quand je vais au ciné avec une jolie fille, je ne regarde pas beaucoup le film!"

- "Merci du compliment"

Son bras était posé sur l'accoudoir et, 5minutes après, il "tombe" sur ma cuisse...

Ne sachant si c'était volontaire ou pas, je ne sais comment réagir...

Je suis tétanisé, mon envie, son handicap, mon futur métier...

Je me décide à poser ma main sur la sienne, elle tourne la tête et me sourit...

Je lui retire délicatement le gant (qu'elle met pour pousser son fauteuil) et lui prend franchement la main...

Elle se tourne et me sourit… un sourire si tendre, si beau… fauteuil ou pas, cette fille me fait fondre…

Sortis du ciné, tout le monde se dit « Au revoir »…

Je me penche vers Laetitia pour lui faire la bise…

Elle a l’air contrarié… je la sollicite à me parler… En gros, je comprends que, quand elle rentre tard, elle est seule dans l’appart et « galère » un peu pour se mettre au lit…

Le groupe se sépare petit à petit…

Je lui dis

- « Ben je peux t’aider si tu veux ! »

- « ce serait vraiment sympa, mais je veux pas t’embêter, tu as sans doute mieux à faire qu’aider une handicapée le vendredi soir »

Je me penche encore vers elle et dit

- « c’est pas une handicapée que je veux raccompagner, c’est Laëtitia »

Elle me regarde de son sourire coquin…

Après quelques minutes de marche, nous arrivons à son appart…

Dans l’ascenseur, je lui dis, à l’image de la boutade du cinéma

- « tu sais, quand je ramène une femme chez elle… »

Elle me coupe

- « je suis plus vraiment une femme tu sais… »

Je me penche face à elle

- « c’est bizarre, j’ai jamais été autant attiré par pas vraiment une femme… »

J’approche mes lèvres et l’embrasse tendrement…

Elle me rend son baiser assez fougueusement…

Dans l’appart, je l’installe sur le canapé, je nous sers un verre… Nous discutons peu, nous embrassons beaucoup… mes caresses sont font plus précises… elle est un peu gauche avec ses mains mais me caressent également…

A un moment, elle tourne la tête…

- « Qu’est ce qu’il y a ? »

- « c’est bizarre, je devrais être heureuse dans tes bras, mais j’ai peur »

- « peur ? »

- « peur de faire l’amour avec toi, je n’ai rien fait depuis l’accident »

- « Moi, j’ai pas peur, j’ai envie… »

- « Tu parles, tu as vu mon corps ? »

- « si je ne voyais que ton corps, je ne serai pas là, c’est vrai… mais je vois autre chose… »

- « Mais… »

- « et j’ai envie de toi »

- « Attends »

Je la réisntalle sur son fauteuil et je la vois se diriger vers la salle de bains…

- « j’arrive… mais ne t’impatiente pas si je suis longue »

- « Ok pas de souci, j’ai tout mon temps »

Effectivement, c’était long, très long, je l’entendais dans la salle de bains se préparer…

Se préparer à quoi, je n’en savais rien, mais elle se préparait !!!

Elle est revenu en nuisette pas spécialement sexy, mais je savais que me montrer ça était un supplice pour elle

- « Tu es magnifique »

- « Arrêtes de dire des bêtises »

Après une nouvelle installation sur le canapé, nous nous embrassons toujours…

- « Tu sais, j’ai peur »

- « pour moi aussi, c’est nouveau, on se guidera… non ? »

- « oui, tu es adorable »

Je l’emmène dans le lit telle une mariée dans la maison… elle s’accroche à mon cou et nous tombons comme deux fous insouciants…

J’étais bien placé pour savoir qu’elle avait des soucis sensitifs, mais je me posais beaucoup de questions

- « Je peux poser une question délicate ? »

- « Vas y »

- « Tu sens correctement ? » (avec le recul j’ai conscience de la cruauté de la question, je vous rassure)

- « Un peu, pas comme avant »

Je lui caressais les seins, forcément assez petits

- « Je sens pas forcément très bien, mais je pense que mon imagination fera le reste »

- « Ok j’essaye alors !!! »

Je lui ai remonté tant bien que mal cette nuisette et lui léchait les seins…

Ses mains posaient sur ma tête confirmaient qu’elle aimait…

Prenant mes aises, je me déshabille (le haut) et remonte à sa hauteur ...........................................

J'attends de savoir si ce genre de sexualité peut être apprécié...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis sur que laetitia et beaucoup d'autres apprécie la sexualité d'autant qu'elle n'est pas d'un genre particulier et qu'on la sent plein de tendresse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grrrr !! Plus de j'aime, je reviendrai !!

C'est beau, doux, délicat !! Tu fais passer avec plein de tendresse les sentiments entre les deux personnages (c'est vraiment toi ?)

En tous cas, bravo, moi j'attends la suite avec impatience.

lol La Brune, on s'est croisées !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est troublant comme histoire....

Le hic est que j'ai du chercher ce qu'impliquais "tétraplégique basse". J'etais resté au tetra comme Christopher Reeve...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Le penseur

Troublant mais intéressant de savoir comment tu abordes tout ça, je suis impatient de lire la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

C'est si bien raconté que j'attends la suite avec impatience.

Beaucoup d'émotions, de sensibilité, de tendresse ... bravo !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Titelilie

C'est très émouvant...

Sujet pas forcement facile a aborder mais tu le fais a merveille... J'attends la suite!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis très touché par ce texte, dans lequel il y a beaucoup de tendresse et de gentillesse.

Par contre le titre n'est pas terrible, j'ai failli ne pas le lire à cause du titre et cela aurait été dommage. Mais je n'ai pas d'idée à te proposer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Texte assez touchant je dois dire!

Mais tétraplégique "basse", qu'est ce donc exactement?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec ab, je trouve ça beau et touchant.

Il faut des personnes comme ça avec pleins de douceurs.

Bravo

Tu raconte tres bien, vivement la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon c'est vrai que le titre n'est judicieux, je viens seulement d'y faire attention

Je vais essayer d'expliquer en gros en quoi consiste ce handicap mais si je me trompe n'hésitez pas à rectifier

les tétraplégiques sont des personnes ayant une atteinte de la moelle épinière cervicale c'est à dire les 7 vertèbres du cou (C1 à C7)

la majortié des informations motrices et sensitives du corps passent par la moelle épinière et selon la hauteur de la lésion tout ce qui passe en dessous ne fonctionne plus

il y a trois degrés de tétraplégies haute, moyennes ou basse avec à l'intérieur des groupes

la tétraplégie haute est divisée en trois groupe dans le premier la paralysies presque totale y compris le diaphragme, le deuxieme on peut bouger un coude grace à un muscle qui fonctionne encore, dans le troisième on peut féchir le coude, relever le poignet mais difficilement

la tétraplégie moyenne comporte aussi trois groupes et selon le groupe on a plus ou moins de facilité à fléchir le coude et relever le poignet voir le fléchir

Le dernier est la tétraplégie basse avec 4 groupes qui peuvent bouger plus facilement le coude, le poignet et voir parfois la main mais il reste encore des muscles qui ne fonctionne pas ...

Je ne développe ici que les fonctions motrices car bien sur il y a aussi beaucoup d'autres déficiences au niveau de la sensibilité et du fonctionnement de certains organes

J'espere ne pas avoir plombé le sujet

mais être handicapée ne veut pas dire ne pas ressentir de besoin, d'envie et de tendresse et d'amour et ton texte reste très touchant kawax

C'est vrai que ce sujet est un sujet rarement débattu et pourtant il mériterait qu'il le soit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est d'une délicatesse émouvante. ce n'est pas une sexualité à part. c'est un sexualité qui a une facette comme une autre.

ta façon de la raconter est magnifique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Tendre émoi

Sujet difficile que celui la !

Abordé avec tant de tendresse...

On ne peut qu'attendre la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci La Brune pour cet éclaircissement! Je ne savais pas qu'il y avait autant de déclinaisons...

Nous attendons la suite de ce récit qui ne nous laisse pas insensible...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Eva96

C'est magnifique et touchant... Ecrit empli de sensibilité et de délicatesse où les émotions sont palpables...

C'est vraiment une expérience que tu as vécu ? Aprés déontologiquement, ça se débat...Mais vraiment j'ai aimé te lire..

Par contre je rejoins la brune et rtx, si je peux me permettre, ton écrit gagnerait à avoir un titre un peu plus judicieux...

Et bien sur j'attend la suite !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très bien écrit, tant de sensibilité et de tendresse, un moment de la vie si bien retranscrit...n'attent pas trop pour nous offrir le plaisir de lire la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vraiment une expérience que tu as vécu ? Aprés déontologiquement, ça se débat...Mais vraiment j'ai aimé te lire..

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Eva.

Il n'y a rien de déontologiquement répréhensible dans ce que nous raconte Kawax : pas d'abus de position dominante, pas d'exploitation de faiblesse, Je ne pense pas que cela puisse altérer son jugement clinique.

Juste considérer Laetitia comme une jeune fille normale. Offrir de la tendresse.

Par contre je ne sais pas où, cette aventure, va les mener émotionellement. Peut être que Kawax nous le dira.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je confirme, c'est apprécié... A lire, c'est assez mignon et touchant d'une part mais également intéressant...

Vivement la suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest egan

Il y a quelque chose de tout à fait attendrissant dans ces instants décrits!

Quelque chose, de la pureté des sentiments, une rencontre au delà de l'apparence :pardon:

Kawax je voudrais bien connaitre la suite

Je pense qu'avec tout ces commentaires, tu es rassuré sur l'état d'esprit et la vision qu'en ont perçu les lecteurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui j'aimerais bien connaitre la suite aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Touchant et tendre mais excitant aussi comme tout autre récit érotique bien écrit ;) une suite et vite !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Eva96

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Eva.

Il n'y a rien de déontologiquement répréhensible dans ce que nous raconte Kawax : pas d'abus de position dominante, pas d'exploitation de faiblesse, Je ne pense pas que cela puisse altérer son jugement clinique.

Juste considérer Laetitia comme une jeune fille normale. Offrir de la tendresse.

Par contre je ne sais pas où, cette aventure, va les mener émotionellement. Peut être que Kawax nous le dira.

Et moi non plus rtx42, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi :) C'est d'ailleurs tout l'intérêt de débattre... Mais je ne veux pas polluer le post de kawax, l'essence de mon commentaire c'était avant tout pour le remercier de ce récit riche en émotion et pas pour émettre un quelquonque jugement sur l'aspect déontologique de cette histoire. Alors si tu le souhaites, je pourrais t'expliquer en mp les raisons de mes interrogations...

Et encore merci à toi kawax pour ce récit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grrrr !! Plus de j'aime, je reviendrai !!

C'est beau, doux, délicat !! Tu fais passer avec plein de tendresse les sentiments entre les deux personnages (c'est vraiment toi ?)

En tous cas, bravo, moi j'attends la suite avec impatience.

lol La Brune, on s'est croisées !!

Oui oui, c'était bien moi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon c'est vrai que le titre n'est judicieux, je viens seulement d'y faire attention

Je vais essayer d'expliquer en gros en quoi consiste ce handicap mais si je me trompe n'hésitez pas à rectifier

les tétraplégiques sont des personnes ayant une atteinte de la moelle épinière cervicale c'est à dire les 7 vertèbres du cou (C1 à C7)

la majortié des informations motrices et sensitives du corps passent par la moelle épinière et selon la hauteur de la lésion tout ce qui passe en dessous ne fonctionne plus

il y a trois degrés de tétraplégies haute, moyennes ou basse avec à l'intérieur des groupes

la tétraplégie haute est divisée en trois groupe dans le premier la paralysies presque totale y compris le diaphragme, le deuxieme on peut bouger un coude grace à un muscle qui fonctionne encore, dans le troisième on peut féchir le coude, relever le poignet mais difficilement

la tétraplégie moyenne comporte aussi trois groupes et selon le groupe on a plus ou moins de facilité à fléchir le coude et relever le poignet voir le fléchir

Le dernier est la tétraplégie basse avec 4 groupes qui peuvent bouger plus facilement le coude, le poignet et voir parfois la main mais il reste encore des muscles qui ne fonctionne pas ...

Je ne développe ici que les fonctions motrices car bien sur il y a aussi beaucoup d'autres déficiences au niveau de la sensibilité et du fonctionnement de certains organes

J'espere ne pas avoir plombé le sujet

mais être handicapée ne veut pas dire ne pas ressentir de besoin, d'envie et de tendresse et d'amour et ton texte reste très touchant kawax

C'est vrai que ce sujet est un sujet rarement débattu et pourtant il mériterait qu'il le soit

Merci d'avoir apporté ces explications, j'y ai pensé, mais j'avais peur de saouler tout le monde avec des trucs trop techniques.

J'ajouterai juste que la tetraplegie ou paraplegie est souvent incomplète, ce qui fait que le tableau "moteur et sensitif" est tjs différent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est magnifique et touchant... Ecrit empli de sensibilité et de délicatesse où les émotions sont palpables...

C'est vraiment une expérience que tu as vécu ? Aprés déontologiquement, ça se débat...Mais vraiment j'ai aimé te lire..

Par contre je rejoins la brune et rtx, si je peux me permettre, ton écrit gagnerait à avoir un titre un peu plus judicieux...

Et bien sur j'attend la suite !!!

Comme je l'ai dit dans le récit, c'est vrai que "déontologiquement", c'est interdit.

Maintenant, j'étais "juste" stagiaire" et donc, j'étais dans une position limitée dans le temps et, comme je le dis également, je voyais + Laetitia que "la personne tetraplegique..."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.