Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

poupoule

Clara à la plage

Recommended Posts

Clara descendait vers la plage tranquillement. Elle n'était pas pressée, car l'heure tardive faisait que les plagistes étaient plutôt sur le départ : elle pensait donc avoir la plage pour elle toute seule, ou presque. D'un rapide regard, elle s'aperçut qu'effectivement, il n'y avait plus grand monde. Elle avisa un coin proche de quelques rochers où personne ne pourrait la voir. En effet, en chemin, elle s'était rendue compte qu'elle n'avait pas pris de maillot de bain avec elle... quelle étourdie ! Peu importe, de toute façon elle avait absolument envie de se baigner. Elle fut rapidement arrivée à cet endroit hors des regards indiscrets. La mer était haute, c'était parfait : elle n'aurait pas besoin de marcher trop longtemps pour y arriver. Après avoir lancé un rapide regard autour d'elle pour être sûr qu'elle était bien tranquille, elle retira son débardeur, puis fit glisser son mini-short le long de ses jambes. Elle offrait enfin sa nudité à l'air ambiant : comme c'était agréable ! Depuis dix jours qu'elle était en vacances avec ses parents, elle avait pris l'habitude de ne pas porter de sous-vêtements. Elle se sentait ainsi nettement plus à l'aise.

Elle se dirigea alors en direction de l'eau, avec la ferme intention de faire quelques brasses pour terminer en beauté cette magnifique journée de farniente. Elle pouvait maintenant sentir la caresse de l'eau sur ses pieds, et entendre les vagues faire tinter la gourmette accrochée à sa cheville . La température était suffisamment élevée pour rentrer rapidement dans la mer. En quelques secondes, elle avait de l'eau jusqu'aux épaules, et elle se mit donc à nager. La sensation que la brasse procurait à son minou quand elle écartait les jambes pour avancer était vraiment délicieuse. Quelle bonne idée elle avait eu d'oublier son maillot, finalement ! Après avoir nagé un peu sous l'eau, elle reprit la direction du bord, et s'allongea, non loin des premières vagues, afin de profiter des derniers rayons du soleil. La petite brise qui soufflait sur cette plage eut pour effet de la faire frissonner, et de faire pointer fièrement ses jeunes seins vers le ciel. La mer lui léchait les pieds. Parfaitement apaisée, elle se laissa alors glisser vers une légère somnolence, les jambes légèrement écartées dans une volonté d'offrande de son intimité à l'astre solaire. Petit à petit, sans qu'elle ne s'en aperçoive, l'eau remontait le long de ses jambes. Finalement, elle fut tirée de sa légère torpeur par une vague un peu plus ardie que les autres, qui lui arriva au niveau des fesses et baigna son sexe de la fraîcheur que le soleil lui refusait. Un nouveau frisson parcourut sa colonne vertébrale, mais cette fois elle n'était pas sûre que ce soit dû à la douceur de la brise. Nonchalamment, sa main droite se glissa en direction de son intimité, afin de se procurer le plaisir qui s'imposait petit à petit en elle. Son majeur s'introduisit alors dans sa fente à la recherche de son petit bouton d'amour, ainsi que d'autres internes lui avaient montré au pensionnat de son lycée de bonnes soeurs (:oops: ) . Quel bonheur de se laisser aller ainsi, à l'air libre. Elle pouvait sentir son jus couler le long de ses lèvres, et arriver à la naissance de ses fesses. Son excitation était grandissante. Elle s'arc-boutat légèrement, soulevant légèrement ses fesses, afin de permettre aux doigts de sa deuxième main, restée libre jusqu'à présent, de pénétrer encore plus facilement son puits d'amour. Un, puis deux doigts s'engouffrèrent ainsi dans sa caverne. Elle pouvait continuer frénétiquement sa masturbation pour enfin atteindre l'orgasme. Ce fut le cas au bout de quelques secondes tant la tension avait déjà atteint son paroxysme. Elle jouit en lâchant un cri, avant de se laisser tomber au sol, épuisée. Elle sombra alors dans une deuxième torpeur, délivrée...

:wink:Qui veut écrire la suite ? :wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci Momotte ça fait plaisir :oops: , mais je pense que d'autres aussi ont de l'imagination, et j'ai lancé ce post pour que chacun y apporte sa petite contribution :wink:

Je compte sur vous !! :wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest BRUNO37

bravo pour ce début si charmant !!! :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours personne ne veut s'y coller ? Elle intéresse personne mon histoire ? :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'après-midi chaude touchait à sa fin... la plage était presque déserte. Mais par précaution, Paul se dirigea vers son coin favori, près d'un petit groupe de rochers, où il était sûr d'être à l'abri des regard indiscrets.

Il avait quitté ses bottes de motards, et remonté son jeans au niveau des mollets afin d'avancer plus facilement dans le sable. Arrivé dans son coin favori, il retira prestement son pantalon et son boxer, et dans un mouvement ample, fit passer sa chemise par le col.

Debout, face à la mer, il s'étira de toutes ses forces, las de cette journée épuisante (il était temps qu'ils réparent cette foutue clim' ! ) , tout en portant son regard vers l'étendue qui s'offrait à lui. Une légère brise soufflait, lui apportant un peu de fraîcheur. Il se dirigea alors nonchalamment en direction de l'eau. Arrivé au bord, il s'aperçut rapidement qu'elle était plus que bonne, et courut donc à grand fracas avant de plonger dans l'onde...

Clara fut tirée de cette langueur par un bruit dans l'eau. Se redressant d'un coup, elle n'eut que le temps d'apercevoir un fessier d'homme sombrer dans une gerbe d'écume. D'un sursaut, son premier réflexe fut de protéger pudiquement sa nudité en se redressant et en ramenant ses jambes à elle. Puis d'un regard alentour, elle s'assura que personne d'autre n'était dans les parages.

Ainsi rassurée, elle s'intéressa à l'homme qui venait de plonger à quelques mètres d'elle. L'avait-il aperçu ? Il était probable que ce ne soit pas le cas, car elle se trouvait en léger retrait du chemin qu'il avait dû emprunter pour se rendre du tas d'affaire qu'elle distinguait à une vingtaine de mètres d'elle, jusqu'à l'eau. En outre, un petit rocher l'avait peut-être dissimulé à son regard tant qu'elle était restée allongée.

Quelques instants plus tard, la tête du jeune homme refit surface, et elle put l'observer en train de nager le crawl vers le large, de ce mouvement athlétique qu'ont les hommes quand ils veulent se défouler. Un petit détail ne manqua pas de l'émoustiller : par intermittence, elle pouvait distinguer son fessier rouler dans les vagues provoquées par son crawl. Sa première impression était donc confirmée : il était bien nu !

Paul, après avoir crawlé sur quelques mètres en direction du large, se retourna vers le rivage. Quelle ne fut pas sa surprise, en distinguant cette jeune fille, entièrement nue, qu'il n'avait pas aperçu jusqu'à présent ! Passés les premiers instants de stupeur, il se mit à la regarder. Elle le détaillait de la même façon, visiblement davantage intriguée qu'effrayée.

Elle était assise bien droite, légèrement cambrée. Ses longs cheveux bruns tombaient en cascade sur ses épaules. Elle avait croisé ses genoux devant elle, et les maintenait avec ses bras, comme si elle désirait cacher sa nudité. Cependant, là d'où il était, il pouvait distinguer son intimité entrouverte, délicatement ourlée d'une légère toison brune, entre ses deux chevilles...

Un sourire se dessina sur les lèvres de Paul...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest CLAUDE PASCAL

super poupoule le debut de votre histoire à quand la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.