Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

sansuke

Le jour où je suis devenu son jouet sexuel

Recommended Posts

Le cap où une amie que je vais appeler C et moi sommes devenus amants.

J'avoue, la première fois où j'ai vu C, le temps s'est figé, une belle jeune fille,

à la poitrine menue, mais au combien féminine, cette rencontre se faisant en

milieu professionnel, et C étant déja en couple, je me suis abstenu de lui conter

fleurette.

Je sais que elle aussi ressentait une attirance, nous sommes devenus amis, mais

les gestes, les mots, les silences ne laissaient aucuns doutes.

Nous passions beaucoup de temps ensemble, au travail, en sorties...

A chaques séparations, j'avais un pincement au coeur, avec un seul but

en tête, la revoir.

Quelques mois passent, à aucuns moment, nous avons été célibataire au

même moment, déspérant...

Puis vient le moment, où dans l'amitié entre un homme et une femme,

la frontière est floue, mais on n'ose pas la franchir.

Mais vint le jour, ce jour espéré depuis des lustres, nous sommes

célibataire, nous avons les moyens, l'envie, mais nous restons amis,

notre inactivité nous empêche même de nos remettre en couple,

chacuns de notre côté.

Les sentiments sont là, l'attirance physique et sexuelle aussi, et pour nous

les hommes ce n'est pas facile à dissimuler.

J'ai pris sur moi, mais j'ai franchit ce pas.

Après avoir dormit dans le canapé de C, j'étais juste recouvert d'un drap, j'entends les pas de C, elle frappe à la porte du salon, je ne réponds pas, elle ouvre donc la porte, j'ai les yeux clos, mais je sais qu'elle me détaille, et comme je suis allongé sur le dos, elle ne peut que voir l'erection qui déforme le drap.

Elle m'appelle, j'entrouvre les yeux, je la regarde, elle rougit et détourne les yeux, il y a un silence, je rompt le silence pour lui demander si elle a bien dormit.

Elle répond d'une petite voix:« oui oui »et elle se sauve vers la cuisine, mais j'entend quand même un « tu es en forme».

Je me lève, je ne porte qu'un boxer, toujours tendu par mon erection.

Elle est affairée, la tête baissée, à préparé le café, elle me tourne le dos, elle ne porte qu'une veste de pyjama, je me poste à côté, sur sa droite...je lui demande si elle veut de l'aide...elle me répond..« ce n'est pas moi qui ai besoin d'aide».

J'ai compris son allusion, je ne dis rien, je souris....

Elle fait tomber une mandarine, elle me demande si j'aurais la gentillesse de la ramasser.

Je m'accroupis, je ramasse la mandarine, mais je ne peux pas me releve, je ne veux pas...

Mon visage est près de ses jambes, je les admire, elles semblent si douces, si tentantes.

Je lève la tête, je peux voir l'orée de ses fesses, plusieurs idées fusent dans mon esprit, toutes plus lubriques les unes que les autres.

Sans m'en appercevoir, une de mes mains se pose sur son mollet le plus proche de moi, C se fige, pour reprendre son occupation..

Je comprends que je peux continuer mon exploration, ma main remonte donc vers le haut de ses jambes, je les caresse, je les hume, tout en douceur, de peur qu'elle s'échappe.

Je ne pense plus à notre amitié, je ne pense à rien en fait, tout se fait naturellement.J'embrasse sa peau, si douce, si parfumée...je me décale pour me retrouver assis, entre ses jambes mon dos collé au meuble de cuisine, mon visage au niveau de ses cuisses, en relevant la tête je peux voir son pubis, brun, délicatement taillé et entretenu, toute la partie basse doit être rasée ou épilée.

Elle continue à ouvrir les placards, sortir la vaissele comme si je n'étais pas là.

Je reprend mes caresses, je palpe tout ce qui est à portée de main, je peux même voir ses seins, en écartant le tissu de sa peau, les tétons sont tendus, la situation est très excitante..je joue les voyeurs..

Tandis que je dépose des baisers sur sa peau, elle écarte ses jambes un peu plus, jusqu'à descendre son sexe au niveau de ma bouche.

Je comprends que C est en ébullition.

Elle ne dit rien mais elle plaque sa grotte intime sur mon visage, un doux parfum de cyprine me déconnecte de la réalité.

J'entreprends de la lècher, ma langue explore son sexe, je grogne, je lappe, mes mains attrapent ses fesses pour l empêcher de fuir.

Ses mains s'emparent de ma tête, elle ondule du bassin, elle se fait plaisir sur ma langue..

Elle jouit, ca n'a pas été long, elle râle de plaisir, son visage est rouge, les yeux clos, ses jambes sont tremblantes, des derniers sursauts la tenaille...

Elle relache la pression de son bassin sur mon visage..

Je suis barbouillé de son jus, j'ai pourtant tenté de tout avaler, mais la quantité était trop importante.

Mon sexe me fait mal, j'ai envie d'elle..

Mais C se rajuste les cheveux, me regarde et avec un grand sourire me dit« à table, le p'tit dèj est prêt». Et va avec le plateau vers le salon..

Je me retrouve tout con dans la cuisine sur le sol.

Je suis un peu perdu dans mes pensées, mais je me lève pour la rejoindre.

Je vais pour m'assoir près d'elle mais elle m'arrête et me dit: «retires ton boxer».

je m'execute...le bout de tissu est sur le sol, je m'assoit....C pose sa main sur ma cuisse, une douce chaleur s'en dégage, elle s'empare de mon sexe, je bande toujours mais la situation m'enivre de désir, je suis aux anges...

Elle me masturbe à pleine main, c'est bon...je me laisse faire, je m'abandonne...

Elle m'embrasse, nos langues s'enroulent, C abandonne mes lêvres pour happer mon gland, puis ma hampe, je suis au fond de sa gorge, de la salive glisse le long de ma verge, je ne la pensais pas capable de faire ça...pas de l'avaler, mais le fait que elle mon amie fasse ça, c'est la disparition de toutes les barrières...on pourra tout oser..

La fellation m'a semblé durer une éternité...mes yeux sont entrouvert pour voir le la tête aller et venir sur mon sexe, et par moment son visage alors qu'elle se tourne pour me regarder et laisser vagabonder sa langue sur mon vit.

Je jouis, je n'ai pas le temps de l'avertir, j'explose dans sa bouche, elle ne bouge plus, je suis au fond de sa gorge, ma semence s'écoule le long de ma peau...

C'est une des mes meilleures fellation de ma vie, pas forcément pour son savoir faire, surtout pour la situation.

Elle se relève, elle va rincer sa bouche, elle revient avec un grand sourire, et on déjeune.

C'était le début de l'ouverture de la boîte aux fantasmes....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une ouverture en beauté

Je n ose espérer une suite mais mmm j aimerais bien jeter un œil dans cette boite aux fantasmes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci dame labrune....je suis flatté que mon souvenir te plaise....voici une aventure de la "boîte"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une merveilleuse façon de commencer une journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci dame labrune....je suis flatté que mon souvenir te plaise....voici une aventure de la "boîte"...

oui je l'avais déjà vu et beaucoup apprécier...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Belle entree en matiere !!!

Surtout ne ferme pas cette boite a fantasme ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sylphide

Très beau et bon texte

Mais la journée ne faisait que commencer, que c'est il passé après ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Un récit fort bien raconté.

Mais que c'est-il passé ensuite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est simple, clair, précis . . . ça donne envie !

mmmm des idées !

on patiente pour la suite =)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympathique récit. Ces moments où magiques où l'on se laisse aller alors que ce n'était pas prévu, les meilleurs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a de bien beaux souvenirs dans cette boîte !! Merci de l'ouvrir pour nous !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

waow, très bon récit, tt homme rêve de passer de tels moments

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un récit fort bien raconté.

Mais que c'est-il passé ensuite ?

ce jour là il ne s est rien passé de plus il me semble, nous sommes allé travailler...il y avait juste des frolements..des attouchements..ainsi que des baisers pendant notre service...mais ces souvenirs sont confus...je ferais plus du brodage que le récit d un souvenir...mais mon amie a été une complice parfaite pour les jeux amoureux...il y a tellement de souvenirs...j essaye dans choisir un racontable et ayant matière à récit..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

superbe récit sans sucre, on ressent bien l'excitation du moment. Elle me plaît bien cette boîte!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un beau up et que cette situation est excitante...:wacko:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.