Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Ténébreux67

J'ai offert une femme à mon amoureuse

Recommended Posts

Ca fait quelques mois que nous sommes ensemble. Nous ne vivons toujours pas en couple mais les occasions ne manquent pas de nous retrouver, de jour comme de nuit, chez l'un, chez l'autre ou ailleurs, souvent en pleine nature, nous aimons beaucoup faire l'amour en sentant l'air libre nous caresser la peau ...

Je lui ai parlé plusieurs fois de ce club échangiste où je me suis rendu seul il y a quelques années. Un homme seul ne vit pas grand-chose mais j’ai pu au moins goûter à cette ambiance naturiste plus coquine qu’orgiaque en pleine journée, et où les terrasses naturistes sont finalement un excellent lieu de détente … A force d’en parler, elle se laisser tenter. Une après-midi d’été, au mois de juin, nous nous rendons dans ce lieu où nous cherchons à la fois détente et érotisme. Il fait beau et chaud, nous allons bien profiter des jacuzzis et chaises longues en terrasse ! L’endroit nous plait, nous passons une excellente après-midi en couple, nus au milieu des autres clients nus aussi, nous nous enfermons quelques fois dans une cabine intime couverte de miroirs pour y faire l’amour surexcités par l’ambiance, et nous en sortons en fin de journée ravis et détendus en nous promettant d’y retourner.

Mais nos discussions n’ont aucun tabou, et après cette journée nous évoquons les autres clients que nous avons vus. Nous passons vite sur les quelques hommes seuls « suiveurs » qui heureusement ne se sont jamais montrés insistants, nous évoquons les quelques couples qui étaient là et semblaient se détendre autant que nous, nous nous étonnons sur les deux femmes venues seules qui disparaissaient parfois pendant que nous nous demandions avec qui elles étaient allées s’isoler … Et nous commentions ce petit groupe de trois, un homme et deux femmes, qui ne se quittaient pas, riaient dans le jacuzzi et partaient aussi parfois profiter de plus d’intimité.

Je lui demande si elle a déjà essayé de faire l’amour avec une femme, elle me répond que non, que cette idée a pu l’exciter parfois, mais jamais au point de chercher à concrétiser ces pensées. A vrai dire, ça lui fait un peu peur, elle n’ose pas. Mais nous continuons à en parler au fil des jours, et elle finit par me dire que cette idée l’excite de plus en plus, et qu’avec moi elle se sent pousser des ailes, un jour pourquoi pas … J’avoue que la vision de deux femmes faisant l’amour sous mes yeux est un vrai fantasme pour moi, je lui en ai parlé aussi. Elle me dit toutefois que si elle devait passer à l’acte, ce ne pourrait être avec n’importe qui, il faudrait que cette autre femme lui provoque une minimum d’attirance, et surtout qu’elle soit déjà expérimentée, rien de pire que deux débutantes pour rater l’essai et en garder un mauvais souvenir.

A peine un mois après cette première visite, nous retournons dans ce club, mais cette fois en soirée. Les journées sont longues en été, le temps est dégagé, la journée fut chaude, nul doute que s’étendre au jour tombant sur des chaises longues en extérieur pour profiter de la chaleur résiduelle ne pouvait être que pur bonheur ! Les soirées sont à thème, nous avons choisi une soirée libertine sans extravagance. L’ambiance est très douce, des bougies sont allumées un peu partout, l’endroit est calme, un peu plus peuplé mais sans surnombre, nous apprécions vraiment la soirée. Nous ne nous sommes pas encore isolés, nous profitons beaucoup de jacuzzis et de chaises longues à lézarder en bavardant, en plaisantant parfois, l’osmose entre nous ne fait que progresser depuis que nous nous connaissons. Une femme, une inconnue, est allongée sur la chaise longue à ma gauche. Il me semble bien qu’elle nous écoute d’une oreille distraite, j’ai croisé son regard et elle me répondit d’un sourire qui semblait montrer son admiration pour notre complicité. Un peu plus tard, elle se lève avec son paréo, mais laisse son drap de bain sur la chaise longue, son absence ne sera probablement pas très longue.

Je dis à mon amoureuse : « tu as vu ? Elle semble être venue seule, et je ne l’ai pas encore vue s’isoler de la soirée. » Elle me répond avec une pointe de fausse jalousie « mais tu la surveilles on dirait ! » Je souris en lui rétorquant « je me disais qu’elle avait un style compatible avec le tiens, elle pourrait te plaire ! » Sa réponse fut rapide : « tu me connais bien … Effectivement je me disais qu’elle pourrait correspondre à mes envies … Mais stop les fantasmes ! Je ne vais pas franchir le pas aussi vite ! » La dame revient, s’allonge à nouveau et mon amoureuse et moi reprenons nos discussions très orientées qui ont le don de faire monter notre excitation, nul doute que nous allons bientôt nous isoler un peu pour assouvir nos désirs afin de nous apaiser !

En prévision de ce changement de pièce qui se profile, elle se lève pour se diriger vers cet endroit où mesdames vous repoudrez bien souvent le nez … Comme d’habitude, je la suis du regard autant que je peux, me régalant de sa silhouette fine qui avance sensuellement vers le bout de la terrasse. Mon regard se retrouve ainsi forcément dirigé vers ma voisine, qui en profite pour me saluer, et me faire remarquer que sans vouloir être indiscrète, nos conversations ne pouvaient qu’arriver à ses oreilles et provoquer en elle une certaine excitation. Je lui réponds en lui demandant si elle allait chercher une rencontre afin d’assouvir ses désirs, elle me répond avec des yeux coquins « mais je viens de vous rencontrer tous les deux ! » Un peu déstabilisé, je lui explique que nous n’avons encore jamais fait participer quiconque à nos ébats, mais j’en profite, en me hâtant avant le retour de ma douce, pour lui expliquer ce désir naissant chez elle et cette peur de passer à l’acte. Elle me répond avec un clin d’œil : « laissez-moi faire ! »

Ma chère amoureuse revient s’allonger près de moi, et cette fois ma voisine saisit l’instant de son passage devant elle pour la saluer, et la féliciter sur sa silhouette. Ma douce la remercie avec timidité et lui retourne le compliment … S’en suit une conversation tous les trois où nous évoquons notre connaissance des lieux, les raisons qui nous ont fait venir, et voici ma voisine qui nous propose de poursuivre la conversation dans l’eau, nous serons seuls dans ce jacuzzi qui nous attend devant nous. La conversation reprend, et notre inconnue amène avec grande délicatesse le sujet du sexe entre femmes. Nous bavardons, la gêne tombe. Je n’étais plus installé au milieu, cette place était désormais réservée à ma douce, et je voyais à travers cette eau limpide après l’arrêt des remous les mains de notre rencontre du soir qui glissaient sur la jambe de mon amoureuse. Cette dernière ne la repousse pas, mais je sens qu’elle n’ose réagir. J’explique mon fantasme, et mon envie d’apporter à ma chère et tendre l’opportunité de sensations que je ne peux lui offrir moi-même. Il n’est pas question pour moi d’une relation à trois, mais bien d’une relation entre elle et une femme, pendant laquelle je pourrais régaler mon regard et s’il devait arriver que je participe, ça ne serait qu’en m’occupant d’elle, pas de la nouvelle venue. Cette dernière montre un signe de déception mais nous dit qu’elle serait ravie de se sentir initiatrice pour faire découvrir ces nouvelles sensations. Mon amoureuse se montre de plus en plus gênée, et me lance un regard complice dans lequel je devine une pointe d’excitation qui lui donne envie et une grande peur de l’inconnu, comme un petit appel au secours pour que je prenne la décision, je sais que si nous devions avancer, elle attendrait de moi un accompagnement et une protection.

Je sais qu’elle a peur, mais je sais aussi qu’à chaque fois où je l’ai poussée, elle a apprécié et m’a remercié de l’avoir aidée à franchir des pas. Je prends donc l’initiative en proposant de ressortir de l’eau et de nous diriger ensemble vers une cabine où nous pourrions nous retrouver à l’abri des autres regards. Mon amoureuse s’accroche à mon bras d’une main tremblante, je la prends dans mes bras et je sens son cœur qui bat très fort. Pourtant, elle marche d’un pas décidé vers la plus grande cabine qui semble libre. Nous entrons tous trois, je ferme la porte et le loquet.

Partager ce message


Lien à poster

Joliment écrit, on attend la suite :P

Le monde naturiste et échangiste me tente bien aussi, enfin plus par curiosité actuellement qu'autre chose, histoire de découvrir un peu ses deux mondes à la fois si proche et distant. Ceci dit tenter cette expérience seul me dit trop rien... à voir plutôt avec un couple ou une nana. Enfin c'est un truc qui trotte dans le coin de ma tête, on verra où ça me mènera :P

Partager ce message


Lien à poster

Je suis en train d'écrire la suite, que je posterai si vraiment mon récit intéresse les lecteurs/lectrices de CI !

Merci pour cette première réponse ...

Partager ce message


Lien à poster

Un très beau début,

Plein de sensibilités et de délicatesses

Partager ce message


Lien à poster

La suiteeeeeee, stp!!!! Passionnante cette plongée dans l'univers du naturisme et du libertinage!

Partager ce message


Lien à poster

Merci à tous !

Joliette, je poste la suite, mais moi je veux lire la suite de la Nonne et le Brigand !

Partager ce message


Lien à poster

Elle se blottit contre moi, m’embrasse comme pour se rassurer, en fermant les yeux comme pour s’abandonner à ce qui va arriver, je vois notre compagne du soir défaire son paréo, je m’arrange pour que mon drap de bain tombe tout seul à mes pieds afin d’avoir mes mains libres pour détacher le paréo de ma douce. Nous nous retrouvons alors tous trois nus, ma queue bien tendue par l’excitation de ce qui va se produire. Ma douce, que j’appellerai maintenant Cathy, continue à m’embrasser mais notre inconnue, que j’appellerai désormais Lise, s’approche derrière elle, fait glisser ses mains le long de ma Cathy, et dépose de doux baisers dans son dos. Je profite de ce moment pour guider Cathy en la retournant pour la confier à Lise, en lui faisant face. Elles font la même taille, leurs visages sont à la même hauteur, Lise passe sa main sur la joue de Cathy pour l’attendrir et approche ses lèvres pour un premier baiser. Je vois Cathy se laisser faire et rendre ce baiser les yeux fermés, avec toute la douceur et la tendresse qui la caractérise. Je vois ses jambes trembler de peur mais plus le baiser s’allonge et plus la confiance revient. Leurs corps se rapprochent maintenant et je vois le corps de Cathy s’électriser lorsque leurs seins entrent en contact. Lise, d’une main experte, agrippe une fesse de Cathy pour plaquer leurs corps ensemble. Ce geste provoqua un petit halètement aigu de la part de Cathy qui ne s’y attendait pas. Lise ne se prive pas de faire glisser ses mains tout le long du corps de Cathy sans interrompre ce baiser langoureux qui me met presque en transe. Je crève d’envie de venir accompagner ces caresses, le corps de Cathy m’attire de façon démoniaque comme à chaque fois que je la vois, mais je ne veux pas briser ce moment qui leur appartient.

Lise place maintenant Cathy dos à cette sorte de lit synthétique où elle avait pris soin de disposer son paréo auparavant pour éviter un contact désagréable sur la peau. Elle incite Cathy, qui se laisse guider sans résistance, à s’allonger en arrière sur ce lit. Cathy me regarde, avec un regard qui semblait me dire « regarde comme je m’offre, profite, ne manque pas une miette de ce spectacle, mais surtout reste auprès de moi ». Je m’assois alors sur ce lit en gardant une petite distance avec ce nouveau couple qui commençait à profiter de leur découverte et à organiser ce spectacle presque irréel. Je les observe, mon cœur pourrait faire exploser ma poitrine, ma queue est tendue comme jamais, je n’ose même pas la prendre en main, je n’ose faire aucun mouvement pour ne pas les perturber.

Lise est allongée au-dessus de Cathy, elles s’embrassent à nouveau à pleine bouche, mais Lise commence maintenant à quitter ses lèvres pour goûter à la peau de Cathy en descendant vers ses seins. Je sais qu’elle y est très sensible, et j’observe avec délectation le visage de Cathy retranscrire le plaisir que lui procurent ces caresses. La langue de Lise décrit avec précision le galbe des seins de Cathy, puis dessine attentivement le contour des aréoles avant de gober ses tétons qui se sont tendus en un éclair … Pendant que la bouche de Lise s’occupe d’un sein, sa main s’occupe de l’autre, Cathy semble se laisser aller complètement, les yeux fermés, et se délecter au vu de la langue qu’elle passe langoureusement sur ses lèvres …

Lise continue à présent sa descente avec délicatesse le long de son ventre, dessinant du bout de sa langue tout son parcours, en s’attardant sur son nombril. Cathy ouvre les yeux et me cherche du regard, elle veut être sûre que j’admire ce spectacle, elle veut me montrer qu’elle prend du plaisir, qu’elle apprécie … Elle semble se forcer à laisser ses bras plaqués contre le matelas, résister à l’envie de se caresser, elle aime tant se toucher lorsque je m’occupe de son corps. Mais je vois bien qu’elle veut se laisser complètement aller aux caresses de Lise. Cette dernière descend encore plus vers le sexe de Cathy, toujours complètement épilé. Elle gémit en constatant la douceur du pubis de Cathy, semble enfouir son visage mais elle contourne habilement sa chatte que je devine déjà complètement trempée. Elle veut faire monter le désir, elle continue à prodiguer ses caresses le long des jambes de Cathy, elle remonte le long de ses cuisses, je vois le corps de Cathy trembler, onduler, je sais ce qu’elle attend, mais elle devra attendre …

Lise remonte maintenant, penchée au-dessus de ce corps qui semble implorer la suite des caresses, et vient embrasser à nouveau Cathy à pleine bouche. La main de Lise glisse sur sa cuisse, Cathy ouvre délicatement ses jambes, son bassin semble bouger de lui-même attiré comme un aimant vers la main de Lise qui s’attache à ne faire qu’effleurer à peine le sexe de Cathy. Chaque léger contact provoque un râle dans la bouche de Cathy, elle en veut, elle veut être touchée … Ses yeux sont rivés sur mon visage, elle m’implore, mais ce n’est pas moi qui décide aujourd’hui. Elle plonge alors ses yeux dans ceux de Lise, elles se sourient, je sens naitre la complicité entre elles … Je vois les mouvements de la main de Lise perdre de leur méfiance et entrer plus franchement en contact avec le sexe de Cathy. Un doigt glisse le long de ses lèvres intimes et j’entends ce bruit de mouille libérée, qui me prouvent à la fois l’excitation intense de Cathy et que le doigt de Lise vient de pénétrer dans sa grotte chaude et humide. Cathy laisse échapper un long soupir, comme une libération, poursuivi par quelques petits cris, à chaque fois que Lise effleure son clito sûrement très sensible …

Lise s’allonge alors à côté de Cathy, passe un bras sous sa nuque afin de la serrer contre elle, leurs seins se rencontrent à nouveau, et je vois la main de Lise s’occuper avec délicatesse mais exactitude du sexe de Cathy. Elle titille son clito, elle glisse un doigt en elle, reprend son clito entre les doigts et le fait rouler, la mouille dégouline de la chatte de Cathy dont le corps ondule avec frénésie, alors qu’elles s’embrassent encore à pleine bouche … Je vois les mains de Cathy se crisper, je connais ce signe, son orgasme est proche … Elle laisse tomber sa tête en arrière, Lise continue ses caresses, Cathy se cambre tout à coup de tout son être en étouffant à peine un long râle suivi de longs soubresauts, elle vient de jouir dans un orgasme fulgurant, et je vois ses muscles raidis prendre leur temps pour se détendre petit à petit, alors qu’elle s’agrippe encore à Lise, tellement surprise par la puissance de cet orgasme … J’entends Lise lui murmurer à l’oreille « occupe-toi de moi maintenant ma belle ». Je ne perds pas une miette de ce spectacle et me demande si tout cela est bien réel …

Partager ce message


Lien à poster

Très bon comme récit. La suite !!!! J'ai mon canon qui n'attend qu'à se décharger en lisant ce texte :)

Partager ce message


Lien à poster

Tu as l'art de transmettre les émotions.

Continue comme ça

Partager ce message


Lien à poster

Merci pour ces gentils commentaires, j'ai eu envie de raconter l'une de mes expériences à force de lire des textes ici ... J'aime beaucoup écrire, j'aime prendre le temps de choisir mes mots pour tenter de transporter mes lecteurs/lectrices comme s'ils vivaient l'histoire eux mêmes ...

Je m'empresse de vous raconter la suite ! J'espère que ça vous plaira jusqu'au bout ...

Partager ce message


Lien à poster

oh mon dieu!! ça donne envie d'être à la place Cathy!! et mon mari à ta place!!! vivement la suite!!

Partager ce message


Lien à poster

Cathy sait que cette demande n’est pas un égoïsme, que Lise ne réclame pas son dû, mais qu’il s’agit une fois de plus d’offrir à Cathy le plaisir de toucher à son tour, de goûter à son tour, elle qui était restée complètement passive jusque-là. Cathy se relève alors, encore épuisée par cette intense jouissance, et laisse sa place à Lise qui s’allonge en se préparant déjà à guider son élève d’un soir. Cathy me regarde comme pour me faire comprendre qu’elle va jouer le jeu jusqu’au bout, elle veut me montrer qu’elle va assouvir ce fantasme complètement en ayant joué tous les rôles. Après s’être assurée que mon regard ne les quittait pas, elle se penche sur Lise, à califourchon sur elle, laissant ses seins effleurer ceux de Lise qui pointent au moins autant, pour approcher son visage de celui de Lise et lui offrir un long et tendre baiser où je vois les langues de mes protagonistes se mêler et échanger leurs salives. Cathy plaque son corps contre celui de Lise pour le laisser glisser au rythme de son parcours sur son corps. Je la sens curieuse de toucher ses seins, les premiers seins étrangers qu’elle va entourer de ses paumes, qu’elle va lécher, qu’elle va mordiller, gober … Je sens que le toucher lui plait, elle s’applique à lui prodiguer toutes les caresses qui lui passent par la tête. Lise ferme les yeux et se laisse faire, probablement surprise de n’avoir pas d’explications à donner. Cathy se délecte de ces deux globes moelleux dont elle découvre la douceur. Après de longs moments emprunts de sensualité, elle continue à parcourir le corps de Lise et je vois qu’elle veut découvrir sans plus tarder le parfum d’un sexe de femme, d’une autre femme.

Elle glisse donc encore et se retrouve debout, penchée en avant, sa bouche parcourant les derniers centimètres sur le pubis de Lise toute épilée elle aussi. Lise comprend l’impatience de Cathy et ouvre ses cuisses sans se faire prier. Cathy passe d’abord ses mains le long du sexe de Lise, ses lèvres intimes sont luisantes de mouille, Cathy fait glisser un doit le long de la fente, Lise gémit, Cathy insiste et fait glisser son doigt entre les lèvres de Lise, dont la chatte aspire littéralement le doigt de Cathy tant elle est lubrifiée, et tant son bassin ondula d’un coup sec … Cathy découvre avec un gémissement de satisfaction le toucher de l’intérieur d’une chatte, une chatte qui n’est pas la sienne, une chatte qui semble elle aussi chaude, humide et accueillante … Un parfum de sexe règne dans cette cabine, je sens bien que ce parfum varie de celui que j’apprécie habituellement, celui de Lise est donc bien présent et attirant lui aussi … Cathy est curieuse, elle regarde cette chatte trempée avec gourmandise, elle s’approche, entre-ouvre sa bouche, et la fait glisser sur cette fente d’où coule la mouille de Lise. Après un premier passage, je vois la langue de Cathy s’avancer entre ses lèvres, puis entre les lèvres intimes de Lise. Encore un gémissement de satisfaction, elle semble apprécier ce nouveau goût, elle qui aime tant se goûter elle-même d’habitude …

Je vois tout à coup que Cathy ne se laisse pas aller, elle a passé une main entre ses propres cuisses et se masturbe tout en léchant la chatte trempée de Lise avec application. Elle me regarde avec un regard coquin, et entre deux coups de langue me dit « viens t’occuper de moi ». Je réponds alors à cette invitation et viens me placer derrière Cathy. Je me réjouis de la vue de son dos que j’admire à chaque levrette, je laisse ma queue qui ne se détend plus depuis une éternité glisser contre ses fesses, je vois sa main chercher à l’attraper, mais déconcentrée par ce léchage intense qu’elle est en train d’offrir, elle manque à chaque fois ma queue. J’en profite pour me pencher sur elle et sous-peser ses seins dans mes paumes, ce qui provoque à nouveau quelques gémissements de contentement. Je profite également de la vue du corps de Lise, étendue devant moi, les yeux fermés, en train de s’offrir à Cathy. En pétrissant les seins de ma Cathy, mes mains et mes bras ne peuvent s’empêcher de frôler l’intérieur des cuisses de Lise qui a replié ses jambes en les écartant pour laisser libre accès à Cathy. Ce contact avec la peau d’une autre m’électrise aussi et Cathy doit le sentir … Mon érection toujours aussi forte, je bouge mes hanches pour faire glisser mon gland le long de la fente de Cathy toujours aussi trempée d’excitation. Mon gland luit maintenant de cette mouille recueillie, et je sens que les mouvements du bassin de Cathy m’implorent de la prendre ainsi. J’appuie donc ma queue qui se fraie un chemin tout doux et brûlant dans les entrailles de Cathy, qui gémit encore plus en sentant mon chibre la remplir bien jusqu’au fond. Je saisis maintenant Cathy par les hanches pour mieux guider mes mouvements, et commence à la pilonner lentement. Lise est bien consciente de ce qui se passe et ouvre maintenant les yeux pour les plonger dans les miens, elle m’observe en train de prendre son élève, dont les coups de langue sont maintenant rythmés par mes coups de reins. Cathy soupire à chaque fois que j’avance en elle, soufflant sa chaleur sur la chatte de Lise qui ferme les yeux à chaque expiration. Je vois que ça l’excite, je vois sa chatte dégouliner, elle prend ses seins dans ses mains pour les malaxer en nous observant d’un regard amusé …

Je prends un plaisir immense à sentir ma queue glisser librement en Cathy tout en la voyant se régaler de la chatte de Lise, qui m’offre à son tour un spectacle incroyablement excitant en se caressant devant nous … Et pourtant je sais que je ne vais pas jouir, je sais que dans cette position, tellement concentré sur ce spectacle, je n’atteindrai pas l’orgasme … Cathy quant à elle semble enfouir son visage encore plus sur la chatte de Lise, je la vois en transe sur le clito de Lise, comme si elle était en train de lui faire ce qu’elle aime recevoir … Lise halète de plus en plus fort et pince ses tétons de plus en plus fort, on dirait qu’elle va jouir, sa réaction est différente des orgasmes de Cathy, le corps de Lise se retrouve parcouru de frissons, elle est secouée de violents spasmes, elle gémit sans relâche et sans interruption et semble ne plus rien contrôler, pas de doutes, elle jouit !!!

Cathy continue avec des yeux d’admiration, elle contemple avec étonnement ce corps qui jouit sous elle et continue à exciter ce clito du bout de sa langue tant que Lise semble encore en réclamer, jusqu’à ce que le corps maintenant cambré de Lise retombe comme une masse en se détachant de lui-même de la bouche de Cathy. Cette dernière couche maintenant sa tête sur le ventre de Lise pour se laisser aller à mes pénétrations que je ne tarde pas à cesser pour les laisser se prendre à nouveau dans les bras l’une de l’autre. Cathy s’allonge sur Lise, elles se regardent le sourire aux lèvres, s’embrassent goulûment pour partager cette mouille qui recouvre la bouche de Cathy. Je m’allonge à côté d’elles, m’approche de la joue de Cathy pour y déposer un baiser, pour lui faire comprendre que j’aimerais goûter, moi aussi, à cette mouille différente … Cathy tourne alors la tête et vient prendre ma bouche en jouant avec ferveur avec ma langue pour que mes papilles puissent prendre toute la mesure de ce parfum que je ne pouvais pas encore connaitre.

Je caresse délicatement le dos de Cathy pendant cet intense baiser, et je continue alors qu’elle retourne embrasser Lise. Celle-ci tourne son visage vers moi, accepte le baiser de Cathy « sur le côté » comme pour m’inviter à joindre ma bouche à elles pour un baiser à trois, ce que je fis avec délectation et excitation : mon premier baiser avec deux femmes ! Ma queue est encore bien raide et alors que je pense la plaquer contre la hanche de Cathy, je remarque que ce contact inhabituel est en fait la peau de la hanche de Lise, qui me lance un regard coquin ...

Partager ce message


Lien à poster

rooo, je suis trempée en lisant ça! vite vite la suiiiite!!

Partager ce message


Lien à poster
Guest coquin9362

Géniallllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll :clap: :clap:

Partager ce message


Lien à poster

Vite la suite :!!! Je suis tout excité :)

Partager ce message


Lien à poster

Je manque un peu de temps en ce moment pour écrire la suite mais je ne vous oublie pas, heureux que ce récit vous plaise !

Partager ce message


Lien à poster

Je caresse délicatement le dos de Cathy pendant cet intense baiser, et je continue alors qu’elle retourne embrasser Lise. Celle-ci tourne son visage vers moi, accepte le baiser de Cathy « sur le côté » comme pour m’inviter à joindre ma bouche à elles pour un baiser à trois, ce que je fis avec délectation et excitation : mon premier baiser avec deux femmes ! Ma queue est encore bien raide et alors que je pense la plaquer contre la hanche de Cathy, je remarque que ce contact inhabituel est en fait la peau de la hanche de Lise, qui me lance un regard coquin, provoquant un renforcement de mon érection, presque douloureux … Ma queue semble en feu, tellement elle est excitée, j’ai besoin qu’on l’apaise mais nous ne sommes pas là pour moi alors je ne fais rien !

Cathy prend toutefois l’initiative de me faire rouler sur le dos, et vient s’allonger de l’autre côté, je me retrouve maintenant au milieu d’elles. Cathy pose sa main sur ma queue et je vois son regard briller en remarquant à quel point je suis tendu par ce que je viens de voir … Elle me sourit, puis lance un regard à Lise qui s’approche, elle prend la main de Lise et vient la place sur ma queue. Je suis au bord d’exploser au contact de cette main inconnue sur mon membre mais heureusement je me contiens … Cathy passe mon bras sous sa tête et vient se coucher dessus, m’embrassant à pleine bouche, sa main glissant sur mon torse alors que je sens déjà les vas et viens de Lise sur ma queue bien raide … Je passe alors mon bras sous la tête de Lise aussi afin de me laisser complètement aller. Je caresse maintenant le dos de ces deux femmes en même temps, en rythme, elles le prennent comme une invitation à continuer. Lise se redresse et approche son visage de ma queue, elle commence par la lécher tout le long, comme motivée par la récupération du jus et du parfum de Cathy. Elle s’applique à me nettoyer la queue, puis l’enfourne dans sa bouche, ce qui fit vibrer mon bassin de plaisir, pendant que je continuais à embrasser Cathy et que ma main droite maintenant libre était venue pétrir ses seins. Je suis si excité que je ne réalise pas qu’une autre femme est en train de me sucer, je remarque simplement cette sensation nouvelle de sentir une langue sur ma queue en même temps qu’une autre dans ma bouche, c’est ma première fois … Je me sens léviter, mes joues semblent brûlantes, je suis dans un état presque second, Lise malaxe mes couilles avec douceur tout en serrant la base de ma queue et en glissant vigoureusement sa bouche tout le long de ma hampe, en variant la pression de ses lèvres.

Cathy sent aux vibrations de mes mains sur ses seins que je suis en train de prendre du plaisir, elle me sourit, me fait signe de m’allonger, son regard me dit de profiter de ce cadeau … Je suis dans un autre monde, je ne sais même plus où je suis, je ne sais même plus quelle est ma vie, je prends du plaisir, j’oublie tout … Cathy voit que je transpire d’excitation et de plaisir, elle a envie de m’offrir un vrai plaisir, comme pour me remercier de celui que je l’ai laissée prendre juste avant … Elle prend alors la main de Lise qui retire sa bouche de ma queue et la regarde, j’observe aussi, je tente de comprendre ce qui se passe. Cathy guide Lise pour l’assoir à califourchon sur moi, elle se place derrière Lise, qui pose ses genoux de part et d’autre de mon corps. Elle est penchée sur moi, ses seins pendent quelques centimètres au-dessus de mon torse, son visage n’est pas loin du mien, ses yeux plongent dans les miens, elle descend doucement vers moi, elle ferme les yeux pour parcourir le dernier centimètre qui sépare nos lèvres, et je sens sa langue glisser entre les miennes au moment où ses lèvres touchent les miennes. Je me laisse faire, je sens ses tétons durcis effleurer mon torse au même moment, ma queue se raidit une fois de plus, ce qui n’a pu échapper à Cathy. Je rends à Lise son baiser délicat, elle est appuyée sur ses bras tendus, les mains autour de ma tête, ses cheveux blonds, longs et bouclés emprisonnent mon visage, mes mains avancent timidement vers ses seins que j’aimerais découvrir, peut être goûter … Je n’ose pas toucher, je ne sais pas ce qui m’arrive, mes doigts effleurent imperceptiblement ces deux tendres poires suspendues sur moi, juste assez pour qu’elle le remarque et qu’elle bouge sa poitrine en ondulant pour placer ses seins au creux de mes paumes et me faire comprendre que je dois les malaxer …

Je suis comblé, je découvre ces seins moelleux eux aussi, chauds, qui se dandinent dans mes mains au rythme des ondulations de Lise. Je me rends compte alors qu’une main masturbe mon membre lentement depuis quelques instants, que quelque chose vient de le revêtir, et je sens le bassin de Lise descendre, je sens cette main guider ma queue vers une intimité que je ne connais pas encore, je sens qu’une force extérieure pousse Lise à descendre son bassin sans se faire prier, je sens des doigts ouvrir la chatte de Lise et présenter mon gland rouge feu entre les lèvres intimes trempées de Lise. Plus aucune aide n’était nécessaire et je sens Lise s’empaler sur mon pieu bien raide. Je vois son visage s’éclairer à mesure que ma queue avance en elle, comme si elle était soulagée d’avoir enfin le droit d’être remplie elle aussi … Une fois bien empalée elle reste un instant immobile, je la vois tenter de reprendre ses esprits pour apprécier cette queue qui a maintenant complètement disparue dans ce corps que je découvre, et je vois Cathy se plaquer derrière elle et prendre en main les seins de Lise pour les pétrir. Lise commence maintenant à onduler son bassin d’avant en arrière pour sentir ma queue bouger en elle, alors que mes mains caressent doucement ses cuisses afin de remonter vers ses fesses que je ne tarde pas à empoigner pour aider ses mouvements. Lise ferme les yeux et se laisse aller à des ondulations qu’elle ne semble plus contrôler, elle gémit, elle halète, elle râle, au rythme de ma queue en elle mais aussi des mains de Cathy sur ses seins, je la laisse onduler librement et vais chercher son visage entre mes mains pour l’approcher du mien et l’embrasser, Cathy ne quitte pas ses seins, Lise ne s’arrête plus de gémir, elle est douée dans ses ondulations car je sens ma queue glisser en elle comme si je la pilonnais … Lise se redresse pour mieux respirer et Cathy en profite pour descendre un main sur sa chatte, elle trouve son clito et se met à le masturber au rythme des ondulations de Lise … Je sens la pointe de son doigt glisser sur ma queue qui elle-même glisse dans la chatte de Lise, je sens des fourmillements arriver près de mon gland, j’essaie de me contenir, j’entends Lise gémir sans retenue sous ces caresses, je sens sa chatte se serrer sur ma queue alors que Lise laisse échapper des hurlements, elle jouit encore !!! Son corps bouge toujours aussi frénétiquement, les fourmillements s’intensifient près de mon gland, je m’exclame alors « je vais jouir ! », je vois immédiatement Lise se retirer, Cathy dévêtir ma queue et toutes deux se jeter sur mon gland les lèvres avancées et la langue tendue alors que leurs mains s’unissent autour de ma queue pour la masturber aussi fort que le corps de Lise ondulait sur elle, et sans me retenir je jouis dans un râle profond en giclant sans retenue les yeux fermés, copieusement et en étant parcouru d’une décharge électrique qui partit de ma tête jusqu’au bout de mon gland. Quand je relevais ma tête et ouvrais mes yeux, je voyais Cathy et Lise se caresser mutuellement en étalant mon sperme sur leurs torses, sur leurs seins, et s’embrasser avec délectation. Je pris alors mes douces par le bras et elles vinrent s’allonger à mes côtés, contre moi, dans mes bras, où nous sommes restés de longues minutes pour reprendre nos esprits …

Un peu plus tard, nous décidions d’aller prendre une douche pour nous rafraichir, et de ne plus nous quitter pour le reste de la soirée … Qui sait ce qui pouvait encore nous attendre, il était à peine 22h30 …

Partager ce message


Lien à poster

Une suite vraiment sublime

Tes mots sont plus que prenant...

Encore

Partager ce message


Lien à poster

Ton texte est réellement des plus excitant. Difficile de rester de marbre quand on lit une pareille plume ;-)

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.