Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

GTO

Chaleurs, piscine, la fête.. Bon Anniv Emilie.

Recommended Posts

Il y a une semaine, il m'est arrivé une nuit assez inoubliable lors de l'anniversaire d'une amie à Sarah (remember mes anciens récits ou allez les lire si vous ne les avez pas lu) .

Après la nuit avec elle dont j'avais écrit ma « deuxième expérience », il s'est passé quelques jours avant que nous reprenions contact. Elle m'avait répondu par mail au récit de notre ébat que j'avais raconté sur le site, à partir de là nous nous sommes revus (et au jour d'aujourd'hui, nous sommes plus ou moins ensemble on va dire).

Bref, la semaine dernière Sarah m'invita, ou plutôt la sœur de l'une de ses amies m'invita (étant le copain de..) à sa birthday party comme disent les djeuns dans le maison secondaire de leurs parents au Ferret. Une super baraque avec piscine, très spacieuse, au moins 4 chambres, 3 salles de bain, salon énorme.. Bon je passe les détails, je suis pas agent immobilier et je crois pas qu'ils veulent la vendre donc pas la peine de trop m'attarder dessus, c'est juste pour donner un aperçu des lieux.

Avec Sarah, donc, nous avions passé l'après midi à trouver un cadeau pas chère, un petit collier pour les vingt ans d' Emilie la sœur de Johanna, l'amie de ma tendre et chère petite coquine. On arrive donc vers 17h30 pour aider Johanna à préparer la fête en attendant sa sœur qui doit se pointer vers 20h.

Bon déjà, pour situer l'ambiance, il faut raconter aussi quand nous sommes arrivés.. Après avoir sonné à la porte, il a fallu patienter au moins 10 bonnes minutes pour que l'on vienne nous ouvrir, le temps que Sarah l'appelle deux fois sur son portable et lorsque johanna nous a ouvert, elle n'était vêtue que d'un simple bikini un peu trop petit. Après tout, il faisait 36 degrés faut dire. Elle, trois amis « males » et une copine virginie (je me rappelles plus le nom des garçons.. comme c'est étrange^^) faisaient trempettes dans la piscine. Cela devait être bien chaud parce que j'ai entendu un des gars râler qu'il n'était pas satisfait et Virginie lui répondre « les gâteries, c'est pas que pour toi, c'est pas ton anniversaire » ou quelque chose dans le genre.

Pour info, avant d'aller à la soirée, Sarah m'avait parlé de ses amies déjà, surtout de Johanna et de Emilie. Pour la première elle m'avait fait un portrait tel quel: « c'est moi, en plus petite mais en pire » et pour la seconde: « une fausse timide, c'est la seule fille avec qui j'ai couché ». Comme notre relation est basé beaucoup sur le sex, on parle de cette manière, on identifie les gens par rapport à leurs sex appeal ou la relation qu'on peut avoir avec cette personne.

Enfin voilà, j'avais vu donc pour la première fois Johanna, un corps qui doit avoisiné le mètre soixante, les cheveux châtains foncés, de jolies jambes (mais moins belles que celles de ma dulcinée) des hanches bien dessinés et une poitrine volumineuse pour son petit corps. Son amie Virginie est plus grande, rousse, le teint pale, petits seins, de belles jambes, un peu le contraire de son amie quoi.

Donc, je reviens à se qui s'est passé: les filles s'activent, préparent les petits fours tandis que nous les mecs gonflons les ballons à l'hélium, accrochons la déco, tout ça, tout ça. En même temps les amies de Emilie débarquent pour l'attendre. L'heure arriva, Emilie n'est pas là, trentes minutes d'attente sans bruit puis vint des clefs ouvrant la porte d'entrée: Surprise! Emilie est ravie, étonné de voir autant de monde, on doit être entre 20 ou 25.

La fête a du mal à démarrer mais avec cette chaleur, la piscine fait des miracles et tout le monde se retrouve autour ou dedans. Même si deux groupes bien distincts se forment; Emilie et ses amies d'un coté, ça sœur et les siens de l'autre, tout se déroule super bien, Sarah et moi naviguons entre tranquillement. La reine de la soirée est comme me on me l'avait décrit, assez timide, celle ci est d'ailleurs plus grande que ça soeur, plus fine mais très mignonne avec sa frange.

Le soleil couché, la fete battait son plein, Sarah discutait avec Emilie alors que Johanna intrigué par le nouveau petit ami me parlait.. Avec l'alcool elle me chauffe un peu même, je dois dire.. Assis sur le rebord de la piscine, elle n'en loupait pas une pour me bousculer gentiment et riait à toutes mes blagues en faisant de grosses allusions à se que je pouvais « faire » à Sarah. C'est d'ailleurs à se moment là que ma douce dévergondée me demanda de la suivre..

Rentrant dans la maison, elle me prit la main et me dis à l'oreille qu'elle voulait me faire plaisir, elle me conduisit à l'étage et on rentra dans une chambre de fille, celle Johanna ou celle de sa soeurette, j'en sais trop rien mais une chambre de fille (la déco girly ne trompe pas). Elle me dit de m'installer confortablement sur le lit, sorti d'un tiroir un bandeau et mit en marche la radio.

« Mets le » Me dit elle « tu vas avoir plus de plaisir »

Je ne dis rien et obeit un peu excité par la situation, j'attache le bandeau sur mes yeux.

« Tu ne vois rien? »

« Non rien ».. Effectivement, je suis dans le noir et je ne sens que les mains de Sarah parcourir mon torse.

« quoiqu'il arrive tu ne dois pas te servir de tes mains, ni retirer ton bandeau, promis? Sinon je te les attaches ».

J'acquiesce à contre cœur, un peu surpris et déçu parce que j'aime bien jouer avec mes pattes. La langue de Sarah se pose sur mes lèvres et coule doucement vers mon maillot de bain. Je la sens se redresser, retirer un ou plusieurs vêtement, pendant se temps je suis aveugle et je ne sens que le lit sur lequel je suis posé. Un téton se pose sur mes lèvres, j'en profite pour le susurrer, j'entends Sarah soupirer et sa main flirter sur mon entrejambe qui commence à grandir. Sa mimine se fait plus pressente et soulève l'élastique de mon short de bain pour y attraper mon dard qu'elle masturbe délicatement.

« C'est bon comme ça? »

« Affirmatif » que je réponds.

Elle rigole et je la sens descendre sur mon corps, elle me soulève les fesses pour enlever mon maillot. Et là c'est le bonheur, comme elle sait que j'aime ses seins je la sens presser mon sexe entre, montant et descendant le long de ma hampe qui grossit comme pas possible.. Elle s'arrete.. Je lui demande alors de continuer, je lui dit que c'est trop bon.. Elle ne dit rien et se saisit à pleine main de ma tige pour la masturber puis s'arrête une nouvelle fois.

« Je reviens, reste dure pour moi.. branle toi le temps que je fasse un truc »

Elle sort du lit et malgré le son de la musique assez forte, je l'entends ouvrir la porte. Pendant se temps, je continues tranquillement à me donner du plaisir en solo mais je m'interroge sur se qu'elle compte faire. La porte se referme, Sarah se jette entre mes jambes et parlant bien fort! « Alors mon coquin! Tu veux la pipe de tes rêves? »

Dans le noir complet je réponds « Affirmatif ».

« Alors viens plus sur le rebord du lit » elle m'attrape les jambes et je l'aide pour qu'elle me tire vers elle. Elle ressert sa main sur ma hampe et recommence ses vas et viens..

« Alors dis moi, tu aimes? »

Je sens sa langue titiller mon gland pendant que sa main me sert fort, elle lèche tout le long et se saisi d'une de mes valseuses pour me la gober. C'est trop bon, tout en continuant ses vas et viens, sa langue remonte et je sens son souffle sur mon gland.. Elle l'avale.

Tout heureux, je pousse un gémissement de bonheur.

Sa main se retire pour essayer de me prendre entièrement dans sa bouche.. C'est là où j'ai compris.. Ce n'est pas Sarah. J'avais des légers doutes mais maintenant c'est clair, sa succion est différente, moins experte. D'un coup je sais pas pourquoi mais je me suis dit que c'était un mec, une fraction de seconde, juste le temps que la personne en question me reprenne avec ses doigts, une main douce et petite, plus petite que celle de Sarah.. ça ne peut qu'etre une fille.. Mais qui? Johanna, Emilie, Virginie où une autre encore.. Cela doit être une des deux sœurs mais laquelle?

« Tu aimes ça alors? Tu veux que je continues? » Me dit Sarah

Pour le coup, j'ai hésité de leurs dire d'arrêter leur mascarade et de retirer mon bandeau mais sous la main de ma nouvelle partenaire mon sexe était devenu encore plus dure.. Bah oui c'est quand meme super. :oops:

« Oui continues c'est bon.. »

Je me laissa alors aller, meme si c'était pas la bouche experte de Sarah, elle sucait très bien et l'excitation de la situation me donnait encore plus de plaisir. Au bout de cinq petites minutes surement et plusieurs coups de langues bien placés, de sussions féroces et de baves, toujours dans le noir, ma belle me demanda de me laisser allé, de tout décharger dans sa bouche.. Se que je fis, un orgasme très puissant électrisa mon corps dès lors que ma crème se déversa dans mon inconnue.

J'ai voulu retirer mon bandeau pour voir qui m'avait fait autant de bien mais Sarah m'en empêcha le temps que la demoiselle X sorte de la chambre.

Une fois la porte refermée, ma sexy lady me rendit la vue.

« C'était qui? » Fis je.

« Ah Aaah, tu ne sauras jamais » Me dit elle les seins à l'air, sur le bord du lit « ça t'a plu? »

« Oh oui »

Elle m'embrassa et je me retourna pour voir l'heure sur le réveil, même pas 23h.

La soirée n'est pas fini, elle vient même juste de commencer.

La suite plus tard.

Partager ce message


Lien à poster
Guest nico91800nico91800

Vite la suite...

Partager ce message


Lien à poster

ohhh c'est très excitant ça...

la coquine

Partager ce message


Lien à poster

bravo pour ton récit.

cela me rappelle un récit de dirtyemily : amélie et josy.

là, tu me rends accro.

la suite!!!

sam

Partager ce message


Lien à poster

énorme! je vais allez checker son récit. ^_^

Partager ce message


Lien à poster
Guest iamklee

La vache ! C'est le genre de début de soirée un peu inoubliable.

Vivement la suite en effet...

Partager ce message


Lien à poster

Je viens de lire les écrits de Dirtyemily, c'est super.

Sinon.... La suite est 100 fois plus... orgiaque on va dire, c'est difficile de la décrire mais j'ai essayé.

Bon reprenons.

Sarah se rhabille, moi je remets mon maillot et nous redescendons à la piscine, la fête a continué, maintenant les deux groupes sont plus ou moins mélangés, la benjamine ouvre ses cadeaux.

Johanna se plante devant moi à moitié nue, les cheveux trempés.. J'en connais une qui a due faire un beau plongeon..Elle me demande se qu'on faisait la haut, je lui réponds tout simplement que Sarah voulait me montrer les lieux, elle n'a pas l'air plus étonné que ça, ni enjoué, ni quoi que se soit d'ailleurs.. Ce n'était pas elle, ça devait être sa soeur..J'ai qu'une idée en tête c'est de savoir qui m'a sucé..

Je vais vers Emilie alors et là elle me lance un grand sourire:

« Vous en avez mis du temps là haut!? »

« Comme si tu savais pas »

Là, j'ai eut la grande désillusion de la soirée, ses yeux sont devenues vides et elle m'a répondu en toute simplicité et le plus détaché possible:

« beh.. Savoir quoi? »

Il s'en ai suivi une des conversations les plus aberrantes que j'ai connu de ma vie, moi croyant farouchement qu'elle m'avait donner du bon temps sans jamais lui dire ouvertement par peur de la choquer, elle qui me répondait en ne comprenant pas la moitié de se que je disais.. Au bout de 5minutes je me retournais vers Sarah, les yeux noirs:

« C'est qui bordel de bordel? »

Évidement elle ria , évidement elle se tut. A ce moment là, j'ai l'impression que je suis dans un Agatha Christie, d'avoir été la victime de quelqu'un, qu'il est là, à coté de moi sur le bord de la piscine.. Je suis pas dans l'Orient Express mais pas loin.

Il faut vraiment que je découvre qui s'était. Peut être pas l'une des soeur donc, ça devait etre Virginie alors? Elle est en pleine trempette en train de faire des mamours à son gars.. Ah non pas son gars, c'est pas celui de tout à l'heure mais un autre.. La blonde au fond à coté des transats? Je ne crois pas non plus vu le taux d'alcool qu'elle a du ingurgiter. D'un coup je me dis que c'était un mec.. La flippe.. Je regarde les gars autour, fais attentions à leurs mains.. Non ça ne doit pas être l'un deux, ils n'ont pas le profil.. Ils sont en plus tous en train de mater Johanna vétue de son bikini riquiqui aguichant tout se qui passe. J'ai du mal à voir les amies d'Emilie dans se genre de trip, je les raye de la liste.

Il ne reste que Sarah qui était avec moi en fait. Je vais la voir bien qu'elle soit en pleine conversation fallacieuse avec Johanna.

« Je sais, en fait s'était juste toi? »

« Ah ça tu sauras jamais » réponds elle

Là, Johanna, bien éméchée ne comprenant absolument rien de quoi on parle, décide de se la jouer gangsta des bacs à sable afin de me faire cracher le morceau et de me pousser à l'eau. Je l'évites et la jette la tête la première. Sarah m'arrive par derrière et me pousse sur son amie.A partir de là c'est la guerre, branle bas de combat autour et à l'intérieur de la piscine, les corps se frôlent, se touchent.. Bref jeux de mains, jeux de vilains. Johanna en profite bien d'ailleurs pour coller ses fesses à mon sexe.. Bon j'avoue, moi aussi, c'est même tellement flagrant que ma belle vint me plaquer sur le bord pour m'appliquer un long baiser remplie de gourmandise, un de ceux qui vous augmente considérablement la pression sanguine située au niveau de notre entrejambe. J'aime tellement quand elle se colle à moi comme ça, c'est si bon de sentir tout son corps désireux et désirable.

Dans toute cette agitation, forcement il y eut un casse, la petite blonde qui picolait trop c'est ramassé sur le rebord, une partie de son bras était bien touchée, elle saignait un peu alors on la transporta à l'intérieur. Ce petit incident avait considérablement atténué le rythme de la fete, plus de la moitié des gens étaient parties après ça, surtout les amis d'Emilie qui ne tenaient pas l'alcool.

Il était maintenant environ deux heures du mat, la plupart était encore dehors alors que un des mecs à Virginie, la blonde endormie et moi étions dans le salon regardant un vieux match de basket de la dream team de 92. Les autres, les 6 ou 7 autres personnes étaient dehors en train de bavasser.

C'est alors que Virginie nous rejoint, se cale sur le divan avachit sur son gars, ceux là commencent à se faire des mamours, à se caresser gentiment leurs corps à moitiés nues. Bon, rien de bien méchant pensais je, c'est juste un couple un peu chaud.

« Tu veux qu'on mette un porno » dis le gars à sa copine

« ah ah oui, ça changerait du basket quoi.. »

Comme c'est moi qui ait la télécommande et que je pense tout naturellement que c'est une blague, je laisse mon match. Meme le type me fait signe de changer, j'y prête guère attention et laisse couler.

Virginie renchérit à moitié saoule: « faut mettre le dvd »

Je répond surpris: « Non mais c'est sérieux? »

Virginie lève les yeux au ciel et regarde son concubin du moment.

« Je crois qu'il veut pas, on a qu'à le faire nous »

« Si c'est demander si gentiment » répond il.

J'écarquille les yeux dans le vide.. Non mais what the fuck? Là ça dérape, Virgine monte à califourchon sur le bonhomme et lui roule une galoche bien baveuse pendant que la main baladeuse du type lui pétrit les fesses.. Ah bah oui, là je regarde. La blonde blessée est toujours gentiment dans la bras de Morphée à coté de nous. Bref.. Tout va bien.

Les deux exhibitionnistes sautent les préliminaires, se dessapent devant moi et bang, Virginie s'empale sur son gars toujours à califourchon. Après quelques petits coups, elle commence à gémir, son mec lui dit texto un:« Ah t'aimes ça, salope! »

Qu'elle répond droit dans mes yeux:« ouais j'aime ça connard et toi? »

On réponds simultanément, lui par un: « oui » bien rauque et moi par un « ouais c'est marrant », ce qui nous fais bien rire. Elle se trémousse alors sur lui de plus en plus vite poussant des petits cris aiguës.

La porte coulissante menant au jardin étant ouverte, ma Sarah et son amie Johanna, interpelées par les gémissements, rentrent pour voir se qu'il s'y passe, je me retourne et me retrouve les yeux dans les yeux de ma douce.

« J'ai rien forcé, je suis innocent » dis je

Les deux amies rigolent, Johanna se fout de la gueule de Virginie en lui disant qu'elle en a pas eut assez cet après midi et ma copine me demande comment c'est arrivé, amusé par situation. Je lui explique vite fais et elle vient se poser contre moi pour regarder la scène. Johanna se colle derrière le gars et dis à la petite acrobate:

« ouh c'est bon ça, tu kiffes!? »

Je déteste le mot « kiffe » mais elle l'a bien dit, oui. Le gars se retourne alors et allonge la rousse sur le canapé pour la culbuter à moitié allongée, lui à moitié debout, les jambes fléchis pendant que la petite brune l'encourage à la prendre encore plus fort. Tout ça en riant bien sur.

Un tantinet excités par cette vision (j'avais juste une trique d'enfer), Sarah et moi nous caressons sur le peu de vêtements qu'ils nous reste. Emilie et les deux autres types font alors leur apparition se demandant se qu'il se trame pour que l'on reste à l'intérieur. La benjamine un peu bourrée s'offusque gentiment et monte à l'étage, elle lâche un: « qui m'aime me suive »... Bien entendue, les deux larrons lui emboitent le pas.

La blonde se réveille mais se retourne pour se rendormir, je suis même pas sur qu'elle ait vu quoique se soit. La chaleur a bien grimpé dans le salon, je fouille avec mes doigts l'intérieur de la minette à Sarah, celle ci se laisse aller et continue de mater Virginie gémir sous les coups de boutoir du type. Johanna, elle, vient se poser contre lui pour le caresser et lui embrasser le torse. Mes doigts vont de plus en plus vite entre les lèvres de ma belle, elle aussi soupire fortement. La petite brune se baisse et décide de retirer le membre du garçon du sexe de son amie pour le pomper à pleine bouche.. Cela m'excite tellement que je redouble d'efforts pour faire plaisir à ma copine avec mes doigts, allant et venant de haut en bas, de gauche à droite dans son sexe mouillée. Quand Johanna se retourna pour montrer son cul au gars pour la pénétrer, Sarah jouit , je suça sa mouille sur mes doigts et l'ai les fit avaler ensuite:

« Allons voir se qu'il se passe en haut » lui dis je.

Quand nous montions, on découvrit un autre couple sur les marches qui observait le trio que l'on quittait. A l'étage, on ouvrit les portes des chambres mais personne ne s'y trouvait, Sarah me fit passer dans des couloirs, un vrai labyrinthe cette baraque.. Ouvrit une porte, celle du « petit salon » paraît il.

Emilie est là, entre les deux hommes, sur le tapis, le cul relevé, elle se fait prendre en levrette (ou carrément par derrière surement) par l'un alors que l'autre se masturbe sur son visage, elle, léchant les boules du bonhomme. Super excité, mon maillot serrant trop mon membre dure jusqu'à me compresser, je me tourne un peu agacé vers ma belle :

« Là j'ai mal ma puce »

« Bé pourquoi? C'est bien non? »

« Non mais j'ai mal là » en indiquant mon entrejambe.

Celle ci, comme si c'était logique, normal, sans se soucier du reste:

« Bé vas y sort là »

je laisse tomber mon maillot, prend la main de ma partenaire et lui pose dessus.

« Bordel! Mais tu es vraiment hyper dure! Tu m'étonnes que tu tenais plus dans ton short »

Emilie s'étouffe, lâche les boules de son partenaire et rit nerveusement, c'est là où j'ai compris qu'elle m'avait possiblement mené en bateau tout à l'heure. La chipie!!!

Les deux mecs changent leurs positions, la comédienne reste à la même place et dès que le gars la pénètre, elle n'arrive plus à tenir la queue de l'autre dans la bouche. Sarah en rit, malaxant doucement mon sucre d'orge de bas en haut avec deux doigts:

« C'est trop bon Emilie? Il y va trop fort? »

« Ahhh ouii, c'est bon comme ça.. » regardant son partenaire « désolé, je peux pas m'occuper de toi »

Je me sens me crisper légèrement, je lui demande:

« C'était bon tout à l'heure? »

« Oui....!!!! » Et continues avec le mec qui l'a culbute: « Baise moi fort! Baise moi fort »

Le type s'agrippe très fort à ses hanches et y vas très rapidement, il râle.. Trop excité par les mots de la benjamine, celle ci avait réussi à le faire jouir. L'autre homme lui dis de se mettre sur le dos et elle s'exécute.

Sarah me dévisage, je lui dis: « allons dehors, il fait trop chaud ici »

Un grand sourire se dessine sur son visage.

« Affirmatif »

On dévale les escaliers, moi complètement nue d'ailleurs.. Le couple qui était sur les marches n'est pas là. Dans le grand salon, Virginie se fait elle aussi prendre par derrière alors que Johanna se masurbe en les fixant. On passe la porte coulissante, j'attrape ma dulcinée et la jete à l'eau, je plonge la rejoindre.

Sous l'eau nous nous embrassons, nageant jusqu'aux petites marches de la piscine, le couple de taleur est sur les transats..

La fille réplique: « Encore? »

« On a encore rien fait » dis je « On peut bien profiter de la piscine non? »

Son compagnon réplique;

« Mais vous êtes tous super excité là!?! »

Je me fous de leurs condescendances et de leurs regards, au diables les civilités, j'ai envie de ma copine, de sa chatte, de son corps, de la pétrir fermement contre moi pour lui donner et recevoir le plus de plaisir possible et imaginable qui soit!

Je retire le string de Sarah et lui lèche ses lèvres à moitié dans l'eau, j'adore ça, je me prive pas pour lui faire le tour avec ma langue, l'enfonçant dans sa fente, suçant et aspirant son petit bouton rose.

En gémissant, Sarah réponds au mec: « Han.. Occupes toi de ta copine plutôt.. »

Je m'occupe avec ma bouche, me délecte de sa vulve sucrée, écartant ses jambes vers le haut polissant son clitoris avec frénésie. Je me releve et approche mon dard pour le teaser un peu, caresser son sexe avec le mien.

« Non mais il vont vraiment le faire dans piscine » dit la fille soit disant outrée sur son transat.

Si elle veux pas regarder, elle n'a qu'à partir après tout, c'est d'ailleurs se que je lui explique en m'enfonçant tendrement dans le minette trempée de ma so sexy lady. Grace à la magie de l'eau, Sarah se laisse porter totalement et fait la planche alors je peux la limer, elle peut ainsi voir les étoiles tout en prenant du plaisir, comme si elle était en apesanteur (elle me l'a dit elle même après que c'était délicieux.. Avis aux demoiselles si elles veulent le faire avec leurs compagnons, ça peut être très sympa).

Le couple continue à nous observer mais sans un mot, sans un bruit, sans un geste. Je m'appuie sur le rebord afin de recevoir une belle cravate bien comme il faut, coincer entre ses mamelons bien fermes, ses petites coups de langues parachevant mon bonheur. C'est à se moment que Emilie arrive, elle vient de finir sa petite partie à trois et demande à ses deux amis ce qu'ils font allongés dans les transats. Ils répondent en rigolant qu'ils matent, ils se détendent, en définitif ils ne sont pas si coincés que ça.

Entre deux petits gémissements de ma part je demande à Émilie si elle est rassasié.

« Ils ont jouit trop vite mais c'était bien »Dit elle avec un petit rire nerveux.

Sarah me demande de la regarder dans yeux.. Et me souffle:

« Si tu me laisses coucher avec là, je lui laisses là place si elle veut.

Alors là, je ne sais que dire, Emilie me coupa le l'herbe sous le pied..

« Elle veut! » dit elle toujours avec son rire nerveux.

Marchant sur le bord, elle avance vers nous d'un pas guilleret, ma copine se lève et va à son encontre pour l'embrasser, elles se prennent par la main et s'installent sur un transat libre, Emilie sur le dos, ma copine lui prodiguant un beau cunni.

Voir le corps de ma copine s'occuper de son amie me ravie, j'ai une trique d'enfer et je ne capte pas encore la chance que j'ai (d'ailleurs je ne la capte pas encore...) Je vais à leurs rencontre, je remarque que le gars assis à coté est en train de se masturber en cachette.

Je fais signe à son amie:

« Tu devrais le surveiller »

Elle se retourne et lui demande mi-colérique mi-curieuse si il aime se qu'il voit, pour moi la réponse est clair mais bon..

C'est quand je mis mon sexe à l'entré de la bouche d’Émilie que je ne m'occupai plus de se qui se passait autour.. Mon excitation était telle que je ne me souciais plus que des deux nymphes sur le transat.

Quand Emilie s'occupait de moi, ma copine s'occupait d'elle et vice et versa.

Quand je pris Emilie en levrette, celle ci s'occuper de la chatte à ma belle

Quand je limait ma copine en cuillère, la benjamine s'occupait du sexe de Sarah en léchant son clitoris et ma queue allant et venant en elle..

Quand chacune leurs tours me chevauchaient l'autre venait mettre son con sur ma bouche.

C'était l'extase, nos trois corps s'imbriquaient parfaitement, glissant sur l'un pour mieux se déchainer avec l'autre, nos mains galopaient sur sur nos peaux, les pétrissaient, nos bouches flirtaient avec nos sexes sans arrets, elles les dégustaient après chaque pénétrations.

Mmh voir le petit cul de ma Sarah assise de dos sur moi rebondir sur ma queue, Emilie devant elle aspirant ses tétons.. Quel délice!

Je me relève et demande aux filles de s'allonger, la benjamine la première, ma douce sur elle, ma tige luisante s'enfonce au plus profond dans sa fente remplie de mouille, je commence des vas et viens soutenues, les seins des deux filles se pressent sur elles, leurs bouchent se collent, mes assauts font trembler le transat.. Je me retire et m'enfonce en Émilie, moi tenant les hanches de ma compagne je fais suivre le mouvements des deux filles, rapides et violents.. Elles ne tardent plus à à jouir ensemble dans un élan commun sous le rythme que je leurs impose.. Sachant que je ne vais pas tarder non plus à exploser je vais dans ma copine faire un dernier petit tour lent mais abrupte.. Je me retire, Sarah me connait et sais se que ça veut dire, entre nous plus besoin de mots quasiment, elle se retourne:

« Gicle sur moi mon chéri »

Ooooohhh.....

Je vint sur les seins de ma copine.. Son amie les lui lécha et vint téter le reste qui coulait sur mon dard.

Quand je repris un peu connaissance de se qui venait vraiment de se passer, les deux amies continuaient à se caresser, le couple voisin avait fini leurs affaires, la fille engueulant son mec qui avait joui sur son haut tout neuf.

Je les laissai terminer leurs affaires alors pour aller m'affaler sur le canapé du salon, Johanna nue, dormait à coté de la blonde, Virginie et son mec avait disparue par contre. Je rallumai la télévision en attendant que mon amour vienne se blottir contre moi en se confiant des mots doux.

Deux jour plus tard, ma Sarah m'a dit qu'il était préférable de ne pas reparler de cette nuit en leurs présence, le couple, virginie et Johanna s'étant pris le bec pour des raisons qui m'échappent encore. Bon tant pis.

Partager ce message


Lien à poster

He ben, quelle suite!!!

Partager ce message


Lien à poster

décidément oui... quelle histoire!

Partager ce message


Lien à poster

je te dis bravo!!!!!!

belle histoire et quelle expérience.....

sam :clap:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.