Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Fabian83

Lendemain de beuverie

Recommended Posts

Difficile de faire des rencontres quand son cercle d'amis est composé de personnes en couple et que les sorties se limitent à des petites soirées bien sympathiques mais dénuées de femmes célibataires et disponibles.

Il arrive toujours un moment dans ce genre de soirée où on se sent terriblement seul et on comble se manque affectif avec l'amante fidèle su célibataire : l'alcool.

Et souvent, le lendemain, on regrette, sauf si notre estomac ne crie pas souffrance.

Ce matin, disons plutot ce midi là, car la fête ayant été très arrosée, je me réveille aux environs de 13h, un samedi, rien à faire, j'allume mon ordinateur et réactive une connexion avec un site de rencontre. Je trifouille un peu car j'ai oublié mon mot de passe mais je finis par réactiver mon profil. Je ne me mettrai pas la honte en vous révélant le pseudo que j'avais choisi.

Quoiqu'il en soit, je prends du plaisir à passer de profil en profil, laissant des petits commentaires débiles sur des photos de filles ayant fait l'effort de trouver des poses plus originales les unes que les autres mais qui au final se ressemblent toutes.

Puis je tombe sur le profil de Virginie. Petite brune coquine. Coquine je n'en sais trop rien mais le prénom Virginie a toujours eu des echos coquins dans mon esprit. Un bon point pour elle.

Une fille simple, pas trop de chichis. Une photo d'elle avec son chien. Je poste un commentaire : "j'espère qu'il ne mord pas". Plus débile que ça, tu meurs mais je n'avais pas de but précis donc niveau recherche, on repassera.

Je continue à regarder ses photos et là, une réponse : "lui non"

Arf... elle a un mec. Passons à une autre. Le tchat s'active : "par contre moi..." avec un petit clin d'oeil.

Intéressant...

Partager ce message


Lien à poster

J'entame la conversation

"Bonjour, je m'appelle Fabian et toi?" Question con mais il faut bien commencer par quelque chose

"Bonjour, moi c'est virginie"

"Que fais tu de beau en cette magnifique journée?"

"Rien... je suis sous la couette... je m'ennuie"

"Idem... on devrait d'ennuyer ensemble"

"Pourquoi pas... tu viens?"

Mon cerveau encore embrumé par les effluves d'alcool, je reponds machinalement "oui" et elle me donne son adresse ainsi que son numéro de téléphone.

Encore aujourd hui, je me dis que j'ai été un peu vite en besogne et je ne me suis soucié de rien.

Que me serait il arrivé si j'avais débarqué chez un gros vieux pervers attirant de frêles et idiots jeunes gens dans ses griffes. Me retrouvant enchainé à une table SM faisant ainsi le plaisir tour à tour de ses amis sexagénaires. Brrrr... revenons à notre histoire.

Elle habite assez loin... 40min de route et arrivé dans son village, je tourne pendant 20 bonnes minutes à la recherche de sa maison, je dois finalement me résoudre à rebrousser chemin... fin de l'histoire.

Non, je déconne.

Je lui téléphone et elle m'indique la route. La dernière maison dans une rue assez glauque je dois dire.

Ses volets sont clos. Ca ne m'inspire pas confiance mais bon, je me suis pas tapé une heure de route pour rien. Je sonne...

La porte s'ouvre, et apparait une petite demoiselle. Pas si petite que ça, mais une fois les quelques marches du perron, elle m'arrive en dessous des epaules.

1m60, debout sur ses talons.

Une petite brune, cheveu mi long, joli sourire, petite jupe en jean, chemisier noir échancré sans manche, le teint pâle (tu m'étonnes, si elle vit les volets clos...)

Je rentre, je me penche... penche encore .... et lui fais la bise.

Elle me conduit au salon. Je m'installe confortablement.

Nous entamons la conversation.

"Alors? pas déçue?"

"Non, mais je te voyais plus grand, mais c'est pas grave"

Du haut de mon mètre 80, je me demande ce qu'il lui faut...

"J'ai plutot l'habitude de sortir avec des mecs plus grands mais bon, tu es là alors..."

Sympa, ça met tout de suite à l'aise. Dans le genre cash, elle fait fort. Surpris de cette réaction, j'en rigole.

"Mais bon, tu n'es pas ici pour parler de ta taille"

"Non en effet... mais je m'attendais à ce que tu me reçoives en déshabillé blanc au sortir du lit"

"Je me suis changée en vitesse, si quelqu'un d'autre avait sonné, je ne voulais pas lui ouvrir en petite tenue"

Elle se rapproche de moi

"Alors je te plais?" me demande t elle en venant s'asseoir sur moi

Je pose une main sur sa cuisse et approche mes levres de son cou

"Pour l'instant oui, mais je dois approfondir le sujet"

Partager ce message


Lien à poster

oui j'imagine bien après ton coup de sonnette, un gros barbu tatoué qui t'ouvre la porte

Eh c'était quoi ton pseudo sur l'autre site, maintenant que tu nous a mis l'eau à la bouche....tu ne dois plus reculer et tous nous dire...il me semble qu'il y a une rubrique confession sur le site ;-)

Vivement la suite :roll: histoire de voir comment tu approfondit les sujets

merci du partage...

Partager ce message


Lien à poster

j ai subitement un moment d absence concernant ce pseudo ;)

Partager ce message


Lien à poster

Un moment d'absence aussi pour la suite....dommage

Partager ce message


Lien à poster

Je l'embrasse doucement dans le cou. Ma main posée sur sa cuisse qui remonte doucement.

Elle commence à caresser mon entrejambe qui devient vite dur.

Je remonte ma main sur sa cuisse pour arriver sur sa fesse que je malaxe fortement.

Elle enleve ma ceinture et deboutonne mon pantalon. Elle passe une main à l'intérieur et commence à caresser mon sexe et le sort. Elle me branle, dieu que c est bon.

Puis se penche pour me prendre en bouche. Elle s accroupit par terre et me leche, me suce, pousse de petit gémissement. Je commence à grogner.

Elle s'arrête.

"Je vais te demander qque chose, ne crie pas trop fort, ma maman habite la maison à côté et les murs sont assez fins. Je n'ai pas envie qu'elle entende et qu'elle me questionne après."

Et elle engloutit ma queue dans sa bouche...

Vraiment spéciale cette fille.

Elle remonte vers ma bouche, m'embrasse goulument et vient se poser sur moi. Je mets mes mains sur ses fesses. La cale bien contre moi et passe ma main sous son string pour caresser son sexe tout chaud. Elle se tend et commence à gémir. Je ne l'ai pratiquement pas touchée.

Je continue de plus belle et elle s'affale sur le côté toujours en se tordant de plaisir.

Elle voulait du sexe, elle en aura.

Elle se couche sur le ventre, les fesses relevées, je lui titille le clito, ca la met en ébullition.

Je la pénétre de mes doigts, elle gémit de plus belle.

Pour une qui demandait la discrétion, c'est loupé.

Je continue encore et encore. Et plus je continue, plus elle avance sur le canapé. Mais celui-ci n'étant pas vraiment long, elle est vite arrêtée dans sa fuite.

Elle mouille fort, mes doigts entre de plus en plus vite. Elle gémit de plaisir et elle m'excite follement.

Sans rien lui demander, j'enfile un préservatif vite fait et je la pénetre. Tres étroit. Je force un peu mais elle demande de m'arrêter.

Je reprends alors mes jeux de doigts en y ajoutant la langue. Ca elle a l'air d'apprécier.

Je suce son petit bouton, ça l'électrise.

Je remonte mes mains le long de son ventre jusqu'à ses seins. Petits mais tres excités.

Ca a du finir de l'achever. Ses jambes se mettent à trembler.

"Attends... attends... attends" d'une voix tres aigue, à bout de souffle.

Je me recule et la regarde reprendre son souffle et ses esprits.

Je m'assieds dans le fateuil et commence à me caresser en la regardant.

Elle finit par se redresser lentement, les cheveux en bataille, la joue toute rose, la respiration encore sacadée. Un peu gênée de la situation.

Elle réajuste sa jupe et me regarde.

Partager ce message


Lien à poster

ehhhhhhhhhhhhhhhhh la suite !!!!!!!!!!!!!!!!

s'il te plait... :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Guest delice76

oui fabian ;)

s'il te plait, donne nous la suite !!

bises xx

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.