Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

trentenaire

Une histoire parmi d'autres

Recommended Posts

La face cachée de Catherine

Ses talons aiguilles noirs brillants claquent sur les pavés de la rue piétonne.

Malgré la difficulté, elle marche avec experience et assurance d'un pas ferme, décidé au milieu des quelques badeaux qui trainent encore en centre-ville alors que les magasins sont tous en train de fermer.

Elle regarde droit devant elle, comme inaccessible, mais sent bien le regard des hommes s'attarder sur ses longues jambes nues bronzées et ses larges fesses cambrées, moulées dans une mini jupe tout aussi sombre que ses chaussure. Et même si il n'en paraît rien, elle aime ça.

Elle se tient déjà bien droite mais assure un peu plus sa tenue, bombant légèrement le torse, sa poitrine ressortant un peu plus, prête à déborder de son haut sans col ni manches.

La fine bandelette qui tient le bout de soie fait le tour de son cou pour venir se fixer entre ses seins, sur une petite fleur de tissu. Mais les gens ne peuvent pas voir, tout juste se douter du minimalisme de son top, sa petite veste qui complète l'ensemble couvrant ses épaules et une partie de son décolleté, ne laissant voir que la naissance du pli que des seins opulents font entre eux.

Ses longs cheveux noirs ondulés dansent au rythme de ses pas et laisse s'échapper un parfum sucré qui interpelle.

Elle se regarde dans une des quelques vitrines encore ouvertes.

Son visage et son corps commencent à porter les marques du temps, et bien qu'elle ait encore de belles années devant elle, son âge d'or est passé.

C'est à la bijouterie qu'elle le ressent le plus. Au milieu des autres vendeuses, elles n'a plus autant de succès qu'avant auprès de clients préférant avoir à faire aux jeunes plus belles les unes que les autres.

Pour autant, Catherine ne ressens ni jalousie, ni envie. Fière de son corps, il n'y a qu'à la voir dans cette rue pour le savoir.

Elle croise le regard d'une bande de garçons, qui la détaillent de la tête au pied pour la plupart.

C'est un de ses fantasmes de jouer la cougar vicieuse pour une bande de jeunes comme eux, mais pas ici, pas aux abords du magasin.

Une fois le groupe dépassé, elle esquisse discrètement un sourire pour elle même.

Quelques mètres plus loin, c'est un homme de son âge et de son envergure social qui lui sourit avec classe.

Elle pourrait lui répondre, il est charmant, mais elle se contente de continuer son chemin. Ce genre de mec lui rappelle trop son ex-mari.

Après 25 ans de vie commune, elle n'a pas envie d'envisager une autre relation pour l'instant. Elle préfére s'amuser.

Il est parti voilà trois ans maintenant, et depuis, Cathy s'est découvert une passion pour le sexe.

Là ou pendant des années, elle avait refusé les avances des hommes par amour et bonne tenue, elle y avait gouté suite à sa séparation et y avait pris gout.

Ce fût facile pour elle. Juste pour protéger son quotidien, elle rencontre la plupart de ses amants par le biais d'internet, prenant le soin de les choisir à l'exterieur de la ville.

Généralement, elle se tourne vers des hommes plus jeunes, plus forts, plus performants, trop excité par le fait de se taper une cougar pour penser à autre chose qu'à baiser. Mais elle ne se considère pas comme telle car elle les aime tous.

Son dernier amant, Roger, a deux ans de plus. Un sacré vicieux celui-là..Amateur de godes et autres jouets, Cathy est sure d'être comblée avec lui, dans tous les sens du terme.

Sous sa robe, son string en lycra titille sa rosette devenue sensible suite au souvenir de cet amant sauvage, et la sensation de chaleur commence à se propager dans son entre-jambe.

Elle arrive sur la petite place ou se trouve l'ascenceur vers le parking.

Alors qu'elle rentre dans la cabine, un homme en sort et se retourne sur elle en s'éloignant.

Ah les hommes....Certains mattent sans retenue, d'autres détournent carrément le regard.. .

Elle préfère evidemment les premiers, même si elle ne donne pas suite à leurs avances, car ce qu'il faut savoir avec Cathy, c'est qu'elle décide seule ou et quand.

Elle aime être l'objet de leur désir, être une salope derrière cette image de bourgeoise bien comme il faut construite au cours des années, mais elle ne leur appartient pas. C'est elle qui mène le jeu et qui donne les règles.

Pas un homme ne remettra son statut en question et ne la fera passer pour ce qu'elle est en fait dans l'intimité.

Mais elle même est parfois guidée, comme maintenant, par ses pulsions.

Ce dernier homme a fini d'attiser le feu qui brulait en elle, et dans l'intimité de l'ascenceur, elle se laisse aller à quelques carresses sur ses cuisses et son ventre.

Sur le chemin vers sa petite citadine de luxe, elle pense à la soirée qui s'annonce chaude vue son état actuel.

Elle pourrait appeler un de ces amants, ou partir à la recherche d'un nouveau... Surement la seconde solution décide t-elle en refermant la porte de la voiture.

Mais cela ne règle pas son problème... Son sexe est en feu.

Elle ajuste le siège dans une postion plus confortable, penché en arrière et rabaissé.

Elle remonte sa mini jupe et écarte les jambes.

Doucement elle appuie sa main sur son minou. Il est chaud.

Elle glisse deux doigts sous le tissu, c'est humide.

Elle se caresse ainsi quelques minutes, soulageant son désir de sexe.

Un homme passe avec sa femme. Les vitres semi teintées et la faible luminosité la protège, mais si la personne fixait son regard sur le pare brise, il pourrait l'apercevoir .Cependant, si c'était le cas, elle ne se rendrait pas bien compte de ce qu'il se passe.

A l'aise et en sécurité, Cathy enlève son string.

Ses doigts voyagent entre ses lèvres, elle repense à ce groupe de jeunes.

Alors qu'elle s'imagine les sucer un par un, ses doigts pénètrent en elle.

La cyprine coule sur sa main mais elle en veut plus.

Ses doigts sont rapides, et fouillent au plus profond de son corps. Sa respiration s'accélère.

Elle écarte un peu plus les jambes, elle a envie qu'un gros engin s'enfonce en elle. Pourquoi n'a t-elle pas emmené son gode avec elle ce matin ? Simplement car elle ne le prend jamais, mais à cet instant, elle trouve que c'est une erreur.

Ses pensées retournent vers les jeunes. Elle se voit chevaucher un des garçons, demandant à un autre de venir se faire sucer pendant que les autres se masturberaient attendant leur tour.

Quelle délice toutes ses jeunes queues à satisfaire

Cathy jouit cette image en tête. Son orgasme lui arrache un petit cri court etoufé par l'habitacle.

Elle reste là quelques instants pour reprendre son souffle et ses esprits.

Puis elle démarre la voiture. Arrivée à la barrière de sortie, elle croise le regard du garçon de parking dans le bureau. Il semble la reconnaître.

Intriguée, elle le regarde un petit peu mieux lui et la pièce ou il est.

Elle ne le connait pas, mais derrière lui elle aperçoit l'écran des caméras de surveillance dont une se trouve dans l'ascenceur.

Le garçon lui sourit.

Un petit peu génée, mais soulagée car elle sait qu'il n'a pas vu grand chose finalement, elle détourne le regard en esquissant un léger sourire pincé.

La prochaine fois, il faudra faire plus attention..

Partager ce message


Lien à poster

Merci pour la découverte de la face caché de Catherine

Peux t on avoir espoir de lire les suites de ces aventures

Très prometteuses

J aime bien ton style

Partager ce message


Lien à poster

J'adore merci!!!

Partager ce message


Lien à poster

Toujours ravi quand cela vous plaît :roll:

Partager ce message


Lien à poster

Une fois en ligne sur le site de rencontre, la première chose que fait cathy est de nettoyer son profil.

Tous les messages qu'on a pu lui laisser suite à sa dernière session, elle les efface sans même les lire.

Ensuite, elle change son profil. Elle ne se connecte pas souvent, une fois par mois peut être, et quand elle n'est pas là, son profil est des plus discrets.

Pseudo passe partout, pas de photos, pas d'annonces.

Cela lui permet de ne pas crouler sous les messages et de ne pas trop remplir sa "black list".

D'abord le pseudo justement, elle change "bijou" pour "pussy cat".

Ensuite la photo, celle qu'elle a prise dans son bain tout à l'heure sera parfaite.

Allongée dans sa baignoire, elle avait pris soin de maintenir ses seins hors de l'eau, la pointe cachée sous une fine couche de mousse avant de la prendre.

Les jambes croisées, emergeant sensuellement du manteau blanc, finissait l'appât.

Bien sur la photo était anonyme.

Pas d'annonce, pas la peine.

Même si elle a attendu minuit pour se connecter, elle n'a pas à attendre longtemps pour recevoir les premiers messages et notifications de commentaires.

Elle lit tout ça rapidement, à la recherche de celui qui, entre son profil et son discours, la fera vibrer.

Il y en a pour tous les gouts, du vieux vulgaire au jeune poli plus ou moins hypocrite, en passant par des gars charmants aussi.

Dans l'absolu, elle pourrait choisir n'importe lequel, mais ce soir, elle a envie d'un jeune loup.

"C'est un peu comme une loterie" pense t elle sans modestie, sauf que c'est elle et non le sort qui en choisira le gagnant.

En l'occurence, son orgasme dans la voiture plus tôt dans la soirée a probablement laissé des traces sur sa libido et c'est surement lui qui dicte son choix ce soir, le loup lui présentera peut être sa meute.

Elle oublie alors quelque peu son écran et repense à ce groupe de jeunes. Elle ne se rapelle plus les visages, mais elle les imagine la suivre pour la coincer quelque part dans un magasin, le parking, une cage d'escalier, peu importe...

Ses tétons pointent sous son peignoir en soie.

Elle se remémore ensuite son orgasme et ce jeune à la sortie avec ses écrans. Elle ne l'a encore jamais envisagé mais l'idée d'une exhibition devant sa webcam lui traverse alors l'esprit. Pourquoi pas..? Peut être...

Elle retourne à son clavier.

Parmi les derniers messages reçus, celui-ci:

"Si j'avais l'occasion de jouer avec vous et non à la loterie des messages lus par un profil aussi provocant, je tacherai de mettre toutes les chances de mon côté pour vous combler."

Amusée par cette coincidence de l'allusion au loto, satisfaite de l'approche directe et intriguée par la dernière partie, elle visite le profil.

Un beau jeune homme de 28 ans, brun, musclé, tatouage tribal sur le bras, imberbe, petit minet à la mode en caleçon CK sur ses photos.

Il habite hors de la ville, à Cassis.

Très bons points pour lui.

-"Ah oui ? De quelles chances parles-tu?'

-"Aurais je gagner ?"

-"J'ai lu ton message, alors..oui :)"

-"Je vous laisse imaginer.. Ca ne serait pas du jeu de dévoiler tous mes atouts ;)."

Quelques courtes secondes passent.

-"A moins que vous ne dévoiliez aussi les votres.. :)"

-"Je te tutoie, pourquoi tu ne fais pas de même?"

-"N'est ce pas l'usage quand on parle à une dame et non une minette?"

-"Je suis très joueuse."

-"Quel est votre jeu préféré?"

-"Chasser.. :P"

-"Moi qui pensait jouer le rôle du jeune loup, voilà que je me retrouve dans celui du lionceau..hihi."

On peut dire qu'il tombe dans le mil lui ce soir.

-"Je ne suis pas une cougar. Tu peux laisser le jeune loup s'exprimer mais si tu mors, je griffe. ;)"

-"Le jeune loup aux dents longues voudrait te rencontrer..maintenant."

-"Ou est passé l'usage ?"

-"Désolé, mais je ne me contrôle plus sous l'effet de l'excitation ;p."

-"Laisse moi t'appeler."

-"06 ............ "

Ça ne se passe pas toujours ainsi, en fait c'est même la première fois que ça se passe si vite et son coeur bat à 100 en composant le numéro. Elle n'oublie quand même pas de masquer le sien avant d'appeler.

La première sonnerie n'a pas le temps de finir que le garçon décroche.

-"Allo bonsoir."

Sa voix semble trembloter légèrement, mais elle est claire, grave et sensuelle.

-"Bonsoir bob (son pseudo). Ravie de t'entendre."

-"Moi aussi, tu as une très jolie voix."

Basique le compliment, mais il a le mérite de parler. Certains hommes, même après avoir parlé avec eux plus d'une fois et semblant à l'aise, sont comme bloqués une fois que la conversation devient réelle....

-"Merci. Tu ne sembles pas si hors de contrôle."

Mettons le un peu à l'épreuve.

-"C'est parcque je n'ai plus ta photo sous les yeux.."

Il est mignon.

-"C'est vrai, c'est gentil. Mais qu'est ce qu'il va se passer si tu me vois pour de bon ?"

-"T'inquiètes pas, je suis pas fada, au pire je perdrai mes mots, je ne saurais plus quoi dire..Il n'y a aucun piège."

Il ne se prend pas au sérieux, tant mieux.

-"Et au mieux ?"

-"Au mieux ? Nous passerons une bonne soirée tous les deux.!"

Le ton est assuré, le garçon est cool. Cathy décide de se fier à son jugement sur les gens qui ne l'a jamais trompée, et puis son excitation est trop grande maintenant pour reculer. Elle peut y aller, elle va y aller.

Cinq minutes plus tard le rendez vous était pris sur le petit port de Cassis devant un des bars à l'enseigne voyante.

Cathy se prépare rapidement.

String et soutien gorge sans bretelles en lycra noir sous une robe d'été légère, de même couleur, aux épaules nues, pas trop courte sur les cuisses, une paire de talon et c'est parti.

Ses cheveux attachés à la va vite avec une pince découvre sensuellement sa nuque.

Elle arrive à Cassis vers 1h15.

Elle gare sa voiture sur les hauteurs, il y a bien un parking sur le port, mais il doit être plein, en plus elle devrait passer devant le bar ou ils ont rendez vous.

Après cinq minutes de marche, malgré l'heure tardive, il fait relativement chaud et l'effort l'aurait fait transpirer si il avait été un peu plus long.

Cependant, ses cuisses moites frottants l'une contre l'autre durant la descente l'ont excitée, et c'est le minou chaud et humide qu'elle se présente à la table ou bob l'attend.

-"Bonsoir bob."

Il se retourne vers elle, la regarde de haut en bas en se levant pour l'accueillir. C'était fugace, mais il a quand même bien matter ses seins. Il est souriant, encore plus charmant que sur la photo. Il porte un t-shirt plutôt moulant et un short à fleur style surfeur "aloha".

-"Bonsoir Kat. Ravi de te rencontrer."

Ils ne s'étaient pas donné leurs vrais noms, ils n'y avaient pas pensé mais il a la délicatesse de ne pas parler fort et de ne pas dire son pseudo entier. L'effervecense du port est retombée à cette heure-ci, mais il y a encore du monde dans les bars, ce n'est pas tout de même pas comme le week end et on sent la fin de soirée pour le paisible port.

Sur la table, un verre vide, une addition, quelques pièces pour la régler.

-"Tu ne m'attends pas depuis longtemps j'éspère."

-"Non, j'habite à côté, et je ne tenais pas en place chez moi, alors j'ai pris un verre pour décompresser."

Son sourire est sincère. il présente un siège à Cathy.

-"C'est une première pour toi ?" demande t elle en s'asseyant.

-"Pratiquement."Il s'assoit." C'est la première fois que c'est aussi rapide. Tu veux boire un verre..?Qu'est ce que tu veux ?

Il est en train de lever la main pour faire signe à la serveuse quand elle l'interrompt.

-"Non. Je ne veux rien boire." dit elle en lui posant délicatement la main sur le bras. Elle sourit malicieusement.

-"Moi aussi c'est la première fois que ça va si vite, et je n'ai pas envie que le rythme retombe.."

Sans mots dire, il lui sourit, se lève et la prend par la main.

Quelques mètres plus loin, ils enfourchent le scooter de bob.

Le trajet dure peut être 3 minutes mais sur la route au mileu de toutes ces villas et leur jardin, avec le vent, il fait frais, et Cathy en profite pour se coller un peu plus contre Bob, en passant ses mains jusqu'a lors sur les hanches de son conducteur sur son torse musclé.

Les caresses sont coquines.

-"Arrêtes on va se planter" dit il en rigolant juste avant de s'arrêter devant un portail noir dans une montée.

Pendant que Bob ouvre le portail, Cathy se rend compte de la villa derrière le mur.

-"Cette maison est à toi ?"

-"Non c'est celle de mes parents, mais ils ne sont pas là."

-"Et toi tu en profites bien petit voyou !"

-"C'est vrai que la piscine est très agréable." Dit il avec un clin d'oeil.

Il attache rapidement son scooter puis il la prend par la taille, et la guide vers le coin de la maison.

La piscine est sur le côté. Un bassin rond d'un bon diamètre ou l'on a pied partout, au milieu d'une terrasse bordée de petits palmiers.

-"Met toi à l'aise, je vais chercher les coussins pour les transats."

Et Bob se dirige vers une petite cabane dans un coin caché de la terrasse. Dedans la machinerie et tous les accessoires piscines. Il prend les deux matelas puis se retourne vers Cathy.

Elle vient de laisser glisser sa robe le long de son corps et dévoile au jeune homme sa chair emprisonnée dans ses dessous.

Le jeune homme s'immobilise, appréciant le spectacle.

Sûre de son effet, Cathy emprunte sensuellement le petit escalier qui descend dans le bassin et s'installe assise sur un des rebords sous marin, l'eau aux épaules et enlève tout le reste qu'elle jette amusée en direction de Bob.

Il laisse tomber les matelas et s'avance jusqu'au bord en levant son t-shirt. Il se tient là debout, les yeux remplis de désir et le short déformé par son érection.

Cathy traverse alors le bassin jusqu'à lui laissant sa poitrine lui apparaitre hors de l'eau.Debout elle aussi, les yeux au niveau de sa bosse, elle le dévore du regard tout en lui retirant son short.

Son sexe est gonflé, mais pas encore bien dur.

-"Assied toi là" dit elle en tapotant de la main le rebord exterieur du bassin.

Il s'execute, elle avance entre ses jambes, et cale sa verge entre ses seins, on dirait que les dimensions de la piscine ont été étudiées pour ! Elle joue et presse doucement sa poitrine entre ses mains, autour de cette queue qui durcit.

-"Alors mon loup, tu vas perdre le contrôle ou pas ?"

Partager ce message


Lien à poster

Merci

Hâte de voir la réaction du lionceau

J aime beaucoup

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.