Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

ceststeph2000

Inutile de se voiler la face

Recommended Posts

Inutile de se voiler la face, j’ai une attirance certaine pour les belles poitrines. Quand je dis belles, je ne dis pas forcement grosses. Quelles soient menues ou plus généreuses voir opulentes elles ont toutes leur charme et leur intérêt. Pour ma part c’est quand même une histoire de forme plus que de volume.

Tout ça forcement pour en arriver à une aventure qu’il convient de raconter. Lorsque j’étais étudiant, j’avais un petit appartement qui était attenant à la maison des personnes qui me le louaient. Personnes d’un certain age, du même age que mes parents. Très discrets, ils ne m’avaient pas dit qu’ils avaient des enfants de mon age, ni qu’il s’agissait de deux soeurs jumelles. Mais ne les ayant jamais rencontrées, je n’avait pas eu vraiment à y penser jusqu’au jour où un WE de mai, coincé par les révisions, j’était resté là-bas. En fin de matinée après m’être levé un peu tard, révision oui mais samedi quand même, j’ai entendu une voiture arrivée et des voix féminines dans la courre. Curieux comme je suis, j’ai mis le nez à la porte et, surprise, j’ai vu pour la première fois ces fameuses jumelles.

De loin et à première vue elles avaient l’air plutôt mignonnes brunes, cheveux mi-longs avec une couette pour une et l’autre, cheveux court. Un look plutôt décontracté jean et chemisier pour l’une et l’autre robe d’été sans manches. Le premier détail à remarquer fut leur poitrine (venant de moi, pas étonnant). De loin ça ne m’a pas laissé indifférent. Même si je pensais avoir été discret, toutes les deux ont jetées un coup d’œil dans ma direction et se sont échangées une parole que je ne pouvait pas entendre. Elles sont rentrées dans la maison, accueillies par leur mère. La matinée s’est finie tranquillement comme elle avait commencée.

J’ai déjeuné assez tôt pour pouvoir me mettre aux révisions et j’y ai occupé une bonne partie de l’après midi. Il commençait à faire chaud à cette saison et bien sur l’envie de réviser s’estompait à mesure que je repensais à ces jumelles. Comme je le dis toujours en plein effort une pause s’impose, il me pris l’envie d’aller m’allonger cinq minutes. Je m’assoupi et sans le chercher vraiment j’ai glissé une main dans mon short … pour y découvrir une amie qui avait envie d’être cajolée. De fil en aiguille je me suis masturbé en imaginant les jumelles dans le jardin derrière la maison en train de faire bronzette. Sans vouloir me faire jouir j’ai fait durer ce moment de doux rêve jusqu’à ce que je les entendent passer dans la courre, près de mon appartement. Elles rigolaient et j’ai pu entendre dans leur conversation « mais si on va lui demander et on verra bien » et leur mère leur répondre « non laissez le il doit être resté pour réviser ». Sans aucun doute on parlait bien de moi. J’ai entendu les pas sur le gravier se rapprocher et les rires étouffés des deux jumelles qui arrivaient pour frapper à la porte. J’ai ouvert et je me suis retrouvé en face d’elles. J’ai pu voir d’un peu plus prés que je ne m’étais pas trompé, elle étaient bien mignonnes et très charmantes. Après encore quelques rires elles m’ont dis leur prénom, Claire et Sandra, et qu’elles avaient besoin de me demander quelque chose de particulier. En fait l’une d’entre elle suivait le même type d’étude que moi et avait besoin d’une explication sur un problème de mécanique. J’avais aussi pu comprendre que l’autre, elle n’était venue que pour voir à quoi je ressemblais surtout voyant avec quelle insistance elle avait observée la bosse résiduelle sur mon short. Je leur aie proposé de repasser dans une demie heure afin que je finisse un truc que j’avais laissé en plan et aussi pour ranger un peu le bordel que j’avais dans mon appart.

Sans une seconde de retard, voila les jumelles de retour, une avec ses cahiers et un bouquin et l’autre avec un magasine. En entrant, Claire (cheveux court) me dit en montrant sa sœur « elle ne veut pas me lâcher celle la ! » et Sandra lui répond « je suis ton garde du corps ». Moi, comme un benêt, en essayant de faire de l’humour, je leur répond « mais ne compter pas sur moi pour vous faire du mal ! », Sandra me répond « t’inquiète, c’est plutôt toi qu’il va falloir que je défende ». L’ambiance était déjà bien en place, et Claire a ajouté en me regardant avec un grand sourire « si le cours est bon… il pourra y avoir récompense ». « Ça y est, elle attaque » dit alors Sandra.

Comme il fallait bien s’y mettre, Claire s’installa sur mon bureau et moi sur une chaise de bar, à ses cotés. Ma hauteur n’avait rien d’innocent et comme elle portait toujours sa robe d’été sans manches avec un jolie décolleté, la suite risquait d’être sympathique. Nous avons commencé à entrer dans le vif du sujet de son devoir de mécanique alors que Sandra, elle, feuilletait son magasine tout en jetant des coups d’œil vers nous de temps en temps. La façon dont elle se tenait sur sa chaise me laissait de temps en temps apercevoir son soutien gorge, petit balconnet blanc avec une dentelle qui faisait le tour. Un bien bel écrin pour deux jolis fruits que je m’imaginais tenir dans mes mains. Les voir remuer et s’écraser sur le bureau quand elle se penchait pour écrire commençait à réveiller l’amie que j’avais cajolée il y a environ une heure. Il fallait que j’essaye d’aller plus loin tant qu’elle était à mes cotés. Je décidai donc à la bonne occasion de prendre à sa place le stylo pour faire quelques corrections sur l’exercice que nous faisions ensemble. J’en profitais alors pour coller mon bras contre elle et de sentir la fermeté de sa poitrine. A ce moment la j’entendis un « si tu commence à te frotter, tu vas pouvoir dire adieu à ton exercice ! ». Claire me regarda avec un autre large sourire qui visiblement en disait long encore une fois. Je me sentais un peu déstabilisé mais à une autre reprise j’ai repris le stylo. Cette fois ci, je m’attendais à une autre remarque de Sandra mais c’est Claire qui lorsque j’écrivais sur collais à mon bras tout en me regardant. Une autre fois, elle me saisi le bras pour le coller discrètement elle-même sur sa poitrine. A ce moment la j’ai entendu un « tu ne dira pas que je ne t’ais pas prévenu ». Pour calmer les esprits, je parti pour aller me « repoudrer le nez dans la salle de bain ». À mon retour claire n’était plus la et Sandra m’a dit qu’elle était parti se changer.

Avant son retour, Sandra me dit que Claire n’avait pas de copain et qu’en ce moment elle était un peu à cran. J’ai profiter du sujet pour demander quelle était la situation de Sandra, « en couple et FIDELE » fut sa réponse. Dans l’entre fait, Claire fit son retour dans une tenu encore plus décontractée, un T-shirt genre Marcel très échancré sans soutien gorge avec un genre de pantalon en lin blanc hyper léger et assez transparent. Le commentaire de sa sœur « acte 2 scène 1, changement de costume : Le grand jeu », Claire se contentant de lui tirer la langue. La suite de l’exercice tourna court surtout avec une nana qui en plus de se frotter les seins (le soutif parti) me posa une main sur la cuisse, et le commentaire « acte 2 scène 2, l’attaque ». « Ta gueule, lis ton magasine ». Je voyais bien que Sandra perdait le fil de l’exercice et était de plus en plus nerveuse. Elle n’avait pas retirée sa main de ma cuisse et en avait profité pour mettre sa main libre entre ses cuisses mais sans bouger (pour le moment). Voyant que pour le moment son Attention était ailleurs, je lui proposai de faire une pose. Le commentaire ne se fit pas attendre « maintenant qu’il les a maté, tu vas pouvoir lui faire toucher, tu en est si fier de tes nichons » sa réponse « Ta goule ... mais en même temps si tu veux en profiter, ça ne me dérange pas du tout » ne voulant pas passer à coté de l’occasion je répondis par un hochement de la tête. Sandra, « puisque que tu veux encore faire ta fier avec tes lolos on va se les faire comparer par une jury impartial » Claire « OK, madame, ça nous changera de la glace de ta chambre ».

Nous voila donc parti dans le super concours de la plus belle poitrine, fan de ce genre de spectacle je n’allait pas le regretter. Elles m’ont fait installer sur le fauteuil et Claire la première se débarrassa de son T-shirt. Elle avait une poitrine superbe, de beaux seins lourds et bien ronds, une aréole claire avec un petit téton, j’en avais le souffle coupé. Sandra ne mis pas plus longtemps à me mettre sous le nez ses seins, elle aussi avait une poitrine superbe, un peu plus volumineuse et par conséquent qui tombait légèrement plus, ceci avait pour effet de donner une forme plus en goutte d’eau que sa sœur, ses tétons étaient légèrement plus gros et ses aréoles plus sombres mais avec un grain de peau plus marqué. En résumé elle avait toutes les deux des seins superbes même si ils étaient différents. J’étais tiraillé entre le fait de donner mon avis et risquer de vexer l’une ou l’autre et d’essayer d’en profiter autrement.

Je me décida donc de leur proposer une série de tests tous plus objectifs les uns que les autres (si vous me suivez bien !). Je proposa comme premier test de les prendre dans mes mains, mais pas n’importe comment, en me mettant dans leur dos. Claire s’approcha de moi en premier et se colla contre mon torse et je pris en mains ces deux petits melons. Ils étaient chaud, lourd, doux et surtout Claire visiblement y prenait un certain plaisir tant est si bien qu’elle se colla les fesses contre mon bas ventre. Sa sœur nous sorti un « n’essaye pas d’influencer le jury ». Au tour de Sandra de se mettre en position devant moi. Elle aussi avait une paire de seins à tomber par terres, moins fermes que ça sœur mais tout aussi agréables et des tétons qui avaient réagis de suite à mes caresses, bon point ! Je leur proposai ensuite de jouer avec leurs tétons pour voir les réactions. Je me doutais que Sandra allait être la gagnante de ce mini test mais j’avais envie de chauffer encore plus Claire qui n’avait pas forcement besoin de cela. Je commençai avec Sandra qui avait ses excroissances au garde à vous et commençait à avoir un peu chaud elle aussi. Ensuite vint le tour de Claire qui bien que plus petits avait la même sensibilité et les mêmes réactions. Il n’en resta pas la et glissa devant moi une main dans son pantalon en lin transparent qui laissait découvrir une petite culotte très sympathique. « Carton jaune ! » fut la réaction de sa sœur. « Si c’est ça, le prochain test sera un test avec la bouche » et joignant le geste à la parole, Sandra me mis son téton dans la bouche pour que je le ’’test’’ avec mes lèvres. Ce fut un moment super agréable d’avoir un téton dans la bouche et dans l’autre main les tétons de la sœur jumelle. « Maintenant c’est mon tour » décida Claire et elle repris la place de Sandra.

Content de mon coup, en titillant les deux frangines sur laquelle était la mieux que l’autre je pense qu’il y allait avoir de l’action. Toujours à m’occuper de Claire, Sandra si fit plus discrète. J’avais Claire en bouche et en mains et elle commençait franchement à partir dans quelque chose de chaud. J’ai descendu une main que j’ai posé sur ses fesses et commencé à explorer son entre cuisse, elle en profita pour faire sauter le lien de son pantalon qui tomba à ses pieds « c’est parti mon kiki ! » dit alors Sandra. Claire me poussa dans le fond du fauteuil et vint sur moi à genou face à moi. Elle glissa sa main dans sa culotte et se masturba sans gêne. Moi je continuais à me délecter de ses seins et de ses caresses sur ma nuque avec sa main inoccupée. Elle dandinait des fesses grâce au plaisir que lui procurait sa main sur son sexe et ma bouche sur ses seins, j’étais aux anges. J’avais un peu perdu de vu Sandra qui maintenant était allongé sur le lit le jean grand ouvert la main dedans en train de se toucher elle aussi tout en ne perdant pas une miette du spectacle que donnait sa sœur. Elle me lança un beau sourire lorsque nos regards se croisèrent. Claire sur moi était chaude comme la braise mais se détacha de moi quelques instant pour retirer sa culotte. Elle se retrouva nue debout devant moi, elle pris un oreiller sur le lit pour venir se mettre à genou devant moi. Elle fit glisser mon short et mon caleçon en même temps et ma bite, à peine libérée elle se jeta dessus en laissant entendre un gémissement. Elle me pompa comme il faut tout en me branlant mais sans quitter son sexe qu’elle masturbait en même temps. L’ambiance, les deux sœurs déchaînées, ces poitrines offertes ont eu raison de moi rapidement, j’explosa dans la bouche de Claire qui n’en perdit pas une goûte, commenté en prime par Sandra « Bien jouée petite sœur, un zéro ». Je pris Claire par la main et je la guidai sur le lit où Sandra était toujours en pleine séance masturbatoire. Elle nous laissa un peu de place, elle avait quitté son jean et ne portait plus que sa culotte. J’entrepris de lécher comme il se devait la belle chatte rasée de Claire, ça en plus des seins mon autre péché mignon. Les deux sœurs cote à cote le nez dans l’intimité de Claire et une main qui commençait à courir sur les cuisses de Sandra avec une direction annoncée, sa petite toison finement coupée. Tout en léchant Claire, j’avais maintenant un doigt dans la fente humide de Sandra qui voulant aller plus loin rapidement le guida au plus profond d’elle en appuyant sur ma main. Claire se tourna pour me présenter plus en hauteur sa belle croupe qui donnait envie d’être chevauchés. Je continuai dans l’autre sens mes savantes léchouilles, elle de son coté avait pris ses seins à deux mains et les pelotait sans retenue, elle gémissait et se tordait de plaisir. Sandra après quelques secondes se joint à moi, m’embrassa dans le cou et posa ses mains sur les fesses de sa sœur en me disant « je vais te donner un petit coup de mains ». Sans retenu elle commença à masser le petit trou de sa sœur que j’avais encore à quelques centimètre des mes yeux. Claire commençait à franchement souffler et gémir de plus en plus bruyamment. Gardant une main sur les fesses de Claire, Sandra me redonna une nouvelle vigueur en me prenant dans sa main et entreprit elle aussi de me sucer. A la faveur de mes caresses Claire eu un premier orgasme et se coucha sur le coté pour laisser un peu de place à Sandra qui à quatre pattes devant moi s’activait sur mon membre fièrement tendu. Quelques va et viens dans sa bouche et de subtiles caresses elle eu raison de moi rapidement. A la différence de sa sœur, Sandra choisie de me faire jouir sur ses seins qu’elle profitait de masser encore une fois avec cette crème maison. « un partout, score à la mi temps » s’exclama Sandra. Claire avait joui, moi deux fois et Sandra me lança « je n’ai pas joui mais le week-end n’est pas terminé, tu ne paye rien pour attendre ». Les deux sœurs me quittèrent après s’être rhabillées rapidement, j’eu droit à un baiser de chacune et je pris le chemin de la douche encore sur mon petit nuage. Il était presque l’heure de penser au souper et je me demandais ce qui allait m’attendre avant la fin du week-end.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

Superbe récit bien écrit et très détaillé :clap::clap::smileys::lal::-D

A quand la suite ??? :clap: Ne nous fais pas languir :furieux: ... et fantasme ou expérience ??? :-D:shock: :langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu mon état, c'est que c'est super bien écrit :smileys:

:furieux::langue::clap::shock::clap:

Vite la suite tout aussi détaillée :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

:furieux: :langue:

Superbe !

Très bien écrit et qui donne chaud ... :smileys:

La suite s'il te plaît !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore comment tu écris HAha :D

Continue :D

ça se passe dans ma tête tout ça .... quand je laisse aller mes doigts sur le clavier ça construit les images dans mon esprit :D

Très heureux que cela vous plaise en tout cas ... plus de détail sur l'effet que cela vous produit c'est bien aussi (en MP pour les plus timides ou plus ... audacieuses)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

joli récit. histoire réelle ou imaginaire ??

Tu as aimé mon histoire ... j'ai adoré ses photos .... visiblement chacun ses talents

:respekt: :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.