Aller au contenu
Oncle Julien

Estelle , du conservatoire , premier cours de flûte (Episode 5)

Messages recommandés

Pour ceux qui auraient manqué les premiers épisodes, vous pouvez les trouver ici :

;-)

HISTOIRE EROTIQUE

Estelle , la jeune fille du conservatoire (Episode 5) .

Dans l'ascenceur , qui menait au troisième étage de l'immeuble résidentiel dans lequel j'occupais mon appartement , je regardais Estelle . Elle paraissait très détendue . Souriante .

Une fois dans l'appartement , je l'invitais à quitter sa veste et à prendre place sur le canapé . Je lui proposais une boisson . La jeune fille choisit une infusion "verveine-menthe" .

Avant de s'assoir , Estelle regarda avec admiration l'étagère où j'avais déposé une grande partie de ma collection de disques Vinyls ainsi que mes CD . Il y avait là plus de trois cent CD et une centaine de 33 tours . Pour la "dynamique" , je préfère l'audition d'un bon vieux disques vinyl . Le son et la présence y sont incomparables .

Je fis bouillir de l'eau et préparais deux bols . N'oubliant pas les délicieux petits gateaux aux noisettes confectionnés par ma maman . Je disposais le tout sur la petite table de bois , devant le canapé .

< C'est très agréable chez mon professeur de violoncelle ! Savez-vous que j'habite à moins de cinq cent mètres d'ici ? > me fit Estelle , espiègle . < Maintenant que vous savez où c'est , pour pourrez venir lorsque bon vous semblera . Je vis seul . Vous ne risquez pas de me déranger ! > répondis-je .

La jeune fille assise sur le canapé , à ma droite , goûtait les petits gareaux . Je précisais une chose très importante . Capitale .

< Je suis aussi secret qu'une pierre tombale templière . Les choses qui me sont confiées , tombent à tout jamais dans un gouffre sans fond . J'apprécie la réciprocité dans cette discrétion totale et absolue ! > .

Estelle , semblant très surprise , répondit < Cela va de soit . Vous imaginez bien que tout cela restera entre nous . > . Je pouvais m'assoir à mon tour sur le canapé , rassuré . Versant l'eau bouillante sur le sachet d'infusion , dans le bol , je rajoutais encore : < Les choses les plus délicieuses gagnent à se passer dans le secret d'une alcôve .> . La jeune fille tournant sa tête dans ma direction , dit : < C'est ce que je m'applique à faire depuis longtemps ! Je suis secrète et j'aime cultiver le secret ! Ma chambre est une alcôve > .

Estelle , avisant le fauteuil à bascule qui se trouvait à côté de l'étagère , se leva pour s'en saisir , le rapprocher et s'assoir devant moi , derrière la petite table de bois . Nous nous faisions face . Le silence régnait depuis quelques minutes . Je proposais à la jeune fille de mettre un disque . < Je prèfère me concentrer sur ce silence ! Surtout celui-ci ! > me fit-elle .

Estelle fixait ma braguette avec insistance . Quelques fois , levant les yeux , elle les plongeait dans les miens . Très rapidement , je fûs gagné par une sévère érection . Estelle regardait avec une grande attention . Je la devinais retenant son souffle . Je me mis à faire bouger mon sexe . Cette grosse bosse semblait animée d'une vie propre , dans mon pantalon noir . Estelle avait le regard fixé sur ma braguette . Comme hypnotisée . < J'ai tellement adoré de voir "ça" aux deux soirées où vous étiez assis à mes côtés ! Je savais que ce n'était que pour moi ! Vous n'imaginez pas dans l'état où cela me mettait à chaque fois que j'y assistais . A chaque fois que j'y pensais . Et j'y pensais souvent ! > me fit-elle ...

Des doigts de ma main droite , je descendais la tirette de ma braguette . Je restais ainsi , la braguette ouverte , béante , de longues minutes . Estelle était extraordinairement concentrée sur ce "trou" noir .

Au bout d'une dizaine de minutes d'un lourd silence où j'entendais la respiration de la jeune fille , je sortais mon sexe en semi érection . L'excitation en avait rendu l'extrémité humide . Suintante . Je restais ainsi , le sexe à l'air , sans bouger . Estelle avait retenue sa respiration . Après cette apnée involontaire , un long soupir s'échappa des narines de la jeune fille . Ses lèvres serrées . Il lui était impossible de dissimuler l'état fébrile dans lequel elle se retrouvait . Il y avait de la sueur qui perlait sur le bout de son nez . Il lui fallait constament l'essuyer de ses doigts à présent hésitants .

Je me retrouvais rapidement avec une turgescence invraissemblable . Presque jusqu'à la congestion . Je recommençais à faire bouger ma virilité à présent libre de s'agiter dans tous les sens . Estelle avait le regard le plus aiguisé que je ne lui avais jamais vu . La jeune fille , un peu nerveuse , bougeait sur le fauteuil à bascule , ne sachant comment s'installer . Je devinais une terrible excitation qui l'envahissait au fil des minutes . Sa respiration tendue était entrecoupée de moments d'apnées . A chaque fois des soupirs d'excitations s'échappaient de sa bouche entrouverte . De ses narines ...

Il me fallait me rendre à l'évidence . Estelle était une jeune fille de dix huit ans et demi . Une jeune fille à peine sortie de l'adolescence . Elle en avait encore les traits , les réactions et les postures . Elle avait parfois cette façon de s'exprimer , de poser des questions , propres à l'adolescence . Je devais composer avec ce paramètre . En tenir compte ...

Je me saisi de l'extrémité de mon sexe entre le pouce et l'index . Lentement , je décallotais l'extrémité de mon gland . Jouant avec la peau de mon prépuce . Une goutte de liquide séminale s'écoula le long de mon membre pour venir former une coulure sur le tissus noir de mon pantalon . J'évitais d'imprimer un mouvement masturbatoire afin de faire durer ce moment d'extase . La jeune fille semblait assister à un spectacle surnaturel . Ses yeux fixés sur mon activité avec une attention indescriptible , elle paraissait presque en transe ...

Je cessais de me toucher . Je restais ainsi , regardant Estelle hypnotisée . < Le spectacle vous plait-il ? > demandais-je . < Monsieur , je n'ai pas de mots ... > répondit-elle .

< Vous voulez que nous cessions ? > demandais-je . < Oh non , c'est au-delà de mes espérances les plus folles ! Continuez , s'il vous plaît ! > me fit Estelle sans cesser d'observer mon sexe à présent semi mou , penché en avant . Du liquide séminale coulant le long du membre , sur la "veine bleue" , pour former des tâches sur le tissus de mon pantalon noir , tout autour de la braguette . Un filament laiteux et gluant s'échappait du méat , telle un fil de soie , s'accrochant sur le côté du pantalon .

< Votre infusion doit être bien froide ! > fis-je pour rompre le silence et détendre un peu l'atmosphère . < C'est vrai , mais ce n'est pas important ! > me répondit la jeune fille .

Estelle , semblant revenir à elle , se leva . < je peux utiliser vos toilettes ? > me demanda t-elle . Je lui indiquais la direction habituelle , au fond du couloir à gauche .

La jeune fille revint rapidement . Elle vint s'assoir à ma droite , sur le canapé ...

;-)

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

comme d'abitude manifique

j'ai atte de lire la suite

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin la suite de cette histoire ! J'aime vraiment beaucoup et j'ai hâte de lire la suite !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un régal comme lecture

Dommage que cela s'arrête déjà....

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Me revoici trois jours plus tard à replonger dans l'univers de ce récit des plus érotique. J'aime toujours autant et j'en veux plus pour ne rien changé :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.