Aller au contenu
joliette

Retrouvailles

Messages recommandés

Le voyage en TGV, comme dans un réve, le nez dans le premier tome d'Autant en emporte le vent.

J'ai fait le choix de voyager en jupe, et sans rien dessous encore. Je suis la seule en jupe, et je tire désesperemment su le tissu qui remonte, découvrant mes genoux. Je finirai par poser ma veste dessus.

La gare, l'attente, le coeur qui bondit chaque fois que je crois t'apercevoir. Un chouia de crainte: et si tu ne venais pas?

Toi, soudain! Sorti de nulle part! Ta silhouette devant moi! Je sursaute. Tes bras, accueillants, ton sourire! Bonheur et émotion de te retrouver, de t'enlacer, de redécouvrir ton corps, tes traits, ta chaleur.

Tu m'entraines hors de la gare. L'esplanade de la gare de Lyon, les petites rues adjacentes, main dans la main, hanche contre hanche.

L'auto, enfin, mini petite bulle accueillante, petite planète, refuge. S'embrasser, se toucher, se frôler, se retrouver...

Paris qui défile, nos mains se frôlent, se touchent, s'égarent, s'emmèlent... Très vite, ma main sur tes cheveux, ta nuque, ton bras, ta cuisse... la tienne vient effleurer mes seins, se pose sur ma jupe, se faufile sous ma jupe. tu tressailles au contact de la chair nue, déjà humide. Tu lèches tes doigts mouillés. Complaisante, j 'ouvre le compas de mes jambes, mon regard malicieux t'encourage.

Le périf. Loin des embarras de Paris la circulation se fait fluide. Tu profites des arrets aux feux pour me caresser. Je m'exhibe sans vergogne, un routier qui nous surplombe, mate. Le feu se fait vert et nous repartons dans un grand fou rire. La scène se répete à chaque feu. J'aimerais te rendre tes caresses mais je n'ose pas. Non par timidité ou pudeur que de crainte de causer un accident.

Le parking souterrain. Tu es tellement troublé que tu n'arrive pas à actionner la barrièreet tu t'y reprend à 3 fois. Je me mord les lèvres et fixe le plafond pour ne pas rire.

La pénombre complice, ton regard brillant de loup affamé...Sans crier gare tu me sautes dessus. Tes levres sur les miennes, tes doigts sur mon coquillage, très vite dedans. Tu me caresses. L'interdit, le danger, le désir qui bouillonne, le plaisir qui monte et qui déferle. Très vite, je jouis sous tes doigts, silencieusement, brièvement mais intensémment. Déjà tu es dehors, à sortir les bagages, je te rejoins plus lentement, les jambes flageollantes, le coeur battant...

Modifié par joliette
  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Un plaisir à te lire Joliette , toujours autant de malice dans tes récits.

Merci pour ce petit instant coquin.

:bisou:

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours aussi coquine Joliette !!!!!

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nico91800nico91800

Magnifique texte.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un texte comme je les aime.

Y-aura-t-il une suite ?

J'aimerai beaucoup et pourtant le savoir unique ne le rendrait-il pas plus précieux encore ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est avec plaisir que je laisse, à mon tour un tout petit com sur ton histoire.

Je l'ai lu d'une seule traite, et je suis d'acord avec Neolian, il faudrait une suite,hein!!

Après ça, Paris devient agréable, et on ne voit plus la capitale avec le meme regard.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malicieuse comme toujours, j'adore tes racontotes érotiques.... :clap: :clap: :clap:

Un seul mot .!!!..encore....!!!

:bisou:

Modifié par la brune
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Un moment de malice, fort bien raconté...

J'adore tes récits tout en légèreté, mais emplit d'érotisme et de sensualité

J'espère qu'il y aura une suite.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne doute pas une seconde qu'il y ait une suite, ;-) quand on lit le début, on ne peut pas s'arrêter ainsi en si bon chemin!!!

J'adore te lire ma Joliette :aime2: , c'est vif, c'est doux, c'est délicieusement coquin, cela donne des frissons partout...

Vite la suite!!! :bisou:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous! :-)

:bisou:

Une suite.... :twisted: Pourquoi pas! :razz:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il nous reste à parcourir l'espace qui sépare le parking de l'appartement. L'état d'adultère, au moins pour toi, implique le secret. Et c'est excitant aussi, de parcourir cette petite distance sur la pointe des pieds, à l'affut d'un passant malvenu. Et soudain, on a plus 90 ans à nous 2, mais 10ans chacun... 2 sioux dans l'escalier d'un immeuble parisien..

Pourtant j'aurais aimé d'autre folies... Quoi de plus fantasmant qu'un parking obscur! Des galipettes sur le capot, où l'étude de l'inflation, cachés par une portière, peut-être. Je sais que sans doute tu ne dirais pas non, mais je ne veux pas te mettre en difficulté, et je ne dis rien.

L'appart, enfin. Souffler derrière la porte prestement refermée sur 2 ombres qui s'amusent de leur audace et de la réussite de leur périlleuse odyssée. S'enlacer dans le couloir, tanguer, se bercer, s'embrasser, se redécouvrir... Tu retires tes affaires, et par esprit de contradiction je me contente simplement de poser mon sac. Tu me dis de les placer mes affaires dans ta chambre. Bonne fille, j'optempère, posément. Fougueusement, tel un tigre, tu en profite pour bondir sur moi, me renverser sur le lit, m'écraser sous ton poids. Le sommier maltraité proteste pour moi. Tes mains sont partout, brulantes, arrachant ton tee shirt, remontant mon le mien, écartant le soutien gorge; Tes lèvres viennent gober le téton, l'agacer du bout de ta langue. Mes mains se crispent dans tes cheveux sous le plaisir de tes caresses.

Tu te relèves et je peux l'espace d'un instant respirer à l'aise. Tu dégraffe ton pantalon, j'en profite pour faire sauter mes sandales, dégraffer ma jupe. Comme un affamé tu te jette sur mon ventre, gobant l'abricot, léchant avec avidité son jus, venant aguicher de la pointe de ta langue ma petite perle si sensible; Je feule, je ruisselle, je suis comme folle. Et lorsque tu te redresse pour m'offrir ton sexe je le gobe goulument.

Tu me retire ma friandise, et l'épée en avant, tu joues à te frotter sur mon ventre. Je ne proteste pas, tu en profiterais pour pousser ton avantage: m'attiser et je ne déteste rien que devoir attendre ou réclamer. Je m'offre. Du reste, je te sais fougueux et impatient, d'ailleurs déjà tu te plantes en moi, tu me cloues tel un papillon sur le lit. Ton désir répond au mien et nous bougeons à l'unisson. Nos corps s'appellent, se reconnaissent, se mèlent, se séparent,encore et encore, au gré des changements de positions, de nos caprices, des cahots, du chaos érotique créé et entretenus par nous. Nos corps fiévreux n 'en finissent plus de s'étreindre, la sueur tour à tour nous fait glisser l'un sur l'autre ou nous soude un peu plus.

D'un doigt tu investis le creux de mes reins. Je gémis, je bondis en avant; de tes mains sur mes hanches tu me retiens. Tu aimes cette voie étroite et je ne t'en priverai pas. Je me laisse faire, j'aime ça. Tes doigts impatients ouvrent le passage, avant de laisser place à ton gourdin. Tu m'investis d'un coup, tu me fais tienne. Levrette animale, violente et passionnée. Je me soumets à ta loi et perds pied sous le plaisir qui me submerge...

A peine le temps de respirer un peu que déjà tu me retournes sur le dos et plonges dans mon ventre. Nouvelle corrida, ardente, frénétique.. Epuisée je ressens intensémment chaque va et viens. Nos regards se soudent, nos lèvres se cherchent, nos hanches roulent à l'unisson... Le lit se fait navire en pleine tempête. mon regard effleure le volet fermé, j'imagine des voyeurs derrière, leur regard avide, leurs réflexions salaces...Je jouis encore...

J'émerge un peu, je me contracte sur toi, je connais le pouvoir du casse. noisette. Je voudrais que notre étreinte dure toujours, mais je m'épuise. Tu luttes, tu résistes. Fierté contre fierté. Tu finis par rendre les armes, tu t'affales sur moi, te libérant dans de puissants spasmes qui témoignent de la violence de ton plaisir. Ton visage dans mes cheveux, ton souffle dans mon cou, la masse de ton corps qui m'écrase. Je suis trop bien, je pourrais bien mourir sous toi.

Tu roules sur le dos, m'entrainant dans le mouvement. Nos corps dans l'abandon s'épousent. Nos lèvres se butinent gentiment, se soudent sensuellement. Je me noie dans ton regard vert qui étincelle. Que j'aime trop ton regard après l'amour, tendre, heureux, fier aussi. De toi, de nous. De nos folies. De ces parenthèses enchantées que nous savons créer autour de nous et où l'amour, le rire, les sens et la tendresse se déchainent pour effacer le quotidien et créer une réalité idéale, alternative: la nôtre!

Je suis lasse mais je suis si suis bien dans l'étau de tes bras... Je te pose un bisou sur les lèvres, je me pelotonne contre toi, je ferme les yeux et je m'endors. Heureuse.

  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wouaaaaaah, :aime: :aime: , on est entré dans une nouvelle dimension, un rythme haletant, essoufflant, une course effrénée vers la recherche du plaisir ultime, c'est chaud, c'est brûlant, :aime2: , c'est booooon, c'est du grand Joliette!!! Bravo la belle pour nous avoir fait partager ces instants de passion pure, de folie amoureuse...

j'adore! :aime2::clap: :clap: :bisou:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du grand art Joliette, passioné, plein de fougue.

La chevauchée de la Walkyrie Joliette en quelque sorte,héhé.

J'adhère aussi.

Va falloir que je potasse tes récits précédents du coup

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Je suis fan, c'est léger, sensuel...

Des retrouvailles amoureuses aussi intenses que délicieuses.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que de fougue, de passion :clap: :clap: :clap:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nico91800nico91800

Magnifique. Bravo quelle écriture. J'aime.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une suite à la hauteur de la première partie.

J'aime cette fièvre que tu décris si bien.

L'impression d'avoir les sens bouleversés rien qu'en te lisant ... :oops:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Quelle passion , quelle malice , quelle sensualité , quelle érotisme je suis fan tout simplement :clap: :clap: :clap: :clap: :pardon: :pardon: :aime2: :aime2:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un doigt coupe-faim..... Miam !!! Plutôt pour ouvrir l'appétit ;-)

Tu devrais ouvrir " les carnets d'une coquine espiégle "

Modifié par codem

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:-) Merci à vous

:bisou:

Je suis contente que vous prenniez autant de plaisir à lire ce récit que j'en ai eu à le relater, en tentant de retranscrire toute la passion et le bonheur qu'on été ces moments! :aime2:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité cyrco

Merci pour tout joliette ! J'ai aimé cette instant avec toi ! Au moment ou je t'ai vu sur le quai ..... Euh mince c'était pas moi ! Bisous !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité coquin9362

:clap: :clap: :clap:

t'as oublié la fessée :doh: :doh:

:momotte:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca a été un vrai plaisir de te lire.

Un vrai petit bijou.

Bravo et merci à toi Joliette de ce récit que tu nous à offert.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.