Aller au contenu
Evano

Les retrouvailles avec Joséphine...

Messages recommandés

Suite aux quelques demandes que j'ai eu par mail ou sur le tchat, je vais un peu continuer à vous raconter mon aventure avec Joséphine... Ou plutot vous raconter les derniers évènements...

Pour ceux qui commenceraient à lire cela commence dans le récit intitulé "Une tentation terrible" où je surprend une collègue se doigtait et où chaque nuit, nous allions tout les deux de plus en plus loin. Puis la suite dans le récit "Succomber à ses pulsions", où là Joséphine s'abandonne totalement...

D'ailleurs après cet épisode, elle et moi eurent deux autres relations assez similaires puis après ce fut le silence radio... Je tenta à quelques reprises de reprendre contact mais en vain.

Je commence par le contexte, vous allez voir que cela est très différent du dernier récit avec Joséphine

Bonne lecture ;)

C'est donc le mois dernier que je recu un texto de sa part, aussi simple, déroutant mais intriguant.

"-Coucou..."

Mon coté sadique et ma fierté de mâle se mirent d'accord pour attendre plusieurs jours avant de lui repondre, mais c'était sans compter sur mon vile enthousiasme et bonheur de enfin revoir "Joséphine *********" apparaitre sur mon téléphone. Je lui répondis donc de suite.

"-Salut... Ca fait longtemps ! Tu vas bien ?"

A vrai dire, le "tu vas bien ?" est vraiment là par mesure de politesse. Je savais bien que si elle m'envoyait un SMS, trois mois après notre dernier echange, c'est que cela n'allait pas bien. Mais elle répondit que "oui, ca va PLUTOT bien et toi ? le taff ? " On se met à parler un peu boulot et banaliter. Au fond de moi, une voix se fait entendre : "SEXE ! SEXE ! SEXE !". Durant cet échange de banalité, je ne pouvais pas refreiner toutes les images qui me remontaient en tête...

- La premiere nuit ensemble où je la surpris entrain de se masturber, son corps splendide dénudé

- La deuxieme où elle se masturba jambes écartés en face de moi

- La troisieme où elle m'avouait son fantasme d'etre soumise, celle aussi où pour la premiere fois j'éjaculais dans la bouche d'une fille

- la quatrième où nous fimes l'amour sans aucune retenue, je l'ai prise sans pitié et elle adorait ca.

- La derniere où nous eurent aucune limite, elle m'appartenait...

- Puis les trois fois chez elle où je defoncais littérallement la belle salope qu'elle n'osait être en temps normal.

Alors que je m'abstenais de tous commentaires où allusions, ce fut elle qui fit le premier pas.

- Tu dois te demande pourquoi ces message ?

- En effet

- En fait c'est compliqué... Ca te dirait un verre ? Demain vers 16h ? Bastille, je connais un bar sympa.

- Si tu veux... Je connais tous les bars de Bastille ;)

Je fus partager entre le plaisir de la revoir car j'esperais forcement pouvoir recommencer les parties de sexe qu'on pouvait avoir mais aussi l'inquiétude car "c'était compliqué...". Je me suis mis à imaginer certaines choses, je me suis même demandé si elle n'était pas tombé enceinte et qu'elle ne savait pas vraiment de qui... C'est donc avec une part d'inquiétude que je sortis au niveau de la rue de la Roquette (les parisiens se reconnaitront peut-etre ;) ). Je regarda autour de moi, mes yeux inspectairent toutes les blondes, Joséphine n'était pas encore arrivé apparament...

- Coucou, d'un voix familière mais terriblement timide.

Je me retourna... Elle est devenu rousse !!! Pas rousse, poil de carottes mais roux quand meme ! Elle était encore plus jolie ainsi, il faut le reconnaitre. Cela mettait bien plus ses yeux en valeurs et cela enlevait le coté : blonde sexy. Mais elle l'était toujours à vrai dire, toujours aussi fine. Elle portait un short en jean avec un leging, une petite chemise suffisament ouverte et serrée pour deviner sa poitrine, par dessus une veste. Après le choc de ce changement, on se mit à parler boulot et banalité jusqu'à rejoindre le fameux bar rue de Lappe, bien connu pour ses nombreux bars. Ce n'est seuleument après une heure et un mojito que sa langue se délia dun seul coup. Aussi brutalement que tout à commencer.

- J'en ai marre de Micka, il est devenu une merde au lit.

Totalement surpris, je ne dis rien pour l'inviter à continuer.

- C'est systématiquement quand monsieur va au lit, hop fellation hop 69 hop je chevauche hop levrette et hop dodo quand monsieur c'est vidé. Je lui parle de fantasme, il réagit même pas. Il est devenu banal, sans saveur. Dans son regard, on pouvait sentir une colère longtemps enfoui apparament, tous devait remonter à la surface. J'ai eu 23 ans, ca fait 4 ans seuleument et je me sens deja condamné à cette routine. Le problème c'est que je me sens bien avec lui, j'ai deja construite toute ma vie avec ! Je l'aime mais je veux me faire prendre avec passion, me sentir exitante pour les autres, réaliser mes fantasmes ! Dans la rue ! A trois, avec une autre fille ! Dans une voiture, putain ! Il veut pas sous pretexte que ca va abimer ses sieges !

Elle but une grosse gorgée de son deuxieme mojito mais sans la paille, à meme le verre. Autant dire que je me sentais un peu mal car malgré ce qu'on avait partagé avec Joséphine, jamais on avait parlé de nos couples. Je lui exprima mon point de vue, pas très positif pour les couples, je lui raconta que moi j'avais quitté ma copine car je n'avais plus cette fameuse passion, car elle aussi devenait fade sexuellement, mais que depuis je m'amusais avec d'autres filles... Pas forcément beaucoup mais chacune avait sa petite période (dont la fameuse prof de mon ancien lycée ;) ). Après cette petite conversation à propos des couples, je lui demanda

- Si tu me dis tous ca, c'est pour qu'on recouche ensemble, c'est bien ca ?

Ses yeux marrons se plongèrent dans les miens, ses joues rougissaient à vue d'oeil mais elle soutenait mon regard., determinée.

- Oui. Car j'en suis à pensé exclusivement à toi quand je me caresse mais y a une sorte de condition.

- Dis moi...

- Si j'ai arreté la derniere fois, c'est que je me sentais un peu mal à l'aise. J'avais l'impression que tu ne faisais que de te defouler sur moi, en me baisant violemment et en te vidant en moi. Non pas que j'aime ca sur le moment mais après je me sentais mal. Je ne suis pas qu'une salope qui aime se faire défoncer comme tu le faisais.

Je reflechissais à ce qu'elle me disait, l'alcool ne rendait pas les choses plus facile.

- Tu veux qu'on varie plus que je ne sois pas, comme ton mec, bloqué dans un registre de baise ?

Elle rigola

- Oui, c'est exactement ca ! Baise moi dans plusieurs registres.

Ainsi, nous entamions le quatrième mojito et nous imaginions des registres : Passion, Tendresse, Domination, Pulsion, Voiture, A trois puis je lanca : le registre Hotel !

Elle se releva et me regarda droit dans les yeux durant quelques secondes, son magnifique sourire illuminait son visage et sa poitrine était parfaitement mise en avant, vu que sa veste était sur sa chaise... Pas besoin de mots, j'avais parfaitement compris ce que le mot : hotel avait provoqué en elle. Elle paya toutes les consommations et c'est en se levant que je compris que j'étais bien bourré : il était à peine 18h30 quand nous sommes sortis du bar et il était exactement 18h32 lorsque, hilare de la situation, je demandais à l'accueil d'un hotel. Une chambre pour deux pour la nuit...

La suite au prochain numéro ;)

  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité XratonX

Qui va arriver vite j'espère !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vite, vite, je veux la suite !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, la suite tu as fini trop tôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je referme la porte, pour la premiere fois de la soirée nous nous retrouvons seul à seul dans un silence presque angoissant. La petite pièce ne laissait guère plus de place que le lit double mais cela semblait etre largement suffisant. Joséphine, déjà allongée sur le dos, bras et jambes écartés. Seuls les lumières oranges de la rue éclairés la chambre. Je me rapprochais d'elle doucement.

Je ne sais pas, si c'était sa coupe de cheveux, le temps qui est passé ou simplement son avis de changer mais je la voyais différemment... Elle n'était plus la "salope avide de sexe", elle était devenu une femme qui avait envie de s'épanouir en douceur dans mes bras. Je me suis mis sur elle et pour la premiere fois, nous nous embrassâmes. Je veux dire un vrai baiser, doux, tendre, sensuelle et plus les secondes passées plus le baiser devenait passionel. Ses mains remontaient mon pull ainsi que le tee-shirt, je fis de meme avec sa veste en cuir et tous les boutons de son chemisier... Comme à mon habitude, je ne perds pas de temps à enlever le soutien-gorge. Ses magnifiques seins sont toujours aussi fermes, elles pointent deja et lorsque nos bustes entrèrent en contact, je sentis un petit frisson chez elle comme chez moi. Tout est différent en ce moment... Comme si on savourait ce moment de découverte de l'autre.

Elle se releva et se fut à mon tour de m'allonger sur le lit, elle me chevauchait, ses cuisses ouvertes je pouvais sentir la chaleur de ses hanches à travers mon pantalon. Elle m'embrasse la joue, me mordillant le cou, me donnant un coup de langue sur le teton avant de faire glisser son corps entier vers mes pieds. Elle tira sans aucune hésitation mon pantalon ainsi que mon boxer. Nu, devant elle, ne pouvant cacher mon erection... C'était plus l'inverse, moi entrain de la matter ou entrain de dominer, là elle tenait les rênes.

Tout en empoignant la base de ma verge qu'elle dirigea vers sa bouche, elle dit à mi-voix

- Elle m'avait manquée...

Elle fit glisser sa petite langue de mes bourses à mon gland. La douceur de sa langue était tel que je bandais au maximum juste à ce contact. La suite ne fut qu'un bonheur. Après deux trois aller-retour le long de mon sexe avec sa langue, elle goba mon gland et commenca à le sucer comme elle le fait si bien... Sa bouche bien chaude sur mon sexe était un vrai régale, elle l'enfoncait delicatement alors que mes mains lui tenaient les cheveux... Elle continua encore et enccore, elle ne s'arreta pas ne resortant mon gland que pour mieux lecher ma verge ou mes bourses. mais c'est elle qui choisit le rythme.

Elle fait tourner sa langue autour de mon gland, elle sent mon corps entier se crisper juste avant d'avaler entierement mon sexe.

J'éjacule puissamment, je la sens aspirais le sperme, l'avaler comme elle l'aime tant même si elle ne reussit pas toute la quantité...

Elle finit par se relever et se mettre debout au bord de lit, elle ouvre son short et le baisse et même temps que son collant. A ma grande surprise, elle est nue dessous...

Au bord du lit, devorant mon sexe du regard, Je ne décollais pas non plus mes yeux de son sexe toujours parfaitement lisse et de ce corps que je ne tarderais pas à prendre possession... Elle s'avance sur moi à nouveau, m'embrassant à nouveau mais avec un leger gout salé. Mes mains se possèrent naturellement sur ses petites fesses parfaitement rondes et bien fermes... Mon erection était toujours présente, prete pour le second round...

Suite au prochain épisode ;)

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai lu toute tes aventures d'un coup, en tout cas on peut dire qu'elle est différente des autres cette Joséphine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hop hop hop au boulot, moi je veux la suite !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous continuâmes à nous embrasser fougueusement, nos langues semblaient attirés l'une par l'autre ne se décollaient plus. Nos corps l'un contre l'autre, ses jambes écartés de part et d'autre de mon bassin. Je sentais la chaleur de son sexe sur le mien qu'elle devait sentir parfaitement rigide. Joséphine ondulait legerement ses fesses pour se frotter sur ma verge.

Elle stoppa notre long baiser pour se dresser toute droite, mes mains en profitèrent pour caresser ses deux beaux seins, parfaitement ronds et fermes. Ces tetons pointent legerement, je m'amuse à les faire passer entre mes doigts. Elle prit du bout des doigts mon sexe pour le relever et elle glissa mon gland entre ses lèvres...

Son sexe s'ouvrit sans difficulté, il était brulant et terriblement humide. Elle prit le temps de sentir chaque centimètre s'enfoncer en elle jusqu'à ce qu'elle sente mon gland taper au fond. Elle se morda la lèvre inférieur lorsqu'elle commenca son mouvement d'avant en arriere. Mes mains quittèrent ses seins pour les laisser bouger au meme rythme, elles trouverent leurs places sur ses cuisses pour aider au mouvement.

Ma verge lui remplissait totalement son petit minou, elle devait me sentir de toute part en elle. A ce moment, je me dis qu'elle est magnifique... Assise sur ma queue, dressée en elle, lui donnant un plaisir immense, admirer son visage rougir et son regard plongé dans le mien. Mes mains reprirent possession de ses fesses, elle se pencha en avant. L'angle de pénétration changea, nous provoquant en meme temps un leger soupire.

Ce fut à mon tour de faire les travaille, toujours sous elle, je lui écartais un peu les fesses pour soulever mon bassin. Mon sexe se mit à glisser de tout son long en elle, mon gland frottant sur les parois gonflées de plaisir. Ses petits soupires s'étaient transformées en gémissement.

La base de mon sexe tappait de plus en plus vite contre ses lèvres. Son visage a coté du mien, je l'entendais dans le creux de l'oreille de sa petite voix.

- Hoooo... Continue.

Sa voix était terriblement excitante, elle n'avait rien de "porno" mais elle était tellement sensuelle. A ce rythme là je n'allais pas tarder à venir une deuxieme fois... Et ca sans la faire jouir... Je voulu changer la donne. Nous roulâmes sur le lit. Elle, sur le dos, les jambes en l'air quand je me retira pour venir glisser ma langue dans son intimité...

La suite au prochain numéro...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est cruel de s'arrêter ainsi !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ... quel coït interrompu. La suite ... vite :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma langue se posa sur ses lèvres. Elles étaient brulantes et terriblement douces, sans aucun poils ou même aucune repousse. Je prenais une immense plaisir à faire glisser ma langue dans sa fente. Au vue de son excitation, je trouvais facilement à chaque coup de langue son clitoris. Ses mains s'aggripaient de plus en plus à mes cheveux. Peu à peu ses jambes se mirent à trembler très legerement, son bassin à onduler. J'avais trouver naturellement la meilleure facon de la lecher... De petits coups rapides de bas en haut du bout de la langue, puis la faire glisser jusqu'à l'entrée, tout en lui écartant les lèvres delicatement pour y enfoncer ma langue avant de très vite revenir sur son petit bouton...

Mes bras passant sous ses cuisses et mes mains les lui tenant, bien écartés. Quand je relevais les yeux, je la voyais se pincer les seins en se cambrant, se mordiller la lèvre en basculant la tete en arriere. Elle se laissait totalement aller à son plaisir, et ce n'était que le début de la soirée...

Elle tenta de se relaxer en calmant sa respiration.

- "Quelque chose ne va pas ?" lui dis-je.

- "C'est horrible, tu fais ca si bien."

Je lui donna un coup de langue, elle poussa un soupire.

- "Dis moi une chose... Comment ca se fait que tu sois si bien épilée ?"

Je repris mes coups de langue sur son clito. Ses mots avaient du mal à sortir.

- "Epilation... totale... au laser..."

Surpris par cette méthode, mais ravi car c'était simplement divin et je le lui faisais savoir.

Je glissa deux doigts et elle se cambra pour les faire sortir.

- "Non, non ! Ce n'est pas ca que je veux.". D'un douce voix bien coquine.

Je m'assois donc entre ses cuisses, son sexe grand ouvert pret à se faire à nouveau pénétrer, qui n'attendais meme que ca. Je glissa ma queue entre ses lèvres, mon gland appuyant sur son clito avant de disparaitre en elle. Mes mains sous ses cuisses pour legerement la soulever mais surtout la tirer vers moi pour chaque penetration. Enfoncant tout mon sexe en elle à chaque coup, comme elle aimait tant.

Ses bras s'enroulèrent autour de mon cou et me tirerent sur elle, allongés tout deux sur le lit. Dans la position la plus classique : Le missionaire.

Je vérifia mes appuis.

- "Va doucement s'il te plait"

Je me plia à sa demande, j'ondulais très lentement le bassin. Cela faisait très lentement que je n'avais pas fais cette position pourtant très naturelle. Mon buste l'écrasait totalement, ses seins contre mon torse, ses jambes enroulant mon bassin, nos tetes l'une à coté de l'autre.

- "C'est bien comme ca ?"

Sa respiraton saccadé est vraiment une valeur sur pour savoir son niveau d'excitation

- "Hummm... Parfait, je sens ton gland à chaque centimètres."

Je le fis entierement sortir, puis rerentrer en écartant ses lèvres. Elle savourait ce moment, ses bras enlacant mon cou... A ce moment, nous n'avions rien d'un plan cul. J'en pris conscience et mes mains se mirent sur ses fesses. Elles étaient parfaitement bombés et fermes au vue de la position, j'accèlera petit à petit le mouvement sortant mon sexe pour mieux penetrer le sien. Sa respiration aussi s'accèlerait, ses ongles se plantèrent dans mon épaule. Très rapidement, je tapais au fond avec vigueur. Ses gemissement devinrent des petits cris... Signe d'un orgasme proche.

Tous son corps vibrait.

Je lui mordis la cou, amplifiant son plasir avant de lui glisser à voix basse à l'oreille.

- "Vas y jouis ! Tu es tellement belle à ce moment."

Elle sourit et fit un mouvement de bassin qui amplifia la penetration, ce qui me provoqua un long frisson, mon orgasme n'était pas loin non plus.

On continua ainsi à monter en puissance, parfaitement en phase dans nos mouvements. Ma respiration se bloqua, je lui donna deux grands coups bien au fond. Mes deux se plantèrent dans ses fesses et je m'enfonca bien au fond.

Elle fit pareil avec ses ongles, elle sentait son orgasme arriver au galop. Tous son corps fut parcouru par un grand frisson, sa petite chatte se contracta sur ma queue qui se gonfla pour ejaculer.

Nos corps l'un contre l'autre tremblaient en même temps

Mon sperme remplissait son sexe alors qu'elle même connaissait l'orgasme.

Ce moment sembla durer une éternité. Une fois fini aucun de nous n'osait bouger. Moi toujours sur elle, elle toujours les jambes croisées autour de mon bassin mais aucun n'osait parler en premier... Et puis il fallait mettre un peu les idées au clair, entre l'alcool, le plaisir, la fatigue et la magie du moment c'était très compliqué...

Bien sur, il y a une suite... ;)

  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TomVodoo

Et j'ai plus que hâte de la lire :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je veut lire la suite avec grand plaisir

stp la suite :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est de la vraie passion!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité besoindechaleur

c'est effectivement très prenant comme récit mais là il manque une partie.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire les 3 sujets d'un coup et cela ne va certainement pas m'aider à avoir moins chaud (il fait proche des 30° en ce moment).

 

Ta façon d'écrire est très vivante je trouve.

 

Tu as bcp de chance d'avoir vécu cette histoire.

 

 

Mais où est la suite? perdue ds les lymbes du forum?? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, au moment de l'écrire, peu de gens semblaient appréciés ce récit, du coup je l'ai arrété

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité besoindechaleur

ben je pense que tu sais ce qu'il te reste à faire hein..........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, au moment de l'écrire, peu de gens semblaient appréciés ce récit, du coup je l'ai arrété

 

Il serait peut-être bon que tu le reprennes......

Enfin, moi, j'aimerais .....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.