Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

glib

Soirée en terrasse

Recommended Posts

Nous sommes installés confortablement sur notre terrasse, ma chérie et moi. Nous profitons d’une chaude soirée d’été pour nous détendre, assis notre salon de jardin. Elle s’est installée avec nonchalance et porte une petite nuisette fort sympathique. Ses bretelles légères tombent sur ses ravissantes épaules, le tissu n’est plus retenu et laisse apparaître le galbe de ses seins. Nous parlons et mon regard se perd dans son décolleté à chacun des regards que je lui lance. Les côtés de sa nuisette sont fendues de chaque côté, un pan tombe dans le vide alors que l’autre repose délicatement sur sa cuisse. On aperçoit très clairement qu’elle ne porte pas de culotte. Elles croisent les jambes et je ressens une montée de chaleur . Sa peau doit dégager des phéromones auxquelles je ne peux résister. Elle est si désirable. Nous parlons mais pour être honnête, je ne l’écoute pas vraiment. Mes sens sont aux aguets, ma circulation s’accélère et je dois déglutir à plusieurs reprises, difficile de la sortir de mon esprit.

Tout à coup, une lumière s’allume à la fenêtre de la maison contigüe, je sais par expérience que c’est la chambre de notre jolie voisine. Je jette un œil et, grand plaisir, on aperçoit la jeune femme bien distinctement. Elle se déshabille à la lumière. Ses rideaux sont tellement fins qu’on peut apercevoir le moindre de ses mouvements à travers.

Elle a ôté son pull. Elle ne porte qu’un soutien gorge en dessous. Jolie poitrine de bonne dimension. Ses seins ont l’air bien ferme encerclés dans leur carcan de tissu. Elle descend la fermeture éclair de sa jupe. Elle lui tombe aux chevilles. Elle se penche pour la ramasser et la jette sur son lit. La voilà en string et soutien-gorge. Je l’ai déjà vu dans cette tenue mais rapidement, lors d’un passage devant sa fenêtre. Ce soir, elle prend tout son temps. Belle fille, long cheveux bruns, un petit ventre qu’on a envie de croquer. Des fesses souples et bien dessinées, de longues jambes musclées.

Elle enlève son soutien-gorge et libère sa magnifique poitrine. A chacun de ses mouvements, ses seins bougent en douceur, ils luttent si aisément contre la pesanteur, c’est enthousiasmant. Elle passe ses mains le long de chacun de ses seins, les soupèsent et les palpent. Je me sens durcir, j’ai un peu zappé que ma chérie est à côté de moi. Puis elle lève les bras et s’admire. Elle soulève ses cheveux dans un mouvement érotique puis prend des poses de mannequin. Ses mains glissent sur son corps, doucement, passant de sa nuque à ses fesses puis ses cuisses, remontent sur son ventre et passent entre ses seins. Une bonne érection apparaît. Je suis très tendu et je me suis mis à me caresser machinalement.

Soudain, une voix douce me rappelle à ma situation. Je suis pris en flagrant délit et ne sait plus quoi dire. Elle jette un œil vers elle et me dit « c’est vrai qu’elle est très sexy ». Alors elle se rapproche de moi et enlève sa nuisette.

Mon cœur est totalement nue devant moi , elle aussi lève les bras et relève ses cheveux pour mettre en valeur sa poitrine. Elle est si désirable. Je me mords les lèvres, ma main n’a toujours pas quitté ma verge qui a un peu perdu en vigueur. Elle se pose devant moi et me dit qu’elle va me donner une bonne raison de ne regarder qu’elle. Elle s’agenouille devant moi et se cambre. Ses seins sont offerts à ma vue. Elle retire ma main de ma verge, baisse mon boxer et me caresse tout en finesse. Ses doigts glissent, je retrouve une raideur agréable. « tu crois qu’elle saurait te caresser aussi bien ». Je ne réponds pas. Elle me lâche et se penche sur moi.

Je sens sa langue glisser sur mon ventre. Je frémis d'envie. Elle embrasse la base de ma verge puis remonte jusqu’à mon gland. Je sers les accoudoirs de mon fauteuil dans l’attente qu’elle me prenne dans sa bouche. Mais ce moment ne vient pas immédiatement, elle fait traîner le jeu. Sa langue passe de mon gland à mes testicules, tantôt légère tantôt baveuse. Puis ce sont ses lèvres qui s’emparent de ma hampe. Elle la prend de côté puis l’aspire. Jusqu’à ce qu’elle me lance un regard moqueur avant d’en avaler la moitié d’une seule traite. Je pousse un râle de contentement et me laisse aller au doux va et vient de sa bouche.

Je relève ma tête et aperçoit ma voisine qui a inversé les rôles. Elle regarde par la fenêtre et nous observe. Toujours dans la même tenue, elle a posé une main sur le rebord de sa fenêtre et a posé l’autre sur sa bouche. J’ai la sensation qu’elle hésite entre regarder et fermer les rideaux. Nos regards se croisent. Elle a un mouvement de recul et porte ses mains aux rideaux. Je lui fait un sourire et elle se retient de fermer. Au contraire, elle laisse aller ses mains sur son corps. Cette fois, ce n’est pas dans le but de mimer des poses. Une main caresse ses seins tandis que l’autre descend dans son string et se met à onduler. Elle se caresse en nous regardant. Je transmet l’information à mon épouse immédiatement. Elle cesse alors la succulente fellation dont elle me faisait bénéficier, à mon grand regret.

Elle se lève et se retourne. Je la vois passer ses mains sur son ventre, entrouvrir ses cuisses. J’aperçois ensuite un doigt entre ses cuisses. Elle montre à notre aimable voisine que le spectacle lui plaît. Je pose mes mains sur ses fesses et les malaxe. J’embrasse le creux de ses reins, elle se cambre tout en écartant les cuisses. Je ne vois pas bien ce qu’elle fait de ses mains mais j’ai l’impression qu’elle s’active sur son clitoris pour répondre à la sollicitation de la belle d’en face. Ma tendre s’assoit de dos sur moi et vient s’empaler sur mon sexe bien raide. Je la pénètre avec une facilité déconcertante. J’ai une sensation d’humidité très importante sur mon pubis et mes testicules. Elle se colle à moi au maximum pour être prise le plus profondément possible. Elle se laisse tomber en arrière et porte ses mains à mon visage.

Elle commence par des petits mouvements d’ondulations de son bassin contre le mien. Je plaque une main sur son sexe et une autre sur ses seins dont les tétons ont durcis. Je la caresse férocement, pressant son clitoris et ses seins. Des gémissements apparaissent au fur et à mesure que ses mouvements s’accélèrent. Notre jolie voisine a mis deux doigts à sa bouche et les suce goulûment. Son visage se décompose, elle se cambre de plus en plus sous l’action des doigts de sa main droite qui ont du pénétrer sa fente. Mon amour me dit qu’elle aime me sentir en elle, que notre voyeuse l’excite. Mon majeur s'active sur son petit bouton de plus en plus rapidement. Je sens son plaisir monter, il est proche. Je lui dis que je vais bientôt jouir. Puis j’explose en elle. Mon jus déferle en elle en long jet. Elle resserre ses cuisses à ce moment et gémit longuement. Je pousse un cri de soulagement en même temps que notre voisine cesse son doigté.

Elle passe ses mains sur ses seins tout en maintenant son regard braqué sur nous. Après s’être lovée contre moi, mon amour se relève, une jambe de chaque côté de mes cuisses. Un peu de sperme coule sur l’intérieur de sa cuisse. Elle avance et me dit de la rejoindre en jetant un coup d’œil vers la fenêtre. J’aperçois un petit sourire complice entre les deux femmes. Je me lève. Les rideaux se ferment et elle rentre dans la maison.

Partager ce message


Lien à poster

Désolé pour la taille de la police, ça ne facilite pas la lecture. Je n'ai pas réussi à la modifier après coup.

Partager ce message


Lien à poster

Belle soirée,

Vivement les beaux jours...

Partager ce message


Lien à poster

Et bien, tu as une voisine bien joueuse !!

En tous cas je suis charmée par ta façon d'écrire !!

Partager ce message


Lien à poster

Merci pour le compliment Debo, il me va droit au coeur.

Et oui, vivement les beaux jours qu'on puisse profiter de cette terrasse.

Partager ce message


Lien à poster

Magnifique soirée. Felicitation

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.