Aller au contenu
ptitangecathy

la veuve noire 1 ere partie

Messages recommandés

Je me nomme Solange et je suis une femme de 40 ans, j’attire facilement les regards des hommes et cela est une chose excellente pour moi et vous allez bientôt découvrir pourquoi.

Aujourd hui 10 mai 2010, je me marie avec Nicolas. Nicolas est un homme de 45 ans, très élégant et surtout riche.

Ce matin je me prépare pour mon mariage, maquillage, coiffure et bien sur une robe blanche splendide, me voilà prête, je monte dans la limousine qui m’attend pour m’emmener direction l’Église. Devant l’Église Nicolas est là, il m’attend dans son costume trois pièces, lorsque je descends de la voiture et qu’il m’aperçoit ses se sont illumines.

La cérémonie est pleine d’émotions, ma voix trembla lorsque je prononçai mes vœux, je jurai de l’aimer jusqu’ à ce que la mort nous sépare, ce qu’il ne savait pas ses que pour lui elle risquait d’arriver plus tôt que prévu. La soirée se passa dans un château près de la région parisienne, vers les 3 h du matin Nicolas et moi nous nous sommes éclipser pour regagner notre hôtel près des Champs Elysée pour notre nuit de noce. Dans la chambre Nicolas avait tous prévu, champagne, bougies, pétales de roses sur le lit.

Nous avons commencé par une coupe de champagne mais très vite nous avions autre choses en tête. Nicolas s’approcha de moi et m’embrassa délicatement , ses mains s’appliquant à retirer ma robe pour découvrir une lingerie fine, string et porte jarretelle d’un blanc immaculée , a cette vision mon mari devint fou , il m’embrassa sur tous le corps , moi je m’employai a défaire sa chemise , mes mais parcourait son torse puissant , ma bouche s y joignant et me voilà à genoux devant lui .

Je dégrafa son pantalon et y trouva son membre tendu , je le libera de son carcan et ma bouche vint s’en saisir , mes caresses buccales avait l’air de plaire à mon mari au vu de ses gémissements , il me releva et me plaqua contre le murs , il saississa une de mes jambes , la souleva et il me pénétra avec fougue , ses va et viens été puissants , je m’accrochai a lui , nos gémissements emplissaient la chambre , Nicolas accéléra ses mouvements de bassin et dans un râle il explosa en moi .

Moi je n’avais pas encore atteins la jouissance , il m’attira vers le lit m’y allongea et venit posez sa bouche sur mon intimité , avec sa langue il m’emmena vers l’orgasme , il remonta vers mon visage tout en parcourant mon corps de mille baisers , suite à ça on s endormit blotti l’un contre l’autre . Au réveil on refit l’amour mais cette fois ce fut tendre, on avait passez une nuit de noces merveilleuses, à présent il nous fallait rentrée chez nous et débuter notre vie de jeune mariée.

Je jouais la femme parfaite aux petits soins pour lui, je lui préparer ses repas, organiser des soirées des plus torrides mais dans mon esprit je réfléchissais a la manière dont j’allais l’éliminer, il me fallait le tuer a petits feu pour ne pas attirer les soupçons.

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Héhé pas pour rien ce titre de Veuve Noire.

Solange semble semblable a cette Araignée au venin si puissant, s'appretant a passer à l'action.

Vite une suite de cette histoire machiavélique.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ptitange, tu as un talent certain, continues sur ta lancée. J'attends la suite avec impatience.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Ptitange ou ptidemon :ange::twisted:

Bravo miss. Oui la suite !!!!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum, je sens que je vais aimer cette série !!!!!!!!!!!!!!

Vite au travail douce cathy !!!!!

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore !

vivement la suite de la femme fatale (et aussi fatale, au sens propre....)

Superbe.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je décida de l’empoisonné avec des petites dose de substance médicamenteuse , je m’appliquai tous les jours à mettre la drogue dans ses repas , Nicolas ne s’apercevait de rien , notre vie paraissait normal , je lui faisait croire que j’été toujours aussi amoureuse de lui , on faisait l’amour tous les jours , je m’amuser a le surprendre le soir quand il rentre du travail , je m’habiller avec des tenues sexy et lui faisait des danses langoureuses , je ne pouvais pas laissez paraitre qu’ il ne me donner plus envie .

Au bout de quelques mois les drogues qu’ il ingérer à son insu commencèrent à faire de l’effet , Nicolas perdait son entrain pour tous , lui qui été si actif , il allait avait du mal à se sortir du lit le matin pour aller au travail , il se dit que cela n été qu’ une fatigue passagère et que ça aller passer mais cette état ne passa pas il empira même au bout de quelques moi . Moi j’été ravie tout fonctionner comme prévu, Nicolas été tous le temps épuiser, avait des étourdissements, je lui proposai donc de consulter un médecin mais il y refusa car comme je la savais il l’est détester.

Nous ne faisions pratiquement plus l’amour ce qui en soit m arranger. Je décidai donc de prendre un amant au début juste pour me satisfaire de ce que je ne pouvais plus avoir avec mon mari mais je n’y trouver aucun plaisir car avec cette amant je n’avais pas de but, pour que je sois satisfaite il me fallait savoir qu’au final j aller être gagnante .Je me mis donc à réfléchir a une autre situation ;

Il me fallait remplacer mon mari mais pas n’importe comment, je devais trouver un homme riche qui pourrait m épouser quand Nicolas aurait disparue. A présent Nicolas passer c’est journée à dormir, ce qui me laisser le temps pour aller chassez mon nouvel amant, je me mis à fréquenter les endroits les plus classes de la capitale, les endroits où les hommes importants venait.

Lors d’un vernissage dans une grande galerie , un homme d’une cinquantaine d’années venit m aborder pendant que j’été entrain d’admirer les différents tableaux , on commença par discuter arts puis la conversation dévia sur nos vies personnelles , il m’appris qu’ il été veuf depuis quelques années , qu’ il n’avait jamais eue d’enfants et qu’ il dirigeait une grosse entreprise de télécommunications . Cette homme été pour l’homme idéal pour une femme comme moi, il me fallait maintenant le charmer et le conquérir pour qu’il devienne mon amant. La soirée terminée il me proposa que dès le lendemain on aille prendre un café je n’acceptai pas et il me laissa sa carte, Il s’appelait Marc Daguey, je ne pouvais pas paraitre pour une femme facile.

Une semaine après cette rencontre je me décidai de l’appeler et lui fixa un rendez-vous pour un café, on se rejoignit l’après-midi même. Je m’été habiller de façon classe mais sexy tout de même , on passa l’après-midi à discuter , je lui raconta que ma vie actuelle été des plus moroses , mon mari été devenue une loque et qu’ il me délaissez totalement , il fut choquer qu’ on puisse délaissez une femme telle que moi ,. En rentrant chez moi j’été ravie il tomber dans mes filets, quand a Nicolas son état empire de plus en plus ^par acquis de conscience et pour ne pas attirer de soupçons je décidai de faire venir tout de même un médecin. Le médecin conclu a une très grosse dépression, il lui prescriva des anxiolytiques et des somnifères ce qui rendait Nicolas encore plus amorphe, ce qui aller me laissez plus de temps encore pour amadouer Marc.

Avec Marc on se voyait régulièrement, on apprenait a ce découvrir, nous n’avions pas encore fait l’amour ensemble. Un soir lors d’un diner il me glissa a l’oreille qu’il avait très envie de moi depuis un moment mais qu’il n’ose pas de peur d’aller trop vite, je lui répondis que moi aussi j’avais envie de lui et que j’été prête à sauter le pas. Apres le diner il m’emmena chez lui , il me fit installer dans le salon , il y avait un feu dans la cheminée , cela été romantique à souhait , il nous servi une coupe de champagne , marc été assis a cote de moi , il s’approcha , m enlaça et me donna un baiser sensuel , il me fit basculer en arrière et continua de m embrasser , ses mains caresser sous ma robe , tout été douceurs avec lui ses baisers, ses caresses , ses mots.

Il me fit retirer ma robe , sa bouche découvrit mon corps jusqu’ a ce qu’ elle vienne se posez sur mon intimité , il retira mon string et sa langue venait me caresser , il me procurait un plaisir immense , il remonta pour m embrassez , il se déshabilla et il me pénétra avec une telle douceur , ses va et viens été doux , il accéléra le rythme et m emmena au septième ciel , il me suivit dans cette orgasme et il explosa en moi . Apres avoir fait l’amour je rester blottis contre lui, je lui dis que je ne voulais plus le quitter mais que cela n été pas possible. Forcément dans mon esprit je savais très bien que cela n été plus qu’une question de semaines avant que je puisse être avec lui.

Au petit matin je rentrée chez moi, et là je découvris Nicolas inanimé dans la cuisine, j appela de suite les secours mais il n’y avait plus rien à faire, j appris plus tard que Nicolas avait succombé à une crise cardiaque, ouf il n’avait pas fait de test toxicologiques car sinon je pense que j’aurai du donner certaine explication.

J organisa les funérailles de mon mari et joua a la veuve éplorée pendant plusieurs semaines, bien sûr je n été pas du tout attrister par sa mort. Malgré tout je continuer ma relation avec Marc.

Apres une année de relations avec Marc il me fallait passez aux choses sérieuses, je lui fis a plusieurs fois des allusions sur le mariage, au début Marc été réticent mais avec le temps l’idée faisait son chemin dans la tête de Marc. Un matin Marc venit me réveiller et il me fit sa demande en mariage, ce que bien sur j accepta de suite.

Marc paraissait heureux mais je ne sais pas pourquoi il y a des choses chez lui qui me paraissait étrange, j été persuader qu’il me cacher quelque chose, je devais découvrir quoi, rien ne devais faire échouer mon plan .

A suivre ……

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une suite qui appelle à un retournement de situation ?? héhé,

Qui joue avec le feu, risque de se bruler les ailes.

Vite vite la suite

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Euuhh en fait c'est un ptitdemon :twisted:

Bravo pour ce petit meurtre en patience :P

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

fan !!!!!!!!!!!!!!!!!vivement la suite !!!!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un ange qui n'est pas tout à fait un ange...

Vivement la suite

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Marc était attentionne avec moi, mais j’avais souvent l’impression qu’il m analyser. Le mariage été dans 3 mois, je m’été occupée des préparatifs sur ce plan la Marc été distant, mais ce mariage devait avoir lieu. Ce que je ne savais pas sait que ce serait le dernier de ma longue liste.

Lorsque Marc été au travail, je m’informer via internet pour trouver une nouvelle façon de tuer a petits feu sans que ça ressemble à la mort de mon défunt mari car cela risquerai d’attirer les soupçons sur moi.

A quelques jours de notre mariage Marc ne me lâchai plus, il avait poses des jours de vacances, il été doux, délicats, tendres il me faisait l’amour avec une telle douceur j appréciai beaucoup cela. Il me réveiller par de délicates caresses, puis il me prenait tendrement jusqu’à ce matin-là ou il me prit de façon plus bestial, je ne connaissais pas ce cote brutal de lui, il lui arrivait de me traiter comme une prostituée, je ne savais plus comment faire dans ces moments-là, je n’avais plus le dessus sur lui et cela ne me plaisait pas du tout. Je le questionnai sur sa façon d’agir avec moi, lais à chaque fois il évitait la conversation ou fuyait .Je me devais de découvrir ce qu’il cacher.

Le jour du mariage arriva, tout ce passa à merveille, la cérémonie fut simple, le diner été parfait nous étions en petits comite quand a la soirée elle fut des plus agréables. J’appréhendais beaucoup notre nuit de noce car je ne savais pas si Marc allait être un mari doux et attentionne ou s’il serait cette être bestial que je détestais tant. A rivée à l’hôtel , je passa directement dans la salle de bains , j’avais prévu une tenue des plus sexy pour mon mari , je me vêtis d’une guêpière en dentelle noir et rouge , une paire de bas , un string en accord avec le haut et une paire d’escarpins noire , par-dessus cela j enfila un peignoir en satin pour garder la surprise.

Lorsque je sortis de la salle de bains Marc se tenait devant la fenêtre , il se retourna vers moi et me sourit , il s’avança vers moi me pris par la taille et m embrassa tendrement , il dénoua mon peignoir et le fit tomber à mes pieds, il m’attrapa par les hanches et me colla tout contre lui , sa bouche venait s’égarer dans mon cou et me fit frissonne , ses mains caressait ma poitrine , sa bouche vint rejoindre ses mains et il s’employa a dégrafer ma guêpière pour accéder plus facilement à mes seins qui pointer d’envies , de ses lèvres il venait saisir un de mes tetons durcie par ses caresses , il le suça , le mordilla et une de ses mains venait se posez au-dessus de mon string , il put sentir mon excitation à ce moment-là .

Il me caressa au-dessus pendant un moment puis il m’allongea sur le lit et avec ses dents retira mon string , il venait posez ses lèvres sur mon mont de venus , ils empara de mon bourgeon et le fit tournoyer entre ses lèvres , je lâchai des gémissements de plaisirs , mais je ne voulais qu’ il ressente ce plaisir également , je me redressa ce qui le fit arrêter, il se releva et se retrouva debout face à moi , il été encore habille , je lui fit donc retirer ses vêtements , la bosse qui c été former sous son boxer montrait bien son envie , je commença par le caressez au-dessus du boxer pour faire encore monter le désir puis j’y glissa ma main et trouva l’objet de tous mes plaisirs tendu à l’extrême , je fis glissez son boxer et de mes lèvres je sais son sexe , je fis de doux va et vient , lui il m’empoigna par les cheveux et me donna le rythme quand il fit cela j eue peur que son cote bestial reprenne le dessus mais non il se radoucit aussitôt , il gémissait sous mes coups de langue , il se libera de mon étreinte et venait s’asseoir sur le bord du lit , je venais donc me mettre à califourchon sur lui, son membre me pénétra et il ma saisit par les hanches et suivra le rythme effrénée de notre cavalcade , nous ne tardons pas à jouir , on écroula sur le lit et s endormi .

Le matin au réveil on refit l’amour mais cette fois il fut de nouveau bestial, à la fin de notre étreinte Marc me regarda fixement et me dit que maintenant que nous sommes mariée je lui appartenais et qu’il avait tous le droit de faire ce que bon lui plaisait de moi, je le regardai sans pouvoir dire un mot, mais où été passez l home délicat et attentionne que j’avais séduit.

Les jours suivants notre mariage Marc passa la quasi totalités de son temps à son travail, je restais enfermer a la maison à ne rien faire, j’en avais même presque oublié mon plan d’origine, ses paroles résonner dans ma tête, j été tellement choquée. Un mois plus tard la situation avec Marc ne c été pas amélioré bien au contraire, cela avait même empire, il passait son temps à me faire des reproches a me rabaissez que je n été bonne a rien et que même au lit ce n été pas formidable pourtant moi qui croyait le satisfaire, mais pourquoi donc agissait-il comme ça ?

Un matin , une fois Marc parti au travail , je m’introduis dans son bureau et le fouilla , au début je n’y découvrit rien d’intéressant et au bout d’un moment je tomba sur un tiroir fermer a clé , je me suis dit qu’ il devait y cacher bien des choses , je réussi à l’ouvrir au bout de plusieurs minutes et ce que j’y découvris me fit tomber de très haut , j été prise à mon propre piège .

Marc avait un réseau d Escort girls et faisait partie d’une mafia locale, à ce moment-là je compris son comportement, il me traitait comme les filles qu’il embauche pour son réseau d Escort et avec lesquelles il devait certainement coucher. Je savais à ce moment précis que si j’essayer de le tuer comme mon défunt mari, il s’en apercevrait et c’est moi qui n’en réchapperai pas, je me gardai bien de lui révéler ce que j’avais découvert, les jours passait et se ressembler avec leur lots de d humiliations, il devenait de plus en plus odieux et lorsqu’ on faisait l’amour si on pouvait encore appeler ça de l’amour il été souvent bestial.

Un soir alors que Marc été déjà au lit et commencer à s’endormir, je pris une terrible décision, je devais soit le fuir soit le tuer. Fuir cela n été pas possible car je savais qu’il me retrouverait, il e me rester plus que la solution de le tuer, je ne pouvais plus endurer cette situation plus longtemps.

Il me fallait le faire la maintenant pendant que j’en avais le courage , je savais que Marc cacher un pistolet dans son bureau , j alla donc le chercher et monta dans la chambre , j’y entra sur la pointe des pieds , m approcha du lit , plaça le canon du pistolet contre sa tête et sans réfléchir j appuya sur la détente à 2 reprises , voilà Marc et mort , je resta pétrifier pourtant j’avais déjà tuer beaucoup de mes maris mais jamais de cette façon-là .

De la fenêtre de la chambre je vis des gyrophares, comment avait-il su, une voisine avait s en doute entendu les détonations et prévenu la police. La police pénétra dans la maison et me trouva près du lit, le pistolet à la main, je me fis donc arrêter.

La police remonta dans mon passe et découvrit au final que j’avais eue 12 maris mais qu’ils été tous morts après à peine un an de mariage. Lors de mon procès, je ne prononçai aucun mot et quand le verdict tomba je restai de marbre, je pris perpétuité pour mes crimes. Si je n’avais pas séduit Marc qui sait encore combien de maris aurais-je eue.

Mais peut être pourrais-je séduire un des gardiens de prison qui sait ?

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

triste que ce soit la fin, mais quelle finale !!!!!!! Dans le goût de l'histoire !!!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j aurais bien fait l enquête......

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une histoire digne de la série FBI Portés Disparus!!!

J'imagine déjà le procés de Solange, cette femme assumant ses actes, qui reste froide,et impassible lors du verdict.

Finalement, elle a reussi a séduire un de ses gardiens ? héhé

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.