Aller au contenu
Invité raguifat

Audrey

Messages recommandés

Invité raguifat

Il n'est pas dans mes habitudes de raconter mes fantasmes, peut-être en ai-je de trop.

Voici deux jours que cependant je fantasme sur Audrey. C'est tout d'abord une femme très, trop belle!

En plus de sa beauté, cette femme est une sacrée cochonne. Elle possède une immagination débordante, et je vous prie de le croire, il n'y a pas que que son immagination qui déborde :roll:

Son corps bien proportionné, ses seins magnifiques avec de jolis tétons qui semblent toujours tendus à la recherche de caresses, son ventre plat bordé par une fine toison, et des jambes qui semblent interminables, font de ma complice une femme désirable et trop attirante pour résister à son appel.

Ses cheveux, parfois bleus, parfois rouges, ont attiré mon regard. Ne croyez pas, ce n'est pas une "pute", c'est une femme qui voulait attirer mon regard, me draguer en quelque sorte!

Je l'ai rencontrée sur les dunes, la mer, elle aussi très bleue, chantait au gréé des vagues.

C'est là qu'elle est apparue, me toisant du haut de ses longues jambes si bien faites.

-Alors Raguifat, Le soleil ne brûle pas de trop?

Je fûs surpris, j'étais dans mon plus simple appareil et mon premier réflexe fût de cacher mon sexe qui dorait au solei!

-Heu, non Madame!

D'ailleurs pour lui faire constater que je ne mentais pas, je retirais ma main et laissait donc admirer mon sexe pendant entre mes cuisses, bronzé et un peu endormi.

-Me persmets-tu de te tenir compagnie me dit la femme... Je m'appelle Audrey.

Je lui faisais un peu de place sur ma serviette.

-Moi je m'appelle Raguifat, tu es une femme très belle Audrey.

J'étais en admiration devant ce corps sculpté comme dans mes rêves.

Nue comme moi, elle s'assit à mes cotés, s'allongea sur la serviette de plage en me poussant sans ménagement!

Je la laissais faire, on ne peut rien refuser à une aussi jolie femme.

Bien sur je ne restais pas indifférent devant la belle Audrey, mon sexe qui pendouillait tout à l'heure, lamentablement était déjà à l'horizontal.

-Raguifat, je vois que je ne te laisse pas indifférent, tu as une bien jolie queue, je peux toucher?

Bien sur, je tendis mon ventre vers elle, lui mettant mon sexe pratiquement dans la main. Elle s'en saisie avec douceur, comme en soupesant "la bête".

-Elle est jolie et bien douce me dit-elle.

Doucement elle tira sur le prépuce qui recula et eut pour effet immédiat de donner "au chevreuil" une allure beaucoup plus conforme à la situation. Droit comme in piquet, il se laissait manipuler sans honte par la jolie Audrey.

Toujoursallongée sur ma serviette, elle me tendit les lèvres!

OUF, qu'il faisait chaud!

Je dirigeait mons sexe vers sa bouche, ses lèvres humides s'ouvrirent et avalèrent avec gourmandise, mon gland tuméfié!

Ses lèvres formaient un anneau lubrique autour de ma queue, je sentais sa langue me carresser le frein, je ne bougeais plus, j'étais déjà au 7ème ciel.

Ma main s'était dirigée vers les seins d'Audrey, ses tétons était durs et tendus.

Cette caresse ne la laissait pas indifférente, sans quitter mon sexe, ses yeux lumineux me fixèrent en me disant

-Oui continue.

Si celà vous plait, vous connaitrez la suite plus tard :lal:

En effet cette histoire est loin d'être finie, mon immagination est débordante en songeant à cette jolie femme aux cheveux bleus!

:lal:

Je suis d'ailleurs persuadé que mon amie Audrey aimerai elle-même connaitre la suite de mon fantasme :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

Une femme aux cheveux bleus ??? :lal::roll: ... mais les fantasmes des plages en été :-D:-D:roll:

Bravo pour le récit :lal::-D et la suite ??? :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raguifat

Audrey (suite 1)

Toute ressemblance avec une personne existante serait tout à fait un pur hasard... Cette histoire n'est qu'un fantasme (hélas)!

Ses yeux me disaient :

-Oui continue ;

:roll:

Ma main faisait rouler ses seins, s’attardant sur les mamelons durcis par le désir.

En faisant bien attention que mon sexe n’échappe pas à la bouche humide et chaude, je me pliais pour atteindre sa poitrine avec la bouche.

Je caressais les jolis tétons avec ma langue, les serrais entre mes lèvres, les tétais goulûment. La belle devait aimer cela car je sentis sa bouche accélérer ses mouvements sur mon gland humide.

Ma langue descendit vers son ventre, léchant la peau lisse qui se crispait au contact de mes caresses buccales.

C’est ainsi, qu’enfin son pubis fût à portée de ma bouche !

:lal:

Avant de plonger entre ses cuisses, j’admirais son entrejambes, la légère toison n’arrivait pas à cacher les lèvres pulpeuses de son sexe que je devinais humide et accueillant. Je devinais le petit bourgeon rose qui attendait visiblement mes caresses.

Je plongeais enfin ma bouche aux creux des cuisses d’Audrey, qui devinant mon geste, la belle avait bien ouvertes.

Un véritable délice m’attendait au creux de ce volcan en éruption.

Un véritable nectar s’écoulait de son vagin en feu.

Je titillais avec attention le bourgeon gonflé par le désir, je le suçais, l’aspirais, le caressais avec délectation.

:lal:

Ma langue s’aventurait parfois au creux du sillon, écartait les pétales qui cachaient l’entrée de sa grotte intime. Audrey était très humide et je trouvais un goût exquis à cette mouille qui inondait mon visage.

Nos gestes devenaient de plus en plus saccadés, sous les coups incontrôlés de mon bassin, mon sexe s’enfonçait profondément dans sa bouche. Audrey relevant les reins collait son sexe à ma bouche… je sentais son plaisir arriver.

Ma tête fut tout à coup prise dans l’étau de ses cuisses, son ventre tendu, arqué, me fit comprendre qu’elle jouissait.

Je me laissais aussi aller au plaisir, je sentis de longues et puissantes giclées de sperme envahir sa bouche qui resta bien solidement empalée sur mon sexe. :roll:

Le plaisir fut très violent pour elle comme pour moi !

Nous sommes restés ainsi de très longues minutes, Audrey ne lâchait pas mon sexe et ses cuisses se desserraient doucement, elle prenait garde que ma bouche reste bien au contact de sa vulve.

Ma queue qui avait fini par retrouver une peu de placidité fini par échapper de sa douce et accueillante prison, je relevais la tête et regardait ma nouvelle maîtresse, dieu qu’elle était belle, qu’elle était jolie avec ses cheveux bleus, encore plus belle avec ses lèvres souillées. Les yeux d’Audrey brillaient encore de plaisir !

Nous nous sommes relevés, un peu groggy par la violence du plaisir.

-Ramasses tes affaires me dit-elle inutile de t’habiller, j’habites à deux pas !

Elle me pris par la main, et tel un petit garçon, elle me mena vers une petite et belle maison cachée dans les pins.

Nus comme des vers, ma serviette et mes habits sous le bras, elle me guida vers le haut portail qui cachait se demeure et qu’elle ouvrit, m’invitant à rentrer chez elle. :-D

Je vis aussitôt une piscine au bord de laquelle un homme nu profitait lui aussi du soleil.:-D

-Je te présente P. mon mari, voici quelques jours que nous t’observions tous les deux sur la dune !

J’avalais ma salive, mon sexe se ramassa tout à coup et se fit des plus discret… L’homme était noir, très grand et musclé, entre ses jambes pendait un énorme sexe au bout violacé !

Audrey continua les présentations :

-Je te présente Raguifat, il m’a gratifié sur la dune d’un merveilleux 69 !

J’étais comme une petite souris surprise, je cherchais un trou dans lequel j’aurai pu me réfugier !

:-D

Plus tard pour la suite!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raguifat

Demain, mon fantasme n'a pas l'air de faire rêver :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Demain, mon fantasme n'a pas l'air de faire rêver :-D

Ho que si il fait bander, non , pas bander rêver , enfin si bander aussi :-D ........

:roll: :roll: :lal::-D :-D :-D:lal::-D :-D :-D

La suite,la suite, la suite....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

Alors ! :smileys:

La suite ! La suite !!!!!

Je n’y tiens plus !

UNE ADMIRATRICE DES BELLES HISTOIRES DE "RAGUIFAT" !

merci a lui de nous faire partager son rêve et je lui souhaite que celui ci devienne réalitée! :furieux: :langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

toi qui ne raconte pas souvent tes fantasmes et bien je tenais à te dire que...TU DEVRAIS LE FAIRE PLUS SOUVENT!!!! :shock: ...mots impudiques, sensuels, poétiques, troublants se mêlent parfaitement...joliment écrit...mais surtout qui provoque quelques émois non contrôlés! :smileys:

allez! LA SUITE!!!...il a pas l'air farouche le mari...je crois que tu viens de tomber dans un bien suave guets-apen... :furieux: ...gare à tes fesses Raquifat! :clap::langue: ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raguifat

Audrey (suite 2)

Audrey embrassa son mari sur la bouche,

-hum, dit-il, je crois savoir que tu n’es pas restée simplement bavarder avec ton ami ? :clap:

Audrey se contenta de sourire.

P m’invita à m’asseoir et nous primes place dans un salon de jardin.

-Veux-tu un rafraîchissement me demanda-t-il ?

J’avais besoin d’un alcool fort pour me remettre de mes émotions.

Le mélange de whisky et de la liqueur d’Audrey faisait finalement dans ma bouche, un mélange au goût particulier mais pas désagréable ! La chaleur me gagnait lentement et je me sentais moins tendu, mon corps se détendait sous l’effet de l’alcool. :clap:

C’est aussi le moment choisi par Audrey pour retirer sa perruque bleue, elle apparut avec ses cheveux bruns, coupés à mi-longueur, et elle alla piquer une tête dans la piscine. :clap:

-Allons la rejoindre me dit P…

Nous voici tout les trois dans la piscine, P s’approche de sa femme et il cherche à la caresser, j’aperçois son sexe énorme qui manifestement ne reste pas insensible à la présence se sa femme nue et d’un inconnu lui aussi à poil !

De mon coté je commençais aussi à être troublé par la vision de ce couple qui semble ignorer ma présence. Il est vrai que le fait de voir mes nouveaux amis se caresser m'excitait aussi énormément...:-D

-Allons, sortons dit Audrey.

J’avais un peu honte de mon érection naissante, mais je n’étais manifestement pas le seul. La queue de P avait pris des proportions que je ne pouvais imaginer.

-Raguifat, me dit P, ne t’inquiètes pas, notre couple est sexuellement très libre, tu es ici chez toi et tes envies sont aussi les nôtres !

Bon ! les choses avaient le mérite d’être claires ! :-D

D’ailleurs, nous avions à peine rejoint Audrey, qu’elle entreprit de me faire une fellation, pour me remercier de ma visite me dit-elle. !bisou!

Alors qu'elle me suçait comme une reine, je regardais P qui se masturbait doucement en nous regardant.

Il posa délicatement sa main sur les hanches d’Audrey et soudain les allées et venues de la divine bouche sur mon sexe s'arrêtèrent...

Puis, alors que P posait ses deux mains sur elle, elle reprit son rythme, elle me branlait de plus en plus fort avec sa bouche...

Audrey était à présent allongée à même le sol ; P lui entreprit un cunni alors que moi, agenouillé, je tendais toujours ma verge vers sa bouche gourmande.

P me regardait, il fessa avec douceur les cuisses de son épouse, sans doute une invitation à les écarter plus largement... :smileys:

La vue de sa chatte largement ouverte m'a excité à un tel point que j'ai faillit éjaculer instantanément dans la bouche d'Audrey!

Elle lâcha mon sexe et proposa :

-Raguifat, tu dois être impressionné par la taille de P, je te propose de la guider jusqu’à mon ventre. :lal:

J’étais dans un état second, je n’éprouvais plus aucune gêne. Je pris donc le pieu dans la main, elle était grosse et lourde, il mit sa main sur la mienne et m’encouragea, tout en m’obligeant à le masturber quelques instants, à guider le pieu noir vers l’entrée de la vulve humide.

P s’enfonça d’un seul coup et il commença des allés et retours assez vigoureux... Je regardais, fasciné, le spectacle de cette grosse bite noire, labourant le ventre d’Audrey.

C'est alors que madame demanda si elle pouvait recevoir mes petits cm en

elle... Pas de problème ... Mon ami se retira du ventre offert et à son tour m’aida à trouver le chemin de la source, ceci sans avoir oublié lui aussi de me masturber quelques instants.

J’éprouvais une sensation bizarre de sentir la main d’un homme sur mon sexe.

Ma queue, enfoncée jusqu’à la garde dans la chatte offerte, je caressais les seins de la belle Audrey. Elle pris alors le gros sexe noir, encore recouvert de sa propre cyprine dans la bouche…. Comment faisait-elle pour avaler ce chibre énorme ? J’étais impressionné par le spectacle !

Audrey satisfaite, retira la grosse bite noire et se proposa de changer de position.

Elle demanda à P de s’allonger sur le dos et elle s’empala aussitôt sur le gros sexe d’ébène.

Se penchant sur le torse musclé de son mari, elle me demanda :

-Raguifat, caresse mon petit anneau s’il te plait ! :furieux:

Je m’exécutais, ses fesses écartées me laissaient libre accès à l’entrée de ses reins. Je mouillais mon index avec ma salive et caressais l’entrée de son anus.

Mon doigt finit d’ailleurs par y pénétrer, son sphincter se relâchait et c’est bientôt deux doigts qui élargissaient le petit orifice et lui titillaient les muqueuses anales...

Une fois le trou élargi, Audrey m’invita à y mettre ma queue... C'est alors qu'elle hurla de plaisir... Deux hommes en elle... Son visage était crispé par le plaisir ! :langue:

Nos mouvements se faisaient de plus en plus rapides et nos queues lui limaient bien les deux orifices...

P, il faut l'avouer très endurant, la limait à grande vitesse alors que pour ma part je commençais à sentir monter l'excitation et arriver le point culminant de mon plaisir...

Nous nous sommes alors retirés et elle prit nos queues en main pour nous

masturber !

L'éjaculation ne se fit pas attendre pour ma part ! Elle avait l'habitude d'avaler mais pour l'occasion elle reçut mon sperme sur les seins...

P nous fit signe que il n'était pas encore bien près... Il retourna sa femme, lui releva les fesses et la sodomisa sans douceur... Avec sa bouche elle me nettoyait le gland, histoire de ne pas me laisser seul....

P la défonçait comme jamais ! Elle adorait et hurlait comme une vraie chienne !

Il sentit son jus monter..... Il se retira et éjacula sur le dos d’Audrey...

Elle lâcha alors ma bite pour s’occuper du nettoyage en règle de son mari.

Drôle de journée sans doute, mais qui allait restée marquée dans mon esprit.

Est-elle terminée ? Vous vous doutez bien que l’on se s’est pas quittés comme cela :shock: !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raguifat

La suite me semble plus longue à écrire, j'ai bien mon idée, mon fantasme est bien ancré dans ma tête.

A bientôt!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez, Raguifat, tu as un nouveau lecteur ... tout aussi impatient que les autres. Écris-la cette suite, vite, nom d'un chien! (remplace cela par Tonnerre de Brest! - sûrement plus approprié. :shock: )

Ça c'est ce que j'appelle un fantasme ! On s'y croit être - à ta place. :clap: Et cette Audrey! hmmm ... un bien intéressant type de femme. Elle me rappelle quelqu'un d'ici, sur C.I.; une jolie garce* aussi, sur laquelle je vais fantasmer en suivant ton scénario. :smileys:

*à noter que ce mot, dans mon esprit, évoque l'idée d'une femme très chaude et très émancipée. De ces femmes qui aiment s'entendre dire des mots crus.

:furieux: :langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raguifat

Patience Loup de mer, entre marins on se doit de tenir le cap :smileys:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Patience Loup de mer, entre marins on se doit de tenir le cap :smileys:

Je sais bien. Mais pas facile, comme tu le sais, quand la mer est houleuse. :furieux:

Et la patience et moi, ben ... on a vu de meilleurs compagnons!

:langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité raguifat

Bon, je vais hisser bien haut la grand voile, border les écoutes du foc et mener au plus prés mon bateau vers la fin de mon fantasme! :furieux:

PS: quand je ne suis pas sur le forum, je suis en mer, seul, souvent (quand le temps le permet en BZH) à moitié nu!

Je vais surement finir par m'enrhumer :smileys:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.