Aller au contenu
Mariveau

L'Ange, le Rodeur, l'Elfe et l'Orc

Messages recommandés

Une autre dédicace, ils se reconnaitront, et j'espère seront indulgents

Le Drak venait de se poser en catastrophe sur cette planète, son pilote Arnor était de la race des Voyageurs du Nord, un peu explorateur, un peu aventurier, un Rôdeur de l'espace;

Arnor n'avait pu contrôler son vaisseau lors de cette violente tempête cosmique. Son spationef, le Thor avait fier allure, il avait les lignes de ces navires qu'armaient jadis ces ancêtres sur une lointaine petite planète bleue. Sur la proue effilée de l'engin était dessinait un étrange animal crachant des flammes, Armor l'appelait Drago.

Le choc de l'atterrissage fut rude, autant que la traversée de l'atmosphère dense de ce planétoïde. Les réflexes de pilote d'Arnor reprirent le dessus, il vérifia son appareil, il avait subit d'irrémédiables dommages, qui allaient le contraindre à trouver de l'aide et d'attendre un passage d'un autre Voyageur.

Arnor sortit de son vaisseau, il s'était assuré de la viabilité de l'atmosphère.

Le Drak avait glissé le long de la grève de l'une plage de sable au couleur de cuivre . Les vagues d'un océan puissant achevaient leur course en se fracassant sur les rochers aussi sombre que mon âme.

Levant sa tête, Arnor pouvait voir dans le ciel rouge de feu deux lunes, l'une d'une blancheur diaphane l'autre d'un noir intense.

Il s'équipa léger afin de trouver une trace de civilisation. Il pris un sentier apparemment fait par l'homme, sentier conduisant au sommet de la falaise dominant la grève. Arnor était sur ses gardes mes ses capteurs ne signalaient aucun danger pour l'instant.

Il remarqua une fumée au loin, il se dirigea vers elle, il découvrit un petit village constitué de maison en bois, entouré d'une palissade faite de pieux de bois. Il entendait des voix des hurlements de femmes, d'enfants bientôt suivis de cris mais qui n'avait rien d'humain.

Arnor vit alors dans le ciel de mystérieux points noirs, se dirigeant vers le village. Arnor fut des plus surpris c'étaient des Dragos, montés par des êtres en cuirasse brillante comme le métal de son astronefs.

Un combat sans merci débutât, il observa, ce n'étaient point des humains qui se trouvaient en bas de cette colline, mais des créatures qu'il connaissait bien pour les avoir vu dans les télélivres de son enfance. C'étaient des Orcs. Les mâles montèrent aux remparts et bandèrent leur puissants arcs.

Les assaillants, faisant cracher des flammes à leur monture, il observa les assaillants, qui ressemblaient tant aux Walkyries des légendes de son enfance.

Avait il trouvé le Royaume D'Asgard.

Le combat s'éternisait, pas de vainqueur pas de vaincu.

Il y eut une trêve, se détachant du groupe d'assaillant un immense Drago se posa sur la plaine, un être humain en descendit, sortant du village un puissant Orc se plaça face à son ennemi. Cette orc à la musculature puissante était presque humain. Il avait en lui, une aura, c'était un chef. Il était grand, son armure de métal noir et de cuir mettait en valeur sa musculature.

L'assaillant, s'approcha de lui, et retira son casque ailé. Arnor fut décontenancé, c'était une femme, non une elfe. Elle était magnifique, une maturité certaine, des cuisses et des hanches puissante, des seins lourds, puissants, fiers, mis en valeur par ce corset de platine. Elle avait les cheveux courts.

Sa prestance montrait qu'elle était le chef de ses guerrières, ses amazones.

Arnor comprit qu'un combat singulier à mort allait commencer pour décider de l'avenir de cette race.

Soudain Arnor sentit une présence derrière lui, dans sa cachette. Il se retourna phaser au poing et il eut un choc .

Il avait devant lui Freya, la grande déesse Freya . Oui il avait trouvait Asgard, ou était il mort tout simplement dans cet accident et se trouvait il au paradis de jadis les guerriers de son peuple, celui maintenant de sa race de Rodeur.

Il fut étonné de la tenue de la déesse, elle portait une combinaison identique à la sienne fait de fils d'or. Cette combinaison mettait en valeur les formes de cette femmes, de sublimes fesses, des seins presque tracés au compas, de long cheveux blond descendant dans le creux de ses reins. Des yeux verts perçant, une bouche si fine, des lèvres d'un rose pâle.

Elle portait sur l'épaule le signe qu'Arnor avait peint sur son vaisseau.

Ami n'aie pas peur, je ne te veux aucun mal, que penses tu de ce combat. En bas l'Elfe et l'Orc se battaient avec une telle violence.

Tu sais dit elle, ces deux êtres s'aiment mais ne savent pas se le dire et pour cela ces deux peuples s'exterminent, trouves tu cela normal.

Moi qui les observe depuis si longtemps, je ne le supporte plus. Ces deux êtres ont la possibilité de mettre fin à ce massacre et il n'en ai rien.

Mais aujourd'hui, je veux que cela cesse, elle enveloppa les deux combattants d'une bouclier énergétique qui les figea . Le temps s'était arrêté pour eux. Leurs ondes cérébrales se mêlèrent, l'Orc et l'Elfe s'avouèrent leurs sentiments, de chaque coté les combattants se retirèrent dépités mais aussi soulagés.

Dans leur bulle énergétique l'Elfe et l'Orc se donnèrent l'un à l'autre. L'Elfe recevait la puissance de l'Orc, mais il se faisait doux pour sa belle. Une tendresse émanait de leur étreinte. Leurs bouches soudée, leurs corps ne faisaient qu'un . Les gestes guerriers de ce duel étaient devenus que caresses, sensualité. L'Elfe était au bord de l'extase, elle fut pris de spasme, lorsque l'Orc d'un cri puissant s' épancha en elle. L'Orc et l'Elfe étaient maintenant allongés l'un contre l'autre se caressant, s'embrassant, ils s'endormirent.

Freya et Arnor n'avaient pas perdu un seul moment de cette étreinte, il se sentait voyeur. Freya lui sourit, Arnor venez avec moi, je vois que vous avez une ceinture anti gravité nous pourrons allez vite.

Après une heure de vol au dessus de cette terre à la fois hostile et si troublante, Arnor parvint à destination. C'était un immense vaisseau spatial. Autour s'affairaient une multitude d'hommes et de femmes. Freya sourit à Arnor, bienvenu chez tes ancêtres Rodeurs.

Arnor ne pouvait détacher son regard de la proue du vaisseau, « Valhalla »

Freya s'approcha d'Arnor et déposa ses lèvres sur les siennes.

Elle le conduisit à sa cabine. Freya retira sa combinaison laissant Arnor fasciné par la beauté de cette femme. Ses seins étaient magnifiques tendus par le désir. Elle fit venir à Elle Arnor lui retira sa combinaison de vol et la déesse s'agenouilla et sa bouche s'empara du glaive d'Arnor. Avec douceur, délicatesse, elle s'employa à donner le plaisir. Arnor plongeait ses mains dans la chevelure de son amante. Il était loin le temps où il avait goûté aux plaisirs des sens. Certes des compagnes il en avait eu, mais pas avec cette intensité. Il releva Freya la pris dans ses bras, l'étendit sur la couche au drap soyeux, plongea son visage pour boire à la coupe de la déesse, qui s'abandonna au plaisir, un plaisir si nouveau. Elle avait eu des amants, mais elle perçut ce sentiment naitre en elle, le sentiment d'amour.

Il l'a pris avec douceur, langoureusement, allant et venant en elle au rythme des vague de l'océan, au rythme du vent cosmique.

Il allait atteindre le point de non retour, elle aussi et en un orgasme profond, elle jouit dans un gémissement profond alors qu'Arnor délivrait en elle sa semence en longs jets chauds inondant la matrice de sa maitresse.

Ils refirent l'amour toute la journée.

Freya lui avoua son amour naissant, il lui répondit en lui disant qu'il l'aimait aussi.

Le Valhalla avait subit beaucoup de perte parmi les hommes de l'équipage, Freya fit d'Arnor son amant, son mari, son second son capitaine de sa garde.

Ils allaient repartir, le vaisseau décolla, téléporta dans sa soute le Drak qui avait amené Arnor sur cette planète.

Les Elfes étaient partis loin dans le Nord, les Orc eux étaient partis vers le Sud.

Sur la passerelle Freya et Arnor, regardaient un couple marchant vers l'Est, c'était l'Orc et l'Elfe.

Ils levèrent les yeux vers ce vaisseau, ils regardèrent Freya et Arnor, ils n'avaient pas peur, ils souriaient. L'Orc embrassa langoureusement l'Elfe.

On raconte dans les légendes que jadis il y a des milliers d'années stellaires un Ange et un Rodeur, se sont pencher sur l'avenir d'une Elfe et d'un Orc et qu'une nouvelle race est née.............

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Pffffffiiiiiiiiiiou que c'est beau . Plein d'émotions . J'ai des frissons mon F'Rôdeur . Existe-t-il un mot plus grand que " aime" ? Car j'aimeeeeeee .

Merci merci merciiiiiiiii .

Modifié par miss33
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je n ai pas de mots pour decrire le plaisir que cela me fait !!!!

merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!

;-) ;-) :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'adore; comme toujours !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dépaysant voyage pour une union hors du commun! ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.