Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Guest -Tkt

Elle est à moi. (Un peu hard, je préviens...)

Recommended Posts

Guest -Tkt

Elle me dévorait des yeux. Je pouvais voir tout son désir dans ces beaux yeux qui brillaient malgré la lumière tamisée de la chambre. Elle se déshabillait lentement près du lit, en me fixant droit dans les yeux. Elle était à moi encore. Encore à moi pour la 8ème fois cette semaine. Elle s'était levé le matin, l'entre-cuisse trempé en pensant à moi. Mon image n'avait pu quitté son esprit durant toute sa journée de travail. Une fois terminée, elle avait couru à toutes jambes à mon appartement où je l'attendais allongé, nu sur mon lit. J'étais sa drogue et elle avait besoin de sa dose. Je représentais toute son addiction. Je possédais son corps et son esprit, et elle n'avait pas la force de lutter.

Je veux ta bite, je t'en supplie ! J'y ai pensé toute la journée !" me dit-elle en commençant à se caresser le clitoris. Je lui répondis négativement avec un petit rire taquin. Elle ne toucherait pas mon pénis tant qu'elle ne sera pas au bout de son attente. Elle voulait être mon objet, ma chienne, ma salope, que je la prenne violemment et sauvagement sans retenue. Elle avait une totale confiance en moi. Personne ne saurait rien. C'était notre petit secret. Je lui fis comprendre qu'elle devrait me rendre dingue avant de pouvoir monter sur le lit. Je lui tendis un god en forme de pénis, "regarde ça, imagine que c'est mon pénis, qu'est-ce que tu veux que je te fasse". Elle sourit en le prenant et en me fixant elle le mit dans sa bouche. Elle fit des vas et viens, d'abord doucement puis en accélérant de plus en plus. Elle n'en pouvait plus. Tout une journée à penser à moi ça donne ça ? "Prouve moi que t'es ma salope! Allez tu veux que je te donne mon pénis?" Elle le mettait maintenant au fond de sa gorge, s'étouffait presque avec. J'apercevais de petites larmes à ces yeux. Elle continuait à sucer le sextoy comme une folle. Elle sortit le pénis, crachat dessus à plusieurs reprises. Elle me dit : "Je suis ta salope dégueulasse, regarde!!". Elle frottait le pénis en plastique couvert de salive contre ses joues et son visage. "Je être couverte, couvre moi de sperme ! ". Elle crachat dans ses mains et se caressa les seins avec une et le clitoris avec l'autre. Elle gémissait. Il y avait toujours ce jeu de regard. Elle me dévorait des yeux. J'étais silencieux, allongé sur le dos, mon pénis tendu verticalement. Elle rentra des doigts dans sa chatte trempée. L'orgasme ne se fit pas attendre, elle hurla de plaisir en me suppliant de la prendre. A ce moment là, je pris les devants, je la mis à quatre pattes sur le lit et je la pénétrai le plus profondément possible. Un deuxième orgasme retentit. Elle posa sa tête conte le matelas, les fesses en l'air. Je continuai mes vas et viens avec brutalité, mes couilles tapaient contre son clitoris. Elle hurlait de plaisir.

"-Dis que t'es ma chienne!".

"-Je suis ta chienne !!!!!"

"-Ma pétasse?"

"Oh !! Ta pétasse !!! Je t'en supplie continue !! Je suis tout ce que tu veux mais continues !!! Baise moi !!!"

Je me retirai à ce moment là. Je lui dis que je continuerai que si elle me suçait comme elle n'a jamais sucé. Pendant que je lui parlais, elle prit le god et le rentra dans sa chatte, elle fit des vas et viens avec, elle me dit : "Tu veux que je te suce? quoi? Moi je veux que tu me défonce ma gueule de pétasse !". Je riais : "Et bah putain tu te lâche ce soir, c'est entendu!"

Je la posa sur le lit sur le dos, sa tête dépassait du bout du lit. Elle ouvrait la bouche grande ouverte et gémissait en se godant le vagin. Elle était à moi...

J'ai pas continué parce-que c'est trop hard pour moi ce qui allait arrivé. Je partage quand même. Si vous voulez une suite manifestez vous.

-Tkt.

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.