Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

bristol

Des vacances mouvementées

Recommended Posts

Désolé si l’histoire est un peu longue mais ca me fait tellement plaisir de me remémorer ces souvenirs… :P

A cette époque, je venais de me séparer de ma copine de manière assez douloureuse ; j’accueillais donc avec soulagement la proposition de mes deux meilleurs amis de partir quinze jours en Espagne avec tout un groupe de copains pour des vacances détente, sport, fêtes, plage, cocktails et oubli…

Au final nous étions onze : trois couples et 7 célibataires (4 garçons et trois filles), nous avions loué une villa luxueuse à 10 minutes de la plage car en divisant les frais, le montant était acceptable et le décor était carrément paradisiaque : superbe villa avec piscine et jacuzzi, grand salon pour les fêtes, pas ou peu de voisin, possibilité de mettre la musique a fond toute la nuit… bref, le bonheur.

Je savais que Sonia serait parmi nous ! Je m’en réjouissais bien sur car c’est une excellente copine et qu’elle est vraiment parfaite pour les vacances. Nous nous connaissons depuis longtemps et je n’avais donc pas du tout d’idée derrière la tête. Tout d’abord parce que j’avais la mienne de tête, pleine de questionnement existentiels et puis surtout parce qu’aux dernière nouvelles Sonia était en couple depuis presque deux ans avec un gars de sa promo.

Ces vacances furent parmi les meilleures… dès le début je mis de coté mes soucis pour ne penser qu’à m’amuser et prendre du bon temps. Le programme était basique mais ô combien jouissif ! Grasse matinée puis « petit déjeuner-apéro-brunch » au bord de la piscine, l’après midi plage, volley, siestes, glaces, jet ski, drague des autochtones… et le soir sortie en boite ou fête sur la plage ou a la villa.

Avec Sonia nous nous entendions comme larrons en foire, toujours en train de rire, de s’amuser, de discuter… Bref nous étions plus que complices et ce rapprochement me mettait du baume au cœur et illuminait mes vacances

Un soir, alors que nous étions en train de faire la fête a la villa et que de trop grandes doses d’alcool avaient déjà altéré notre jugement l’idée d’un bain de minuit fut lancée. Bien sur tous les garçons applaudirent des deux mains s’attendant à une réaction mitigée des filles et pourtant à notre grande surprise, les filles acceptèrent dans un grand éclat de rire, se jetèrent a l’eau avant de nous envoyer leurs maillots depuis la piscine! Finalement nous nous retrouvèrent tous tout nus dans la piscine, à continuer la fête !

Voir mes copines de toujours seins nus me mit d’abord un peu mal a l’aise car certaines étaient en couple, ou même fiancé avec mes meilleurs copains mais très rapidement le plaisir prit le dessus et la situation commença a m’émoustillé sérieusement. Sous prétexte de se couler ou de s’asperger, les corps se frôlaient, se touchaient, certaines mains s’égaraient si bien que la température de l’eau montait inexorablement ! Il régnait comme une douce folie collective qui faisait tomber nos barrières. Moi, je batifolais surtout avec Sonia qui essayait de me couler, nous permettant ainsi quelques étreintes et caresses furtives.

La vue de ses seins dans l’eau m’avait déjà fait un gros choc, elle avait de beaux seins ronds et blancs avec des petits tétons bruns tout durs et j’avais du mal à ne pas les regarder fixement mais lorsque durant nos « jeux » je sentis la rondeur de ses seins sur ma peau ou bien qu’elle effleurait par mégarde mon sexe avec sa main ou sa jambe je ne pus m’empêcher de commencer à me faire des films. Nos «jeux » ressemblaient de moins en moins a des jeux et de plus en plus a des calins voire même des préliminaires…

Nous n’étions pas les seuls dans ce cas, les couples s’en donnaient a cœur joie et je ne sais pas ce qui aurait pu se passer si la raison ne nous avait pas incité a continuer la fête de manière plus orthodoxe.

Finalement petit à petit tout le monde décida de sortir de l’eau pour continuer la fête en boite. J’étais à ce moment critique que les garçons connaissent bien, ou le sexe est gonflé d’excitation, il est gros et large, sans pour autant se dresser en érection (pour l’instant), je décidai donc de sortir de l’eau moi aussi affichant rapidement ma nudité car très fier de la taille de mon engin a l’instant précis, et espérant faire croire à ces demoiselles que telle était là ma taille normale au repos !! (ouais je sais… :P )

Je vis avec un grand plaisir Sonia jeter furtivement un œil sur mon sexe puis le regarder une seconde fois, juste après nos regards se croisèrent et le rouge lui monta aux joues… Je refermai vite ma serviette pour cacher mon érection qui bientôt aurait été trop visible.

En boite, je passais toute la soirée avec Sonia je tentais de m’assurer que je ne me trompais pas dans ma compréhension de la tournure des évènements et que je ne risquais pas de me prendre un vent en deuxième partie de soirée, ce qui aurait un petit peu gâché la fin des vacances !

Je lui payais quelques verres pour m’assurer qu’elle reste au même niveau d’insouciance et de griserie (Ah ces garçons :P !) avant de l’entrainer vers la piste de danse.

Là, dans l’anonymat rassurant de la foule des danseurs je me laissai aller à un rapprochement, je sentais ses mains dans mon cou, dans mes cheveux. Sonia se serrait contre moi, je passais une main dans son cou, la forçant à me regarder, nos regards en disaient long sur notre désir, je passais ma main dans son dos puis rapidement sur ses fesses, je sentais son petit cul ferme qui m’avait fait fantasmé toute la semaine a la plage. Je la sentais de plus en plus réceptive, elle avait posé sa main sur moi et caressai mon torse et mes abdos ; nos visage étaient presque collés, nos souffles mêlés et nos regards liés l’un à l’autre, je n’avais qu’une envie, gouter ses lèvres.

N’y tenant plus j’essayais de lui voler un baiser, mais elle l’esquiva dans un demi tour et se retrouva le dos collé a moi, toujours en train de se déhancher en rythme et m’envoyant un regard de feu et un sourire qui me fit chavirer. J’attrapai sa taille et la serrai contre moi, elle devait sentir je pense la proéminence de mon sexe entre ses fesses car elle bougeait divinement son petit cul de manière a m’exciter encore plus.

Je lui proposais alors :

- Viens on va ailleurs

- Oula c’est une invitation ? Et ou va-t-on a cette heure ci ?

- Ca te dit, on va se baigner ?

- T’es sérieux la ? tu veux dire à la plage ?

- Ben oui, pourquoi t’as peur ?

Je vis dans son sourire qu’elle ne reculerait pas et pour reprendre l’avantage elle me dit en minaudant :

- Mais j’ai pas mon maillot

- T’inquiètes, je t’en trouverai un

- Et après pour se sécher ?

- Je te réchaufferai

- Voyez-vous ça…

Je n’en pouvais plus de son sourire moqueur, de ses yeux si incroyablement pétillant de son décolleté brillant de sueur… Je ne sais pas trop comment cela est arrivé ou pourquoi mais je l’ai attiré vers moi doucement, j’ai mis une main dans sa nuque et j’ai senti ses lèvres se poser sur les miennes.

J’ai ressenti ce baiser comme rarement, je me souviens de la douceur de ses lèvres, de leur plénitude puis de ce désir impérieux, cette volonté de se gouter, de se connaître, je désirais cette bouche, je la désirais plus que tout.

Je ne sais pas combien de temps a duré ce baiser mais lorsque nos lèvres se sont décollés enfin nos regards se sont croisés et je sais que l’on a réalisé tous les deux que quelque chose était en train de se passer, quelque chose de pas comme d’habitude. J’ai vu dans son regard, un doute, une question, je ne voulais pas penser à ca, pas maintenant, alors je lui ai pris la main et j’ai hélé un taxi dans lequel nous nous sommes engouffrés et à qui j’ai indiqué la plage près de la villa.

Le trajet dura environ cinq délicieuses minutes durant lesquelles j’explorais ses lèvres, je caressais son corps avec avidité, mes mains étaient partout sur elle, je sentais la fermeté de ses fesses, la douceur de sa peau, elle avait passé une main sous mon tee-shirt et son autre main posée sur ma cuisse faisait quelques passages furtifs sur la bosse de mon sexe.

Une fois arrivé, je payais le chauffeur qui me baragouina quelque chose en espagnol avec un sourire moqueur.

J’ai pris Sonia par la main et nous avons avancé vers la plage, je l’ai a nouveau prise dans mes bras et nous nous sommes allongé dans le sable, notre baiser fut torride.

Je passais les mains sous sa jupe pour découvrir ses fesses et les toucher enfin à ma guise, ses gémissements m’encourageaient , je me suis mis à caresser la raie de ses fesses et a descendre vers le renflement de son sexe, je sentais la chaleur et l’humidité de son string, cela me mit dans un état second Nous étions tous les deux surexcités et j’adorais ressentir l’envie qu’elle avait de moi et l’effet de mes mains sur elle.

Elle poussa un petit cri quand mes doigts frôlèrent sa petite chatte toute gonflée de désir et je sentis ses levres mordre mon cou. Je mis la main dans son string et elle s’est décollé un peu de moi pour me laisser un peu de mouvement… mes doigts trouvèrent immédiatement leur chemin dans son intimité humide, après quelques va et vient, ils étaient déjà plein de mouille et parfaitement lubrifiés, j’alternais alors de tres légères pénétrations et des remontées vers son clitoris. Sonia n’en pouvait plus, elle respirait fort dans mon cou et gémissais son plaisir.

Mon autre main s’appropriait a présent ses fesses puis sa petite raie elle aussi inondée de son plaisir, la sentant déjà prête et suppliante, j’introduisit deux de mes doigts par derrière en elle dans son antre brulante pendant que ma main par devant ce concentrait uniquement sur son clitoris que je faisais rouler entre mes doigts mouillés.

Je sentais Sonia partir, je sentais son corps se tendre et sa voix se perdre, il ne lui fallu que quelques minutes pour jouir dans un cri étouffé.

Je ne pouvais pas tenir plus longtemps, je lui retirai son haut et faisait jaillir ses seins arrogants du soutien gorge, pendant qu’elle ouvrait mon short, elle était, la au milieu de la plage, la jupe remontée, les seins a l’air et elle se mit a quatre pattes devant moi, elle baissa mon short puis me l’enleva, caressa la bosse de mon caleçon avant de l’enlever à son tour pour faire apparaitre mon sexe, je vis avec un immense plaisir ses yeux s’agrandirent et un sourire se dessiner sur ses lèvres

Le fait de voir mon sexe tout dur et gonflé juste devant son visage le faisait paraitre encore plus gros, elle se mit a genoux devant moi et posa une première main sur mes testicules, ma bite toujours a quelques centimètres de son visage.

Je ne maitrisais plus rien et étais complètement a sa merci, elle commença d’abord par poser ma bite sur sa joue comme pour la sentir, puis elle posa sa main a la base de mon sexe sans plus bouger, lentement elle remonta tout le long de mon sexe jusqu'à mon gland déjà à moitié découvert et sur lequel perlait une goutte de sperme, et dans une lenteur intenable elle enserra enfin mon engin pour le décalotter complètement.

C’était un délice, j’aurai pu venir sur ce premier geste, elle me massait toujours doucement les testicules dans une caresse divine et approcha sa bouche de mon gland, je me retenais de la forcer, d’attraper sa tete ou de baiser sa bouche, je voulais jouir de chaque seconde de cette délicieuse torture.

Elle ouvrit la bouche, toujours au ralenti et enfourna mon gland directement dans sa bouche chaude et pleine de salive, je rejetai la tête en arrière et senti des milliers de picotement remonter de mes boules jusqu'à mon gland. Sonia était maintenant en train de me masturber plus énergiquement, elle accompagnait ses mouvement de sa bouche et enfournait ma bite au maximum dans sa bouche.

Je savais que ne pourrai pas tenir un tel traitement bien longtemps, je saisis un de ses seins qui sortaient du soutien gorge et attrapait le téton tout dur entre mes doigts, je le fis rouler quelques instants, Sonia gémit de plus belle et leva les yeux sur moi, quelle vision !

Sonia lâcha alors mon sexe un seconde pour me demander de venir dans sa bouche de lui donner mon sperme, qu’elle en mourrait d’envie.

Je ne pouvais pas demander mieux même si j’avais également envie de la prendre et de lui redonner encore du plaisir, je commençais quelques mouvement de va et vient du bassin pour m’enfoncer encore plus profondément dans sa bouche, Sonia me fixait toujours par en bas, elle reprit mes boules dans sa main et accéléra le mouvement de masturbation dans sa bouche.

Il ne m’en fallut pas beaucoup plus et au bout de quelques aller retours je déchargeais tout mon sperme dans la bouche de Sonia qui en se retirant reçu quelques giclées sur le visage.

Ce fut une explosion de plaisir.

Ne sachant trop que dire après la fulgurance de cet échange, j’ouvrais simplement les bras pour qu’elle pose sa tète dans mon épaule, je relevais doucement sa tête pour l’embrasser profondément, je sentis le gout de mon sperme dans sa bouche je sentis tout ce désir, je la serrai plus fort.

- Tu veux toujours te baigner ?

Toujours ce satané sourire…

Je lui proposai plutôt le jacuzzi de la villa qui serait plus chaud, et plus calme…

Partager ce message


Lien à poster

J'adore et je veux la suite !!!!

Partager ce message


Lien à poster

:P pfioou quelle chaleur que tu nous transmet aille aille...

Tes textes son rares mais oooh combien délicieux.

Partager ce message


Lien à poster

wouah, il faut chaud par ici...y aurait-il une suite?? :oops:

Partager ce message


Lien à poster

wouah, il faut chaud par ici...y aurait-il une suite?? :oops:

j'espère bien qu'il y aura une suite sinon il sait que j'aurais pas de mal à le trouver et lui infliger une correction pour ne pas avoir assouvi notre curiosité ;) ;) sorry la je m'égare encore hihi

Partager ce message


Lien à poster

j'espère bien qu'il y aura une suite sinon il sait que j'aurais pas de mal à le trouver et lui infliger une correction pour ne pas avoir assouvi notre curiosité ;) ;) sorry la je m'égare encore hihi

Ahahah ;) Melia venant de toi jsuis prêt a recevoir n'importe quel correction !! :oops:

Mais malheureusement pour moi il ne devrait pas y en avoir besoin, il y a effectivement une suite.... Reste plus qu'à l'écrire !

Merci pour vos commentaires en tout cas !

Partager ce message


Lien à poster

j'espère bien qu'il y aura une suite sinon il sait que j'aurais pas de mal à le trouver et lui infliger une correction pour ne pas avoir assouvi notre curiosité ;) ;) sorry la je m'égare encore hihi

Melia, je te laisse le trouver et lui infliger une correction et moi j'attends trés curieuse la suite!! ;) ;)

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Je veux la suite ! :welcome:

Bon, je sais, normalement on doit dire "je voudrais" mais on se comprends :(

Partager ce message


Lien à poster
Invité

La fin est un peu... comment dire ?

Expéditif et certains mots auraient pu être moins crus comme dans le reste de l'histoire mais bon je dis rien ^^

bizzzzzzzz bizzzzzzz mon ptit brin .

Partager ce message


Lien à poster

Superbeeeee!!!! La suite, stp!!!

Partager ce message


Lien à poster

Waouh!!! ;-) c'est hot!!! et bien écrit, bravo! :lal:

A quand la suite???

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.