Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

bettyboop75

Retour de vacances

Recommended Posts

Depuis notre rencontre en avril, ces 3 semaines de vacances pourtant très agréables m'ont semblé une éternité.

Chaque jour, sur la plage, allongée nue, le soleil caressant ma peau, je rêvais de toi. J'imaginais tes mains courir sur mon corps. Ta bouche sur la mienne me faisant frissonner, et ton regard de jais, malicieux que j'adore et qui me fait craquer, m'enflammait jusqu'à être dans un état semi comateux. Nous faisions l'amour sur ce sable blanc mais ces images n'étaient malheureusement que fantasmes.

Ce matin c'est le retour au travail. Je me suis réveillée avec l'envie de toi. J'avais la sensation de ton corps sur le mien. Je serais bien restée plus longtemps sous les couvertures à rêver.

Le temps est moche, il fait froid, il tombe une pluie glaciale. Très vite, je me replonge dans le boulot.

En début d'après-midi, je regarde par la fenêtre et soudain, je n'y crois pas, je t'aperçois. Tu es là juste devant moi. Tu as l'air de chercher quelque chose.

Mon coeur se met à battre la chamade. Nos regards se croisent et tu me souris. Vite, j'ouvre la fenêtre. Comme j'aimerais franchir ces barreaux qui nous séparent et m'empêche de me serrer contre toi. Nous échangeons juste quelques mots, sans plus, comme si nous étions paralysés. Nos mains se touchent, je caresse ton visage, ta bouche. J'ai une folle envie de t'embrasser, de sentir le goût de tes lèvres. Je te trouve beau et le désir monte comme une flèche en moi.

Malheureusement, tu m'expliques que l'on ne pourra pas se voir aujourd'hui, demain peut-être, je n'y tiens plus. Tu vas rentrer chez toi et t'étendre sur ton divan en pensant à moi et ..... On se sépare difficilement.

Je termine rapidement le travail que j'avais commencé. Je ferme à clé la porte de mon bureau et tire les rideaux. L'envie est trop forte.

Je m'installe confortablement au fond de mon siège et glisse ma main dans ma petite culotte qui est déjà toute mouillée, excitée par les mots que tu m'as dit tout à l'heure.

Très vite, j'enlève ce string qui me gêne et m'empêche de me caresser. Mes doigts trouvent sans difficulté mon clitoris qui gonfle sous les doux mouvements circulaires de mes doigts.

Je ferme les yeux, je t'imagine installé dans ton canapé. Tu es en train de te branler. Mes gestes deviennent de plus en plus intenses. Mon esprit s'évade et te rejoins. Ma bouche remplace ta main sur ton sexe dressé et je commence à te sucer doucement tout en effectuant des va-et-vient réguliers. Puis je lèche délicatement le sillon du pourtour de ton gland, la pointe de ma langue s'introduit délicatement à l'intérieur de ton petit trou. Mes mains accompagnent mes mouvements et te caressent. Ma langue redouble d'activité. Ta verge s'enfonce au plus profond de ma gorge. Je lèche avec passion ton organe tendu et lève les yeux pour m'assurer du plaisir que cela te procure. Tes mains s'enfouissent dans mes cheveux et tu gémis de plaisir.

J'adore sentir ta chair palpiter dans ma bouche, sa tiédeur contre ma langue. J'aime aussi la douceur de ta peau si fine à cet endroit.

De mon côté, je plonge un doigt puis deux dans la moiteur de mon sexe, tout d'abord très lentement puis de plus en plus rapidement pour ressortir et caresser à nouveau ce petit coin des délices. Je sens couler ma mouille entre mes fesses. Plus je pense à toi et plus mes mouvements s'accélèrent et très vite les spasmes d'une jouissance magnifique me paralysent, me pétrifient. Je me retiens pour ne pas crier.

Je repars près de toi qui est au bord de l'extase. Du bout de ma langue, je lèche une larme de ton sperme qui apparaît et glisse lentement le long de ton pénis. Ton sexe disparaît à nouveau dans ma bouche et tu éclates. J'aspire jusqu'à la dernière goutte ta délicieuse liqueur. J'adore boire à cette source qui jaillit toujours avec abondance. Quelle explosion de goût sauvage.

Soudain, on frappe à la porte.....

Betty.

Partager ce message


Lien à poster
Guest Lebobrundu59

Y a t'il une suite à ce récit ???

Partager ce message


Lien à poster
Guest solorb

Texte magnifique, on ne peut le lire qu'en suivant le cheminement et en pratiquant la même chose.

Partager ce message


Lien à poster

"Soudain on frappe à ma porte" HAaaaaaaaa GrrRRrrr!! J'aime pas le suspens comme ça :-D

Très jolie texte en tt cas :-D

Partager ce message


Lien à poster

Je remets hâtivement ma petite culotte et ouvre la porte. C'est mon patron.

-- Alors, on s'enferme maintenant !

-- Oui, monsieur, je travaille sur le rapport que je dois vous rendre ce soir et ne voulais pas être dérangée.

-- Bien, dès qu'il sera prêt, apportez-le moi.

Ouf, je m'en suis bien sortie.

Le lendemain nous avons rendez-vous dans un lieu que je tiendrai secret.

Lorsque j'arrive tu m'y attends déjà. A peine entrés dans la pièce, nous nous blottissons l'un contre l'autre, nos bouches s'effleurant, nos souffles se mélangeant, nos langues se cherchant, l'excitation monte tout en douceur. Nos mains caressent nos corps encore vêtus. Cela dure plusieurs minutes. C'est très bon et je sens mon sexe devenir de plus en plus chaud et humide et le tien de plus en plus dur.

Je retire ton tee-shirt pour découvrir enfin ton torse. Il est tel que je l'avais imaginé. Des pectoraux bien formés, poils taillés courts, de larges épaules dont l'une est tatouée sur l'omoplate et des bras forts dans lesquels on aime se blottir. Mes mains n'ont de cesse de te caresser. Ta peau est douce.

J'enlève à mon tour ma jupe et mon haut et reviens me serrer contre toi. J'ai un peu peur de ton regard sur mon corps et n'ose te regarder. C'est la première fois que je me donne à un autre homme depuis bien longtemps...jamais je n'aurai pensé me fourvoyer ainsi dans l'adultère.

J'ai hâte de voir l'objet de mon désir que je sens si présent à chaque fois que je me serre contre toi. Je déboutonne la braguette de ton jean, le fais descendre le long de tes jambes et plonge ma main à l'intérieur de ton caleçon. Je le fais glisser à terre. A ma grande surprise, ton sexe est rasé. C'est une première pour moi et je dois dire que cela me perturbe quelque peu. Je me reprends vite. Finalement, ce n'est pas si mal. Ton sexe est ..... ! je ne me rappelle pas en avoir déjà vu d'aussi waouh !

Ma bouche reprend tes lèvres, descend dans ton cou, ma langue te goûte, s'arrête sur tes tétons qui, à son contact durcissent, tu gémis. Je continue mon exploration, passe sur ton nombril pour arriver à ce membre dressé tel un serpent prêt à cracher son venin. Ma main le saisit, mes doigts le serrent à la base et remontent puis redescendent lentement pendant que ma langue lèche ton gland tendu.

-- Arrête, arrête, je vais jouir.

Je me redresse. Tout près de nous, il y a une table sur laquelle je m'assois. Tu t'approches et viens te glisser entre mes jambes. Tu m'embrasses tendrement. Ta respiration devient de plus en plus rapide. Je dégrafe mon soutien-gorge et libère ma poitrine généreuse. Tes mains s'en emparent pour masser doucement mes seins. Ta bouche vient sucer mes tétons, tu les serres délicatement entre tes lèvres, oh ! ils sont devenus très durs. Je sens ma chatte devenir volcan, j'ai chaud. Ta bouche m'embrasse encore, ta langue me lèche, me frôle. Oh là là, comme j'aime cela.

Ma petite culotte ne met pas longtemps à s'envoler. Assise sur la table, jambes bien écartées, tu te plantes en moi lentement, cette première pénétration est si bonne qu'elle nous fait gémir de plaisir. Tu es tout au fond de moi, j'entoure tes reins de mes jambes. On ne bouge pas, on se regarde quelques secondes. Et puis, c'est un déhanchement de bassin régulier tout d'abord puis de plus en plus rapide qui nous emporte vers un plaisir intense.

Nos corps sont en ébullition, chauds comme de la braise. Il y a bien longtemps que je n'ai pas été aussi bien. Je te sens au bord de l'explosion et moi, je me laisse aller crescendo vers un orgasme délicieux qui m'envahit. Tout ton corps se raidit, un dernier coup de rein et tu laisses échapper un long râle de jouissance. Comme c'est bon.

Encore haletants, nos bouches se joignent pour quelques baisers très doux.

Il est déjà tard. Notre emploi du temps étant chargé, on se sépare ne sachant pas si l'on se reverra bientôt ou non.

Partager ce message


Lien à poster

Je souhaite à tous les membres de confessions intimes une année 2012 remplie de petits bonheurs, d'amour et de :bisou:;)

A très bientôt pour de nouvelles aventures.

Betty

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.