Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

  • 0
Guest Meph

Je suis infecté par le VIH, mais je ne le sais pas...

Question

Guest Meph

Tiens, je viens de lire un article. Apparement on estime à 40.000 personnes en France, qui ne savent pas qu'ils sont infectés par le VIH.

En gros, ça veut dire que quand on assiste à un concert à Bercy, il y a 11 personnes autour de nous qui sont infectés sans le savoir. Donc on ne parle pas de ceux qui le savent.

Un autre pour les teuffeurs, on peut estimer que dans une boite de nuit qu'il y a au moins 2 personnes infectés sans le savoir.

On peut aussi aisément penser que les gens infectés, sont aussi des gens attirants puisqu'ils sont sexuellement actifs.

Perso, moi... ça me fait réfléchir, parce que je me dis que je pose forcément mes yeux, à un moment, sur quelqu'un qui est infecté sans le savoir.

Partager ce message


Lien à poster

Recommended Posts

Guest Meph

Et ouai whatsyourname, c'est comme le nombre de mort sur la route (avec ou sans fellation :) ), ce n'est rien par rapport au nombre de mort par manque d'hygiène en milieu hospitalier (x10).

Partager ce message


Lien à poster

J'aurais encore envie d'écrire beaucoup, beaucoup de choses, mais je n'ai pas envie de pourrir ce topic. Pas grave, les gens sont informés, ou pas, il suffit d'écrire "bouh c'est mal" et tout le monde est content.

Mais c'est pas une question de dire "bouh c'est mal", c'est juste une question d'information.

Après, chacun fait ce qu'il veut de l'info.

Partager ce message


Lien à poster

les probabilités on leur fais dire n'importe quoi....

Je ne crois pas que les statisticiens aient mesuré les "10 000" rapports.

Ils ont donc fais des extrapolations sur un certain nombre soit disant représentatif...

Question : "etes-vous pret à jouer à la roulette russe ?"

Et comme dit une société de jeu... "100% des gagnants ont tenté leur chance..."

Partager ce message


Lien à poster

Quitte à faire l'avocat du diable : informer oui, mais autant le faire jusqu'au bout, et ne pas faire non plus dans l'alarmisme concernant certaines pratiques (sinon on ne fait plus rien...) :

En cas de rapport avec un partenaire séropositif pour le sida :

1 - rapport sexuel anal réceptif (se faire sodomiser), probabilité par acte : 50 à 300 "chances" sur 10000 d'être contaminé.

2 - rapport vaginal réceptif, (femme pénétrée vaginalement) probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée.

3 - rapport vaginal insertif, (homme pénétrant vaginalement une femme) probabilité par acte : 2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé.

4 - rapport anal insertif, (celui qui sodomise un homme ou une femme) probabilité par acte : 1 à 18 "chances" sur 10000 d'être contaminé.

5 - rapport oral réceptif avec éjaculation, partenaire masculin ou féminin (celui ou celle qui fait une fellation et qui reçoit le sperme dans sa bouche), probabilité inconnue, très inférieure aux probabilités ci-dessus si elle existe.

6 - rapport oral réceptif sans éjaculation (celui ou celle qui fait une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.

7 - rapport oral insertif (celui ou celle qui bénéficie d'une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.

Avec un partenaire de statut HIV inconnu, il faut multiplier ce risque par la probabilité que cet inconnu(e) soit HIV positif, soit 1/1000 dans la population générale, mais beaucoup moins par exemple pour un(e) toxicomane intraveineux, ou un homme homo ou bisexuel.

Par exemple, le risque global estimé de contamination HIV pour un rapport vaginal réceptif avec un inconnu présumé non homosexuel non toxicomane est de une "chance" sur un million.

Sources : données de 2005 fournies par le site atoute ainsi que la page sante point gouv, où l'on peut trouver de nombreux liens, par exemple celui intitulé "prise en charge des situations d exposition au risque viral".

Et pour jouer au rabat-joie jusqu'au bout, il y a des pratiques très dangereuses qui ne sont pas dénoncées avec autant de vigueur, comme les pratiques buccales au volant (voire sur l'autoroute !!!) qui causent un nombre non négligeable d'accidents chaque année...

Chance de guérison pour un séropositif? 0% ou presque

Chance pour lui d'échapper à l'immunodéficience? 0% ou presque

Chance de SURVIVRE à l'immunodéficience? 0% ou presque

Chaque année 2 millions de personnes meurent du SIDA ce qui en fait le virus le plus mortel à ce jour!

Merci d'avoir fait le malin whatsyourname :) tu peux ouvrir un post sur les risques de fellation au volant si tu veux!

Ici on continuera à dire que les relations sexuelles non protégée ou non assurée sont irresponsables! Pour soi et pour les autres!

Partager ce message


Lien à poster

J'aurais encore envie d'écrire beaucoup, beaucoup de choses, mais je n'ai pas envie de pourrir ce topic. Pas grave, les gens sont informés, ou pas, il suffit d'écrire "bouh c'est mal" et tout le monde est content.

Je pense que le fait de discuter entre personnes ouvertes n'est pas pourrir un topic. Il est interessant de confronter ses avis si cela est fait de maniere constructive

Ce que je crois comprendre a la relecture de ton post, Whatsyourname, est que tu veux dire que l'on mediatise sur certains point qui statiquements ont des risques moins eleves que certains que l'on ignore completement ?

Neanmoins, je pense qu'il faut quand meme garder a l'esprit que le risque existe et qu'il doit etre pris en compte, mais cela pour toutes les pratiques

Ai je bien compris ton propos ou suis je passe a cote ?

Partager ce message


Lien à poster

J'aurais encore envie d'écrire beaucoup, beaucoup de choses, mais je n'ai pas envie de pourrir ce topic. Pas grave, les gens sont informés, ou pas, il suffit d'écrire "bouh c'est mal" et tout le monde est content.

Partager ce message


Lien à poster

Entièrement d accord avec toi Palmyre

Il faut rester vigilant.

Partager ce message


Lien à poster

Whatsyourname : tes données statistiques sont probablement correctes, je ne suis pas allée les vérifier. Ceci dit, je ne comprends pas très bien le but de ton intervention.

Depuis quelques années, avec l'évolution des traitements médicaux, on a tendance à dédramatiser la gravité du SIDA, ce qui a incité bon nombre de personnes à abandonner l'utilisation systématique du préservatif. La conséquence en a été une augmentation significative du nombre de nouveaux contaminés.

Donc il ne s'agit pas d'alarmisme, mais bien d'une piqûre de rappel concernant le fait que le SIDA est toujours une maladie très grave sans possibilité de guérison, impliquant un traitement lourd avec de nombreux effets secondaires et ceci à vie.

Comme le disait Meph, ce topic a aussi pour but d'inciter les personnes à se faire dépister afin d'être fixées sur leur statut HIV et éventuellement pouvoir se soigner le plus vite et le mieux possible.

Prendrais tu personnellement le risque d'un rapport non protégé de quel type qu'il soit avec une personne dont tu ne connais pas le statut HIV?

Dernier point, tu déplores qu'on ne mette pas assez en garde contre d'autres risques, tels ceux engendrés par les fellations au volant. Ce risque est bien réel mais n'a pas sa place ici. Si tu souhaites en parler, je t'invite à ouvrir le sujet dans un nouveau topic.

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Ce topic a surtout pour but de promouvoir le dépistage sanguin, et qu'il y a peu le dépistage rapide qui ressemble à un test de grossesse a été validé par les grandes instances par son taux de fiabilité équivalent au test sanguin classique.

Donc il n'y a plus d'excuse pour ne pas faire le test.

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Ouai... L'avocat du Diable... c'est comme ça que ça s'appel.

Etablir sous cette forme ce genre de statistique, c'est donner une excuse pour ne pas se protéger, à un mono-neuronique.

Et oooouuuuuuuhhhh, on sait que l'on a un pourcentage non négligeable de ce genre d'individu au sein de notre population.

Je fais parti de ces gens qui pensent qu'il n'est pas toujours bon de donner toutes les informations.

Parce que là, pour le coup, c'est proposer de jouer au loto, mais tout de même avec beaucoup plus de chance de gagner le gros lot.

Et pour aller plutôt dans le sens de la dramaturgie, il faut aussi savoir que des cinglés contaminés par le SIDA s'amusent à contaminer un maximum de gens à leur tour.

Et oui, ça existe et ça arrive beaucoup plus souvent que ce qu'on lit des les journaux.... (pour en avoir cotoyé)

Partager ce message


Lien à poster

Quitte à faire l'avocat du diable : informer oui, mais autant le faire jusqu'au bout, et ne pas faire non plus dans l'alarmisme concernant certaines pratiques (sinon on ne fait plus rien...) :

En cas de rapport avec un partenaire séropositif pour le sida :

1 - rapport sexuel anal réceptif (se faire sodomiser), probabilité par acte : 50 à 300 "chances" sur 10000 d'être contaminé.

2 - rapport vaginal réceptif, (femme pénétrée vaginalement) probabilité par acte : 3 à 7 "chances" sur 10000 d'être contaminée.

3 - rapport vaginal insertif, (homme pénétrant vaginalement une femme) probabilité par acte : 2 à 5 "chances" sur 10000 d'être contaminé.

4 - rapport anal insertif, (celui qui sodomise un homme ou une femme) probabilité par acte : 1 à 18 "chances" sur 10000 d'être contaminé.

5 - rapport oral réceptif avec éjaculation, partenaire masculin ou féminin (celui ou celle qui fait une fellation et qui reçoit le sperme dans sa bouche), probabilité inconnue, très inférieure aux probabilités ci-dessus si elle existe.

6 - rapport oral réceptif sans éjaculation (celui ou celle qui fait une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.

7 - rapport oral insertif (celui ou celle qui bénéficie d'une fellation sans éjaculation ou un cunnilingus), probabilité inconnue, probablement proche de zéro.

Avec un partenaire de statut HIV inconnu, il faut multiplier ce risque par la probabilité que cet inconnu(e) soit HIV positif, soit 1/1000 dans la population générale, mais beaucoup moins par exemple pour un(e) toxicomane intraveineux, ou un homme homo ou bisexuel.

Par exemple, le risque global estimé de contamination HIV pour un rapport vaginal réceptif avec un inconnu présumé non homosexuel non toxicomane est de une "chance" sur un million.

Sources : données de 2005 fournies par le site atoute ainsi que la page sante point gouv, où l'on peut trouver de nombreux liens, par exemple celui intitulé "prise en charge des situations d exposition au risque viral".

Et pour jouer au rabat-joie jusqu'au bout, il y a des pratiques très dangereuses qui ne sont pas dénoncées avec autant de vigueur, comme les pratiques buccales au volant (voire sur l'autoroute !!!) qui causent un nombre non négligeable d'accidents chaque année...

Partager ce message


Lien à poster

Tout à fait d'accord !!

Après il y aussi les gens stup...crédules qui croient vraiment tout et n'importe quoi. Une ancienne camarade de collège était persuadée qu'il existait un vaccin contre le sida. :)

Et puis c'est pas pour rien qu'ils ont fait des préservatif aromatisé :) (mais je reviendrais)

Partager ce message


Lien à poster

On a également trop tendance à dédramatiser les rapports oraux-génitaux... Combien de fois ai-je entendu que les chances d'être contaminées étaient faibles ... Ce risque est certes plus faible que lors d’une pénétration vaginale ou anale mais reste présent en raison du contact entre des liquides dits contaminants et une muqueuse.

Et il ne faut pas oublier que ce type de rapport est un mode de transmission d’autres IST telles que la syphilis ou l'herpès.

Bref, je suis attérée lorsque j'entends ou je lis qu'il existe des personnes qui prennent ça à la légère, et risquent leur vie juste pour quelques minutes de plaisir.

Comment ne pas etre d'accord, tous les risques sont a prendre en consideration. Je suis sidere quand je vois le manque d'information dont disposes certaines personnes, non pas que je sois un specialiste du sujet, mais a l'heure actuelle, il est tellement facile de s'informer

Partager ce message


Lien à poster
Guest MissAcacia

On a également trop tendance à dédramatiser les rapports oraux-génitaux... Combien de fois ai-je entendu que les chances d'être contaminées étaient faibles ... Ce risque est certes plus faible que lors d’une pénétration vaginale ou anale mais reste présent en raison du contact entre des liquides dits contaminants et une muqueuse.

Et il ne faut pas oublier que ce type de rapport est un mode de transmission d’autres IST telles que la syphilis ou l'herpès.

Bref, je suis attérée lorsque j'entends ou je lis qu'il existe des personnes qui prennent ça à la légère, et risquent leur vie juste pour quelques minutes de plaisir.

Partager ce message


Lien à poster
Guest LadyRose

PS: et mesdemoiselles, mesdames, le préservatif féminin existe aussi \o/

Rappelons également qu'il a l'avantage de pouvoir être placé plusieurs heures avant un rapport ! Donc, avant de sortir, si vous avec l'intention de vous amuser, prenez cette précaution :)

Partager ce message


Lien à poster

C'est pour ça que même en étant sûr de ne pas l'avoir il vaut mieux faire un test ! On est jamais trop sûr ! Surtout qu'en prime dans les centres mobiles de dépistage qui sont proposés par exemple aux étudiants ils ne vérifient pas QUE le VIH mais aussi hépatites etc ... et c'est gratuit.

Sortez couverts !!!

PS: et mesdemoiselles, mesdames, le préservatif féminin existe aussi \o/

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Bah voui, parce que ces gens sont forcément le frère ou la soeur de quelqu'un, le (la) meilleur pote de quelqu'un, la convoitise de quelqu'un...

Donc au final, si on couche avec quelqu'un avec qui on n'a pas fait le test sanguin, et que la personne est d'accord pour laisser les capotes rangés. ça peut même être un(e) super ami(e) que l'on connait depuis toujours, et bien cette personne devient une personne à risque de haut niveau.

Rien, absolument rien ne peut justifier l'absence de capote et du test sanguin.

Partager ce message


Lien à poster

Tout à fait d'accord avec toi.

Ca peut même être ton (ou ta) meilleur ami, un pote de fac ou un collègue de travail! C'est pas forcément des inconnus.

Partager ce message


Lien à poster

Je serais d avis de whatsyourname.

Bien que le sujet soit dramatique, la reponse d'erastor me fait rire, parce qu'on démarre ce topic par une donnée statistique.

Venir dénoncer qu'ensuite on fait dire n'importe quoi aux statistiques...

Ce n'est pas parce que whatsyourname définit les risques qu'il vous dit de ne pas vous protéger ou de jouer à la roulette ou au lotto.

C'est votre esprit tordu qui vous dicte de jouer à la roulette quand on vous sort une statistique ou un pourcentage de risque. Mais pas lui.

On pourait aussi parler des statistiques concernant les déchirures des préservatifs (2% de risque, à vérifier mais non négligeable)

Faire l'amour avec un/une inconnue : risqué

Faire l'amour avec un/une inconnue avec préservatif : risqué

Alors quoi? on prône l'abstinence ou le dépistage systématique avec pose d'une bracelet avertisseur de séropositivité?

C'est quoi la solution du risque 0?

Arrêtons d'être constamment alarmiste. On vous fait peur à tout moment dans les journaux. Si ce ne sont pas les maladies, c'est le terrorisme ou les catastrophes naturelles...

L'abrutissement généralisé de notre société est un comportement à risque.

"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux." — Benjamin Franklin

« La vie est une maladie incurable. » Abraham Cowley Abraham Cowley

Partager ce message


Lien à poster

Bien sur qu'il faut se protéger quand on fait l'amour dans des circonstances "à risque" afin de limiter ce risque autant que possible.

Et le risque est dans les deux sens, être contaminé par l'autre, ou contaminer l'autre justement.

On peut ne pas mettre sa ceinture, on peut manger de la nourriture avariée, on peut ne pas soigner une plaie, on peut traverser la route sans regarder si un véhicule arrive ...

Ou alors on peut prendre quelques précautions simples histoire de pas mourir bêtement ...

Attraper le VIH (ou une autre MST/IST) alors que l'on peut l'éviter, c'est être idiot.

Transmettre le VIH (ou une autre MST/IST) alors que l'on peut l'éviter, c'est criminel ...

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Transmettre le VIH (ou une autre MST/IST) alors que l'on peut l'éviter, c'est criminel ...

L'idée première de mon topic, était d'appuyer sur ce côté criminel

Partager ce message


Lien à poster

Comment peut on être criminel quand on ne sait pas que l'on est infecté?

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Comment peut on être criminel quand on ne sait pas que l'on est infecté?

Homicide involontaire par empoisonnement... Il me semble avoir vu un truc circulé un truc comme ça, pour une affaire sur Pontoise...

C'est comme conduire une voiture avec les pneus sous gonflé, c'est très dangereux, et si on a un accident, on est responsable.

Et d'ailleurs, l'ignorance n'enlève rien à la responsabilité.

Partager ce message


Lien à poster

Quand on sait que l'on a

Comment peut on être criminel quand on ne sait pas que l'on est infecté?

En ne prenant pas de précautions alors que l'on se sait à risque ...

Exemple: on fait l'amour avec des partenaires multiples sans protection et sans faire de test ...

Le but de ce genre de topic est de faire circuler l'information afin que le plus de monde possible soit sensibilisé au risque et agisse en conséquence.

Il y a une différence entre être infecté sans le savoir et être informé du risque sans pour autant de mesure de protection ...

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.