Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

sebouil75

Jolie rencontre sur internet...

Recommended Posts

Depuis plusieurs semaines je discute sur internet avec une jeune fille que j’ai « rencontré » sur un site. Les dialogues au fil des jours s’enflamment de plus en plus, l’envie de rencontrer cette jolie brune devient aussi de plus en plus pressante… On s’échange des photos, qui deviennent de plus en plus dénudées, on se découvre, on se chauffe un peu. Un jour en discutant, notre conversation devient très chaude, et je lui propose de se déshabiller, pendant que je me déshabille aussi. Nous nous sommes caressé chacun devant notre écran en lisant nos mots. C’était divin. Imaginer cette jolie jeune fille caresser son corps en lisant ce que j’aimerais lui faire, je pouvais presque voir sa main entre ses cuisses, sentir la moiteur de son ventre, goûter son plaisir… Elle me décrivait comment elle se caressait, et comment elle prenait du plaisir… Vraiment trop bon.

On décida de se rencontrer en vrai. J’étais vraiment très excité à l’idée de la voir en face de moi, pouvoir la regarder, la toucher, la sentir… On se retrouva en ville, je lui avais promis de faire quelques boutiques avec elle. On commença par un magasin tendance, très féminin, ou elle essaya quelques robes. Je lui fis choisir une robe blanche qui descendait jusqu’aux genoux, assez moulantes en haut. Je la regardais sortir de la cabine d’essayage, j’étais éblouis par sa beauté, cette robe qui mettait en valeur sa belle poitrine, j’avais envie de lui sauter dessus. On rentre ensuite dans un magasin de lingerie, ou elle essaya quelques ensembles que je lui avais choisi. Tous blanc, cette couleur lui allait si bien. Cette fois j’étais proche de la cabine et je la regardais par le rideau essayer les sous-vêtements. Je vis sa poitrine nue, ses tétons durcis, sa peau soyeuse… Son nombril, son ventre, je distinguais son pubis… J’avais envie de rentrer dans la cabine pour la prendre dans mes bras et la caresser…

Nous sommes allé ensuite à la campagne, en direction d’une auberge que j’avais choisie sur internet. Pendant le trajet je caressais ses cuisses, ma main glissait de son genou jusqu’à toucher son sexe. On discutait calmement, elle me parlait de ses examens, et de ses photos, et ma main effleurait son sexe. J’étais déjà dur dans mon pantalon, je sentais la chaleur de son ventre sur ma main. Elle portait la robe blanche que je lui avais acheté tantôt, elle écarta un peu plus ses cuisses, m’offrant un passage plus aisé à son entrejambes. De mes doigts j’appuyais sur son sexe, son shorty étais très humide et chaud. Elle me disait aimé sentir ma main sur elle. Elle me vouvoyait depuis le début, et elle continuait, elle jouait avec ça, elle me disait qu’elle aimait ce rapport « hiérarchique » entre nous. Moi ça me plaisait beaucoup, j’avais l’impression d’être un professeur avec sa jeune élève, et j’étais en train d’abuser d’elle. Tandis que je continuais à la caresser, elle avait fermé les yeux, et se caressait les seins. Son souffle se faisait plus rapide. Je ne faisais que glisser en appuyant légèrement mes doigts sur sa fente humide toujours enfermé dans son shorty, mais elle me dit : « continuez s’il vous plait, je vais jouir ». Ses cuisses se refermèrent d’un coup sur ma main, et elle eu un profond soupir, ses mains serraient et pinçaient ses seins à travers sa robe. Elle avait les joues toutes rouges, se mordillait les lèvres…Elle n’osait pas me regarder, un peu honteuse de son orgasme. Elle me libera la main, que je laissais sur ses cuisses chaudes et douces…

Arrivé à l’auberge, nous nous sommes installés à table, en terrasse, à l’ombre d’un grand marronnier. Un déjeuner simple, ou le temps semblait s’être arrêté autour de nous. Sourires et échange de regards complices, nos mains qui se touchent et se caressent, nos genoux qui s’effleurent. Il est temps maintenant de nous éclipser dans notre chambre. J’avais réservé une chambre dans l’auberge, toute aussi charmante que les lieux.

Une fois rentré dans la chambre, j’arrive derrière ma jeune muse, je me colle contre elle, j’embrasse son cou et lui serrant ses hanches. Elle frotte ses fesses contre moi, je suis de nouveau tout dur et elle le sens. Je caresse ses seins, son ventre et son sexe. Avec un foulard que j’avais près de moi, je lui bande les yeux. Une fois le bandeau mis en place je tourne autour d’elle, en lui caressant tout le corps. Le dos, les épaules, les fesses. Son visage, ses seins, son entrejambe. Elle est comme à ma merci. Je la déshabille sans ménagement, elle maintenant nue devant moi. Elle protége de ses mains ses seins et son sexe, mais je lui retire et je lui fais placer les mains derrière le dos, que j’attache aussi avec un autre foulard. Toujours debout je lui fais écarter ses jambes. Ses seins sont dressés et les tétons durs. Je me déshabille rapidement à mon tour. Nous sommes nus tous les deux.

Je suis derrière elle, mon sexe est tendu comme un arc. Je me frotte contre ses mains attachées dans le dos, et elle commence à me masturber en me serrant le sexe dans ses mains. Pendant ce temps je lui pince ses tétons. Je tourne autour d’elle, et je me place devant. Je regarde son corps magnifique et son sexe. Le pubis légèrement poilu, je glisse ma main dessus. Elle est trempée, ma main et mes doigts sont déjà tout humides de la liqueur de son sexe. Je pénètre aisément un doigts puis deux dans son ventre, en alternant avec des caresses sur son clitoris. Elle respire fort et commence sembler à ne plus tenir sur ses jambes. Je lui dis de se mettre à genoux. Elle s’exécute. Je suis devant son visage, le sexe raide, que je place sur ses lèvres. Elle ouvre délicatement sa bouche. Je me glisse lentement, je commence des va et viens en lui tenant les cheveux, je sors de temps à autre mon sexe et je me frotte sur son visage.

Je l’aide ensuite à se redresser, et je l’emmène sur le lit. Toujours les mains attachées dans le dos, je la fais se mettre à quatre pattes sur le lit, les genoux au bord du matelas, les fesses bien tendues vers moi et son sexe bien ouvert. Je commence par de douces caresses sur ses fesses et son sexe, puis je viens de ma main claquer sa fesse droite… Elle pousse un cri de surprise, je continue mon manège autour de ses fesses et de son sexe. J’introduis deux doigts dans son ventre, puis de nouveau une claque sur la même fesse qui commence à rougir… Son cri cette fois était un peu plus fort. « j’aime vos mains sur mes fesses, j’en veux encore » me dit-elle, m’encourageant à la caresser puis la frapper. J’alternais entre la fesse droite et la gauche. Ses fesses étaient rouges écarlates et chaudes. J’étais toujours en érection, je suis venu contre elle, et je l’ai pénétré lentement. Je sentais son sexe se raidir autour du mien, elle gémissait son plaisir. Je lui défit son foulard autour des poignets. C’était divin de la prendre ainsi, je tenais ses hanches, elle se cambrait, et je la pénétrais profondément de plus en plus vite.

Je lui enlevai le foulard qu’elle avait sur les yeux, la fit s’allonger sur le dos. Je m’approchai de son visage. Elle me regardait droit dans les yeux, plein de désir. Je l’embrassais avec la langue, son corps ondulait contre moi… Je descendis le long de son torse caressant de ma bouche ses seins puis son ventre. Je me glissai entre ses cuisses avec mon visage. J’avais maintenant son sexe devant moi. Je plongeais littéralement pour la dévorer, et la goûter. Elle était toute mouillée, elle avait un goût exquis. Elle avait ses mains dans mes cheveux, et m’appuyait la tête pour se frotter le sexe contre mon visage. Elle eu rapidement un orgasme.

Je me redressai, toujours entre ses cuisses, je la pénétra sans ménagement cette fois, d’un coup de rein profond elle se crispa contre moi, cette fois elle criait son plaisir. Mes va et viens étaient puissants et profond. Elle me serait le bassin avec ses jambes ses mains me griffaient les fesses, et me suivaient le rythme de mes coups de reins. Cette fois c’était à mon tour de jouir, je me retirais et jouis sur son ventre…

Nous sommes resté toute la journée dans cette chambre, à nous embrasser, nous caresser et faire l’amour…

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Et ???

Pas trop difficile la séparation?

Et ?

Vous voyez encore ?

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.