Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

alben

juste pour la dépanner..

Recommended Posts

Tout le monde a eut un jour une amie... le genre de bonne copine, qui est d'ailleurs pour tous "la bonne copine", celle qui reçoit les confidences de tous, que tout le monde "adore", mais qui reste elle, sans vie amoureuse apparente, soit parce qu'elle est trop timide, soit parce qu'elle ne sait pas séduire ou n'est pas séduisante..

On avait tous dans les 18 ou 19 ans et elle s'appelait Sandrine, dans mon groupe de potes.. Pas très belle bien que pas moche, je dirais plutot qu'elle ne savait pas utiliser les codes en vigueurs de séductions de bases... comme si elle s'en foutait, comme si autre chose l'intéressait, timide à deux, plutot rigolote en groupe, personne ne lui connaissait la moindre relation, le moindre boy-friend, la moindre vie sexuelle...

Un soir où nous étions chez elle, les autres étaient partis, je venais de me faire larguer, petit morale et bon whisky m'avaient rendu sans doute plus à même de me preter à la suite de cette histoire.. Nous discutions de ça justement, de cette copine instable qui venait pour un autre de me quitter soudain, et elle me demanda comment avec elle ça se passait au lit. Et ça se passait bien lui dis-je, dommage d'ailleurs pour moi.. et puis pour la première fois depuis le temps que je la connaissais, elle aborda elle même sa propre frustration, m'avoua dans la foulée n'avoir jamais connu, au sens biblique bien sur, d'homme et de n'avoir jamais vu, en vrai bien entendu, le moindre sexe de mec, étant sœur de ses sœurs et n'ayant pas de frêre ou de cousin avec qui même jeune elle aurait prit un bain..

Je ne la croyais pas, mais elle insista, un peu trop à mon gout... Toujours pret à la bonne blague à cet age instable, je lui disais que pour la dépanner, moi, je voulais bien lui montrer, juste pour qu'elle ne meurt pas idiote..

Elle prit mal la chose me disant que de me moquer d'elle ne la rendrait pas moins conne et me mis au défit de le faire, parce qu'en effet l'idée d'en voir une, là maintenant, ne lui déplairait pas, d'autant plus qu'étant moi, redevenu dans la soirée même célibataire, elle ne s'en voudrait pas de piquer par la vue à une autre, le sexe d'un de ses copains...

Je refusais tout net, un peu gené, et surtout tres surpris de la voir sortir de sa neutralité toute suisse qu'elle arborait d'habitude en matière de sexe.. Mais elle insista saugrenue, en me disant que ça ne mangeait pas de pain de montrer sa bite, moi qui pour faire marrer mes potes à la piscine, montrait bien mon derrière.. "Ce sera scientifique pour moi !" me dit-elle pour finir de me convaincre.

Pas tres pudique deja à cet âge et un peu intrigué de m'exhiber ainsi, je lui dit donc ok . Assis à coté d'elle sur le canapé gris, je défais ma ceinture, ouvre un à un les boutons du jean sous les yeux de la vierge. Le jean descend aux genoux, puis le caleçon le suit et mon cul touche la toile grise, mon sexe mou apparait.

"Pas mal" sont ses premiers mots, flatteurs je suppose. Je reste ainsi en pause, je la regarde me regarder la queue pour le dire simplement, car la situation est étrange, n'ayant jamais ressentit pour elle la moindre excitation, ça reste "scientifique" comme elle me l'avait dit. Ma gène toute première laisse place à l'amusement.

-Tu ne bandes pas, là ? me dit-elle d'un ton tout à fait neutre, comme pour confronter son savoir théorique à l'expérience réelle.

-Bah non, comme tu le vois... luis dis-je amusé en regardant mon sexe pendre mollement sur mes couilles, apparemment à l'aise lui aussi d'être exposé ainsi.

- Me prends pas pour une conne, sois sympa, je t'ai dit que je n'y connaissais rien... ( Ainsi donc c'était vrai... ) Comment vous faites alors, pour bander? C'est comment quand ça bande ?

- Bah pour bander, lui dis-je, il faut être exciter..

- il ne suffit pas de toucher?

- Euh... non, enfin si, enfin, il faut une situation excitante pour se toucher..

- tu ne veux pas me montrer?

- tu veux que je bande?

-Oui, j'aimerai bien voir ça..

-Bah, oui, mais là je ne suis pas excité.

- mais si tu te touches?

- Mais pour que je me touche, il faut que je sois excité.. (je commence à être gené..)

- Mais est-ce que quand tu te touches, ça t'excite ?

- Oui... enfin..

-Bah alors touches-toi !

Coincé.. je n'avais jamais penser à ça de cette façon là tant il est vrai qu'on ne sait pas trop comment ça se passe ce choses là... est-ce l'excitation physique ou bien mentale qui mène la danse en premier? Par où donc ça commence? et là, bite à l'aire devant elle, n'en ais-je pas envie? mais quand même... j'ai l'air con, les joues rouges, ma queue est immobile, comme si elle attendait que là haut, ça se décide..

Sandrine me regarde, elle à l'aire tres sérieuse, aucune excitation ne transparait de sa part, juste une curiosité manifeste, une impatience même, mais rien dans son attitude ne cherche à m'exciter justement.

- c'est que je ne suis pas sur d'y arriver, là..

- Je ne vais quand même pas le faire, moi ? Et elle éclate de rire..

Cependant que l'on parle, je dois avouer que cette dernière phrase entame ma vertu et ma main droite experte, se rapproche et empoigne le manche endormit, content sous ces doigts trop connus qu'enfin on le redresse..

Je commence à faire de petits va et vient et comme à son habitude, il n'en demande pas tant et commence à grossir. Sandrine regarde la queue prendre forme dans ma main, et sans la quitter des yeux m'avoue :

- C'est excitant à voir, je ne pensais pas... Ne te trompes pas dans ce que je dis, ce n'est pas toi qui m'excite, ça se saurait, on se connait depuis trop longtemps, c'est le faite de la voir grossir.. et ça grossit jusqu'où ? arrête toi un peu, pour que je vois ça? Oh, mais elle tient toute seule droite ! Elle peut encore grossir? vas-y continue pour voir jusqu'où ? Oh.. le gland se tend... la peau ne le couvre plus, lache le encore? Hmm, pas mal dis donc! donc c'est comme ça un sexe qui bande? et c'est comme ça que tu te masturbes?

- Oui... (je suis rouge de honte et d'excitation, sa voix imperceptiblement a changé, a cessé d'être neutre et pour la première fois laisse transparaitre chez elle une pulsion féminine et sexuelle..)

-Donc, là, si tu bandes, c'est que tu es excité !

-Oui..

- Ca te gène d'être excité devant moi ?

- Oui, un peu..

- Mais merci de me montrer ça.. je ne mourrais pas idiote.. Parce que rencontrer un mec pour moi, ça a toujours été mission impossible..

Peu à peu la discussion reprend une tournure normale, ça devient surnaturelle, j'ai le sexe à l'aire, et on discute comme d'habitude, sauf que cette fois, elle me confie ses envies, ses désirs... j'en oublie presque ma partielle nudité lorsque que soudain elle s'exclame :

- Bah elle se ramolie!

- Euh, oui, normale, on parle , dis-je ne faisant mine de me rhabiller..

-Non, laisse la sortit que je puisse en profiter, c'est pas tous les jours que je vois une bite..

Une" bite".. dans sa bouche, ce mot résonne étrangement.. Et il semble que mon sexe l'ai lui aussi entendu, puisque sans que je ne le touche, il reprend de la vigueur..

- Oh, mais il bouge tout seul! me dit-elle. ça veut dire que tu es excité?

- Euh... oui, surement un peu, à force d'en parler, et puis de te montrer, c'est excitant..

- dis..

-quoi?

- je peux? enfin, je peux essayer de la faire bander plus ?

-.....

- ça restera entre nous, j'ai envie de connaitre ça... dis oui, pour moi !

et sans que je ne réponde, elle prend mon sexe dans sa main, l'enserre et commence à faire des va et vient de bas en haut..

- Comme ça?

- oui. comme ça.. mais tu sais que si tu continue, ça va devenir un peu chaud..

- Je me doute, oui, mais j'ai envie, et je suis un peu bourrée.. dis moi si ça te gène..

Mais tout en disant ces mots, elle me branlait si bien, je veux dire, presque mecaniquement, sans chercher l'originalité, juste de haut en bas, sans trop serrer, sans trop être molle, et puis de bas en haut.. je la regardais faire sans répondre, Sandrine me branlant, fixait mon sexe des yeux, me demandant combien de temps il fallait pour faire jouir un mec, si elle le faisait bien, si elle devait aller plus vite ou plus lentement... je ne répondais rien, hypnotiser par sa main, je glissais peu à peu dans le canapé gris, mes jambes s'écartant, mon jean est descendu, mon sexe droit, tendu, les couilles gonflés au vent, je la laissais bien faire.. un peu ivre moi même..

- Hmm c'est tout doux, et c'est chaud, ça te plais?

- ...

- Moi j'adore... je ne pensais pas que c'était si excitant à faire..

- c'est à dire?

- C'est à dire, que... ça donne envie... je ne sais pas trop de quoi.. Mais rassures toi, je veux juste comprendre, apprendre un peu pour on ne sait pas quand.. aller plus loin avec toi serait franchir un cap que notre amitié supporterait mal..

- Parce que là, pour toi, on ne dépasse pas les limites?

Sa main cesse ses mouvements et serre ma queue d'un coup..

- tu crois? et elle éclate de rire... en retirant sa main me laissant la queue haute, l'envie de jouir pressante, le coeur haletant...

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Moi aussi, j'aimerai bien une suite :aime2:

Partager ce message


Lien à poster

Sympa, j'adore cette insouciance des début, de la curiosité que provoque chez elle cette envie de découvrir le sexe d'un homme...

S'il y a une suite je veux bien la connaître :P

En tout cas bravo :P:P

Un texte qui quand tu commence à le lire donne envie de découvrir le reste et pourquoi pas la fin tant qu'on y es :wink::aime2: :oops:

Partager ce message


Lien à poster

la suite...

Le récit est si bien amené qu'il ne peut s'interrompre ainsi!!

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

:tomate: :( Je plusoie les commentaires ci-dessus ;) :(

Partager ce message


Lien à poster

la suite :

Elle me regarde en souriant, je sens bien que la situation prend des airs de dilemmes.. On est de vieux amis, je n'ai jamais pensé à elle comme à une maitresse potentielle tellement la sexualité semblait jusque là absente de ses préoccupations.. Je n'ai fais, l'alcool nous y aidant, que la "dépanner".. que lui montrer "pour rire" ce qu'elle n'avait jamais vu, et puis peu à peu, ça a dérapé, me voila excité, par sa main, par sa candeur, et elle aussi semble tres excitée par la chose. Evidemment que ça risque de modifier notre relation, mais à ce moment là, la queue raide, l'envie de jouir venant, toutes ces considérations ne pèsent pas lourd dans ma tête mal faite de jeune homme en rut perpétuel..

Je la regarde dans les yeux, ses yeux regarde mon sexe, mon sexe me regarde... point d'orgue ou point de suspension? la pause ne dure que quelques secondes pendant lesquelles je n'ai envie que d'une chose, c'est que sa main me fasse jouir, c'est qu'elle aussi se fiche des conséquences que cela aura sur notre amitié, j'en viens même à rêver qu'elle me suce et pourquoi pas empale brutalement son sexe vierge sur ma queue en demande intrépide à l'instant... Nous autres, à cet age là, ne pensons pas bien loin.. Mais heureusement pour nous, qu'elle était plus réservée que moi ...

Sa main s'est rapproché de ma bite, l'a reprise franchement par la base, et sans la quitter des yeux a recommencer à la branler lentement. Elle faisait ça d'une main, sans chercher à feindre qu'elle savait trop y faire, sans faire la salope qu'elle n'est absolument pas, non, elle cherchait juste à explorer sans doute le sexe opposé, jusqu'alors inconnu d'elle et elle branlait en conscience, sans mot dire, elle me remerciait presque de me preter au jeu.. Mais je la bénissais, elle m'offrait là une branlette exquise, comme je ne pouvais pas seul me faire, et comme aucune de mes ex de l'époque ne m'avait jamais faite.. Une branlette ordinaire, détachée, et suprême... Presque scientifique comme elle me l'avait dit... Elle semblait absorbée par son geste, étonnée de constater qu'elle semblait bien le faire, et elle le faisait bien !

Mon sexe était tres dur et très gonflé et de toute sa longueur, recevait à loisir ces caresses pleines de sensations douces et de plaisir divins. Je sentais monter lentement le plaisir fatale, mais justement lentement, sans avoir à gérer le temps, je me laissais bien faire, pour une fois absout de devoir me retenir et de montrer même là que je suis performant.. Je profitais en fermant les yeux de la main tres habile qui partait de mes couilles pour remonter au bout, enserrant mon gland rond, et redescendre lentement en tirant sur ma peau, m'arrachant à chaque fois un palier de jouissance en direction du ciel dont je ne doutais pas qu'il arriverait bientôt, mais dont je ne me souciait guerre, absorbé par l'instant.

D'elle même elle remonta mon T shirt sur mon ventre, sentant, comme par instinct que la fin serait belle, et elle branla plus sûre, et un peu plus rapide. Je sentit comme la foudre s'abattre sur mes reins, mon orgasme fut intense, puissant et majestueux, plusieurs salves de spermes brulant sortirent de mon sexe et retombèrent gluant sur mon ventre. J'avais ouvert les yeux pour voir le spectacle, elle alla jusqu'au bout, trouvant sans doute étrange cette éruption folle qu'elle avait déclenchée et qui sortait par vague. Pas un geste de trop, lorsqu'elle vit que le foutre cessait de sortir, elle lâcha lentement le sexe qui reposa soudain dans son jus sur le dos, et me dit qu'elle n'en avait qu'à peine sur les doigts et me tendis un mouchoir.

Elle me dit juste merci, je lui fit un compliment idiot sur son savoir faire caché, elle ne répondit pas. Notre relation a feint de ne pas changer par la suite. Mais parfois dans un regard échangé, nous sentions tous les deux que quelque chose nous avait rapproché et je sentis peu à peu une demande non dite, peut-être n'était-ce qu'en moi, de devoir lui rendre, comme une dette formelle, le plaisir emprunté...

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Oh que c'est bien raconté Alben

Toute en douceur, un moment complice entre amis. On est partagé entre l'innocence de ton amie et ton désir de lui faire connaître un plaisir nouveau. Puis peu à peu tu te laisses prendre au jeu, elle a été très très maline, la coquine...

J'adore :(

:tomate:

Ps : A mon avis, l'idée devait lui trotter dans la tête depuis un bon moment ;)

Partager ce message


Lien à poster

je ne pense pas..

c'est qu'ensuite, on en a reparlé... une seule fois, et pas que reparlé...

enfin, ce sera pour une autre fois..

mais pour répondre à ta question, elle m'a juré que non, que la situation avait fait le larron, ou la larronne comme on veut..

et merci au passage pour tes compliments..

alben

Partager ce message


Lien à poster

la suite.. à venir tres vite, puisque certains me la demandent en privé..

Partager ce message


Lien à poster
Invité

:console: :fessee::D

J'adore c'est sensuel et tout mignon a la fois,mais je sais pas je la trouve un peu bizarre pour une petite vierge non? :D oui je suis mauvaise langue lool

Bon la suite tu nous as oublier et laisser sur notre faim quand meme :bisous5:

Partager ce message


Lien à poster

C'est très bien raconté, avec une certaine pudeur et de la retenue. Pas de vulgarité dans tout ça...

J'ai beaucoup aimé et j'aimerais bien une petite suite...

Partager ce message


Lien à poster

C'est vrai que c'est bien raconté.

Doux et excitant, complice et tendre.

Très bien, ce texte !!!

Partager ce message


Lien à poster
Guest egan

oui super bien raconté :)

Cela me rappelle quelque chose, c'est façon scientifique d'aborder le sexe des hommes. Comme une curiosité une recherche de réponses.

Et dans cette curiosité, trouver des réponses, devient excitant...

Et je crois tout à fait à sa candeur, comme au fait, qu'elle ne se rendent pas compte de l'impact dans son esprit et à la raisonnance animal ou instinctive qui se produit dans son corps... sans doute à son issu... bien que ça puisse rester très cérébral...

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

:) :) Très belle confession, à la fois tendre et très sensuelle :):) :)

Partager ce message


Lien à poster

Merci pour cette douce prose.

La lire nous transporte gentiment dans l'érotique imaginaire sans pour autant nous y pousser.

J'aime beaucoup ton coup de plume.

Alors comme tant d'autres je rajoute:

A quand la suite ????

Partager ce message


Lien à poster

la suite stp c'est presque marrant tellement ta copine est innocente!!! lol

Partager ce message


Lien à poster
Guest David rugit

superbement bien raconté,

j'ai beaucoup aimé

Partager ce message


Lien à poster

Beau récit!

L'idée d'une branlette "scientifique" est plutôt excitante je trouve :bisou:

Partager ce message


Lien à poster

Sympa comme contexte ! J'aurais bien besoin d'un dépannage aussi ! :langue:

Partager ce message


Lien à poster

merci pour vos,posts..

ça fait longtemps que je ne suis pas venu..

je des trucs à raconter..

alben

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.