Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

  • 0
Palmyre

Comment le convaincre?

Question

Plus le temps passe, plus le sexe devient problématique avec mon chéri. Entre éjaculation précoce et difficultés à maintenir une érection, c'est un vrai problème.

On en a discuté en long, en large et en travers mais il n'y a rien à faire, il refuse de consulter un médecin alors que je suis convaincue qu'il y a des solutions.

Je suis à court d'arguments et je n'ai toujours pas trouvé le déclic.

Au secours!

Partager ce message


Lien à poster

Recommended Posts

bon alors encore une fois je n'ai pas eu le courage de lire toutes les pages du post mais j'ai comme l'impression qu'il y a 2 sujets :

-les problémes d'érection , d'éjaculation précoce

-la baisse de libido chez les hommes

et ma réponse n'est pas du tout la même sur ces 2 sujets :

en ce qui concerne les problémes d'érection , les éjacs précoces alors oui c'est frustrant mais déjà il existe une sexualité sans pénétration , toute une panoplie de choses que l'on peut faire , de sensations à découvrir , d'orgasmes hyper puissants , etc

et on sait bien comment les hommes sont "sensibles" avec leur virilité alors faire la demarche d'aller voir un médecin pour lui dire " j'arrive plus à bander et quand je bande je viens direct " c'est juste quasi inimaginable pour eux et les y inviter , les y inciter , c'est juste les bloquer un peu plus et ainsi c'est sur qu'ils n'iront pas

dans un monde ou " pour etre un homme il faut bander " ou les hommes subissent une telle pression pour etre " un homme , un vrai" avoir des problémes de virilité doit etre "atroce"

maintenant en ce qui concerne la baisse voir l'absence de libido chez ses messieurs houlà je sais, j'ai connu, j'en ai "chier"(dsl) ,j'ai tout tenter et finalement , bon pas que pour ça mais en grande partie tout de même je l'ai quitté ...

parce que purée pour qu'un homme admette qu'il a un probléme de libido et surtout qu'il admette que ça "bouffe" le couple faut se lever tot !

alors on passe par toutes les phases , on se dit que c'est de notre faute , qu'il ne nous aime plus , qu'on ne lui plait plus , qu'il y a quelqu'un d'autre , on se culpabilise en se disant qu'en fait on a trop d'envies , qu'on doit etre vraiment une "grosse cochonne"

j'ai tout essayé , tout ,vraiment , pour reveiller ses envies , son désir , je suis une femme sensuelle et je sais donner envie à un homme je le sais , mais non ,rien à faire

vers la fin on devait faire l'amour une fois tout les 2 mois environ ...

combien de fois je me suis faites littéralement "jetter" en le cherchant , il me disait que j'étais trop provocatrice ! bah oui merde j'avais envie de lui !!!

donc les filles je veux pas vous desespérées mais en tout ça a duré 3 ans ( nous sommes restés 6 ans ensembles) ou ça s'est degradé lentement et ca a été de pire en pire

et la derniere fois il me sort au téléphone " ha oui hein le cul de toute façon tu penses qu'à ça !" bah oui et maintenant au moins je suis comblée et c'est en partie pour ça que je t'ai quitté !

je lui ai pas repondu ça evidement mais j'aurais du ...

Partager ce message


Lien à poster

Alors s'il a pu te faire l'amour sans problèmes d'éjaculation précoce ni de perte d'érection samedi, ça signifie (à mon avis) plusieurs choses.

Il a dû accumuler beaucoup de stress, de contrariétés peut être à différents niveaux (boulot, problèmes, tensions entre vous etc..).

D'où un premier mal être psychologique, qui se retranscrit sur son physique en provoquant ses "soucis" dans votre intimité.

Et comme ensuite il n'arrive pas à l'admettre, encore moins à en parler, cela a creusé un fossé entre vous. Et le cercle est devenu parfaitement vicieux pour lui, car il s'enfonce inexorablement.

Il perd encore plus confiance, ne voit pas de solution, refuse les éventuelles solutions car il a honte, et donc s'enfonce encore dans la fuite, le déni plus etc.......

Mais ce qui paraît flagrant, c'est que vous ayez pu faire l'amour sans problèmes, APRES avoir justement longuement discuté.

Tu ne crois pas qu'il y a un lien ?

Si c'est bien le cas, la preuve en est que le dialogue le libère, ou peut en tous cas le libérer de son blocage.

Qu'il ne dise et montre pas facilement ses sentiments, n'empêche en rien le fait qu'il acumule des ressentis, des émotions...

Et même s'il n'est pas démonstratif (limite chiant ?), il a peut être BESOIN de se lâcher, se libérer de ce qu'il a au fond de lui.

Je ne suis pas en train de te dire que tu devrais finalement supporter tout ces problèmes, ou accepter ni rien du tout.

Mais si tu es persuadée qu'il t'aime, et puisque visiblement tu l'aimes aussi, alors comme tu dis, tout gâcher pour le cul... c'est un peu con (sans jeu de mots, gloups !!). D'autant si son problème peut s'arranger. ça ne semble pas tout à fait insoluble puisque ça a marché samedi.

En fait, ton mari manque peut être beaucoup de confiance en lui. Et le fait d'avoir du mal à extérioriser ne l'arrange en rien.

Peut être que quand "ça va" entre vous, il "va" bien.. et quand il fait je ne sais quoi (ses mauvaises habitudes) il ressent du coup quelque chose de ton côté, comme des tensions, des reproches.. un froid peut être (logique) et alors ensuite il culpabilise, ne gère pas, et retrouve ses "soucis" ? Non ?

En tous cas, oui, sans parler de vraiment lui "donner encore une chance" tu pourrais peut être essayer de garder la communication ouverte avec lui, le plus possible, et pas que sur votre sexualité. Sur tous les "non dits" les sujets de discordes (je sais pas si tu vois ce que je veux dire ?)

.... tout ça, en lui imposant quand même comme ultimatum, que s'il retombe dans son silence, et ses mauvaises habitudes... toi tu ne peux plus.

...

Partager ce message


Lien à poster

Ton mari doit être profondément "honteux" parce qu'évidemment, la fierté de l'homme (en général) le pousse parfois à s'énerver plutôt que de reconnaître, et à fuir (nier) plutôt que d'affronter la réalité d'un problème.

C'est tout à fait vrai ce que tu dis. Je sais qu'il m'aime toujours et que lui aussi souffre de cette situation. Le problème, c'est qu'il est extrêmement pudique sur ses sentiments, il a du mal à me dire ou à me montrer qu'il m'aime. Et reconnaître qu'il ne va pas bien est au-dessus de ses forces.

Je reste avec lui principalement pour les enfants, enfin c'est ce que je dis... Mais au fond, je sais que moi aussi je l'aime encore, malgré tout. Et j'ai des scrupules à détruire tout ce que nous avons construit au fil du temps. On s'est tellement battus côte à côte que ça me semble bien futile de partir pour un problème de cul!

Nous avons longuement discuté samedi soir, sur les accrochages récents plus que sur le fond du problème il est vrai, mais enfin il a commencé à reconnaître qu'il avait des torts aussi. C'est un début...

Et nous avons fait l'amour aussi. Nous n'avons pas testé tout le kamasutra, ce n'était pas le but, mais on s'est enfin retrouvés au lit, sans problèmes d'éjaculation précoce ni de perte d'érection, et nous y avons pris beaucoup de plaisir tous les deux.

Je reste méfiante pour la suite, j'attends de voir comment tout ça va évoluer avant de le mettre devant le fait accompli de mon départ. J'ai envie de lui donner encore une chance, mais je redoute qu'une fois rassuré sur mes intentions, il ne retombe dans ses mauvaises habitudes. Chassez le naturel, il revient au galop. C'est tellement facile de relâcher ses efforts quand on se sent rassuré... Ce n'est pas la première fois qu'il me fait le coup.

En attendant, je commence malgré tout à prospecter en vue d'un éventuel départ, même provisoire, tout en étant consciente que je partirai seule car je n'ai pas les moyens matériels de subvenir aux besoins de mes enfants au vu de ma situation actuelle.

Partager ce message


Lien à poster

Bonjour Palmyre,

je crois que tu résumes tout ici :

Il n'y aurait pas les gosses, je serais loin depuis un moment

J'ai lu que par le passé, vous avez traversé des épreuves, des difficultés de ton côté notamment.

Mais aujourd'hui, il y a un sérieux problème. Ton mari doit être profondément "honteux" parce qu'évidemment, la fierté de l'homme (en général) le pousse parfois à s'énerver plutôt que de reconnaître, et à fuir (nier) plutôt que d'affronter la réalité d'un problème.

Mais le problème, bah...il est là quand même.

Ne pas le voir, l'éviter, faire le sourd, refuser toutes les perspectives de "traiter" ce problème... ça pourrait aller, si de ton côté, la sexualité n'était pas importante.

Mais ce n'est pas le cas (normal !!) et tu ne peux pas le résoudre seule, ce problème, et tu as déjà fait ce que tu pouvais, à savoir lui en parler sérieusement, tendrement j'imagine.

Il n' y a donc peut être que la perspective de te perdre qui pourrait le forcer à réagir.

Si cet enjeu devient plus grave, plus important que sa fierté, il aura la bonne réaction.

La solution de mielleuse (je crois) me semble la meilleure.

Arrêter un moment.

Désolé de dire ça... mais vu ta phrase (que j'ai citée plus haut) tu me sembles t'enfoncer dans une impasse où tu laisses de côté ta féminité, tes envies, ton épanouissement au profit de quoi ? .... d'un rôle de femme/ mère de famille ?

A mon avis, c'est juste impossible.... ce n'est pas "bien" pour toi....

Pas évident, mais bon...

Je te souhaite sincèrement bon courage pour la suite..

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Je plussoie Meph et Hook :):)

Ce sont des hommes pleins de bons sens :)

Courage Palmyre

Gros bisous

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Hook +3 (ouai, parce que je vaux bien 3 :) )

Partager ce message


Lien à poster

le devoir maternel...

Trop de génération de nos mères et de nos grands-mères ont supporté ce "devoir" comme un fardeau. Elles ont sacrifié leur vie et leur bonheur pour une certaine vision de la famille que la société nous a imposé pendant des siècles. Je ne suis pas contre la famille, loin s'en faut et je ferai tout pour sauver mon couple s'il y avait péril. Les enfants s'épanouissent mieux dans un foyer stable et heureux. Et Heureux.

Mais si le couple n'est pas heureux les enfants le ressentent. Et dans ce cas, quid de leur épanouissement avec un père ou une mère déprimé voir dépressif.

A mon sens, les enfants c'est la meilleure excuse pour ne rien faire. Et ne rien faire c'est la

meilleure voie pour l'echec. Echec de ton couple, echec à ton bonheur personnel, et donc échec à l'épanouissement des enfants.

En tant qu'enfant, j'espère que ma mère est aujourd'hui plus épanoui qu'elle ne l'était avec mon père à l'époque. Et Vice versa, j'espère que mon père est également plus heureux aujourd’hui.

Bien sûr le passage est douloureux pour certains, enfants et/ou parents, plus complexe pour d'autres avec une certaine perte de repère temporaire. Mais l'essentiel pour les enfants c'est de savoir que les deux parents les aiment. Eux ne s'aiment plus mais ils les aiment toujours.

Les enfants ont une formidable capacité d'adaptation, bien plus grande que celle des adultes !

Ne te sacrifie pas, surtout si tu crois faire cela pour le bien de tes enfants. D'abord rien n'est moins sûr que ce soit le cas. Seras-tu une mère toujours aussi aimante alors que ton quotidien sera malheureux ? Inconsciemment n'y aura-t-il pas opposition entre vous deux pour des broutilles concernant vos enfants ? Comment réagiront-ils quand ils verront, après leur départ, votre couple explosé. Quelle image du couple et du foyer cela va-t-il leur renvoyer ? "Tout n'était donc que façade !" se diront-ils. Ne vont-ils pas culpabiliser en se trouvant responsable de cette situation ? De ton malheur et de ta détresse ?

Dernière point, en tant qu'enfant, aurais-tu souhaité que ta mère sacrifie son bonheur pour te donner l'image d'un foyer solide ? Aurais-tu souhaité découvrir après coup que tout n'était qu'un leurre ?

S'il n'y a plus d'amour entre vous deux alors n'utilises pas tes enfants comme une excuse, tu ne te rends pas service et sans doute pas à eux. Reconstruis cet amour ou trouve le ailleurs.

S'il y a encore de l'amour entre vous deux alors bats-toi :

- essaye de faire chambre à part ! C'est une super idée de Meph !

- si ça n'évolue pas, pars une semaine, en lui laissant les enfants il verra que tu es indispensable. Mais se rendra-t-il compte pour autant qu'il a besoin de toi aussi parce qu’il t'aime et pas seulement pour des raisons logistiques

- si ça ne change toujours pas, cet été part en vacances avec les enfants, sans lui. "Réfléchis à ta vie, réfléchis à ce que tu veux, moi je pars avec les enfants pour te donner du temps et de l'air"

Courage !

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Si tu restes par devoir maternelle. Je dirais que ça porte bien son nom. Ce sont les enfants qui t'importe. C'est compréhensible et louable.

Mais l'homme ne présente plus aucun intérêt pour toi...

Comment vivre ta vie de manière épanouie, sans te mettre en défaut?

Je n'ai pas vu que tu étais marié, et donc avec un contrat. Et même si c'était le cas, tu as quelques armes.

Il refuse de remplir son devoir conjugal, ce qui est une faute grave au sein d'un couple.

Si tu es marié, c'est quelque chose à consigner, et si tu ne l'es pas. Rien ne t'empêche de faire lit à part, de conserver ton ménage.

Monsieur sera certainement touché dans son amour propre (surtout qu'il a l'air d'en déborder, surtout pour lui), mais crois-tu vraiment qu'il aura le cran de faire ses valises et de se barrer.

Un mec qui n'a pas les couilles de résoudre ses petits problèmes, n'aura certainement pas les couilles de quitter le confort du foyer avec bobonne.

Cette situation ne pourra être que temporaire, soit monsieur se ressaisit (enfin, se saisit tout simplement), soit toi ça te permet de réorganiser ta vie tranquillement avec une certaine autonomie.

En y repensant, la blague du lit à part, c'est un truc que je ferais peut être dans ta situation.

Pendant que le conjoint est absent, je jette le lit conjugal, et je fais livrer 2 lits une place.

Si ça ce n'est pas du message fort !!! je la note dans un coin celle là, ça pourra peut etre servir à quelqu'un d'autre. :bisous5:

Allez, va faire un tour à Confo ou Ikea !!!

Partager ce message


Lien à poster

On en revient toujours à la même chose.

Mettre la menace a exécution, avant de prendre cette difficile décisions, restent deux questions :

- en es-tu capable et es-tu capable de tenir bon ?

- si tu tiens, ne va-t-il pas définitivement se braquer et considérer que c'est fini ?

C'est vrai qu'il me connait trop bien et qu'il sait que j'aurais beaucoup de mal à l'abandonner seul avec les enfants.

Maintenant, si c'est pour provoquer un électrochoc, je crois que je serais capable de le faire. Tenir, c'est autre chose, je me rends compte à quel point je suis indispensable à la maison. Il suffit de voir le bordel quand je bosse en horaires décalés. Les enfants qui ralent car la bouffe n'est pas bonne, le bonhomme qui rale car les gosses sont intenables...

Et franchement, j'ignore comment il réagirait si je partais. Je crois qu'il aurait trop besoin de moi.

En conclusion, je crois que je reste plus par sens du devoir maternel et conjugal que par réelle envie. Pfff, c'est pas simple...

Il n'y aurait pas les gosses, je serais loin depuis un moment.

Partager ce message


Lien à poster

On en revient toujours à la même chose.

Mettre la menace a exécution, avant de prendre cette difficile décisions, restent deux questions :

- en es-tu capable et es-tu capable de tenir bon ?

- si tu tiens, ne va-t-il pas définitivement se braquer et considérer que c'est fini ?

Partager ce message


Lien à poster

Il ne semble pas motivé. Il dit tenir à moi mais n'est pas prêt à faire le moindre effort.

Pourquoi ne pas simuler une séparation afin de faire un électrochoc? Si tu as une amie qui peut t'héberger par exemple. Afin qu'il réalise ce que ça fait de te perdre. Car comme tu dis, il est dans son train train quotidien et ne craint aucun de tes réactions

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Il ne semble pas motivé. Il dit tenir à moi mais n'est pas prêt à faire le moindre effort.

C'est un peu comme un mec qui veut gagner beaucoup d'argent et rouler avec des grosses voitures, sans se bouger le cul.

Partager ce message


Lien à poster

l'essentiel c'est que l’intéressé soit partant et très motivé !

S'il tient à toi il fera tout pour te faire plaisir.

Il ne semble pas motivé. Il dit tenir à moi mais n'est pas prêt à faire le moindre effort.

Partager ce message


Lien à poster

Il existe actuellement plusieurs solutions thérapeutiques et psychologiques mais l'essentiel c'est que l’intéressé soit partant et très motivé !

S'il tient à toi il fera tout pour te faire plaisir.

l'harmonie du couple est primordial pour durer si non tout s’éteint lentement en ayant du mal a rallumer la flamme plus tard....

Partager ce message


Lien à poster

Je viens de relire le topic, puis finalement, y'a-t-il une solution? ou simplement un élément qui pourrait permettre à votre vie de couple de débloquer?

Difficile d'en être sûre, mais j'ai l'impression que le couple (pas ce qui entoure le couple, comme les épargnes partagées et les enfants) tire à sa fin. La prochaine étape serait peut-être de faire un break de 1 ou 2 mois, avec des règles strictes à respecter. Par exemple, se mettre d'accord sur le fait de vivre ou pas des relations sexuelles avec d'autres ou continuer de respecter votre engagement. Pas nécessairement une séparation finale, mais prendre un temps chacun de votre côté pour penser à l'avenir de votre couple. Si vous décidez de revenir ensemble , il faudra cependant le faire sous quelques conditions, comme celle d'être suivis par un thérapeute, pour aider à remonter la pente.

Si en fin de compte, ton partenaire ou toi se rendez compte qu'il n'est plus possible de vivre ensemble, il faudra faire avec et arrêter de vous rendre malheureux dans une relation qui ne mène nulle part. L'idée d'une séparation temporaire avant une séparation permanente me semble être intéressante, puisqu'elle pourra aussi permettre à vos enfants de "comprendre" les difficultés que vous traversez, puis ils seront légèrement moins sous le choc si votre décision sera de vous séparer.

Il ne semble pas y avoir de solution miracle... c'est bien dommage. Bonne chance encore

Partager ce message


Lien à poster

La rando, c'est franchement pas une bonne idée, on n'est pas sportifs ni l'un ni l'autre et tel que je vois les choses, c'est encore moi qui devrais le soutenir! Ceci dit, ça aurait pu être une possibilité.

Le thérapeute de couple ou le psy, ce n'est pas envisageable pour lui, il considère ces personnes comme des charlatans. Si j'étais certaine que ça apporte quelque chose, j'irais consulter seule, mais je sais par avance que ça ne servira à rien.

En fait, après avoir longuement réfléchi à tout ça, il me semble tout simplement que lui se complait dans son petit train-train, il en est totalement satisfait et ne veut surtout rien changer.

Sauf que ça lui fera tout drôle le jour où je partirai car il ne comprendra même pas pourquoi. J'ai beau lui en parler, ça rentre par une oreille et ça ressort aussi vite par l'autre. Il me semble que ça s'appelle le déni et c'est très facile à vivre pour la personne, sauf quand ça lui explose à la figure.

En attendant, j'ai passé ma journée au boulot à trier mes kiwis à travers un brouillard de larmes, j'ai complètement craqué. C'est pas marrant, mais ça fait du bien, ça permet de faire retomber un peu la pression.

Encore merci à tous pour vos conseils et votre soutien.

Partager ce message


Lien à poster

Cette option ne sera pas envisageable.

Pourquoi : si monsieur refuse qu'on parle à des amis proches de leurs problèmes de couple, qu'il refuse de parler à un spécialiste de ses problèmes d'érection, . Ce n'est pas un psychothérapeute qu'il ira consulter. Pour lui tout va bien. :D

Penses-tu que si quelqu'un qui ne t'aide pas au quotidien en fera juste parce que vous êtes face à la nature ? (ce n'est qu'une question, je ne prétends pas avoir raison et toi tort :D )

Discuter en toute franchise elle le fait, hors lui fait l'autruche.

Pour moi la nature ou la maison c'est kif kif. Si pour un obstacle dans la vie de couple (je ne m'arrête que sur le couple et non la maison etc...) il ne bouge pas, ailleurs ça sera semblable.

Et puis s'ils ne sont que tous les 2 en randonnée, il devra l'aider ça va de soi. En condition de survie même ton pire ennemi t'aiderait. Il ne va pas la laisser là, s'ils doivent retrouver leur chemin ou autre. A moins qu'il soit un sadique...

Enfin je suis peut être pessimiste :bisous5:

Faudrait poser la question à Monsieur :console: mais c'est quand même moins délicat de répondre à des questions sur la vie de couple, que sur des problèmes intimes d’érection...en plus c'est l'occasion d'avouer des choses qu'on a pas le courage de dire à la personne qu'on aime ou aussi de découvrir des choses qu'on ne soupçonnait pas concernant l'autre. Par contre si Monsieur n'a pas peur des conséquences (rupture, etc..) alors c'est qu'il y a un problème plus profond.

Les vacances, la nature, etc...c'est juste une idée pour amener le fait de faire une thérapie de couple sans que des éléments extérieurs viennent perturber le dialogue. La maison ne s'y prête pas quand tu as des enfants, des responsabilités, etc...Un simple weekend isolé de tout peut être suffisant.

Ce n'est pas une aide "physique" dont je parlais mais une véritable entraide qui va au delà de la survie. Une prise de conscience qui consiste à se dire : "il n'y a qu'avec lui (ou elle) que je peux ressentir cela"

Je suis peut être trop pessimiste lol :fessee:

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Je voudrais pas foutre la m****, mais ça ressemble à un capital de sécurité en cas de célibat. :bisous5:

:console: :fessee:

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Vous avez pensé à faire une thérapie de couple?

Ce ne serait pas déconnant aussi de programmer un voyage type aventure où vous serez que tous les deux face à la nature. C'est une occasion de discuter franchement sans avoir les problèmes de la vie au quotidien (chaises à remplacer...). Et c'est aussi l'occasion de voir comment vous vous soutenez l'un et l'autre lorsqu'il faut dépasser ses limites (treking, randonnée, etc..)

Cette option ne sera pas envisageable.

Pourquoi : si monsieur refuse qu'on parle à des amis proches de leurs problèmes de couple, qu'il refuse de parler à un spécialiste de ses problèmes d'érection, . Ce n'est pas un psychothérapeute qu'il ira consulter. Pour lui tout va bien. :fessee:

Penses-tu que si quelqu'un qui ne t'aide pas au quotidien en fera juste parce que vous êtes face à la nature ? (ce n'est qu'une question, je ne prétends pas avoir raison et toi tort :bisous5: )

Discuter en toute franchise elle le fait, hors lui fait l'autruche.

Pour moi la nature ou la maison c'est kif kif. Si pour un obstacle dans la vie de couple (je ne m'arrête que sur le couple et non la maison etc...) il ne bouge pas, ailleurs ça sera semblable.

Et puis s'ils ne sont que tous les 2 en randonnée, il devra l'aider ça va de soi. En condition de survie même ton pire ennemi t'aiderait. Il ne va pas la laisser là, s'ils doivent retrouver leur chemin ou autre. A moins qu'il soit un sadique...

Enfin je suis peut être pessimiste :console:

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Il a plus de 6000€ sur son livret d'épargne et refuse d'investir 300€ dans des chaises neuves alors que les nôtres datent d'il y a 20 ans et tombent en morceaux. Notre puce vient de se faire mal à la hanche car sa chaise s'est démantibulée sous ses 40 kg!

Je voudrais pas foutre la m****, mais ça ressemble à un capital de sécurité en cas de célibat. :bisous5:

Partager ce message


Lien à poster

En lisant et en relisant, je me demande dans quel mesure le problème sexuel ne serait pas qu'un symptôme de problèmes plus profonds au sein de votre couple.

Ainsi, dans mon couple quand ça va mal, moi je suis tel le bonobo, j'ai envie de sexe pour faire la paix :tomate:. Chez ma compagne c'est tout le contraire. Elle se ferme comme une huître. Et ensuite c'est une sorte de cercle vicieux...

Partager ce message


Lien à poster

Vous avez pensé à faire une thérapie de couple?

Ce ne serait pas déconnant aussi de programmer un voyage type aventure où vous serez que tous les deux face à la nature. C'est une occasion de discuter franchement sans avoir les problèmes de la vie au quotidien (chaises à remplacer...). Et c'est aussi l'occasion de voir comment vous vous soutenez l'un et l'autre lorsqu'il faut dépasser ses limites (treking, randonnée, etc..)

Partager ce message


Lien à poster

ça a l'air d'être des problèmes plus profonds qu'une "simple" panne de libido :s

Bon courage. Et tu dis que tu as tes défauts aussi mais c'est normal, personne n'est parfait mais en attendant toi tu étais volontaire pour régler les problèmes, ou du moins chercher une solution.

Je ne peux pas juger étant donné que je ne vous connais pas, ni l'un ni l'autre, mais je crois que le manque de volonté de ton compagnon est assez flagrant. Enfin bref j'espère que vous pourrez trouver un arrangement ou que du moins la tension se relâche un petit peu. Si vous êtes tous les deux tendus à bloc, ça risque de faire des étincelles, et pas forcément dans le bon sens du terme.

Partager ce message


Lien à poster

Même pas en rêve!

Il a plus de 6000€ sur son livret d'épargne et refuse d'investir 300€ dans des chaises neuves alors que les nôtres datent d'il y a 20 ans et tombent en morceaux. Notre puce vient de se faire mal à la hanche car sa chaise s'est démantibulée sous ses 40 kg!

Partager ce message


Lien à poster

ou alors la tension sexuelle est tellement forte et inassouvie que vous explosez...

Peut-être l'occasion d'une réconciliation sur l'oreiller ?

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.