Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Popok

Expérimentée et charmante!

Recommended Posts

J’étais un jeune homme de 19 ans, je visitais un ami d’enfance habitant une petite ville du Québec. (Oui oui, je suis québécois!). Quelques jours plus tard, alors que mon ami travaillait, je décidais d’aller prendre un verre dans un petit bar local. Il devait être 20h, j’entrais dans le bar. Un homme était assis face au comptoir, surement une connaissance du propriétaire car ils étaient plongés dans une discussion mouvementée. Je m’assis sur un tabouret et commandais une bière.

Environ 10 minutes plus tard, une dame, environ dans la trentaine, entra dans le bar et s’entretint avec l’homme. Je les entendis hausser le ton. La femme se leva, commanda un verre et vint s’assoir sur le tabouret à ma droite. Je pus donc la détailler à mon aise. Elle était petite, environ 5’3’’, les cheveux bruns lui tombant dans le dos, elle portait un jean et une camisole qui mettait en valeur sa taille de guêpe. Je ne pus m’empêcher d’être fasciné par sa poitrine. Elle n’était pas très volumineuse, étant donné sa petite taille, mais ses seins étaient d’une rondeur dévorante.

Elle se présenta, commentant sur le fait qu’elle ne m’avait jamais vu dans les environs. Je lui expliquais que j’étais de passage, visitant un ami. Nous avons parlé pendant près d’une heure complète. De temps en temps dans la conversation elle posait sa main sur ma cuisse, à chaque fois plus près de mon entrejambe. Je commençais à durcir sous ses caresses subtiles. Finalement, elle se leva et me prit par le bras. Devant mon regard confus elle me dit simplement.

- Allons chez moi.

Une fois dans sa maison, elle me demanda de l’attendre. Je ne savais plus où me mettre. Elle revint une dizaine de minutes plus tard, portant une robe d’été, jaune, révélant ses seins magnifiques. Elle s’approcha et répondit à mes interrogations.

- Je dois te présenter à mes amies!

Nous filâmes donc à un nouveau bar où étaient assises plusieurs femmes, les plus jeunes dans la vingtaine.

- Regardez ce que j’ai trouvé!

Disant cela, elle me parada, du haut de mes 6’1’’, blond et athlétique, je fus assez bien accueilli. La soirée fût très agréable, elle s’assura de me garder excité en posant régulièrement sa douce main entre mes cuisses. À un certain moment, pendant qu’elle était à la toilette, une de ses amies me dit:

- Elle devient folle lorsqu’elle ne se fait pas baiser!

Je la rassurais, lui assurant que je ne voulais surtout pas voir ma douce amie devenir ‘’folle’’.

Nous retournâmes chez elle dans les alentours de minuit. Elle me prit par la main, me conduisit à son lit. Nos lèvres se sont enfin rencontrées. C’était chaud, elle devait avoir près de 10 ans de plus que moi, et voilà qu’elle me déshabillait, touchant chaque parcelle de ma peau, sensuellement. Elle retira mon boxer tout doucement, puis fixa ma verge en érection.

- Attend moi ici, et que je ne te vois pas te coucher!

Elle référait à mon sexe en érection. Puis elle s’absenta pendant 5 minutes. J’avais du mal à rester excité, ne voulant pas trop me toucher, de peur de me faire surprendre.

Elle sortit de la salle de bain, portant une guêpière de dentelle noir, transparente en grande parte. Elle embarqua sur le lit, à quatre pattes. Elle empoigna ma bite et entreprit une fellation d’enfer. Je comprenais enfin le terme « femme expérimentée ». Je sentais la tension retenu dans mon membre sur le point de se rompre. Je l’allongeais à mon tour pour lui licher son bouton d’amour. Je n’avais pas imaginé que la lingerie m’exciterait autant, mais je ne pouvais plus me contenir, je la mangeais avec une passion dévorante. Ma langue pénétrant, caressant son joli minou. Ses gémissements se turent.

- Prend moi! Je te veux en moi complètement!

Elle se retourna pour me présenter une paire de fesses rebondies. Je plaçais mon gland contre sa fente humide afin de la faire languir. Elle ne me laissa pas ce plaisir, saisissant mon membre et l’enfouissant dans son vagin. J’entrepris alors de la marteler de plaisir, chaque coup faisant jaillir un cri ou un gémissement de plaisir.

- Enfonce-moi comme une salope!

Je m’efforçais de combler ses demandes. Soudain elle me retira et me coucha brutalement. Elle ne me laissa aucune chance car elle enfourchait déjà ma tige de bonheur. À ce jour, je n’ai jamais vu une femme se déhanchant de la sorte! Je sentais ma passion monter de plus en plus haut. Ne pouvant plus me contenir j’éjaculais. Mon sperme chaud et épais était projeté en elle. Je n’arrêtais pourtant pas de la marteler. Mes mains dans le creux de ses reins, je la sentis se cambré, poussant un cri final. Elle retomba dans mes bras, haletante, comblée.

Elle se changea en tenu plus fine pour dormir et se lova contre mon corps durant le reste de la nuit. Au matin, je rencontrais mon ami qui, avec un sourire en coin, écouta mon histoire abracadabrante. Je revis ma belle amie au cours de mon séjour qui s'avéra être plutôt chaud!

Partager ce message


Lien à poster

Non seulement cette histoire est bien racontée mais en plus elle est rédigée dans un français parfait. C'est un vrai plaisir de lire quelqu'un qui soigne son style et sait conjuguer les verbes. Cela change un peu du style SMS. Merci POPO et au plaisir de te lire !

Partager ce message


Lien à poster

Pour faire ma casse-pieds, je dirais bien que j'ai repéré quelques petites fautes d'orthographe et d'accord...

:oops:

Si j'ai le temps, je les corrigerai. :aime2:

Mais je dois reconnaître que j'ai bien aimé ton histoire. Cette femme expérimentée et entreprenante me plaît bien.

Partager ce message


Lien à poster

Merci beaucoup! J'ai écrit mon histoire sur word avant de la poster, aucunement plus long, mais bien moins de fautes d'ortographes. C'est seulement la première histoire que j'écris, je suis ouvert à tout commentaire afin de m'améliorer!

Partager ce message


Lien à poster

Corrections faites :aime2:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.