Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

  • 0
feuille-blanche

A orgasme, orgasme et demi

Question

Bonjour tout le monde,

Voilà avec ce titre énigmatique je vous emmène dans mon dédale d'insécurités sexuelles. (oh comme c'est joliement dit)

Bref je suis adepte des mains et autres objets balladeurs depuis mes 15 ans et j'ai un léger, petit et micro problème.

J'ignore si j'ai un orgasme ou non.

Quand j'en avais parlé sur un autre forum je n'ai eu que des réponses du genre "si t'en avais un tu le saurais" ou encore "t'en auras quand t'aura un mec" etc ... ça m'aide pas beaucoup quoi. Ah oui et un certain monsieur m'a dit "mais comment tu peux avoir du plaisir si t'as pas d'orgasmes ?!"

brefouille, je ressens du plaisir ça c'est indéniable mais je n'ai pas de heuu "cloture" de masturbation qui soit tellement transcendante que j'en réveille mes voisins :aime2:

J'ai bien des petits spasmes du vagin mais de là à crier au loup.... je n'en suis pas sûre.

Voilà donc je ne cesse de me demander est ce que je suis normale ? suis je à moitié frigide ou que sais je encore ?

Pitié dites moi que je suis pas la seule à nager en pleine confusion.

PS: pas de "tu sauras quand t'auras un homme" pitié !!!

Partager ce message


Lien à poster

Recommended Posts

bon alors je suis vraiment désolée de repondre ça mais " quand on a un orgasme on le sait "

mais bon je vais devellopper lol

même si l'orgasme est bien difficile à décrire , à expliquer , quand on l'atteint , on sait avec certitude qu'on y ai

c'est une explosion , un moment ou le plaisir submerge ,atteint un paroxisme pour ensuite nous laisser "retomber"

donc d'aprés les autres réponses et le post dont elles parlent c'est en effet surement "dans la tête" que ça coince

l'orgasme ne s'atteint pas que "mécaniquement" d'autant plus pour nous les femmes , tu peux te caresser autant que tu voudras si tu te bloques "psychiquement" jamais tu ne jouiras

la masturbation est une chose naturelle que tout le monde pratique c'est ainsi que l'on découvre son corps et les sensations qu'il peut nous procurer , oublies tes blocages ( oui je sais c'est facile à dire ) parce que par contre non tu ne sauras pas plus quand tu auras un homme parce avant de jouir avec un partenaire il faut commencer par le "débuté" et déjà savoir se faire jouir seule

Partager ce message


Lien à poster

Quand tu te masturbes, tu dis ressentir de petits spasmes du vagin; c'est les prémices de l'orgasme.

+ 1

Je suis assez d'accord avec Palmyre: je pense également que le blocage se produit au moment ou tu perds la maitrise.

Une de mes ex a connu un problème similaire.

Partager ce message


Lien à poster

J'ai envie de te répondre comme une maman répondrait à sa fille, après tout, la mienne a 18 ans et j'aimerais pouvoir parler de ce genre de choses avec elle.

Quand tu te masturbes, tu dis ressentir de petits spasmes du vagin; c'est les prémices de l'orgasme.

J'ai lu dans un de tes autres posts que tu ressentais de la gêne à l'idée de te laisser aller, de vivre à fond tes sensations, comme s'il y avait une sorte de honte derrière. A mon avis, c'est là que ça coince. Si tu arrivais à te lâcher complètement, sans te poser de questions sur le bien ou le mal, la honte, le sentiment de faire un truc mauvais... tu pourrais facilement arriver à un orgasme en te caressant.

Je ne sais pas si ton blocage est lié à ton éducation, à des limites que tu t'imposes toute seule, à une peur de perdre le contrôle. De ce fait, ma réponse ne peut qu'être incomplète et peu satisfaisante.

Le seul conseil que je puisse te donner, c'est de déculpabiliser, il n'y a aucune mal à se faire du bien et le jour où tu arriveras à accepter cela, je pense que tu seras prête pour découvrir le véritable orgasme. Tu es loin d'être frigide et je suis même certaine qu'il y a en toi un potentiel à la jouissance que tu ne connais pas encore.

Si tu veux en parler en MP, n'hésite pas.

Bisous

Partager ce message


Lien à poster

Bon je sais bien que ce post a été posté il y a .... fort fort longtemps ... mais je me permet de le faire remonter parce que ... et bien il n'y a aucun changement ^^> Rien à faire pourtant ça fait un sacré bout de temps que je ne me suis pas sentie coupable après m'être masturbée. C'est qu'il y a sans doute une amélioration dans mon subconscient / inconscient / quelque-chose-conscient non ? Enfin j'ose l'interpréter de cette manière.

Bon ça fait un moment que j'ai investi dans un rabbit mais je ne sais pas si c'est lié mais le contact du dit rabbit avec le clitoris est à la limite du douloureux :s donc ça ne m'aide pas vraiment non plus, pourtant, sans vouloir remettre le sujet sur le tapis, pendant ma première fois quand mon partenaire me caressait à ce niveau là c'était agréable. Pas non plus à m'en déchirer les cordes vocales mais c'était très plaisant quand même.

Donc est-ce mon jouet qui n'est pas adapté ? Moi qui suis pas douée (c'est possible aussi d'ailleurs) ? Lui qui l'était beaucoup ? (cette dernière question je doute que vous puissiez y répondre ^^> )

désolée de vous embêter avec tout ça ;)

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Les idées reçues, et autres légendes urbaines...

J'ai dans l'idée que tu as largement idéalisé ce qu'est la jouissance féminine. Mais bon, les gens et les médias nous en laisse une image tellement démesuré parfois, que cela peut parfois induire en erreur.

Pendant un orgasme, il existe toute sorte de réaction. De la demoiselle qui fait un lèger soupir, à celle qui faire monter le volume de la TV des voisins et pour finir à celle qui va éclater les vitres de l'appartement, ainsi que les oreilles de son partenaire.

Tout cela n'est pas vraiment révélateur de l'intensité de l'orgasme ressenti.

Par la masturbation, cela me paraît difficile d'obtenir l'intensité d'un orgasme que tu pourrais avoir avec un partenaire avec qui tu t'accordes.

La masturbation, c'est quelque chose d'important pour apprendre à connaître son corps. Sans que ce soit une généralité, j'ai pu constaté que les femmes qui s'éclatent le mieux avec leurs conjoints, ce sont celles qui sont adepte de la masturbation.

Pour revenir à ce que je pense être ton idéalisation de l'orgasme, je dirais que les spasmes vaginaux que tu as, c'est déjà un orgasme en soit. Avec la masturbation, tu risques de plafonner assez vite dans l'intensité du plaisir ressenti. Ce sera avec un partenaire avec qui tu t'accorderas bien, que tu sentiras l'intensité de se plaisir progresser petit à petit avec lui.

Pour l'utilisation de ton rabbit, je dirais que c'est normal que le ressenti ne soit pas le même qu'avec ton partenaire. Il y a une mise en situation à faire. Et quand tu es seule face à ton jouet en plastique, ça doit être moins enthousiasment. il te faut une préparation un peu plus délicate, te mettre dans l'ambiance et voir même recourir à l'usage de lubrifiant.

Partager ce message


Lien à poster

Pour moi l orgasme féminin n'est pas lié à la présence physique d'un homme, çà c est notre coté présomptueux de mâle.

L'orgasme ne se consoit que que lorsqu'on se trouve bien dans sa peau dans sa tête, le plaisirs des mains, du toucher est un commencement.

Ensuite il vient comme l'orage en Montagne quand on s y attends le moins, avec un homme, une femme, en lisant un texte, en écrivant.

L'orgasme si c est un résultat physique, c 'est ton esprit qui le créait, le dirige et le laisse exploser.

Je ne suis pas doué pour exprimé ma faible expérience,

Mais c 'est ce que j'ai resssenti avec les compagnes que j'ai eu et avec celle que j 'aime.

Laisse aller ton coeurs, ton esprit et ton corps deviendra ton complice.

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Pour moi l orgasme féminin n'est pas lié à la présence physique d'un homme, çà c est notre coté présomptueux de mâle.

Je ne disais pas ça pour être présomptueux, je disais ça juste pour exprimer qu'il est souvent plus facile de se mettre dans l'ambiance à plusieurs que tout seul. Logique non?

Partager ce message


Lien à poster

non je disais cela en général, j ai eu souvent cette réaction dans ma jeunesse et j ai mûri depuis

mais j ai cette chance de parler à de nombreuses femmes qui me disent souvent être déçues de cette mâle attitude que j ai pratriqué moi même

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

mais j ai cette chance de parler à de nombreuses femmes qui me disent souvent être déçues de cette mâle attitude que j ai pratriqué moi même

Et vois tu une relation entre ce que j'ai dit et une mâle attitude?

Parce que dans l'absolue, la demoiselle pourrait être lesbienne, mon commentaire sera semblabe, mais tourné vers sa partenaire.

Toi même, n'as tu jamais constaté que tu prennais un plaisir plus intense avec quelqu'un, que seul sous ta couette?

Partager ce message


Lien à poster

Souvent la solitude a été ma Maitresse pour des raisons que je ne peux et veux relater ici ce n est pas le sujet , je ne discute pas tes arguments car ils sont réels.

Mais je suis partisan que la femme découvre seule l'orgasme, pour mieux l'exhaler avec l'homme ou la femme avec le laquelle elle vouvra partager ce moment à la fois, intense, intime, et irréel que l'orgasme accompli.

L'ORGASME EST UN ACCOMPLISSEMENT, La dernière touche du peintre sur son oeuvre .

Il est vrai qu'Eve n'a pu connaitre l'orgasme qu'avec Adam, mais c est bien elle qui a conduit Adam au pêché, peut être connaissait elle l'orgasme auparavant, un orgasme divin certes.

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Mais je suis partisan que la femme découvre seule l'orgasme, pour mieux l'exhaler avec l'homme ou la femme avec le laquelle elle vouvra partager ce moment à la fois, intense, intime, et irréel que l'orgasme accompli.

Je suis aussi partisan que la femme découvre l'orgasme seul, je trouve même presque indispensable d'où ce que j'ai dit plus haut :

La masturbation, c'est quelque chose d'important pour apprendre à connaître son corps. Sans que ce soit une généralité, j'ai pu constaté que les femmes qui s'éclatent mieux avec leurs conjoints, ce sont celles qui sont adepte de la masturbation.

Mais pour revenir au sujet, je pense que la demoiselle connait déjà l'orgasme, mais qu'elle en surestime l'intensité, pour l'instant.

Et que cette intensité pourra se voir amplifié avec l'expérience.

Partager ce message


Lien à poster

Pas d'accord sur le fait que tous les orgasmes se valent!

Pour moi, un orgasme obtenu par masturbation, toute seule, pe très violent, intense . Avec un partenaire, c'est plus cahotique, mais ca pe sublime aussi, jusqu'au nirvana.

L'important il me semble est de prendre du plaisir, et non sur se focaliser sur l'orgasme des magazines!

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Pas d'accord sur le fait que tous les orgasmes se valent!

Qui a dit ça?

Sinon pour le reste, je suis d'accord avec toi.

Partager ce message


Lien à poster

Qui a dit ça?

Toi, non? :)

Sinon pour le reste, je suis d'accord avec toi

Comme quoi tout arrive un jour, alléluya! :)

Je voudrais dire à feuille blanche qu"elle n'est pas seule à s'interroger sur l'orgasme. On a souvent l'impression quand on nous parle des orgasmes des autres filles que c'est mieux, plus fort, et tout et tout; Et ces questionnements finissent par peser, un peu comme les zhoms et leur zizi.

Je pense vraiment qu'il faille parler de quete de plaisir et non d'orgasme(s). Parce que c'est assez réducteur, l'orgasme, comme si tt devait se paser au niveau du clito et du vagin

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Toi, non?

Non je disais que l'orgasme pourrait avoir différente intensité en fonction de l'ambiance, l'état d'esprit et aussi l'expérience.

Et qu'il ne fallait pas se référer aux légendes urbaines des nanas qui gueulent à en faire péter les vitres de la baraque, parce que ça ne voulait rien dire.

Partager ce message


Lien à poster
Guest LadyRose

Tout d'abord dans ce que tu as dit il y a une chose qui a retenu mon attention, à savoir le côté plus ou moins agressif de ton joujou pour les caresses clitoridiennes. Je pense que déjà là, il y a de quoi refréner le laisser-aller nécessaire à la jouissance. Si la caresse n'est pas agréable, si elle procure une certaine douleur, il me semble normal que l'on n'arrive pas à la jouissance... :)

Ensuite, en te caressant avec tes propres mains, as-tu ressenti quelque chose de différent ? Souvent la sensibilité des doigts adoucit le toucher, permet plus de nuances et d'adapter les caresses en fonction des sensations, des besoins au niveau des sensations ect...

Pour ce qui est de l'intensité des orgasmes, il me paraît nécessaire de rappeler que l'orgasme n'est pas une fin en soi. Ce qui est recherché en se masturbant est le plaisir avant tout, que l'on éprouve même sans orgasme. Car si le laisser- aller est déjà entravé pour certaines raisons mais qu'en plus tu attends la jouissance et en fais un but, tu risques de ne prendre que peu de plaisir voire rendre la masturbation complètement machinale...

Essaye d'apprendre à trouver le plaisir seulement par des effleurements dans un premier temps, afin d'éveiller ton corps et ton esprit à des sensations plus fines que celles procurées par un sex toy, tu risques de te surprendre toi même pour ce qui est du ressenti :) Plus l'excitation sera forte, plus tu lâcheras prise, plus le plaisir sera intense :)

Enfin tout ceci ne reste que mon avis mais tu ne perds rien à essayer :)

Partager ce message


Lien à poster

Bon c'est vrai que c'est pas courant comme question, voir un peu déstabilisant. Souvent le problème est de ne pas avoir d'orgasme, ou alors, il n'y a pas de problème :welcome: Ne pas savoir est un cas auquel je n'avais jamais été confrontée.

Bon ça n'empêche que comme les autres, je vais tout de même faire de mon mieux pour répondre à ta question - qui n'est pas un embêtement, je précise, la rubrique est faite pour ça.

Alors attention naughty_girl va dévoiler son savoir infini en terme de plaisir féminin :lal

Déjà je vais rejoindre Meph. Tu mesure souvent dans tes propos, le plaisir en fonction de ton envie de le verbaliser. Ce n'est pas significatif, ni de l'orgasme, ni même de la puissance du plaisir. Pour ma part, l'orgasme est peut d'ailleurs le seul moment où je me tais complètement :D (et pas de remarque désobligeante du style : "ça doit lui faire des vacances" merci :D) La pulsion de vouloir réveiller Zeus au Mont Olympes n'est pas une constante.

Autre inconstance: la puissance des orgasmes. Elle peut varier, BEAUCOUP varier. Du plus fort, au moins intense.

Anatomiquement un orgasme qu'est-ce que c'est?

En cas de stimulation/excitation sexuelle, les zones génitales vont recevoir un afflux sanguin important. Même principe Homme/ femme, c'est notamment ce qui provoque l'érection. Chez la femme, les effets de cet afflux sont rapidement: l'érection du clitoris (durant la montée du plaisir), la sensibilité accrue de toute la zone, le gonflement des paroies vaginales ce qui rétrécit le volume total du vagin et qui profoque sa lubrification etc... A l'apogée de ce phénomène, intervient l'orgasme. Provoqué assez mystérieusement par des facteurs multiple, cet orgasme consiste anatomiquement en des spasmes qui en fait ont pour objet de dissiper la vaso congestion. L'irrigation est donc de nouveau activée vers l'extérieur de ces zones, provoquant ce soulagement, cette chute agréable de la tension ressentit lors de la progression du plaisir.

Donc en théorie, s'il y a spasme, il y a orgasme. D'autres indices peuvent accompagner ce phénomène, d'une manière plus ou moins sensible j'imagine. L'hypersensibilité clitoridienne, la lubrification abondante, la tension au niveau de la poitrine (seins, tétons).

Voilà les éclaircissement les plus... objectifs que je pouvais te donner.

Partager ce message


Lien à poster

Ouch que de réponses O_o comment répondre à tout le monde sans m’embrouiller … difficile mais on va tenter l’expérience.

Sujet 1 : l’idéalisation de l’orgasme. Attention je ne m’imagine certainement pas hurler à tue tête jusqu’à ce que les voisins appellent les flics pour tapage nocturne (j’imagine le discours du policier O_o « excusez moi mademoiselle mais vos voisins se sont plaint de vos orgasmes trop bruyant, vous seriez priée de jouir moins fort s’il vous plaît. »). Mon souci c’est que je ne ressens rien de transcendant, le plaisir que j’ai au moment de ces dites contractions n’est pas plus fort que ce que je ressentais avant. Enfin je ne sais pas trop si je suis claire :s enfin en gros ça palpite mais après bon ben voilà, rien de bien marquant. Alors après je sais pas, est ce qu’il y beaucoup de femmes qui ne ressentent rien de particulier en plus de leur plaisir « courant » au moment de l’orgasme ? (si ce que je ressens est bel et bien un orgasme)

Meph => tu dis qu’avec mon jouet c’est moins enthousiasmant. Je ne sais pas trop parce que avant de le sortir justement je suis déjà dans le vif de l’action. Il vient en complément de ce que j’ai fait, imaginé, rêvé etc … auparavant. Tandis qu’avec Lui c’est arrivé un peu sur le vif, et sur le coup je n’étais pas à l’aise. Bref on s’en fout.

Quant à mon jouet, c’est quand le contact avec le clitoris est trop prononcé qu’il devient douloureux, quand c’est un « simple » effleurement appuyé c’est plaisant, bon ce n’est pas suffisant pour prendre vraiment du plaisir mais c’est loin d’être douloureux. Après pour avoir du plaisir avec ce M. Lapin il me faut une pénétration mais là encore je divague.

Alors attention naughty_girl va dévoiler son savoir infini en terme de plaisir féminin :lal

:D Oui Ô grande prêtresse de la féminité éclairez nous (moi) de vos lumières !! :D

Quand je parle de l’orgasme avec l’image de crier comme une hystérique, ce n’est bien sûr qu’une image. Je ne pense pas être du genre à hurler à la mort à ce moment là, et je doute que toutes les femmes soient de ce style. Je me trompe peut-être remarque.

Décidemment les femmes sont bien complexes … en plus d’être compliquée sentimentalement on l’est aussi sexuellement. (ou alors JE suis compliquée sexuellement, étant une originalité biologique c’est fort probable)

Ah et précisons que oui je m’interroge sur l’orgasme (c’est frustrant de ne pas vraiment savoir en fait) mais pour autant je n’y pense pas du matin jusqu’au soir et surtout dans ma pratique de la masturbation je ne recherche pas à tout prix ce pic là. Je ne commence pas en me disant « allez cocote, aujourd’hui on peut le faire ! FIGHT !!! » ce serait triste et un peu réducteur quand même !!! Je me masturbe parce que j’ai l’envie et le désir de le faire, pas simplement pour analyser mes réactions, « humm attend deux secondes …. Orgasme ? hum non ce n’en était certainement pas un, fausse alerte, on y retourne. »

Enfin je veux tout de même vous remercier toutes et tous pour vos réponses motivées.

:)

Oups pardon c'était celui là que je voulais mettre ==> :welcome:

:D

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Pas simple quand même ta question... Bon, je vais mettre ma blouse blanche et ma cafetière en route...

Partager ce message


Lien à poster

Je suppose que la sensibilité varie selon les personne, pour les jouets. Perso je reprocherais a mon rabbit d'etre trop puissant, bref décollage, et très vite l'envie de remettre ca, donc addict, ce truc! Du coup c 'en est flippant.

Il y a aussi la peur de finir par être dépendante de la masturbation, de ne plus parvenir à jouir autrement. C'est pê irraisonné.

Sinon, tu n'es pas la seule à t'interroger sr les orgasmes, feuilles blanches! Il m 'arrive souvent de me dire qu'il y a comme un plafond de verre, une impossibilité d'aller a l'extreme, comme si je stoppais aux prémices d'un réel orgasme. En mpême tempsn je déteste lacher prise, cette impression de ne plus rien contrôler.

Partager ce message


Lien à poster

Mesdemoiselles, cette question de l'orgasme, se pose aussi chez l'homme, seul ou accompagné

je me suis posé des question j ai eu des réponses mais je m'en pose toujours , c'est le propre de l 'homme imparfait que je suis face à ses désirs et son plaisir.

Partager ce message


Lien à poster

Que veux tu dire mon cher Mariveau ? Que tu ne savais pas quand tu atteignais l'orgasme ou tu ne savais pas si tu arrivais à offrir un orgasme à ta chère et tendre d'un moment ?

(Pardon j'ai le cerveau un peu au ralentit ce soir ;-))

Partager ce message


Lien à poster

Moi l orgasme se créait comme une oeuvre, une peinture, un roman une préface, des chapîtres montant crescendo, le suspens, la délivrance

Un premier plan, un arrière plan ..

L'orgasme n est pas qu 'une sensation physique, c est une sensation de l esprit et je le conçois que dans une communion commune avec la partenaire.

Je préfère retarder mon orgasme ou le mettre un peu de coté pour que ma partenaire l'atteigne au plus haut au plus puissant dans son corps dans sa tête.

La question que je me pose était d'ordre général , ayant souvent discuter avec des partenaires qui se plaignait de l'orgasme trop rapide et trop brusque de leur compagnon du moment

J ai eu une expérience à 15 ans avec une femme qui m'a apprit cela, depuis j ai eu des partenaires et je me suis toujours employé à leur donner une plénitude dans leur orgasme avant le mien ou simultanément.

Je suis égoiste sous certains aspects mais jamais dans le plaisir que je peux donner à une femme.

Mariveau

Partager ce message


Lien à poster

Je suis égoiste sous certains aspects mais jamais dans le plaisir que je peux donner à une femme.

C'est bien : ) vive les amant(e)s généreux.

Au passage ... problème résolu pour ma part ;)

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

Au passage ... problème résolu pour ma part ;)

Explique ce qui te fait dire que ton problème est résolu ;)

On a travaillé pour t'aider, on aimerait voir le résultat ;)

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.