Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Hook

Sur les conseils d’une amie

Recommended Posts

A l'époque, après la rupture d'une relation de plusieurs années, je cherchais juste le plaisir, sans les complications et, sans doute pour me rassurer sur mes capacités, à séduire un maximum et multiplier les expériences. J'étais dans une phase purement sexuelle, je changeais de partenaire régulièrement et je ne recherchais rien de stable, bien au contraire.

C'est durant cette période, faste ou triste selon les points de vue, que j'ai rencontré un joli brin de fille, je l'appellerai Alice.

Alice était petite, rousse, de jolis yeux vert en amande. Elle était mignonne et avait une superbe et opulente poitrine, sans doute la plus belle et la plus excitante poitrine que j'ai jamais touchée de ma vie. Alice avait aussi ce que j’estimais être une très grande qualité : elle était gourmande et très ouverte sur le plan sexuel.

Ainsi Alice me fit découvrir les sex-toys et certains point de mon anatomie dont j’ignorais l’existence. Ensemble nous nous initiâmes également à la photo érotique et à la vidéo. Bref une époque riche en émotion et en découverte... Merci Alice pour tous ces si bons moments.

Un soir Alice m'appelle et me dit : "Ce soir je fais une soirée avec des amis, ça me ferait plaisir que tu sois là.".

J'avoue avoir un peu hésité, j'avais peur qu'elle ne voit cela comme le signe d'un engagement de ma part. Or, autant nous nous éclations vraiment sexuellement, autant nos modes de vie et nos aspirations me semblaient rendre difficile, si ce n'est impossible, un éventuel avenir commun. Afin de préserver la qualité de notre relation sexuelle, nous avions jusque-là pris soin, l'un comme l'autre, de proscrire le sujet et de d'éviter toute présentation à nos cercles d'amis respectifs.

Bref c'est dans état d'esprit, un peu sur la défense, que je me rends à cette soirée.

J’arrive en avance et, après avoir aidé Alice à organiser son studio et mettre en place son apéro-dînatoire, je ne résiste pas à l'appel de son magnifique décolleté pigeonnant et sa gorge parsemée de taches de rousseur. Nous profitons du temps restant pour une joyeuse partie de jambes en l'air et une rapide douche, histoire d’être bien détendu quand son petit monde arrivera !

Arrivent les invitées. Une à une, après 30 minutes, tout le monde est là.

Et je me retrouve seul... avec Alice et ses 4 meilleures copines. :langue:

La suite ou pas ?

PS : ceci est le premier épisode, d'un premier texte, ne soyez pas trop durs avec moi :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Moi aussi, j'aimerai bien la suite

Partager ce message


Lien à poster

Bien sûr la suite ... Vite vite :twisted:

Partager ce message


Lien à poster

ouiiiiii !! la suite !!!

Partager ce message


Lien à poster

J'avais prévu d'attendre un peu pour la suite mais bon...

Episode 2

Sur le coup je me suis senti un peu piégé et pas forcément très à l’aise.

Mais bon il faut faire bonne figure et puis finalement,

cinq nanas et moi c’est plutôt sympathique.

D’autant que parmi ses 4 copines, il y avait Laure...

Première impression : une jolie brune, style simple mais efficace, pas superficielle, ni trop négligée, le résultat est là. Pas besoin de trop en rajouter ou trop en cacher quand la nature vous a donné ce qu’il fallait.

Deuxième impression : super sympa, simple et facile à aborder, sans chichi. Elle fait parti de ces personnes avec qui on n’a pas à se poser la question de savoir ce qu’on va dire, ou comment on va le dire. Une conversation simple agréable et fort sympathique.

Troisième impression : on pratique les même sports, les même activités et on a les même centres d’intérêts. Pire on travaille dans le même secteur. On en arrive à se dire que nous sommes nos propres clones au masculin et au féminin.

Au finale je passe une bonne partie de la soirée à discuter avec elle, de nos voyages, de nos photos et de nos appareils, de tout et de rien et je délaisse un peu Alice. Mais ni Laure, ni moi, ne passons dans le registre de la séduction. Je discute avec quelqu'un qui me ressemble, comme je discuterais avec un vieux pote. Il me semble qu’il en est de même pour Laure.

Les copines charrient Laure, et moi par la même occasion. Elles disent en riant qu’on est fait l’un pour l’autre. Que manque de chance pour Laure je suis déjà pris. Je suis un peu surpris, presque mal à l’aise, mais bon ça semble faire rire tout le monde, y compris Laure et Alice. Donc je ne me formalise pas et je me dis que ces cinq filles sont vraiment cool !

Quelques heures plus tard, après une excellente soirée, les invitées quittent le navire. Je me retrouve avec Alice et son magnifique décolleté.

Et soudain, sur un drôle de ton, elle me glisse : “Elle est sympa Laure, hein ? Et pour ne rien gâcher elle est loin d’être moche ?

La suite ou pas ?

Si oui il faudra patienter un peu... Désolé.

Partager ce message


Lien à poster

cmt ca se fait que la suite est la continuité de la mise en bouche du premier post !! tu me frustres !!! alors n'attend pas pour poster la suite !!

Partager ce message


Lien à poster

cmt ca se fait que la suite est la continuité de la mise en bouche du premier post !! tu me frustres !!! alors n'attend pas pour poster la suite !!

Tout l'art du maître est là :twisted:

Bises & bonne nuit Debo !

Partager ce message


Lien à poster

Ah oui! Il faut une suite très vite!

J'aime beaucoup ta façon d'écrire et je suis convaincue que ton récit nous réserve de belles surprises.

Alors vite... s'il te plait.

Partager ce message


Lien à poster

Episode 3

Est-ce de la jalousie, de la curiosité ou juste une question piège ?

Force m’est d’avouer qu’en effet Laure est super sympa, mais jusqu’à cette remarque d’Alice je ne m’étais pas posé la question de savoir ce que je pouvais ressentir pour Laure. Désir ? Attirance ? Sympathie ?

Et voilà qu’elle me balance ça... Oups que dois-je dire ?

Bref je reconnais les faits, de toute façon je n’ai jamais su mentir.

"Laure est très sympa et très jolie."

Et Alice de rétorquer aussitôt :

"Je savais que tu l’aimerais bien, c'est ma meilleure amie, tu sais, et je suis ravie de savoir que le courant passe si bien entre vous."

Étonnante cette fille !

Je profitai finalement des faveurs d’une Alice en grande forme, sans doute un peu grisée par les bulles.

C’est d’ailleurs cette nuit là que nous fîmes notre première vidéo. Alice voulu que je la filme pendant qu'elle me faisait une longue et gourmande fellation et me filmer pendant que je lui faisais un cuni. Obéissant, je m'exécutai et effectuai ces deux tâches avec entrain et beaucoup d'attention... Sur la video on voit surtout ses mains accrochées dans mes boucles blondes et on entend ses gémissements. Dans la seconde partie on voit ses magnifiques anglaises rousses joué autour de mon pénis jusqu'à cette explosion de plaisir qui se traduisit par une jolie tache blanche au coin de sa bouche. Pas notre meilleure vidéo, mais j'en garde un excellent souvenir !

NDLR : Un jour, il faudra que je me soucie de ce qu’il est advenu de cette vidéo...

Après cette sympathique soirée, les jours passèrent, mon aventure avec Alice continua encore quelques temps. Mais, petit à petit, Alice attendant plus de ma part que quelques vigoureux coups de reins et de langues et commençant à sérieusement s’attacher, je pris mes distances et mis fin à notre relation. Je n’eus plus l’occasion de voir ou de penser à Laure.

Quelques jours après notre rupture, je reçois une demande de contact d’un inconnu sur MSN*. Demande que je refuse et que j’oublie aussitôt. Plus tard, Alice, qui a encore du mal à digérer la rupture, me demande pourquoi j’ai refusé le contact. Je lui demande de quoi elle parle. Elle me répond “Ah ben, j’ai filé ton adresse MSN* à Laure, elle souhaitait te parler.”.

Je tombe des nues. Sa meilleure amie, avec qui j’avais passé ma soirée à papoter, que je trouve sympa et plutôt jolie, veut parler à son ex sur MSN* et elle lui file son adresse... Vraiment, cette Alice, elle est perchée ou alors elle est vraiment pas jalouse ou ...

Bref le lendemain nouvelle demande de l’inconnue, j’accepte.

Et me voilà en contact direct avec Laure !

La suite ou pas ?

* MSN : A l'époque Facebook n'existait pas encore et Windows Live Messenger s'appelait MSN messenger :twisted:)

Partager ce message


Lien à poster

Question bête, mais bien sûr que oui!

La suite, la suite, la suite!

Partager ce message


Lien à poster
Invité

OH oui, la suite...

j'adore les petites anotations, elle donne une autre tonalité au récit

Alors livre nous la suite très vite

Partager ce message


Lien à poster

Episode 4

Je suis donc désormais en contact avec Laure. Elle qui voulait tant me parler. Et c’est parti, on papote, sur MSN d’abord, des heures durant. On sympathise et on finit par se voir, pour faire du sport surtout. Au fil du temps nos conversations se font plus intimes, plus personnelles. Mais il y a ce je ne sais quoi qui me laisse l’impression de lui parler comme à un pote. Ce je ne sais quoi qui fait que je ne passe pas en mode séduction. Elle non plus d’ailleurs. Pourtant elle est plutôt plaisante.

Et puis un jour, au sortir d’une belle balade en roller, on s’arrête pour boire un verre dans un troquet le long des quais.

On parle d’Alice. Je lui avoue mon état d’esprit actuel, mon absence total de volonté de m’engager et de construire. Je lui dis qu’avec Alice, sexuellement, vraiment c’était le pied, que ça faisait longtemps que je n’avais pas connu ça. Et d’un air malicieux elle me répond :

“Oui, oui, j’ai cru comprendre que c’était pas mal pour Alice également.” !

NDLR : Apparemment, les filles parlent entre elles. Je m’en souviendrai si un jour où j’écris mes histoires sur un forum ou si je me confie en MP...

Bref, un indice de plus, mais à l’époque je n’y prête pas attention.

Puis elle m’avoue qu’elle est en couple, que c’est un peu foireux en ce moment, qu’elle ne sait pas trop où elle va mais que pour le moment le statu quo lui convient. Elle m’avoue qu’elle voudrait se distraire, essayer autre chose, qu’elle a une idée, qu'elle a établi un plan, ce n'est pas vraiment une infidélité plutôt une expérience mais que cela lui semble un peu bancal. Cela éveille ma curiosité, ben oui on se refait pas, je l’encourage à me parler franchement et finalement elle lâche le morceau.

A suivre...

NDLR : Frustrant il n'y pas une once de sexe dans cette partie !

Dites-vous que ce fût encore plus dur pour moi à l'époque.

Je n'étais plus avec Alice et personne ne comblait le manque.

De plus le temps se comptait en jour pas en minutes ou heures

Partager ce message


Lien à poster
Invité

J'apprécie vraiment ta façon d'écrire...

La Suiteeeeeeeeeeeee

Partager ce message


Lien à poster

Merci Luce ton impatience me fait très plaisir. :twisted:

Bon j'ai plus trop de temps aujourd'hui, mais peut-être ce soir, au pire demain matin promis.

A très vite pour la suite.

PS 1 : j’ai quelques fautes qui traînent. Il est un peu triste de ne pouvoir éditer que pendant 5 minutes. C'est très court. Surtout pour ceux qui, comme moi, sont peu doués ou peu attentifs :langue:

PS 2 : ça m'apprendra à écrire en live, désormais je vais écrire dans Word et je ferai du copier/coller après.

PS 3 : désolé si tu as cru que la suite était déjà :???:

Partager ce message


Lien à poster
Invité

:langue: Merci pour le Ps3 ...

Effectivement j'ai cru que c'était déjà la suite :twisted:

Partager ce message


Lien à poster

Episode 5

Finalement, après m’avoir dit et répété plusieurs fois que cela risquait de me surprendre, elle me dit :

Je suis lesbienne.

Je n’ai absolument rien vu venir ! Mais je comprends mieux pourquoi Alice était si “bizarre” quand elle parlait de Laure. D’un coup je comprends les allusions et les réflexions qu’elle et ses copines faisaient sur Laure et sur moi. Combien on était fait l’un pour l’autre et pourquoi ça les faisait toutes rire. Mais quel âne ! Je comprends mieux pourquoi Laure n’a jamais joué de son charme sur moi. Je comprends plein de trucs et en même temps je reste un peu abasourdi.

Bref je prends sur moi, genre “ah oui ok cool, pas de pb, déçu moi ? Non pas du tout, ho ben non, t’es comme un pote, hein...”. Ce n’est pas complètement faux mais pas complètement vrai. Elle avait quelques chose de spécial cette Laure. Tu m’étonnes qu’elle avait quelque chose de spécial ! Et moi qui n’ai rien vu ! Je zappe et la relance : “Et ton plan alors ?

Son plan : elle aimerait essayer avec un mec ! Pour voir, faut pas mourir idiot !

NDLR : Ah oui tiens marrant, moi ça m'attire pas trop un mec, ça me dérange pas de mourir idiot à ce sujet.

Mais elle ne voit pas comment faire, comment s’y prendre.

Alors, en tant qu'ami et que mec, je pourrais peut-être lui donner des conseils.

Par exemple, elle doute d'elle, elle n’est pas sûre de plaire à un mec.

Tu plaisantes ? T’as vu comme t’es faite ?

Depuis notre première rencontre, j’ai eu l’occasion de la voir en maillot de bain quand on allait nager, et croyez-moi c’est vraiment une superbe femme. J’ai toujours eu beaucoup de plaisir à la suivre :twisted: Quelle perte pour la gente masculine !

C’est pourtant simple les mecs, lui dis-je, tu te fais jolie, ce devrait pas être trop dure, tu vas dans un bar et tu attends qu’un mec t’offre un verre.

Elle me stoppe. En fait c’est plus compliqué. Elle ne veut pas le faire avec n’importe quel mec. Elle veut le faire avec un mec bien précis. Un mec qui lui a été chaudement recommandé par l’une de ses meilleures amies hétéro pour sa douceur et ses cunilingus. Et, après avoir rencontré le mec question, elle même l'a trouvé for sympathique. Bref il y a bien un plan. Son problème, c’est qu’elle ne sait pas comment aborder le sujet avec lui.

Ah ben si tu l’as déjà repéré c’est encore plus simple, tu l’invites à boire un verre et s’il accepte c’est déjà un premier point pour toi !

Là elle me fixe, droit dans les yeux, et me balance : “Je peux t’offrir un verre ?

...

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Nan mais c'est pas possible de s'arrêter là !!!

Il faut la suite :twisted:

Partager ce message


Lien à poster

Ahhhh Luce, je te rassure il y a une suite.

Je la connais :twisted:, mais je n'ai pas eu le temps de l'écrire

Mais là il va falloir te montrer patiente.

Je bosse demain :langue: et ensuite je suis à Paris jusqu'à lundi soir.

Bref la suite va se faire désirer... Désolé.

En attendant bon long WE à ceux qui ne bossent pas demain.

Profitez-en bien, soyez coquins :???:

Partager ce message


Lien à poster

Wow, après des mois d'absence du forum, je tombe sur ton texte. Le retour tombe bien, j'adors ton écriture et surtout ton histoire.

Partager ce message


Lien à poster

Episode 6

Je pense que je n’ai jamais mis aussi longtemps à répondre à une question... :twisted:

Je me demande encore la tête que j’ai bien pu faire. Intérieurement ma mâchoire est définitivement décrochée.

En un bref instant, toutes les pièces du puzzle se mettent en place. Alice et sa première soirée : la rencontre ; les réflexions des copines : on teste le mec ; le contact sur MSN : on ferre le poisson ; les sorties piscines et roller : on le remonte lentement ; et finalement le verre offert : on le sort de l’eau...

La question que doit se poser Laure : va-t-il se débattre au risque de faire lâcher l’hameçon ou a-t-il renoncé, admis sa défaite devant “LE” plan ?

Le piège s'est refermé, le plan est trop parfait, Laure également. Elle est splendide avec son sourire timide et ses grands yeux interrogatifs. Des défaites comme celle-ci j’en veux tous les jours de ma vie !

Et je m’entends répondre, d’une voix que j'espère assurée :

“Bien sûr, avec plaisir, je prendrai une Leffe.”

NDLR : Quelle présence d’esprit, la Leffe étant forte, ça m’aidait à me détendre.

Laure part chercher nos verres ; mon esprit gamberge.

Ça parle, les filles. Mais de là à recommander à sa meilleure amie lesbienne d’aller coucher avec son ex... Je sens bien que je me suis un peu fait rouler dans la farine. Mais en fait, je jubile. Petite fierté masculine, j’ai été recommandé ! Wow cool :langue:

NDLR : c’est bien mieux qu’un like sur Facebook ça !

Laure revient, on rigole sur le plan, je leur reconnais à, Alice et elle, un certains talent. On prend un autre verre. Maintenant que j’ai accepté la mission, la tension est du côté de Laure. Elle angoisse de ne pas être à la hauteur. Elle ne sera certainement pas aussi “performante” qu’Alice. Je lui prends la main, elle la laisse. Je la rassure :

“Le plan c’est que tu essayes avec un mec, pas que moi je découvre avec une fille. Donc pas de pression, tout va bien. Le plan se déroule sans accroc.”

Un troisième verre ; on se rapproche. Je pose une main sur sa cuisse. Un frisson, elle me regarde, avec timidité. Une caresse, sur sa joue. Sa tête s’incline, ses yeux se ferment, nos lèvres se touchent avec douceur, sa bouche s’entrouvre, nos langues se croisent. On se regarde. Il est temps de rentrer.

A suivre

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Je vais m'armer de patience, jusqu'à lundi :-D

Remarque, toi aussi, tu as lancé ta ligne, tu la remonter peu à peu :twisted:

On a mordu à l'hameçon, on est suspendu à ton récit :langue:

:???:

Partager ce message


Lien à poster

Episode 7

On arrive chez moi.

Dans l'ascenseur nos esprits s'échauffent. Ma main caresse son dos et se pose sur ses fesses. L’autre main tente péniblement d’ouvrir cette fichue porte à l’aveugle alors que nos bouches restes collées comme figées dans un instantané polaroid. On glisse, plus qu’on ne rentre ; la porte se referme, brutalement. Les clefs sont restées de l’autre côté ; on s’en fiche.

On roule jusqu’à la chambre, je m’affale sur le lit, Laure me tombe dessus. Par je ne sais quelle magie, Laure parvient à défaire nos rollers qui chutent lourdement sur le sol. Ma main toujours sur ses fesses, l’autre glisse dans son cou. Laure est très excitée mais semble complètement paralysée, elle ne bouge plus, n’ose rien faire si ce n’est m’embrasser. Elle me fait comprendre qu’elle ne me touchera pas le sexe...

Ne pas laisser le doute s’installer. Je passe dessus, je lui ôte prestement sa brassière. J’essaye de rester doux. Ne pas s’emballer, ne pas la brusquer mais ne pas lui laisser le temps de paniquer. Vitesse et précipitation, merde pourquoi je pense à ça maintenant. Ça va pas la tête. Voilà que c’est moi qui stresse maintenant. Pfff fichu recommandation à la noix, ça met la pression.

Sa poitrine est superbe ; ferme et douce. Je m’y attarde longuement, je frôle, j’effleure, je carresse, puis je contourne langoureusement ses tétons avec ma langue, je les titille avec les dents, l’une des mes mains saisit ses cheveux, l’autre passe de ses fesses à l'intérieure de ses cuisses. Ses tétons se redressent, Laure m’enleve mon tee-shirt et s’attarde sur mon cou, les muscles des mes épaules. Elle touche mon visage, cette barbe de trois jours qui pique un peu. Elle découvre une anatomie qu’elle ne connaît pas.

Short et culotte glissent à terre. Son jardin secret m’appelle. Je remonte lentement le long de ses jambes fines et musclées. Je sens une crispation, ma main glisse le long de sa cuisse, effleure sa vulve. Laure tressaille. Je ne m’y attarde pas ; ma main continue sur sa lancée, frôlant son ventre, et enfin s’arrête sur sa poitrine. L’autre main remonte sous ses fesses. Ma bouche est déjà sur ses cuisses, elles sont fermes mais la peau si douce, j’en déguste l’intérieur avec plaisir. Ma langue s’approche avec délicatesse de sa zone humide. Laure est toujours présente, un peu tremblante, une mains s’accroche dans mes cheveux bouclées, l’autre caresse mon cou et ma joue à rebrousse-poil comme un nouvelle découverte tactile.

J’arrive au sanctuaire, j’écarte ses lèvres humides, je lèche son bourgeon; Laure gémit ; je pénètre son intimité avec ma langue.

Le temps s’arrête...

Ma langue défie le temps et continue. Le temps renonce et repart ; Laure s’accroche plus fermement à ma crinière. Elle appuie fermement sur ma tête, je pénètre plus profondément. Ma main glisse vers l’intérieur de sa cuisse, mes doigts viennent relayer ma langue ; ses seins sont durs ; ses tétons pointent. Mes doigts pénètrent sont intimité ; libérée ma langue s’attarde sur son clitoris. Je suis tendu. Laure se cambre. Elle me soulève la tête, me regarde et m’ordonne :

“Viens ! Maintenant !”.

Je me redresse le visage encore humide, je l’embrasse à pleine bouche ; je m'immisce entre ses lèvres trempées.

Elle pousse un cri ; je m’arrête.

Elle appuie sur mes fesses ; je me glisse en elle.

Ses mains sur mes hanches rythment notre ballet au gré de son plaisir. Ma main retrouve sa place dans ses cheveux. Ses soupirs font place à une respiration de plus en plus saccadée. Ses mains se font plus insistantes ; j’accélère. De nouveau elle se cambre. Ses ongles dans mes fesses ; je m’enfonce ua plus profond. Ses mâchoires se crispent; sa tête bascule en arrière ; sa respiration se coupe. Soudain, c’est tout son corps qui se tend !

Dans une ultime ruade, elle jouit !

Le temps s’arrête de nouveau. Cette fois il a gagné. Laure s’effondre, vidée mais repue. Je m’écroule sur elle. Le temps égrène de nouveau les secondes ; nous sommes immobiles. Seules nos poitrines, et le rythme trop élevée qui les agite, nous distinguent de simples dormeurs.

Je me retire... Je bascule sur le côté... Laure me regarde...

Il y a un moment de flottement, une gêne réciproque s’installe.

Qui parlera le premier ? Je me lance.

“Alors cette première expérience ? Je n’ai pas été trop brusque, je ne t’ai pas fait mal ?”

Laure me répond, une phrase dont je me souviendrai toute ma vie :

“J’ai jamais eu un truc aussi gros en moi. Ça surprend mais ça va bien. Ça va même super bien. En tout cas, Alice a été de bon conseil pour le coup.”

La glace qui s’installait se rompt aussitôt, j’explose de rire, Laure aussi.

“Heureusement que c’était moi alors ! Car niveau mec bien monté on trouve facilement mieux.”

Sans complexe, je l’informe que la mienne est plutôt dans la moyenne.

NDLR : Quoiqu’il en soit, c’est peut-être bête, mais c’est sympa à entendre :aime2:

Elle rigole et me demande comment c’était pour moi. Je lui avoue un sentiment partagé. Ni préliminaires, ni carresses, ni orgasme. C’est étrange. Mais j’ai trouvé sympa de lui donner du plaisir. Je suis surpris par la rapidité de son orgasme. Elle aussi, et par la violence de ce dernier également. Elle est navrée pour moi mais se garde bien de proposer quoique ce soit.

En même temps, elle ne saurait que faire.

Et puis, après tout, ce n’était pas dans le plan !

A suivre (épilogue)

Partager ce message


Lien à poster

très jolie histoire bien écrite

la suite et fin vite stp!!!!

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.