Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Anclaus

Comme dans un film italien

Recommended Posts

Comme dans un film italien.

J’ai rencontré Francesco à Talamone, en Italie. J’étais en vacances dans ce pays où il fait bon se promener et s’abandonner…Je séjournais dans un hôtel fréquenté essentiellement par des vacanciers italiens, je ne me souviens pas avoir croisé un seul touriste français.

Après un après-midi passé sur les rochers surplombant une mer infinie, je rentrai, lasse d’avoir pris le soleil et de m’être baignée sans cesse tant la chaleur en Toscane est souvent insoutenable.

En passant le seuil de la porte de ma chambre, j’aperçus à terre, une feuille, une missive anonyme !!

« Si vous devinez qui je suis, je vous invite un soir, à déguster, à savourer… la cuisine italienne. » Le message était écrit dans un français irréprochable. Bien sûr intriguée, je m’étonnai de ne pas avoir repéré qu’un français résidait dans l’hôtel.

Le lendemain après une promenade dans les rues de Sienne, je retrouvai toujours plus sidérée, mon auteur anonyme « Vous ne m’avez toujours pas identifié !! ».

Me transformant en une sorte de détective du dimanche, je commençai à enquêter :

Questions au jeune homme de la réception, à mes voisins d’étage : « Avez-vous vu quelqu’un glisser une lettre sous ma porte, hier, avant-hier ? Un français ? » Non, personne.

Mon inconnu restait bien inconnu !

Deux jours plus tard, troisième petit mot « Je vous attends au bar de l’hôtel, ce soir à 20 heures, cela vous convient ? ». Je ressentais une sorte d’agacement face à l’assurance de mon inconnu qui ne doutait pas un seul instant de ma venue à son rendez-vous.

C’était comme dans un film italien, moi qui aime tant le septième art, des scènes de L’Aventura, de La Dolce Vita ou encore de La Voix envahissaient mon esprit fertile. Et puis, il faut bien l’avouer, j’étais désireuse de rencontrer cet homme. Seul bémol, comment était-il ? Il avait un avantage sur moi, lui me connaissait et visiblement je lui plaisais, mais moi ! J’étais prête à prendre le risque d’être déçue, tant pis.

Ce ne fut pas le cas.

Je ne voulais pas arriver la première au rendez-vous mais quand je rejoignis le bar à 20h10 !, Monsieur X n’était pas encore là. Je ne l’ai pas attendu longtemps.

A ma grande surprise, mon inconnu n’était pas un français mais un italien pure souche ! Francesco…. Parfaitement bilingue ce qui m’arrangeait, étant très peu douée pour les langues étrangères, Francesco était l’incarnation de l’homme viril.

Assez fin et musclé, son corps dégageait une force incroyable et beaucoup de sensualité. J’ai aimé…. Son visage aussi… ténébreux voire inquiétant, un mélange de Marlon Brando et de Vittorio Gassman…Tout un programme….J’étais conquise…

Ses premiers mots me firent éclater de rire, bon auspice…

L’autorisant à me tutoyer, il me dit que j’incarnais pour lui, d’où ses sollicitations anonymes, « L’héroïne hitchcockienne, blonde élégante et froide mais chaude sous la glace !» Je n’étais pas la seule à aimer le cinéma !!!! Et la comparaison rassurait beaucoup la grande timide que je suis, je lui plaisais vraiment.

Il était chercheur au « CNRS italien » et séjournait à Talamone pour des expérimentations océanographiques…, je lui dis que j’adorais Rome….Il habitait la capitale, « Si tu veux, je t’y emmène tout de suite, la nuit est magique là-bas… » La route était un peu longue mais comment résister à une proposition si douce… J’acceptai, nous filâmes.

La nuit était voluptueuse et Francesco, ardent, passionné.

Il roulait vite et sa main libre commençait à effleurer mes jambes, je me souviens des frissons, de ma chair de poule, de cette humidité entre mes cuisses…de son assurance et de son sexe qui semblait bien durcir… comme j’aime.

Oui, sa queue dure m’excitait à un point… au point de lui demander d’arrêter la voiture rapidement. « Attends, attends…je veux que nous allions chez moi… » me répondit-il tout en caressant mon clitoris, j’écartai les jambes pour qu’il ait une meilleure prise.

La suite de cette expérience dans peu de temps. Bonne nuit

Anclaus

Partager ce message


Lien à poster

bonne nuit !!!! comment ca bonne nuit.....!!!

viiiite la suite.

Partager ce message


Lien à poster

bonne nuit !!!! comment ca bonne nuit.....!!!

viiiite la suite.

je renchéris !!

Partager ce message


Lien à poster
Guest Lynk

Arrêter ton récit à un moment pareil, ça va pas non......

Vite la suite :wink:

Partager ce message


Lien à poster

Le début est prometteur. Belle narration bien écrite.

Partager ce message


Lien à poster

Merci, vraiment merci pour l’intérêt que vous portez à mon récit, à mes récits.

Je ne vous fais pas attendre par malice… mais j’ai réellement vécu (je vis) ce que je raconte dans ces petits textes, j’ai donc besoin de temps pour me replonger dans les sensations éprouvées au cours de ces aventures, retrouver l’exactitude de mes pulsions sexuelles, du doigté de mon partenaire, de son sexe, des positions dans lesquelles j’ai joui…Cela demande beaucoup de concentration^^

A très vite, très bonne journée.

Anclaus

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anonymous

et la suite alors?

Partager ce message


Lien à poster

Le ciel nocturne me rendait impudique. Doucement, Francesco cherchait le point le plus sensible, il était à l’écoute de mon plaisir. J’étais surprise.

Nous entrâmes dans Rome au cœur de la nuit. Dans son appartement, ma timidité maladive m’assaillit à nouveau…il le sentit, s’approchant très doucement, il m’enlaça, souffla sur ma nuque, ce qui me fit frémir… j’aime ton parfum…et ta robe.

Rassurée, je me laissai aller à cette douceur sensuelle… mais j’ai très envie de te voir nue….En pleine lumière ??

Il éteignit le doux éclairage de son salon, je me déshabillai sans protester, installé dans le canapé, il me regarda avec une attention étonnante.

Approche-toi…

La situation était en train de s’inverser, jusqu’à présent je contrôlais le jeu, en cet instant c’était lui qui prenait le pouvoir…

Je vins, il caressa mes hanches puis les saisit fermement. Approchant son visage, il commença à embrasser mon sexe, ouvrit délicatement mes lèvres avec sa langue pour sucer mon clitoris, mes jambes faiblissaient mais il me tenait fermement…j’étais excitée tant il était habile, absolument inondée je lui dis que je n’en pouvais plus …Avec un grand sourire, il me demanda si j’en voulais plus. Je lui soufflais que oui. A mon grand étonnement et plaisir…Francesco se métamorphosa, l’agneau devint loup.

Il se leva et sans avoir le temps de réagir, je me retrouvai dans une position bien suggestive, celle de la levrette…Il m’ouvrit les fesses et me pénétra profondément et brutalement, m’arrachant un cri aigu…

Il s’amusait à se retirer presqu’entièrement pour mieux revenir… mes gémissements l’excitaient, la force de sa queue était extraordinaire.

Ses mouvements se firent de plus en plus durs…Je le sentais monter, je me cambrai pour m’offrir plus encore, ses mains tenaient mes fesses extrêmement écartées…un dernier coup profond, je sentis sa jouissance envahir mon sexe brûlant…

Juste avant l’aube, Francesco m’emmena à la Fontaine de Trevi, nous nous y baignâmes.

« Pourquoi vouloir toujours plus beau

Plus loin plus haut

Et vouloir décrocher la lune

Quand on a les étoiles »

Etienne Daho, Le Premier jour

Très bonne nuit et à bientôt.

Anclaus

Partager ce message


Lien à poster

Très bonne suite....humm Y aurait il un épisode 2

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.