Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

feuille-blanche

Histoire d' O...xygène

Recommended Posts

Cassy en était sûre, sa mère voulait sa mort. Une mort lente et douloureuse par haine intériorisée. Vous me direz mais qu'est ce qu'elle nous chante là ? Donc peut être devrais je clarifier la situation.

Cassy étudiante en première année de pharmacie ne souhaitait qu'une chose : vivre sa vie d'étudiante affranchie de l'autorité parentale. Mais apparemment sa chère Maman avait d'autres projets comme celui d'embaucher Blaise, l'étudiant de deuxième année de médecine, comme professeur particulier. Comme si la situation n'était pas assez désespérée ? A chaque fois qu'il toquait à la porte de son studio, le coeur de Cassy s'emballait, ses mains devenaient moites et ... bref elle en était raide dingue !!

Comment aurait il pu en être autrement ? Il était tout ce dont une fille pouvait rêver ! Beau garçon avec ses bouclettes sombres, son teint chocolat au lait, ses yeux presque noirs ... et intelligent avec ça !

La jeune élève avait bien du mal à se concentrer sur les réactions chimiques que Blaise tentait de lui expliquer. Plusieurs fois elle s'était perdue à admirer ses yeux et cette ravissante fossette au menton sans même entendre un seul mot de ce qu'il avait dit. Il fallait dire aussi que la chimie n'était pas vraiment son dada. De manière plutôt ironique, elle préférait la physique.

Ce matin, sa mère l'avait appelée sur son portable pour lui intimer l'ordre de demander des leçons supplémentaires à son professeur particulier. Et à cet instant précis, ils étaient tous deux assis à la cuisine pour faire une courte pause entre deux séries d'exercices. La jolie brune remua distraitement son thé et leva un visage rougit vers le jeune homme.

"Hum ... heu Blaise. Ma mère aimerait savoir si tu pouvais m'accorder plus d'attention."

Aussitôt elle se morigéna intérieurement d'avoir utilisé une telle formulation, visiblement ses fantasmes devenaient trop insistants !

Le beau métisse lui adressa un regard indéchiffrable et reposa sa propre tasse.

"Et toi ?"

"Pardon ?" répondit elle interloquée.

"Tu veux que je t'accorde plus d'attention ?"

Avait elle rêvé ou sa voix avait pris des intonations lascives ? Elle avala sa salive et ajouta.

"Et bien j'en aurais env...besoin. Mes résultats ne sont pas vraiment à la hauteur. Et je bloque vraiment sur ces réactions et les tableaux d'avancement sont une véritable torture."

Un "hummm" pensif échappa à l'apprenti médecin qui se releva et invita sa compagne à faire de même.

"On va tenter une autre méthode, vient par là."

Docile et un peu curieuse, Cassy le suivit jusqu'à son bureau. Elle le regarda ouvrir un manuel de chimie et vint tranquillement se mettre à côté de lui.

C'est avec stupeur qu'elle le sentit appuyer avec ses mains sur son dos, afin de lui faire appuyer la poitrine sur le meuble.

"Blaise ?" demanda t elle un peu stupidement, trop étonnée par cette soudaine position.

Elle le sentit se placer derrière elle et tenta de se redresser avant d'en être empêchée :

"Non ne bouge pas." lui ordonna t il d'une voix neutre.

Obéissante et franchement émoustillée, elle se tut et laissa son professeur particulier poser ses mains sur ses hanches. Il les remonta lentement, faisant ainsi remonter le pull fin noir de son élève. Un soupir tremblant échappa à Cassy qui ne savait décidément pas à quoi s'attendre. Et c'est avec un petit cri effrayé qu'elle sentit son pantalon de yoga quitter ses hanches et dévoiler ses fesses couvertes d'une petite culotte en coton noir.

"Bon et bien on va revoir les bases ....Ca ?" demanda Blaise en passant une main légère mais possessive sur ces fesses d'albâtre.

Seul le silence lui répondit et, il abatit cruellement sa main contre la chair ferme qui se mit presque aussitôt à prendre une teinte rosâtre. Un cri de surprise mélé de douleur échappa à la belle qui tenta de se redresser.

"Non Cassy. Tu n'as rien à faire d'autre que répondre. Une mauvaise réponse équivaudra à ce que je viens de faire."

"Et les bonnes ?" demanda t elle en serrant les dents. Elle ne le voyait pas mais étrangement elle était sûre à 99% qu'il souriait d'un air narquois.

"SI c'est bon ... tu seras récompensée."

Hum cette idée enchantait plutôt la brunette.

"Alors ? Ca ?"

"Ca ... " Cassy s'étonna de ressentir la tentation de donner une mauvaise réponse, mais l'envie de savoir à quoi correspondait la récompense l'emporta. "...Ca c'est le calcium."

"Correct." La réponse fut courte et le plaisir trop court également. C'est avec une langueur désespérante qu'il passa et repassa deux doigts contre le renflement que formait son intimité sous le tissu de sa lingerie.

Il continua à lui poser des questions sur différents éléments, tous s'enchaînaient, certains bons, d'autres noms. O , Oxygène, C, Carbone ... H2O, eau, CO2 , dioxyde de carbone ...

Les fesses rosées et son sexe étrangement humide, Cassy haletait doucement et ne pouvait s'empêcher de tendre son bassin vers l'arrière pour sentir la chaude présence de son bourreau contre ses fesses. Elle avait sentit que lui même était prêt. Et franchement ça faisait des mois qu'elle rêvait de faire l'amour avec ce garçon alors pourquoi ne lui arrachait il pas sa culotte pour enfin la rejoindre ?!

Blaise se pencha sur son dos, tout son corps masculin épousant celui de sa charmante étudiante. Il approcha sa bouche de son oreille tout en lui baissant doucement sa fine protection de coton.

"Si tu réponds correctement à cette question Cass ... tu seras largement récompensée. Alors .... Comment équilibrer la réaction ...."

Cassy était perdue dans un monde fantastique de chaleur, de moiteur et de cette fantastique paume de main qui flattait la douce colline de ses fesses et sans oublier la ferme rondeur recouverte de latex qui quémandait l'entrée de son corps.

C'est sans vraiment savoir à quoi elle répondait qu'elle souffla.

"Deux ... O." Son "O" s'étira en délicieux gémissement tandis que son charmant précepteur la récompensait d'un mouvement délicieusement long.

Il ricana près de son oreille et lui murmura d'une voix chaude et suave.

"Bravo Cassy. Excellente réponse, il ne te reste plus qu'à recevoir les félicitations de ton professeur."

Oh et quelle récompense mes amis !!! D'un coup de reins il la fit crisper les doigts sur les arrêtes du bureau, et c'est chaude et impatiente qu'elle tendit encore le bassin en arrière à la rencontre des mouvements vifs de Blaise.

Après plusieurs vas et viens, une main vint percuter la peau douce et sensible de son postérieur. L'étudiante ne retint pas son cri d'abandon et sentit avec une curiosité mêlée de culpabilité son excitation redoubler.

Finalement, la leçon achevée, Blaise se retira, la verge encore tendue sous son manteau de latex. C'est avec une délicate attention qu'il retourna sa compagne pour l'obliger à s'asseoir au bord du bureau, puis à entourer ses jambes fines (débarrassées du pantalon) autour de sa taille. Chose faite, le métisse reprit sa position initiale, son sexe enfouit dans la chaude moiteur de son élève préférée.

Ils firent l'amour avec passion, elle posée sur ce bout de bureau, lui debout entre ses cuisses. Leurs respirations étaient haletantes et chacun gémissait le nom de l'autre comme une prière désespérée.

Enfin ils jouirent, à quelques secondes d'intervalle.

Déboussolée et épuisée, Cassy se permit de poser le front sur l'épaule du garçon qu'elle aimait et désirait. Il lui caressait doucement le bas du dos tout en posant sa joue contre les cheveux de son amante.

Elle délia ses jambes pour le libérer, mais il ne s'écarta pas. Il l'appela doucement, d'une voix presque hésitante.

Regrettait il cette "leçon" ? Elle releva la tête, inquiète. L'étudiante se rendit compte du trouble de son compagnon qui, rapidement s'empara de ses lèvres.

Dans un sursaut, Cassy se rendit compte que c'était la première fois qu'ils s'embrassaient ! Il abandonna ses lèvres et s'apprêtait à parler quand la demoiselle l'interrompit.

"Blaise ... Je crois vraiment que tu vas avoir besoin de leçons de bonne conduite !" dit elle sévèrement.

Le garçon si sûr de lui auparavant sembla se dégonfler comme un ballon de baudruche.

"Je ...Cassy... pardon ..."

" On embrasse toujours une fille avant de coucher avec elle ! C'est la moindre des politesses ! Et surtout ... surtout on l'invite au cinéma et on lui propose une autre sortie qu'elle acceptera avec plaisir parce qu'elle l'aime depuis déjà un bon moment !"

Vu la mine ébahie de Blaise et le lent sourire qui se dessinait sur ses lèvres foncées, Cassy était presque sûre que son prochain devoir de chimie allait être une réussite absolue ....

FIn

Désolée j'ai eu envie de poster cette horreur mais bon bref, j'espère que personne n'est parti en courant et en criant au meurtre (pardon pour les fautes aussi)

Partager ce message


Lien à poster

horreur très efficace :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Guest Libredesprit

Pas envie de courir, très jolie premier récit :wink:

Partager ce message


Lien à poster

J'ai beaucoup aimé, ça me fait penser à une bouffée d'air pur dans un monde de luxure!

:wink::wink: je ne dis pas ça pour casser le forum, hein!!!!!!! :D

Partager ce message


Lien à poster
Guest silvester

euh j'adore !!! pourquoi sa n'arrive pas quand je donne des cours !!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Comment, j'ai pu louper un tel récit.

Il est sublimement écrit, c'est léger, diaboliquement érotique, car tout n'est que suggestion...J'aime imaginer les récits que je lis et le tien m'a littéralement emporté

Bravo feuille blanche

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Miam ! j'en redemande, quelle plume...

Partager ce message


Lien à poster

Postule au portefeuille de ministre de l'éducation nationale, et pour la première fois une réforme générera des manifestations ...... de plaisir :pardon:

Partager ce message


Lien à poster

J'y penserai :bisou: en tant qu'étudiante je sais combien il faut réformer l'enseignement :aime2: Il faudrait des profs mieux formés (un peu comme celui-là quoi ^^)

Je me répète mais merci infiniment pour vos gentillesses :pardon:

Partager ce message


Lien à poster

Chaque auteur a l'impression de mal écrire. Fie toi à tes lecteurs, et rassure toi, ton texte est délicieux.

Baisers sensuels

Partager ce message


Lien à poster

Une bien belle horreur en effet, de ces horreurs que j'espère tu vas nous abreuver!!! Bravo, c'est très beau, sensible et bien écrit :pardon:

Partager ce message


Lien à poster

je ne me rappelle pas l'avoir lu donc je poste tardivement que c'est un fantasme superbement décris ! quelle plume !

Partager ce message


Lien à poster

J'en ai perdu mon souffle, l'asphyxie m'a guetté en manque d'O, xygène.

Les mots le porte plume et l'encre ont bien du plaisir sur cette feuille blanche, mais qui rougit devant tant d'intensité et sensualité

Mariveau

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.