Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

  • 0
feuille-blanche

Problème de masturbation

Question

Bonjour/bonsoir à tous,

Voilà j'ai un petit soucis post-masturbation. Je ressens du désir donc je me fais plaisir d'une manière ou d'une autre mais parfois il m'arrive soit de me stopper en plein milieu ou de me relever après mon plaisir atteint, en me sentant sale et comme impure.

Est ce que certaines femmes (et pourquoi pas des hommes ?) ont déjà connu cette impression ? Et si oui est ce que vous sauriez comment éviter cette coupure dans mon élan érotique ? Ca m'arrangerait un peu ^^

Partager ce message


Lien à poster

19 réponses à cette question

Recommended Posts

:lal:

S'il t'a clairement répondu comme ça... C'est qu'il s'en fout de ton plaisir à toi, c'est sûr..

Désolé pour toi feuille blanche.

Mais tu as eu raison cette fois, de dire ce que tu voulais, avant de te laisser entraîner dans la conversation. Parce qu'après j'imagine que c'était plus difficile pour toi de faire la part entre excitation, et désir réellement assumé, une fois un "échange " commencé.

Je rejoins Pete, il n'a pas compris que tu étais "une fille". Il te mérite pas...

Le prends pas pour un échec, dis toi que c'est lui qui s'est planté. Dans la sexualité, tout commence par le respect, l'écoute. Sinon, il y a pas de partage, et peu de plaisir pour l'un ou l'autre, tôt ou tard.

Un petit :lal: pour toi

Partager ce message


Lien à poster

bha son manque de considération a marqué la fin de cette "pseudo amitié". Si c'est pour servir de simple défouloir c'est pas la peine.

Partager ce message


Lien à poster

Ne perds pas de temps avec lui

Il ne te merite pas !!!

je te dis ca comme je le dirais a une amie meme si c'est un peu brutal

Partager ce message


Lien à poster

Bon et bien le fin mot de l'histoire c'est que je n'étais qu'une abrutie naïve -__-

IL m'a envoyé un sms avec un simple 'coucou comment va ?' et donc je lui répond en lui demandant comment il va, quoi de neuf bref le bazar habituel. Et il me fait plus que clairement comprendre qu'il veut se "détendre" avec une conversation coquine avec moi. Je lui répond que y a pas de pbm mais que ce soir je suis plutôt d'humeur à quelque chose de tendre et doux ... il m'a répondu un "bon bha bonne soirée alors"

C'est si agréable d'être prise pour une conne -__-

Partager ce message


Lien à poster

Je pense que cela doit etre aborde, comme un sujet quelconque. Le but est pas que cela vire au proces

Le but est de discuter d'une situation, son plaisir doit passer par le tien, et vice versa, donc je suis pour la discussion posee

sir ca se trouve ca va se prolonger par un tendre moment

Partager ce message


Lien à poster

Oui, j'ai compris que c'est après, en revisualisant que trouves des choses qui ne te vont pas..

Mais c'est normal, c'est pas évident non plus d'être tout à fait spontannée dans tes envies par télécâlins ..

Le besoin de tendresse, de douceur, oui je crois que tu pex en avoir besoin pour vivre un laisser aller qui te permette de découvrir progressivement les différentes facettes de tes désirs. (En français) ça veut dire que tu peux très bien avoir envie d'un câlin tout câlin, même juste des caresses, bisous, préliminaires etc.... tout doux. ET la semaine suivante, une envie beaucoup plus torride. C'est ni contradictoire, ni rien du tout. Là où c'est compliqué pour toi, c'est que c'est du virtuel, d'une part, et d'autre part, tu ne te figures pas forcément très bien tout ça, ces actes puisque tu es vierge. (à moins que je me trompe là dessus, et là je pars mourir de honte un peu plus loin).

C'est compliqué d'assumer parfaiment ce qu'on ne connaît pas vraiment.

Pour le reste, tu n'emm*** personne ^^

Comme quoi, un forum... c'est bien quand même.

Partager ce message


Lien à poster

C'est peut être un peu naïf et bête et stupide et ....(rajoutez les qualificatifs appropriés) mais j'ai peur de l'éloigner en fait. Qu'il le prenne mal et décide de mettre de la distance entre nous (enfin plus que ce qu'il y a déjà j'entend. Il est plutôt susceptible là dessus parce que, je crois, il n'a aucune confiance en lui tout comme moi d'ailleurs. Mais bon peut être que je pourrais tenter de lui en parler au calme, hors contexte de nos échanges enflammés ^^

PS : merci Pete, c'est gentil

Partager ce message


Lien à poster

Je voulais te dire, que tu n'embete personne, enleves toi cela de la tete, ensuite, je trouve que tu as une facon d'ecrire agreable, et avec un certain recul et plein d'humour

Pour revenir au sujet, as tu essayer de vraiment discuter de tout cela avec ton compagnon, admettons qu'il soit pas tres subtile et qu'il arrive pas a comprendre ce que tu suggeres as tu essayer d'etre plus directe ?

peut etre as t il besoin que tu lui mettes les points sur les I

Partager ce message


Lien à poster

Hum moui je réponds un peu plus tard mais heu voilà quoi.

Pour en revenir à mon problème, sur le coup je ne me dis pas "bof bof" comme tu le dis si bien. C'est après nos échanges, à tête et corps reposés que je me dis que c'est n'importe quoi etc ... Plus de tendresse, douceur etc ? Oui je pense qu'il y a du vrai là dedans vu que hors situation pareille je suis une fille tactile qui aime les câlins et les bisous avec mes ami(e)s mais je crois aussi que mes envies évoluent en fait, un soir j'ai plus envie de "câlins coquins" (oui même virtuels ça fait toujours plaisir !) et la semaine d'après j'aurais envie de quelque chose de plus heuuu dévergondé. Et je ne sais jamais comment exprimer clairement mes envies lorsqu'on est dans ce genre de contexte.

Désolée d'emmerd.. le monde avec mes problèmes de newbie mais bon ça fait toujours au moins un public plutôt compréhensif ^^ (bizarrement je ne me vois pas parler de ça à mes amis autour d'un verre ... "Je prendrais un diabolo fraise. Ah oui au fait je vous ais pas dit ? J'ai des soucis de masturbation. Sinon comment va ta soeur ?"

Partager ce message


Lien à poster

Pas de soucis feuille-blanche^^

Avec ton compagnon, je pense que tu ne devrais pas faire quoi que ce soit qui te "dérange", qui ne te procure pas vraiment de plaisir ou qui te laisse des pensées "bof bof j'aime pas trop ça" après.

Et même si c'est après coup que tu vois certaines choses qui te déplaisent, tu devrais lui en parler franchement.

Tu as peut être besoin de plus (ou de beaucoup) de tendresse, de douceur pour l'instant (je sais pas ?) que ça soit progressif peut être.. ??

Je dis ça sans savoir comment sont vos échanges, vos relations (donc désolé si je me plante totalement)...

Bref, peut être que tu as besoin de découvrir ton plaisir plus sereinement. Et ça en tous cas, ça passe par le respect, un échange où les deux sont sur la même longueur d'ondes.

ça a beau être "à distance" et donc du "virtuel" (si j'ai bien compris ?) il faut que le désir, de chaque mot, de chaque "geste", soit réel, lui, ET réciproque.

Je te souhaite que ça s'arrange :)

Partager ce message


Lien à poster

Désolé Bzh je n'avais point vu ta réponse.

Mais oui ce que tu décrivais au début de ton message c'est tout à fait ça.

Par contre avec mon partenaire je me suis rendue compte que son comportement me génait de plus en plus, j'ai un peu l'impression d'être son vide co... hum vous avez compris l'idée.

Il aussi presque obnubilé par une partie de l'anatomie féminine qui me met de plus en plus mal à l'aise. Mais c'est vrai que sur le moment pendant nos échanges je ne m'en rend pas forcément compte, c'est après en relisant ses messages.

Enfin bon je vais laisser faire le temps et on verra bien ce que ça donne.

Partager ce message


Lien à poster

Coucou petite bretonne :)

Je tombe sur ce sujet découvert sur ton profil puisque je ne pouvais pas te remercier pour ton message de bienvenue, ni envoyer de mp.

(quoi on s'en fout ?)

(quoi je parle tout seul ?!!!)

Bref, donc.. oui : j'ai connu parfois le même sentiment.

Ce sentiment assez soudain, déconcertant et même .. euh... "déconfortable" pour l'esprit (si, si, ce mot existe!)

C'est étrange, on se focalise sur son plaisir, sur sa montée, et on accepte ça sans problèmes, mais d'un coup, paf ! Un grand "vide". Pafois juste après l'orgasme, parfois même avant.

(paf ou.. "plof" pour moi, d'ailleurs, en tant que mec)

C'est bien ça que tu évoques de ton côté ?

Mélange de culpabilité et d'éloignement physique de soi même.

J'ai même déjà ressenti une sorte de vrai "désarroi" quand ça m'arrivait. Même si le mot est fort, je crois que c'est ça qui m'envahissait, pour ma part.

Et après, un grand "Mais ?! D'où ça vient ?!!" (...bordel !)

Je sais pas exactement, je dirais sûrement d'un décalage entre la volonté présente de se donner du plaisir, et la façon dont on le fait.... dans une solitude qui ne correspond finalement pas aux images qu'on se créé pour jouir. Images à deux donc.

Là, je suis seul(e) dans ce plaisir, et finalement, c'est "un peu nul", "crade même".

En revanche, quand tu ressens ça avec ton "camarade de débauche virtuelle" :)... là, je sèche.

Alors comme l'ont dit les autres, il faut accepter, découvrir sans a priori, peut être même sans but de jouissance obligatoire, juste apprendre à toucher à son plaisir, le vivre, l'assumer. (mais si c'est facile !!) :)

Non, tu as raison, c'est pas si simple que ça...

Peut être aussi éviter de chercher plus souvent du plaisir que ce que l'on veut vraiment. Je me suis parfois dit "allez, hop hop, j'ai rien à faire.. "au boulot" !" alors que finalement... est-ce que j'en avais vraiment envie ?

Le sentiment que c'était nul, que je faisais ça parce que j'étais qu'un petit ... ( euh oui.. branleur ?)

Que j'avais envie d'avoir envie, et non pas réellement envie.

( ..gné ?)

Je crois que j'ai trouvé ma réponse là, pour ma part.

Je me suis caressé moins souvent par la suite, et c'était plus pour assouvir une douce frustration accumulée à la vue des filles un peu partout dans ma journée.

J'ai également connu ce sentiment pendant mes loooongues périodes de célibat.

Une culpabilité à peine refoulée donc, probablement.

Mais ne t'en fais pas trop..

Puisque tu es jeune, et surtout une personne ouverte d'esprit, j'entends par là curieuse des choses, et intelligente me semble-t-il, ça devrait passer au profit d'une sexualité qui va te faire te rapprocher de ton plaisir, de ton corps. Surtout avec une personne qui ne te "forcera" pas dans ta sexualité.

Je suis peut être pas clair (du tout ???!!) :)

Désolé si c'est le cas....

(patience, respect, plaisir....)

Bises.

Partager ce message


Lien à poster

Il faut donc apprendre à accepter cette partie de toi qui aimes le plaisir pour lui-même.

Je veux bien, là y a pas de souci mais ça se décide pas du jour au lendemain "tient aujourd'hui j'suis d'humeur à ne pas avoir trop trop honte de moi, allez sort le Mr. Vibes (*)"

(*) surnom affectueux pour mon petit jouet ^ ^ fallait bien trouver autre chose que la référence du site nan ?

Bref je suis pas sortie de l'auberge mais bon ... même avec mon heu camarade de débauche virtuelle (rire) je me suis rendue compte qu'après nos dialogues je n'ose pas aller lui parler pendant 2 à 3 jours :tomate: pourtant ça fait plus de 5 ans qu'on se connait et ça doit faire 3 ou 4 ans qu'on discute très régulièrement de nos envies, fantasmes etc ... et 3 ans qu'on a entamé les vraies discussions coquines dans le sens "jeux de rôle". Avec sms coquins, "ordres" etc ...

>< des fois je voudrais appuyer sur le bouton OFF de ma conscience.

Partager ce message


Lien à poster

Il n'y a pas de problèmes de se masturber souvent. Quand on a des envies pourquoi se poser des questions???? Simplement jouir. :wink:

Partager ce message


Lien à poster

Feuille-Blanche, je peux comprendre cela. Tu as l’impression de succomber à ton désir et de n’être plus maître de toi, donc de n’être plus tout à fait en rapport avec l’image que tu as de toi. Tu penses être complètement libérée mais quand tu cèdes à cette pulsion, uniquement pour toi-même et sans partage, tu culpabilises. Il faut donc apprendre à accepter cette partie de toi qui aimes le plaisir pour lui-même. Sans avoir eu de problème d’éducation, il faut bien savoir que les tabous sexuels sont toujours présents en nous, même s’ils sont enfouis dans l’inconscient et bien cachés.

Est-ce que tu culpabilises si tu manges toute seule un bon gâteau et que tu éprouves un réel plaisir à en savourer la crème ? Alors, pourquoi n’en serait-il pas de même avec le sexe

Je pense que tu dois accepter le plaisir que tu éprouves quand tu te masturbes et vivre intensément toutes les sensations que tu ressens dans ces moments-là et rejeter toute image négative de toi-même.

L’homme est divers et n’est pas que sexe. Mais quand il recherche le sexe, il doit le faire pleinement. Cela ne préjuge en rien des autres aspects de sa personnalité.

Partager ce message


Lien à poster

En fait je me dit toujours que j'ai l'air ridicule et que je suis minable de pas réussir à me contrôler. Ce sentiment honteux est souvent là quand j'ai "dû" me masturber plusieurs fois dans la journée.

Si ca peut te rassurer (même si je suis un homme), je préfère pas compter combien j'en fais :cry2: .

Partager ce message


Lien à poster

Pour un problème d'éducation je ne pense pas, je n'ai pas eu de discours négatif sur la sexualité.

En fait je me dit toujours que j'ai l'air ridicule et que je suis minable de pas réussir à me contrôler. Ce sentiment honteux est souvent là quand j'ai "dû" me masturber plusieurs fois dans la journée.

J'espère juste que ça ne me fera jamais la même chose en situation réelle : (

Dans le même temps ça fait bien longtemps que je lis des histoires érotiques (ou plus) ou que je lis des témoignages sur des forums. Ce qui est étrange c'est qu'au quotidien parler de ce genre de chose ne me gène pas du tout, je suis assez ouverte d'esprit je pense mais quand il s'agit de me faire plaisir ... mes belles idées que le sexe n'a rien de répréhensible s'effondrent comme un soufflé au chocolat mal cuit.

Partager ce message


Lien à poster
Guest egan

Cela peut être aussi comme une petite dépression, après le plaisir,

la retombé est peut t'être rude quand la tension redescend

Mais c'est a toi de répartir, l’énergie libéré

tu peux par exemple te caresser le corps du pubis jusqu’à la gorge en remontant tout tes chakras pour répartir l'énergie

et te concentrer sur des images positives de ton corps assouvie, de le voir comme du bien que tu viens de lui et de te donner et l'accepter

Car c'est une acceptation, une reconnaissance d'avoir fait quelque chose pour toi

tu ne dois pas le regretter, tu dois le mettre en valeur

c'est transformer le négatif en positif

c'est une vision de ta pensée a inverser pour te sentir bien

lol faut s'entrainer,

le mal être, d'après peut prendre bien des formes...

il faut l'apprivoisé, chercher en soi, le pourquoi de la sensation de honte

des images te viendront et elles te mettront sur la voie pour comprendre et t'en libérer

Partager ce message


Lien à poster
Guest Meph

ça ressemble à un problème éducatif.

Un peu comme si tu avais honte de ce que tu venais de faire.

C'est un travail d'acceptation de soi qui résoudrait ce problème.

Peut être qu'en restant à lire ce qui se passe sur ce forum, en apprenant un peu à connaître les gens, tu t'imprègnerais de l'ambiance et finirai par déculpabiliser, voyant que ce n'est pas une pratique si honteuse.

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.